chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

TGI DE PARIS : report du procès des jeunes prévenus guinéens

Date de publication:2009-11-30 21:41:02

2009-11-30 22:38:25

Pour avoir  manifesté leur colère, leur indignation contre les exactions et viols commis dans leur pays le 29 septembre 2009 au stade du même nom par la soldatesque de Moussa Dadis Camara, 10 jeunes Guinéens dont deux filles étaient convoqués le 30 novembre 2009 à 9 heures à la 29ème chambre correctionnelle du tribunal de grande instance (TGI) de Paris.
Le chef d’inculpation est le « saccage » des locaux de l’ambassade de Guinée à Paris. Il n’est pas inutile de souligner la disparité, la disproportionnalité entre des dégâts matériels, d’une part, et des pertes en vie humaine, des conséquences physiques et des séquelles psychologiques provenant de viols, d’autre part.
L’audience a été renvoyée au 8 février 2010. Maîtres Olivier Sur et Mariane Lagris, les avocats des jeunes prévenus, allaient plaidé « la nullité de la procédure » en invoquant « l’absence d’assistance d’avocat tout au long de la procédure de garde à vue » ; donc pas de jugement sur le fond.
Par ailleurs, ils allaient souligner « l’état de nécessité », de l’émotion, de la colère des inculpés qui avaient perdu des parents au stade et dont certains étaient en possession de leurs certificats de décès.
En ce début de journée grise et froide du 30 novembre 2009, de nombreux jeunes, des femmes, des Guinéens de tous bords, des leaders politiques et d’opinions étaient venus apporter leur soutien à nos jeunes compatriotes et à leurs avocats.
On remarqua parmi ces soutiens, Fatoumata Binta Barry, Sanaba Camara Coné du NGR, Nabbie Soumah, Dr Bakary Diakité et Alphadio Diallo des Forces vives-section France, Dominique, son mari Tétémadi Bangoura et François Lonseny Fall du FUDEC, Ibrahima Sory Makanéra le secrétaire fédéral de l’UFR, Abdoulaye Bailo Diallo et Malhado Diallo de l’UFDG.
Médiatiquement, cet événement fut couvert par la radio RFI et le site « leguepard.net » de Ibrahima Sory Makanéra sur lequel la vidéo de la manif de soutien peut être visionnée.
Rendez-vous est pris au TGI de Paris pour l’audience du 8 février 2010.
Que Dieu assiste les 10 prévenus et préserve la Guinée !    

Une correspondance de Nabbie « Baby » Soumah

Juriste et anthropologue guinéen
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Paris, le 30 novembre 2009

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.