chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Moussa Dadis kabilacidé par Toumba Diakité

Date de publication:2009-12-04 00:27:33

2009-12-04 01:25:47

Il a été confirmé, même par la présidence burkinabé (principale complice de Dadis), que le chef des milices tribales a été atteint à la tête par balle. C’est le nouveau « Pivi », chargé de la sécurité de Dadis qui aurait tiré sur lui. Que s’est-il passé, alors que Toumba était plutôt allé libérer des bérets rouges, c'est-à-dire des hommes de Dadis des  mains de la gendarmerie ?

On aura certainement la réponse à cette question les jours prochains. Une chose est sûre : Toumba est aussi fou que Dadis. Si le chef du CNDD vient lui crier dessus devant des soldats ou essaye de le traiter comme Korka Diallo ou Sidiki Camara Idi Amin ou encore le général bidon Toto Camara, il risque de ne plus être à mesure de reprendre ses bêtises (Cette information est confirmée: Dadis a manqué du respect à Toumba qui lui a immédiatement donné une bonne leçon. Lire suite en bas !).

En effet, Toumba qui est un vrai militaire ne viserait pas la tête de Dadis par hasard : non seulement il sait que le chef de la junte pourrait porter des gilets pare-balles, mais aussi, si l’on veut s’assurer que la cible meurt, c’est la tête qu’il faut viser.

De qui se moque-t-on en nous disant qu’il a été légèrement blessé sur la tête par balles ? Une balle ne blesse jamais légèrement la tête, à moins qu’elle rate sa cible.

Si Dadis avait honoré ses engagements, il n’aurait pas connu le sort qui lui arrive aujourd’hui. Dès lors qu’il a décidé de se maintenir au pouvoir par la force, il fallait bien s’attendre que tôt ou tard, une force agisse contre lui.

Il y a des rumeurs selon lesquelles Dadis serait mort. Si l’opposition avait déjà formé un gouvernement d’union nationale, ce dernier aurait pu prendre la relève immédiatement en demandant allégeance aux forces républicaines. Malheureusement, la Guinée ne manque pas seulement de bons militaires. Elle manque surtout de bons politiciens. Un autre Lakudu pourrait succéder à Moussa Dadis. Ce serait encore la faute aux forces vives qui attendent tranquillement qu’on leur annonce un nouveau gouvernement militaire au lieu de faire appel à la population et aux institutions républicaines de se mobiliser pour qu’un gouvernement d’union nationale voie maintenant le jour.

Si les forces vives font un tel appel maintenant, aucun militaire ne se hasarderait de nouveau à prendre le pouvoir. Au contraire, l’armée fera appel aux leaders pour décider ensemble de ce qu’il faut faire.

Si seulement j’avais les moyens d’être un leader politique en ce moment !!! 

Comme je le supposais dans ce texte, il a été confirmé que Dadis avait montré son impolitesse habituelle à Toumba en l'offensant verbalement parce que ce dernier a eu des problèmes avec Thiéboro. Toumba a montré que lui il n'est ni Korka ni Toto, encore moins Sidiki Camara Idi Amin en lui donnant sa correction sur place.

Les enqueteurs de l'ONU étant sur place, ils doivent exiger maintenant l'audition de Toumba pour connaitre toute la vérité sur les massacres du 28 septembre. Jusque-là Dadis avait refusé qu'il soit interrogé pour ne pas être cité. Les proches de Dadis seront tentés de l'éliminer et tout rabattre sur lui après.

SADIO BARRY


Commentaires


2009-12-04 01:25:47

Il a été confirmé, même par la présidence burkinabé (principale complice de Dadis), que le chef des milices tribales a été atteint à la tête par balle. C’est le nouveau « Pivi », chargé de la sécurité de Dadis qui aurait tiré sur lui. Que s’est-il passé, alors que Toumba était plutôt allé libérer des bérets rouges, c'est-à-dire des hommes de Dadis des  mains de la gendarmerie ?

On aura certainement la réponse à cette question les jours prochains. Une chose est sûre : Toumba est aussi fou que Dadis. Si le chef du CNDD vient lui crier dessus devant des soldats ou essaye de le traiter comme Korka Diallo ou Sidiki Camara Idi Amin ou encore le général bidon Toto Camara, il risque de ne plus être à mesure de reprendre ses bêtises (Cette information est confirmée: Dadis a manqué du respect à Toumba qui lui a immédiatement donné une bonne leçon. Lire suite en bas !).

En effet, Toumba qui est un vrai militaire ne viserait pas la tête de Dadis par hasard : non seulement il sait que le chef de la junte pourrait porter des gilets pare-balles, mais aussi, si l’on veut s’assurer que la cible meurt, c’est la tête qu’il faut viser.

De qui se moque-t-on en nous disant qu’il a été légèrement blessé sur la tête par balles ? Une balle ne blesse jamais légèrement la tête, à moins qu’elle rate sa cible.

Si Dadis avait honoré ses engagements, il n’aurait pas connu le sort qui lui arrive aujourd’hui. Dès lors qu’il a décidé de se maintenir au pouvoir par la force, il fallait bien s’attendre que tôt ou tard, une force agisse contre lui.

Il y a des rumeurs selon lesquelles Dadis serait mort. Si l’opposition avait déjà formé un gouvernement d’union nationale, ce dernier aurait pu prendre la relève immédiatement en demandant allégeance aux forces républicaines. Malheureusement, la Guinée ne manque pas seulement de bons militaires. Elle manque surtout de bons politiciens. Un autre Lakudu pourrait succéder à Moussa Dadis. Ce serait encore la faute aux forces vives qui attendent tranquillement qu’on leur annonce un nouveau gouvernement militaire au lieu de faire appel à la population et aux institutions républicaines de se mobiliser pour qu’un gouvernement d’union nationale voie maintenant le jour.

