chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Que peut-il sortir du labo de Kosyam

Date de publication:2009-11-03 08:50:35

2009-11-03 09:47:32

Les yeux des Guinéens sont tournés vers Ouagadougou. C’est en principe aujourd’hui que s’ouvrent dans notre capitale les premières discussions du dialogue inter guinéen.

Les représentants de la junte n’ont pas été invités au rendez-vous, réservé exclusivement à l’opposition. Ainsi, on note, entre autres, la présence à Ouagadougou, depuis dimanche, des quatre anciens Premiers ministres sous le régime du défunt président Lansana Conté, à savoir Sidya Touré, François Consény Tall, Celloa Dallein Diallo et Lansana Kouyaté.

Ont également fait le déplacement des membres de la société civile. En quittant Conakry, les représentants des forces vives n’ont pas fait mystère sur leurs intentions : ils viennent, disent-ils, "négocier les modalités du départ du pouvoir du capitaine Moussa Dadis Camara et de la junte, qu’il dirige".

Cette position a été adoptée par les ténors de l’opposition depuis le carnage du 28 septembre 2009, qui a fait 150 morts civils : "Rien à faire, la junte doit partir", a annoncé clairement Sidya Touré ; "pas de négociation avec le chef du CNDD", a renchéri Alpha Condé, et Mouctar Diallo a enfoncé le clou en ces termes :

"Du fait du 28 septembre, le chef de la junte s’est disqualifié lui-même". Outre le départ des militaires du pouvoir, les forces vivent exigent la lumière sur le massacre des opposants le 28 septembre dernier ;

l’arrestation et l’inculpation des coupables ; la mise en place d’un gouvernement d’union nationale, conduit par un civil crédible muni d’une feuille de route claire ; ainsi que le déploiement d’une force internationale de protection pour sécuriser les populations, exposées à la folie des hommes en treillis.

Des exigences que rejette, de façon énergétique, la junte. Le président du Faso, Blaise Compaoré, nommé médiateur le 20 octobre par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), pourra-t-il obtenir un accord politique entre les deux parties, qui se regardent en chiens de faïence ? Rien n’est moins sûr.

Les sanctions tous azimuts de la communauté internationale ne sont pas pour lui faciliter la tâche. Le conseil de paix et de sécurité de l’union africaine, réuni jeudi à Abuja, a annoncé des sanctions contre les membres du CNDD et du gouvernement ainsi que tous ceux qui maintiennent le statu quo anticonstitutionnel,

qui ne pourront plus voyager librement, et leurs avoirs à l’extérieur seront gelés ; les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne, tout en décrétant un embargo sur les armes, ont pris des mesures similaires. Et Paris ainsi que Washington n’ont pas été en reste de cette dynamique.

Ce langage de fermeté de la communauté risque fort de raidir le capitaine Dadis Camara, qui réfléchira par deux fois avant de lâcher le pouvoir pour finir dans des geôles, dans l’humiliation. Ne dit-on pas qu’à acculer quelqu’un jusque dans ses derniers retranchements, on le rend fou ou bête ?

En tout cas, la junte a annoncé la couleur par l’intermédiaire d’Idriss Chériff, conseiller du capitaine, qui a considéré que "les sanctions ne sont pas la solution adéquate à une sortie de crise en Guinée", avant de rejeter l’éventualité d’un retrait de son mentor :

"Ce n’est pas une solution, c’est l’armée qui a amené Moussa Dadis Camara au pouvoir ; on ne peut pas remplacer cette armée", a-t-il ajouté. La situation se corse donc pour le médiateur, qui doit user de tact face à cette quadrature du cercle, en vue d’arrondir les angles.

Abdou Karim Sawadogo
Copyright L'Observateur Paalga


Commentaires


Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.