chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Guinée : l’amnistie des démissionnaires, une opportunité pour la junte

Date de publication:2009-11-08 19:41:57

2009-11-08 20:40:15

Les sanctions internationales contre la junte au pouvoir en Guinée suite aux événements du 28 septembre 2009 continuent de tomber avec la publication par l’Union Africaine de la liste de présumés coupables du carnage du stade.

A travers cette liste de personnes (88 militaires et civiles) qui seront soumises à des possibles sanctions (zèle des avoirs, restriction de voyages, refus de visas), l’organisation panafricaine maintient la pression sur la junte, son chef et son gouvernement.

Si une avancée a été noté avec l’élargissement de sanctions aux membres civils et sympathisants du CNDD (les membres du gouvernement, les conseillers et individus associés, les mouvements de soutien de la junte,..), il faut dire que la dérogation accordée aux démissionnaires présents et futurs est une mesure qui risque de renforcer la junte au lieu de l’affaiblir. L’amnistie des démissionnaires est une brèche ouverte pour la junte et les gens qui sauront en profiter.

En effet, comme le dit Ramdal Ramamra, commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union Africaine les ministres déjà démissionnaires ne figurent pas dans la lite des personnes sanctionnées et ceux qui à l’avenir démissionneront en seront également exclus.

L’esprit de cette amnistie est sans doute de saluer le courage des démissionnaires et appeler aux Guinéennes à se désolidariser de la junte.

Cependant, une lecture attentive de cette déclaration permet de voir là une opportunité pour la junte. En effet, si le cas des personnes qui ont déjà démissionné est compréhensible, les futurs démissionnaires eux se trouvent là une voie de sortie pour sauver ce qui reste.
Ces derniers ont l’opportunité de faire une pierre deux coups : servir le chef jusqu’au dernier moment (en profitant du système) et démissionner pour sauver leurs biens et leurs vies ? (puisque l’Union Africaine na pas spécifié le moment de démission).

Par ailleurs, un observateur averti verra dans cette mesure une véritable opportunité à certains membres de la junte de contourner ce genre de sanction.

En effet, en limitant les sanctions aux seuls fidèles qui resteront jusqu’à la dernière minute avec le capitaine, les mesures permettront à la junte de se réorganiser et de se renforcer en ressources matérielles et financières.

Comment ? A partir de simples hypothèses ont peut voir que le CNDD peut se réorganiser par la démission de Idrissa Cherif ou Cecé LOUA par exemple, qui officiellement ne seront plus concernés par les sanctions. Cependant, ces derniers peuvent voyager, faire des transactions financières et rencontrer des personnes à l’étranger pour se réorganiser afin de renforcer le groupe restant.

En outre, Dadis pourra pour mettre à l’abri non seulement les ressources financières accumulées depuis 10 mois mais aussi en chercher d’autres ressources (argent, arme, soutien matériel) en faisant démissionner son neveu Théodore KOUROUMA connu comme étant le banquier de son oncle Dadis. Ce dernier pourra dès lors voyager partout, ouvrir des comptes bancaires et faire des transactions via de personnes qui pourront alimenter les membres de la junte.

Enfin, sur le plan individuel, l’amnistie est un moyen pour des coupables démissionnaires d’échapper aux sanctions internationales (voyage, zèle des avoirs, inculpation devant des tribunaux internationaux) rendant ainsi peu efficace les sanctions qui dans l’esprit et la lettre ont pour but de faire pression sur la junte afin de l’amener à quitter le pouvoir.

Mamadou A. DIALLO (Paris)
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.