Si les forces vives font un tel appel maintenant, aucun militaire ne se hasarderait de nouveau à prendre le pouvoir. Au contraire, l’armée fera appel aux leaders pour décider ensemble de ce qu’il faut faire.

Si seulement j’avais les moyens d’être un leader politique en ce moment !!! 

Comme je le supposais dans ce texte, il a été confirmé que Dadis avait montré son impolitesse habituelle à Toumba en l'offensant verbalement parce que ce dernier a eu des problèmes avec Thiéboro. Toumba a montré que lui il n'est ni Korka ni Toto, encore moins Sidiki Camara Idi Amin en lui donnant sa correction sur place.

Les enqueteurs de l'ONU étant sur place, ils doivent exiger maintenant l'audition de Toumba pour connaitre toute la vérité sur les massacres du 28 septembre. Jusque-là Dadis avait refusé qu'il soit interrogé pour ne pas être cité. Les proches de Dadis seront tentés de l'éliminer et tout rabattre sur lui après.

SADIO BARRY

2009-12-04 00:27:33 alex

2009-12-04 01:25:47

Il a été confirmé, même par la présidence burkinabé (principale complice de Dadis), que le chef des milices tribales a été atteint à la tête par balle. C’est le nouveau « Pivi », chargé de la sécurité de Dadis qui aurait tiré sur lui. Que s’est-il passé, alors que Toumba était plutôt allé libérer des bérets rouges, c'est-à-dire des hommes de Dadis des  mains de la gendarmerie ?

On aura certainement la réponse à cette question les jours prochains. Une chose est sûre : Toumba est aussi fou que Dadis. Si le chef du CNDD vient lui crier dessus devant des soldats ou essaye de le traiter comme Korka Diallo ou Sidiki Camara Idi Amin ou encore le général bidon Toto Camara, il risque de ne plus être à mesure de reprendre ses bêtises (Cette information est confirmée: Dadis a manqué du respect à Toumba qui lui a immédiatement donné une bonne leçon. Lire suite en bas !).

En effet, Toumba qui est un vrai militaire ne viserait pas la tête de Dadis par hasard : non seulement il sait que le chef de la junte pourrait porter des gilets pare-balles, mais aussi, si l’on veut s’assurer que la cible meurt, c’est la tête qu’il faut viser.

De qui se moque-t-on en nous disant qu’il a été légèrement blessé sur la tête par balles ? Une balle ne blesse jamais légèrement la tête, à moins qu’elle rate sa cible.

Si Dadis avait honoré ses engagements, il n’aurait pas connu le sort qui lui arrive aujourd’hui. Dès lors qu’il a décidé de se maintenir au pouvoir par la force, il fallait bien s’attendre que tôt ou tard, une force agisse contre lui.

Il y a des rumeurs selon lesquelles Dadis serait mort. Si l’opposition avait déjà formé un gouvernement d’union nationale, ce dernier aurait pu prendre la relève immédiatement en demandant allégeance aux forces républicaines. Malheureusement, la Guinée ne manque pas seulement de bons militaires. Elle manque surtout de bons politiciens. Un autre Lakudu pourrait succéder à Moussa Dadis. Ce serait encore la faute aux forces vives qui attendent tranquillement qu’on leur annonce un nouveau gouvernement militaire au lieu de faire appel à la population et aux institutions républicaines de se mobiliser pour qu’un gouvernement d’union nationale voie maintenant le jour.

Si les forces vives font un tel appel maintenant, aucun militaire ne se hasarderait de nouveau à prendre le pouvoir. Au contraire, l’armée fera appel aux leaders pour décider ensemble de ce qu’il faut faire.

Si seulement j’avais les moyens d’être un leader politique en ce moment !!! 

Comme je le supposais dans ce texte, il a été confirmé que Dadis avait montré son impolitesse habituelle à Toumba en l'offensant verbalement parce que ce dernier a eu des problèmes avec Thiéboro. Toumba a montré que lui il n'est ni Korka ni Toto, encore moins Sidiki Camara Idi Amin en lui donnant sa correction sur place.

Les enqueteurs de l'ONU étant sur place, ils doivent exiger maintenant l'audition de Toumba pour connaitre toute la vérité sur les massacres du 28 septembre. Jusque-là Dadis avait refusé qu'il soit interrogé pour ne pas être cité. Les proches de Dadis seront tentés de l'éliminer et tout rabattre sur lui après.

SADIO BARRY

2009-12-04 00:27:33 Oumar Bah

2009-12-04 01:25:47

Il a été confirmé, même par la présidence burkinabé (principale complice de Dadis), que le chef des milices tribales a été atteint à la tête par balle. C’est le nouveau « Pivi », chargé de la sécurité de Dadis qui aurait tiré sur lui. Que s’est-il passé, alors que Toumba était plutôt allé libérer des bérets rouges, c'est-à-dire des hommes de Dadis des  mains de la gendarmerie ?

On aura certainement la réponse à cette question les jours prochains. Une chose est sûre : Toumba est aussi fou que Dadis. Si le chef du CNDD vient lui crier dessus devant des soldats ou essaye de le traiter comme Korka Diallo ou Sidiki Camara Idi Amin ou encore le général bidon Toto Camara, il risque de ne plus être à mesure de reprendre ses bêtises (Cette information est confirmée: Dadis a manqué du respect à Toumba qui lui a immédiatement donné une bonne leçon. Lire suite en bas !).

