chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Compte rendu de la rencontre des Organisations intervenant sur le recueil d’informations et d’analyse des évènements du 28 Septembre 2009

Date de publication:2009-11-10 09:06:16

2009-11-10 10:00:13

La réunion du Samedi 31 Octobre 2009, qui a regroupé des représentants du CNOSCG, de l’Inter Centrale Syndicale et de la CODDH ainsi que  le Coordinateur du PROJEG et le Conseiller technique auprès de la société civile  a abouti aux conclusions ci- dessous.

1. Mise en place d’un dispositif d’échanges et de coordination des trois OSC guinéennes (CNOSCG, CODDH et Inter Centrale) actives dans les enquêtes des évènements dits «Du 28  Septembre 2009» 

Il a été retenu de tenir l’atelier de Mise en place d’un dispositif d’échanges et de coordination des trois OSC guinéennes (CNOSCG, CODDH et Inter Centrale) actives dans les enquêtes des évènements dits «Du 28  Septembre 2009»,  les Vendredi 6 et Samedi 7 Novembre 2009 à Conakry.
Le CNOSCG y sera représenté par deux personnes dont une du niveau politique, l’Inter Centrale par six personnes afin de permettre une participation de toutes les organisations constitutives de l’Inter Centrale et  la CODDH aura quatre représentants.
En prélude à la tenue de l’atelier, un groupe pédagogique constitué du Coordinateur du PROJEG et du Conseiller technique auprès de la société civile, définira la méthodologie d’animation  et l’agenda des journées. Ce travail pédagogique se fera le Mardi 3 Novembre 2009.
Il a été retenu, durant l’atelier de consacrer un temps de travail pour la Clinique de prise en charge des femmes ayant subi des actes dégradants lors des évènements. Ainsi sera définie la façon dont les relations vont se construire entre la Clinique et les personnes présentes sur le terrain tout en gardant le caractère confidentiel de la consultation auprès de la Clinique.
Durant les échanges, il a été retenu de confier à l’OGDH la responsabilité de travailler avec les organisations situées en banlieue qui ne seraient pas membres d’une des trois plateformes que sont la CODDH, l’Inter Centrale et le CNOSCG. Ceci pour donner un caractère inclusif de collecte et d’analyse des informations sur les évènements du «28 Septembre 2009».

2. Sécurité des témoins et produits des enquêtes

Il est ressorti que la protection des victimes et des témoins doit faire l’objet d’une réflexion spécifique. Néanmoins en ce qui concerne le point portant sur la sécurisation des données et des sources, la proposition faite par la LDH a été jugée intéressante. Par contre sa mise en œuvre exige une formation pour la maîtrise de la technique de codification. Il est important de voir dans cette perspective, comment réaliser cette activité d’accompagnement de la Coordination.
Une réflexion plus globale peut être menée avec les partenaires du Nord pour évaluer les besoins de renforcement des compétences des OSC et définir les démarches de mise en œuvre qui tiennent compte du contexte actuel.
Il a été proposé aussi que les produits et données issus des enquêtes soient disponibles auprès de plusieurs personnes pour réduire les risques de destruction et/ou de confiscation.

 3. De la prise en charge des faits de 2006 – 2007 voire 2008 (Cas des policiers tués) et la poursuite des auteurs et commanditaires

Le groupe a proposé que le travail d’enquête et de poursuite soit focalisé sur les «évènements de Septembre 2009» qui sont des faits récents. Des faits sur lesquels, il existe une forte mobilisation tant nationale qu’internationale avec une disponibilité de compétences/capacités plus avérées sur les activités de plaidoyer, d’enquête et de saisine de la justice.
Par ailleurs, il est presque établi que les personnes impliquées dans les évènements de 2009  seraient très proches des responsables des faits qui remontent en 2006/2007/2008. En allant jusqu’au bout avec les évènements de 2009, la Guinée aura remporté un grand combat dans la lutte contre l’impunité.
Il est possible de compiler toute la documentation ou données disponibles (Photos, Témoignages, Plaintes déposées auprès  des juridictions guinéennes, Rapports d’enquêtes…) sur les faits qui remontent aux années antérieures citées ci-dessus.

 

Se concerter pour relever ensemble les défis de la Guinée

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.