chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Guinée: 3 Africains dont 2 femmes à la commission d'enquête de l'ONU

Date de publication:2009-10-30 22:28:53

2009-10-30 23:27:10

Le chef de l'ONU Ban Ki-moon a désigné trois personnalités africaines, dont deux femmes et l'ancien ministre algérien Mohamed Bedjaoui, pour composer la commission d'enquête sur les massacres du 28 septembre en Guinée, a annoncé vendredi sa porte-parole.

M. Bedjaoui présidera cette commission, dont les deux autres membres seront Françoise Kayiramirwa (Burundi) et Pramila Patten (Ile Maurice), a précisé la porte-parole, Michèle Montas.

M. Ban avait décidé le 16 octobre de créer cette commission pour enquêter sur les incidents "afin de déterminer la responsabilité des personnes impliquées".

Une manifestation de l'opposition avait été brutalement réprimée par l'armée le 28 septembre à Conakry, suscitant l'indignation de la communauté internationale.

La junte dirigée par Moussa Dadis Camara a avancé un bilan officiel de 56 civils morts et 934 blessés, tandis que l'Organisation guinéenne de défense des droits de l'homme estime que plus de 157 personnes ont été tuées et 1.200 blessées, dont de nombreuses femmes violées en public. L'ONU a évoqué un bilan d'au moins 150 morts.

Diplomate, juriste et ancien ministre des affaires étrangères, M. Bedjaoui a été notamment juge à la Cour internationale de justice (CIJ), la plus haute instance juridique de l'ONU, et président du Conseil constitutionnel algérien.

Mme Kayiramirwa a été ministre de la solidarité, des droits de l'homme et du genre, ainsi que ministre pour le rapatriement et la réintégration des personnes déplacées du Burundi. Elle a aussi été conseillère pour les questions liées au genre et l'assistance aux victimes au Tribunal pénal international sur le Rwanda.

Avocate, Mme Patten est membre du Comité des Nations unies pour l'élimination des discriminations contre les femmes.

Source : AFP

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.