En effet, Toumba qui est un vrai militaire ne viserait pas la tête de Dadis par hasard : non seulement il sait que le chef de la junte pourrait porter des gilets pare-balles, mais aussi, si l’on veut s’assurer que la cible meurt, c’est la tête qu’il faut viser.

De qui se moque-t-on en nous disant qu’il a été légèrement blessé sur la tête par balles ? Une balle ne blesse jamais légèrement la tête, à moins qu’elle rate sa cible.

Si Dadis avait honoré ses engagements, il n’aurait pas connu le sort qui lui arrive aujourd’hui. Dès lors qu’il a décidé de se maintenir au pouvoir par la force, il fallait bien s’attendre que tôt ou tard, une force agisse contre lui.

Il y a des rumeurs selon lesquelles Dadis serait mort. Si l’opposition avait déjà formé un gouvernement d’union nationale, ce dernier aurait pu prendre la relève immédiatement en demandant allégeance aux forces républicaines. Malheureusement, la Guinée ne manque pas seulement de bons militaires. Elle manque surtout de bons politiciens. Un autre Lakudu pourrait succéder à Moussa Dadis. Ce serait encore la faute aux forces vives qui attendent tranquillement qu’on leur annonce un nouveau gouvernement militaire au lieu de faire appel à la population et aux institutions républicaines de se mobiliser pour qu’un gouvernement d’union nationale voie maintenant le jour.

Si les forces vives font un tel appel maintenant, aucun militaire ne se hasarderait de nouveau à prendre le pouvoir. Au contraire, l’armée fera appel aux leaders pour décider ensemble de ce qu’il faut faire.

Si seulement j’avais les moyens d’être un leader politique en ce moment !!! 

Comme je le supposais dans ce texte, il a été confirmé que Dadis avait montré son impolitesse habituelle à Toumba en l'offensant verbalement parce que ce dernier a eu des problèmes avec Thiéboro. Toumba a montré que lui il n'est ni Korka ni Toto, encore moins Sidiki Camara Idi Amin en lui donnant sa correction sur place.

Les enqueteurs de l'ONU étant sur place, ils doivent exiger maintenant l'audition de Toumba pour connaitre toute la vérité sur les massacres du 28 septembre. Jusque-là Dadis avait refusé qu'il soit interrogé pour ne pas être cité. Les proches de Dadis seront tentés de l'éliminer et tout rabattre sur lui après.

SADIO BARRY

2009-12-04 00:27:33 Observateur

2009-12-04 01:25:47

Il a été confirmé, même par la présidence burkinabé (principale complice de Dadis), que le chef des milices tribales a été atteint à la tête par balle. C’est le nouveau « Pivi », chargé de la sécurité de Dadis qui aurait tiré sur lui. Que s’est-il passé, alors que Toumba était plutôt allé libérer des bérets rouges, c'est-à-dire des hommes de Dadis des  mains de la gendarmerie ?

On aura certainement la réponse à cette question les jours prochains. Une chose est sûre : Toumba est aussi fou que Dadis. Si le chef du CNDD vient lui crier dessus devant des soldats ou essaye de le traiter comme Korka Diallo ou Sidiki Camara Idi Amin ou encore le général bidon Toto Camara, il risque de ne plus être à mesure de reprendre ses bêtises (Cette information est confirmée: Dadis a manqué du respect à Toumba qui lui a immédiatement donné une bonne leçon. Lire suite en bas !).

En effet, Toumba qui est un vrai militaire ne viserait pas la tête de Dadis par hasard : non seulement il sait que le chef de la junte pourrait porter des gilets pare-balles, mais aussi, si l’on veut s’assurer que la cible meurt, c’est la tête qu’il faut viser.

De qui se moque-t-on en nous disant qu’il a été légèrement blessé sur la tête par balles ? Une balle ne blesse jamais légèrement la tête, à moins qu’elle rate sa cible.

Si Dadis avait honoré ses engagements, il n’aurait pas connu le sort qui lui arrive aujourd’hui. Dès lors qu’il a décidé de se maintenir au pouvoir par la force, il fallait bien s’attendre que tôt ou tard, une force agisse contre lui.

Il y a des rumeurs selon lesquelles Dadis serait mort. Si l’opposition avait déjà formé un gouvernement d’union nationale, ce dernier aurait pu prendre la relève immédiatement en demandant allégeance aux forces républicaines. Malheureusement, la Guinée ne manque pas seulement de bons militaires. Elle manque surtout de bons politiciens. Un autre Lakudu pourrait succéder à Moussa Dadis. Ce serait encore la faute aux forces vives qui attendent tranquillement qu’on leur annonce un nouveau gouvernement militaire au lieu de faire appel à la population et aux institutions républicaines de se mobiliser pour qu’un gouvernement d’union nationale voie maintenant le jour.

Si les forces vives font un tel appel maintenant, aucun militaire ne se hasarderait de nouveau à prendre le pouvoir. Au contraire, l’armée fera appel aux leaders pour décider ensemble de ce qu’il faut faire.

Si seulement j’avais les moyens d’être un leader politique en ce moment !!! 

Comme je le supposais dans ce texte, il a été confirmé que Dadis avait montré son impolitesse habituelle à Toumba en l'offensant verbalement parce que ce dernier a eu des problèmes avec Thiéboro. Toumba a montré que lui il n'est ni Korka ni Toto, encore moins Sidiki Camara Idi Amin en lui donnant sa correction sur place.

