chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Réaction de Mohamed Sampil à l’article de Ben Daouda Touré

Date de publication:2009-11-13 22:33:27

2009-11-13 23:27:34

Je viens de lire l'article de M.BEN DAOUDA TOURE dans Guinea-actu intitulé"Le problême peulh"...Je constate encore une fois que quand un pouvoir est aux abois il envoie ses pittbulls faire de la diversion...

CHERS COMPATRIOTES...Je viens de lire l'article de M.BEN DAOUDA TOURE dans Guinea-actu intitulé"Le problême peulh"...Je constate encore une fois que quand un pouvoir est aux abois il envoie ses pittbulls faire de la diversion pour se maintenir au lieu de régler les vrais problêmes nés de de sa propre mal gouvernance..

Avant de faire mes observations une fois de plus sur l'ethnocentrisme je voudrais dire à M.TOURE que bien que je sois né à BOKE,une ville plus cosmopolite que KINDIA et MAMOU que l'on cite parfois par leurs brassages ethniques je connais bien les peulhs et le FOUTAH mieux que ma région de naissance.Eneffet j'ai commencé ma scolarité en 1956 à la Mission Catholique de Mamou.En janvier 1957 j'etais à TOUGUE et en Avril1959 à KOIN-MISSIDE oû je passai mon certicat d'etudes primaires.

JE PARLE COURAMMENT PEULH et MA FAMILLE y fut très bien accueilli. Mon oncle SEKOU SAMPIL ,ingénieur agronome fut le Directeur des EAUX et Förêts de LABE.Nous habitions face à l'HOTEL POUNTHIOUN..Il fut même le Directeur de l'orchestre de LABE..Ceci dit je reconnais que le problême ethnique est le cancer actuel qui grangréne notre société et si nous ne prenons garde je vois poindre à l'horizon non pas une guerre civile, qu'aucun guinéen ne souhaite mais plutôt une BALKANISATION pire une YOUGOSLAVISATION de notre pays..Il faut donc combattre le regionalisme par la bonne gouvernance et la mise en place d'une véritable citoyenneté.Le guinéen doit se considérer comme appartenant à une société, une composante de la guinée et non d'une ethnie et nous avons des outils pour cela telle que la LOI.. Force doit être donnée à la loi..Respectons la loi comme en Occident et nous verrons que la démocratie n'est pas une invention que des BLANCS..

Toutefois j'accuse les pseudo-intellectuels et certains hommes politiques de souffler sur les braises de l'ethnocentrisme..ILS SE RECONNAITRONT..Mais de grâce M.TOURE les peulhs ne sont pas tels que vous les décrivez dans votre article et ne sont nullement RESPONSABLES de la déliquescence de notre état..Ils sont comme beaucoup d'entre nous de sacrés bosseurs..Visitez CONAKRY oû je passe 2 mois de vacances tous les ans : pendant qu'à boulbinet,les jeunes passent leur temps à" ne rien faire "ou du moins à regarder les matchs de foot-ball européen les jeunes peulhs et malinkés travaillent.. Sur le plan politique MESSIEURS SEKOU TOURE, LANSANA CONTE et leur fils DADIS se sont tous servis de l'ethnocentrisme pour conserver leur fauteuil... JE terminerais par dire à M TOURE de ne pas se tromper d'adversaire..NOTRE ennemi,c'est DADIS, point final..LES PEULHS SONT GUINEENS COMME LES AUTRES . ILS ONT DES DROITS ET DES DEVOIRS ET ONT AUSSI VOCATION A EXERCER LA MAGISTRATURE SUPREME...

Merci !

MOHAMED SAMPIL

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.