chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Le présentateur en vedette du journal télévisé molesté par le Commandant de la BASP

Date de publication:2009-10-30 21:58:13

2009-10-30 22:56:24

Le journaliste Fana Soumah, l’un des présentateurs du journal télévisé de la radio diffusion télévision guinéenne (RTG) et classé meilleur journaliste de la RTG l’année passée, a été molesté par le Commandant de la Brigade Autonome de la Sécurité Présidentielle (BASP).

La scène s’est déroulée ce jeudi 29 octobre à 13 heures, à la rentrée de la RTG Boulbinet.

« Je  suis arrivé dans ma voiture à la rentrée de la RTG. J’ai demandé aux  soldats d’enlever la corde afin que je puisse rentrer. Il a refusé de s’exécuter. Sur les lieux se trouvait le commandant de la BASP connu sous le nom de commandant Pégré. Je lui ai demandé de nouveau de m’enlever la corde. Aussitôt,  le commandant de la BASP qui suivait ce qui se passait entre le soldat et moi pique une colère noire. Il demande, pourquoi je suis si pressé ? Il dit que les journalistes sont trop gonflés maintenant. Il me traite de Bâtard. Dès que j’ai répliqué en lui disant que je ne suis pas bâtard, aussitôt, il vient se jeter sur moi. Il m’administre une paire de gifles ». Raconte la victime.

Informés,  le ministre chargé des services spéciaux, de la lutte anti drogue et du grand banditisme  le Commandant Moussa Tiégboro et le ministre de l’Economie et des Finances le capitaine Mamadou Sandé se sont rendus à la RTG pour présenter au nom du chef de l’Etat des excuses au  journaliste bastonné. 

On se rappelle que même le Général d’armée, Mamadouba Toto Camara, fut molesté par des petits soldats. Comme solution, rien que des « excuses ». C‘est la façon du CNDD de sanctionner ce genre de crimes publics des hommes en tenues qui sont généralement leurs proches.           

Namory Condé

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.