Les enqueteurs de l'ONU étant sur place, ils doivent exiger maintenant l'audition de Toumba pour connaitre toute la vérité sur les massacres du 28 septembre. Jusque-là Dadis avait refusé qu'il soit interrogé pour ne pas être cité. Les proches de Dadis seront tentés de l'éliminer et tout rabattre sur lui après.

SADIO BARRY

2009-12-04 00:27:33 Blabla

2009-12-04 01:25:47

Il a été confirmé, même par la présidence burkinabé (principale complice de Dadis), que le chef des milices tribales a été atteint à la tête par balle. C’est le nouveau « Pivi », chargé de la sécurité de Dadis qui aurait tiré sur lui. Que s’est-il passé, alors que Toumba était plutôt allé libérer des bérets rouges, c'est-à-dire des hommes de Dadis des  mains de la gendarmerie ?

On aura certainement la réponse à cette question les jours prochains. Une chose est sûre : Toumba est aussi fou que Dadis. Si le chef du CNDD vient lui crier dessus devant des soldats ou essaye de le traiter comme Korka Diallo ou Sidiki Camara Idi Amin ou encore le général bidon Toto Camara, il risque de ne plus être à mesure de reprendre ses bêtises (Cette information est confirmée: Dadis a manqué du respect à Toumba qui lui a immédiatement donné une bonne leçon. Lire suite en bas !).

En effet, Toumba qui est un vrai militaire ne viserait pas la tête de Dadis par hasard : non seulement il sait que le chef de la junte pourrait porter des gilets pare-balles, mais aussi, si l’on veut s’assurer que la cible meurt, c’est la tête qu’il faut viser.

De qui se moque-t-on en nous disant qu’il a été légèrement blessé sur la tête par balles ? Une balle ne blesse jamais légèrement la tête, à moins qu’elle rate sa cible.

Si Dadis avait honoré ses engagements, il n’aurait pas connu le sort qui lui arrive aujourd’hui. Dès lors qu’il a décidé de se maintenir au pouvoir par la force, il fallait bien s’attendre que tôt ou tard, une force agisse contre lui.

Il y a des rumeurs selon lesquelles Dadis serait mort. Si l’opposition avait déjà formé un gouvernement d’union nationale, ce dernier aurait pu prendre la relève immédiatement en demandant allégeance aux forces républicaines. Malheureusement, la Guinée ne manque pas seulement de bons militaires. Elle manque surtout de bons politiciens. Un autre Lakudu pourrait succéder à Moussa Dadis. Ce serait encore la faute aux forces vives qui attendent tranquillement qu’on leur annonce un nouveau gouvernement militaire au lieu de faire appel à la population et aux institutions républicaines de se mobiliser pour qu’un gouvernement d’union nationale voie maintenant le jour.

Si les forces vives font un tel appel maintenant, aucun militaire ne se hasarderait de nouveau à prendre le pouvoir. Au contraire, l’armée fera appel aux leaders pour décider ensemble de ce qu’il faut faire.

Si seulement j’avais les moyens d’être un leader politique en ce moment !!! 

Comme je le supposais dans ce texte, il a été confirmé que Dadis avait montré son impolitesse habituelle à Toumba en l'offensant verbalement parce que ce dernier a eu des problèmes avec Thiéboro. Toumba a montré que lui il n'est ni Korka ni Toto, encore moins Sidiki Camara Idi Amin en lui donnant sa correction sur place.

Les enqueteurs de l'ONU étant sur place, ils doivent exiger maintenant l'audition de Toumba pour connaitre toute la vérité sur les massacres du 28 septembre. Jusque-là Dadis avait refusé qu'il soit interrogé pour ne pas être cité. Les proches de Dadis seront tentés de l'éliminer et tout rabattre sur lui après.

SADIO BARRY

2009-12-04 00:27:33 Bah Abdoul

2009-12-04 01:25:47

Il a été confirmé, même par la présidence burkinabé (principale complice de Dadis), que le chef des milices tribales a été atteint à la tête par balle. C’est le nouveau « Pivi », chargé de la sécurité de Dadis qui aurait tiré sur lui. Que s’est-il passé, alors que Toumba était plutôt allé libérer des bérets rouges, c'est-à-dire des hommes de Dadis des  mains de la gendarmerie ?

On aura certainement la réponse à cette question les jours prochains. Une chose est sûre : Toumba est aussi fou que Dadis. Si le chef du CNDD vient lui crier dessus devant des soldats ou essaye de le traiter comme Korka Diallo ou Sidiki Camara Idi Amin ou encore le général bidon Toto Camara, il risque de ne plus être à mesure de reprendre ses bêtises (Cette information est confirmée: Dadis a manqué du respect à Toumba qui lui a immédiatement donné une bonne leçon. Lire suite en bas !).

En effet, Toumba qui est un vrai militaire ne viserait pas la tête de Dadis par hasard : non seulement il sait que le chef de la junte pourrait porter des gilets pare-balles, mais aussi, si l’on veut s’assurer que la cible meurt, c’est la tête qu’il faut viser.

De qui se moque-t-on en nous disant qu’il a été légèrement blessé sur la tête par balles ? Une balle ne blesse jamais légèrement la tête, à moins qu’elle rate sa cible.

Si Dadis avait honoré ses engagements, il n’aurait pas connu le sort qui lui arrive aujourd’hui. Dès lors qu’il a décidé de se maintenir au pouvoir par la force, il fallait bien s’attendre que tôt ou tard, une force agisse contre lui.

Il y a des rumeurs selon lesquelles Dadis serait mort. Si l’opposition avait déjà formé un gouvernement d’union nationale, ce dernier aurait pu prendre la relève immédiatement en demandant allégeance aux forces républicaines. Malheureusement, la Guinée ne manque pas seulement de bons militaires. Elle manque surtout de bons politiciens. Un autre Lakudu pourrait succéder à Moussa Dadis. Ce serait encore la faute aux forces vives qui attendent tranquillement qu’on leur annonce un nouveau gouvernement militaire au lieu de faire appel à la population et aux institutions républicaines de se mobiliser pour qu’un gouvernement d’union nationale voie maintenant le jour.

Si les forces vives font un tel appel maintenant, aucun militaire ne se hasarderait de nouveau à prendre le pouvoir. Au contraire, l’armée fera appel aux leaders pour décider ensemble de ce qu’il faut faire.

Si seulement j’avais les moyens d’être un leader politique en ce moment !!! 

Comme je le supposais dans ce texte, il a été confirmé que Dadis avait montré son impolitesse habituelle à Toumba en l'offensant verbalement parce que ce dernier a eu des problèmes avec Thiéboro. Toumba a montré que lui il n'est ni Korka ni Toto, encore moins Sidiki Camara Idi Amin en lui donnant sa correction sur place.

Les enqueteurs de l'ONU étant sur place, ils doivent exiger maintenant l'audition de Toumba pour connaitre toute la vérité sur les massacres du 28 septembre. Jusque-là Dadis avait refusé qu'il soit interrogé pour ne pas être cité. Les proches de Dadis seront tentés de l'éliminer et tout rabattre sur lui après.

SADIO BARRY

2009-12-04 00:27:33 junior

2009-12-04 01:25:47

Il a été confirmé, même par la présidence burkinabé (principale complice de Dadis), que le chef des milices tribales a été atteint à la tête par balle. C’est le nouveau « Pivi », chargé de la sécurité de Dadis qui aurait tiré sur lui. Que s’est-il passé, alors que Toumba était plutôt allé libérer des bérets rouges, c'est-à-dire des hommes de Dadis des  mains de la gendarmerie ?

On aura certainement la réponse à cette question les jours prochains. Une chose est sûre : Toumba est aussi fou que Dadis. Si le chef du CNDD vient lui crier dessus devant des soldats ou essaye de le traiter comme Korka Diallo ou Sidiki Camara Idi Amin ou encore le général bidon Toto Camara, il risque de ne plus être à mesure de reprendre ses bêtises (Cette information est confirmée: Dadis a manqué du respect à Toumba qui lui a immédiatement donné une bonne leçon. Lire suite en bas !).

En effet, Toumba qui est un vrai militaire ne viserait pas la tête de Dadis par hasard : non seulement il sait que le chef de la junte pourrait porter des gilets pare-balles, mais aussi, si l’on veut s’assurer que la cible meurt, c’est la tête qu’il faut viser.

De qui se moque-t-on en nous disant qu’il a été légèrement blessé sur la tête par balles ? Une balle ne blesse jamais légèrement la tête, à moins qu’elle rate sa cible.

Si Dadis avait honoré ses engagements, il n’aurait pas connu le sort qui lui arrive aujourd’hui. Dès lors qu’il a décidé de se maintenir au pouvoir par la force, il fallait bien s’attendre que tôt ou tard, une force agisse contre lui.

Il y a des rumeurs selon lesquelles Dadis serait mort. Si l’opposition avait déjà formé un gouvernement d’union nationale, ce dernier aurait pu prendre la relève immédiatement en demandant allégeance aux forces républicaines. Malheureusement, la Guinée ne manque pas seulement de bons militaires. Elle manque surtout de bons politiciens. Un autre Lakudu pourrait succéder à Moussa Dadis. Ce serait encore la faute aux forces vives qui attendent tranquillement qu’on leur annonce un nouveau gouvernement militaire au lieu de faire appel à la population et aux institutions républicaines de se mobiliser pour qu’un gouvernement d’union nationale voie maintenant le jour.

Si les forces vives font un tel appel maintenant, aucun militaire ne se hasarderait de nouveau à prendre le pouvoir. Au contraire, l’armée fera appel aux leaders pour décider ensemble de ce qu’il faut faire.

Si seulement j’avais les moyens d’être un leader politique en ce moment !!! 

Comme je le supposais dans ce texte, il a été confirmé que Dadis avait montré son impolitesse habituelle à Toumba en l'offensant verbalement parce que ce dernier a eu des problèmes avec Thiéboro. Toumba a montré que lui il n'est ni Korka ni Toto, encore moins Sidiki Camara Idi Amin en lui donnant sa correction sur place.

Les enqueteurs de l'ONU étant sur place, ils doivent exiger maintenant l'audition de Toumba pour connaitre toute la vérité sur les massacres du 28 septembre. Jusque-là Dadis avait refusé qu'il soit interrogé pour ne pas être cité. Les proches de Dadis seront tentés de l'éliminer et tout rabattre sur lui après.

SADIO BARRY

2009-12-04 00:27:33 Djetou

2009-12-04 01:25:47

Il a été confirmé, même par la présidence burkinabé (principale complice de Dadis), que le chef des milices tribales a été atteint à la tête par balle. C’est le nouveau « Pivi », chargé de la sécurité de Dadis qui aurait tiré sur lui. Que s’est-il passé, alors que Toumba était plutôt allé libérer des bérets rouges, c'est-à-dire des hommes de Dadis des  mains de la gendarmerie ?

On aura certainement la réponse à cette question les jours prochains. Une chose est sûre : Toumba est aussi fou que Dadis. Si le chef du CNDD vient lui crier dessus devant des soldats ou essaye de le traiter comme Korka Diallo ou Sidiki Camara Idi Amin ou encore le général bidon Toto Camara, il risque de ne plus être à mesure de reprendre ses bêtises (Cette information est confirmée: Dadis a manqué du respect à Toumba qui lui a immédiatement donné une bonne leçon. Lire suite en bas !).

En effet, Toumba qui est un vrai militaire ne viserait pas la tête de Dadis par hasard : non seulement il sait que le chef de la junte pourrait porter des gilets pare-balles, mais aussi, si l’on veut s’assurer que la cible meurt, c’est la tête qu’il faut viser.

De qui se moque-t-on en nous disant qu’il a été légèrement blessé sur la tête par balles ? Une balle ne blesse jamais légèrement la tête, à moins qu’elle rate sa cible.

Si Dadis avait honoré ses engagements, il n’aurait pas connu le sort qui lui arrive aujourd’hui. Dès lors qu’il a décidé de se maintenir au pouvoir par la force, il fallait bien s’attendre que tôt ou tard, une force agisse contre lui.

Il y a des rumeurs selon lesquelles Dadis serait mort. Si l’opposition avait déjà formé un gouvernement d’union nationale, ce dernier aurait pu prendre la relève immédiatement en demandant allégeance aux forces républicaines. Malheureusement, la Guinée ne manque pas seulement de bons militaires. Elle manque surtout de bons politiciens. Un autre Lakudu pourrait succéder à Moussa Dadis. Ce serait encore la faute aux forces vives qui attendent tranquillement qu’on leur annonce un nouveau gouvernement militaire au lieu de faire appel à la population et aux institutions républicaines de se mobiliser pour qu’un gouvernement d’union nationale voie maintenant le jour.

Si les forces vives font un tel appel maintenant, aucun militaire ne se hasarderait de nouveau à prendre le pouvoir. Au contraire, l’armée fera appel aux leaders pour décider ensemble de ce qu’il faut faire.

Si seulement j’avais les moyens d’être un leader politique en ce moment !!! 

Comme je le supposais dans ce texte, il a été confirmé que Dadis avait montré son impolitesse habituelle à Toumba en l'offensant verbalement parce que ce dernier a eu des problèmes avec Thiéboro. Toumba a montré que lui il n'est ni Korka ni Toto, encore moins Sidiki Camara Idi Amin en lui donnant sa correction sur place.

Les enqueteurs de l'ONU étant sur place, ils doivent exiger maintenant l'audition de Toumba pour connaitre toute la vérité sur les massacres du 28 septembre. Jusque-là Dadis avait refusé qu'il soit interrogé pour ne pas être cité. Les proches de Dadis seront tentés de l'éliminer et tout rabattre sur lui après.

SADIO BARRY

2009-12-04 00:27:33 DIALLO ALIMOU

2009-12-04 01:25:47

Il a été confirmé, même par la présidence burkinabé (principale complice de Dadis), que le chef des milices tribales a été atteint à la tête par balle. C’est le nouveau « Pivi », chargé de la sécurité de Dadis qui aurait tiré sur lui. Que s’est-il passé, alors que Toumba était plutôt allé libérer des bérets rouges, c'est-à-dire des hommes de Dadis des  mains de la gendarmerie ?

On aura certainement la réponse à cette question les jours prochains. Une chose est sûre : Toumba est aussi fou que Dadis. Si le chef du CNDD vient lui crier dessus devant des soldats ou essaye de le traiter comme Korka Diallo ou Sidiki Camara Idi Amin ou encore le général bidon Toto Camara, il risque de ne plus être à mesure de reprendre ses bêtises (Cette information est confirmée: Dadis a manqué du respect à Toumba qui lui a immédiatement donné une bonne leçon. Lire suite en bas !).

En effet, Toumba qui est un vrai militaire ne viserait pas la tête de Dadis par hasard : non seulement il sait que le chef de la junte pourrait porter des gilets pare-balles, mais aussi, si l’on veut s’assurer que la cible meurt, c’est la tête qu’il faut viser.

De qui se moque-t-on en nous disant qu’il a été légèrement blessé sur la tête par balles ? Une balle ne blesse jamais légèrement la tête, à moins qu’elle rate sa cible.

Si Dadis avait honoré ses engagements, il n’aurait pas connu le sort qui lui arrive aujourd’hui. Dès lors qu’il a décidé de se maintenir au pouvoir par la force, il fallait bien s’attendre que tôt ou tard, une force agisse contre lui.

Il y a des rumeurs selon lesquelles Dadis serait mort. Si l’opposition avait déjà formé un gouvernement d’union nationale, ce dernier aurait pu prendre la relève immédiatement en demandant allégeance aux forces républicaines. Malheureusement, la Guinée ne manque pas seulement de bons militaires. Elle manque surtout de bons politiciens. Un autre Lakudu pourrait succéder à Moussa Dadis. Ce serait encore la faute aux forces vives qui attendent tranquillement qu’on leur annonce un nouveau gouvernement militaire au lieu de faire appel à la population et aux institutions républicaines de se mobiliser pour qu’un gouvernement d’union nationale voie maintenant le jour.

Si les forces vives font un tel appel maintenant, aucun militaire ne se hasarderait de nouveau à prendre le pouvoir. Au contraire, l’armée fera appel aux leaders pour décider ensemble de ce qu’il faut faire.

Si seulement j’avais les moyens d’être un leader politique en ce moment !!! 

Comme je le supposais dans ce texte, il a été confirmé que Dadis avait montré son impolitesse habituelle à Toumba en l'offensant verbalement parce que ce dernier a eu des problèmes avec Thiéboro. Toumba a montré que lui il n'est ni Korka ni Toto, encore moins Sidiki Camara Idi Amin en lui donnant sa correction sur place.

Les enqueteurs de l'ONU étant sur place, ils doivent exiger maintenant l'audition de Toumba pour connaitre toute la vérité sur les massacres du 28 septembre. Jusque-là Dadis avait refusé qu'il soit interrogé pour ne pas être cité. Les proches de Dadis seront tentés de l'éliminer et tout rabattre sur lui après.

SADIO BARRY

2009-12-04 00:27:33 Alphady Sy

2009-12-04 01:25:47

Il a été confirmé, même par la présidence burkinabé (principale complice de Dadis), que le chef des milices tribales a été atteint à la tête par balle. C’est le nouveau « Pivi », chargé de la sécurité de Dadis qui aurait tiré sur lui. Que s’est-il passé, alors que Toumba était plutôt allé libérer des bérets rouges, c'est-à-dire des hommes de Dadis des  mains de la gendarmerie ?

On aura certainement la réponse à cette question les jours prochains. Une chose est sûre : Toumba est aussi fou que Dadis. Si le chef du CNDD vient lui crier dessus devant des soldats ou essaye de le traiter comme Korka Diallo ou Sidiki Camara Idi Amin ou encore le général bidon Toto Camara, il risque de ne plus être à mesure de reprendre ses bêtises (Cette information est confirmée: Dadis a manqué du respect à Toumba qui lui a immédiatement donné une bonne leçon. Lire suite en bas !).

En effet, Toumba qui est un vrai militaire ne viserait pas la tête de Dadis par hasard : non seulement il sait que le chef de la junte pourrait porter des gilets pare-balles, mais aussi, si l’on veut s’assurer que la cible meurt, c’est la tête qu’il faut viser.

De qui se moque-t-on en nous disant qu’il a été légèrement blessé sur la tête par balles ? Une balle ne blesse jamais légèrement la tête, à moins qu’elle rate sa cible.

Si Dadis avait honoré ses engagements, il n’aurait pas connu le sort qui lui arrive aujourd’hui. Dès lors qu’il a décidé de se maintenir au pouvoir par la force, il fallait bien s’attendre que tôt ou tard, une force agisse contre lui.

Il y a des rumeurs selon lesquelles Dadis serait mort. Si l’opposition avait déjà formé un gouvernement d’union nationale, ce dernier aurait pu prendre la relève immédiatement en demandant allégeance aux forces républicaines. Malheureusement, la Guinée ne manque pas seulement de bons militaires. Elle manque surtout de bons politiciens. Un autre Lakudu pourrait succéder à Moussa Dadis. Ce serait encore la faute aux forces vives qui attendent tranquillement qu’on leur annonce un nouveau gouvernement militaire au lieu de faire appel à la population et aux institutions républicaines de se mobiliser pour qu’un gouvernement d’union nationale voie maintenant le jour.

Si les forces vives font un tel appel maintenant, aucun militaire ne se hasarderait de nouveau à prendre le pouvoir. Au contraire, l’armée fera appel aux leaders pour décider ensemble de ce qu’il faut faire.

Si seulement j’avais les moyens d’être un leader politique en ce moment !!! 

Comme je le supposais dans ce texte, il a été confirmé que Dadis avait montré son impolitesse habituelle à Toumba en l'offensant verbalement parce que ce dernier a eu des problèmes avec Thiéboro. Toumba a montré que lui il n'est ni Korka ni Toto, encore moins Sidiki Camara Idi Amin en lui donnant sa correction sur place.

Les enqueteurs de l'ONU étant sur place, ils doivent exiger maintenant l'audition de Toumba pour connaitre toute la vérité sur les massacres du 28 septembre. Jusque-là Dadis avait refusé qu'il soit interrogé pour ne pas être cité. Les proches de Dadis seront tentés de l'éliminer et tout rabattre sur lui après.

SADIO BARRY

2009-12-04 00:27:33 Mohamed Ali Diallo

2009-12-04 01:25:47

Il a été confirmé, même par la présidence burkinabé (principale complice de Dadis), que le chef des milices tribales a été atteint à la tête par balle. C’est le nouveau « Pivi », chargé de la sécurité de Dadis qui aurait tiré sur lui. Que s’est-il passé, alors que Toumba était plutôt allé libérer des bérets rouges, c'est-à-dire des hommes de Dadis des  mains de la gendarmerie ?

On aura certainement la réponse à cette question les jours prochains. Une chose est sûre : Toumba est aussi fou que Dadis. Si le chef du CNDD vient lui crier dessus devant des soldats ou essaye de le traiter comme Korka Diallo ou Sidiki Camara Idi Amin ou encore le général bidon Toto Camara, il risque de ne plus être à mesure de reprendre ses bêtises (Cette information est confirmée: Dadis a manqué du respect à Toumba qui lui a immédiatement donné une bonne leçon. Lire suite en bas !).

En effet, Toumba qui est un vrai militaire ne viserait pas la tête de Dadis par hasard : non seulement il sait que le chef de la junte pourrait porter des gilets pare-balles, mais aussi, si l’on veut s’assurer que la cible meurt, c’est la tête qu’il faut viser.

De qui se moque-t-on en nous disant qu’il a été légèrement blessé sur la tête par balles ? Une balle ne blesse jamais légèrement la tête, à moins qu’elle rate sa cible.

Si Dadis avait honoré ses engagements, il n’aurait pas connu le sort qui lui arrive aujourd’hui. Dès lors qu’il a décidé de se maintenir au pouvoir par la force, il fallait bien s’attendre que tôt ou tard, une force agisse contre lui.

Il y a des rumeurs selon lesquelles Dadis serait mort. Si l’opposition avait déjà formé un gouvernement d’union nationale, ce dernier aurait pu prendre la relève immédiatement en demandant allégeance aux forces républicaines. Malheureusement, la Guinée ne manque pas seulement de bons militaires. Elle manque surtout de bons politiciens. Un autre Lakudu pourrait succéder à Moussa Dadis. Ce serait encore la faute aux forces vives qui attendent tranquillement qu’on leur annonce un nouveau gouvernement militaire au lieu de faire appel à la population et aux institutions républicaines de se mobiliser pour qu’un gouvernement d’union nationale voie maintenant le jour.

Si les forces vives font un tel appel maintenant, aucun militaire ne se hasarderait de nouveau à prendre le pouvoir. Au contraire, l’armée fera appel aux leaders pour décider ensemble de ce qu’il faut faire.

Si seulement j’avais les moyens d’être un leader politique en ce moment !!! 

Comme je le supposais dans ce texte, il a été confirmé que Dadis avait montré son impolitesse habituelle à Toumba en l'offensant verbalement parce que ce dernier a eu des problèmes avec Thiéboro. Toumba a montré que lui il n'est ni Korka ni Toto, encore moins Sidiki Camara Idi Amin en lui donnant sa correction sur place.

Les enqueteurs de l'ONU étant sur place, ils doivent exiger maintenant l'audition de Toumba pour connaitre toute la vérité sur les massacres du 28 septembre. Jusque-là Dadis avait refusé qu'il soit interrogé pour ne pas être cité. Les proches de Dadis seront tentés de l'éliminer et tout rabattre sur lui après.

SADIO BARRY

2009-12-04 00:27:33 hamady dicko

2009-12-04 01:25:47

Il a été confirmé, même par la présidence burkinabé (principale complice de Dadis), que le chef des milices tribales a été atteint à la tête par balle. C’est le nouveau « Pivi », chargé de la sécurité de Dadis qui aurait tiré sur lui. Que s’est-il passé, alors que Toumba était plutôt allé libérer des bérets rouges, c'est-à-dire des hommes de Dadis des  mains de la gendarmerie ?

On aura certainement la réponse à cette question les jours prochains. Une chose est sûre : Toumba est aussi fou que Dadis. Si le chef du CNDD vient lui crier dessus devant des soldats ou essaye de le traiter comme Korka Diallo ou Sidiki Camara Idi Amin ou encore le général bidon Toto Camara, il risque de ne plus être à mesure de reprendre ses bêtises (Cette information est confirmée: Dadis a manqué du respect à Toumba qui lui a immédiatement donné une bonne leçon. Lire suite en bas !).

En effet, Toumba qui est un vrai militaire ne viserait pas la tête de Dadis par hasard : non seulement il sait que le chef de la junte pourrait porter des gilets pare-balles, mais aussi, si l’on veut s’assurer que la cible meurt, c’est la tête qu’il faut viser.

De qui se moque-t-on en nous disant qu’il a été légèrement blessé sur la tête par balles ? Une balle ne blesse jamais légèrement la tête, à moins qu’elle rate sa cible.

Si Dadis avait honoré ses engagements, il n’aurait pas connu le sort qui lui arrive aujourd’hui. Dès lors qu’il a décidé de se maintenir au pouvoir par la force, il fallait bien s’attendre que tôt ou tard, une force agisse contre lui.

Il y a des rumeurs selon lesquelles Dadis serait mort. Si l’opposition avait déjà formé un gouvernement d’union nationale, ce dernier aurait pu prendre la relève immédiatement en demandant allégeance aux forces républicaines. Malheureusement, la Guinée ne manque pas seulement de bons militaires. Elle manque surtout de bons politiciens. Un autre Lakudu pourrait succéder à Moussa Dadis. Ce serait encore la faute aux forces vives qui attendent tranquillement qu’on leur annonce un nouveau gouvernement militaire au lieu de faire appel à la population et aux institutions républicaines de se mobiliser pour qu’un gouvernement d’union nationale voie maintenant le jour.

Si les forces vives font un tel appel maintenant, aucun militaire ne se hasarderait de nouveau à prendre le pouvoir. Au contraire, l’armée fera appel aux leaders pour décider ensemble de ce qu’il faut faire.

Si seulement j’avais les moyens d’être un leader politique en ce moment !!! 

Comme je le supposais dans ce texte, il a été confirmé que Dadis avait montré son impolitesse habituelle à Toumba en l'offensant verbalement parce que ce dernier a eu des problèmes avec Thiéboro. Toumba a montré que lui il n'est ni Korka ni Toto, encore moins Sidiki Camara Idi Amin en lui donnant sa correction sur place.

Les enqueteurs de l'ONU étant sur place, ils doivent exiger maintenant l'audition de Toumba pour connaitre toute la vérité sur les massacres du 28 septembre. Jusque-là Dadis avait refusé qu'il soit interrogé pour ne pas être cité. Les proches de Dadis seront tentés de l'éliminer et tout rabattre sur lui après.

SADIO BARRY

2009-12-04 00:27:33 Tonton Michou

2009-12-04 01:25:47

Il a été confirmé, même par la présidence burkinabé (principale complice de Dadis), que le chef des milices tribales a été atteint à la tête par balle. C’est le nouveau « Pivi », chargé de la sécurité de Dadis qui aurait tiré sur lui. Que s’est-il passé, alors que Toumba était plutôt allé libérer des bérets rouges, c'est-à-dire des hommes de Dadis des  mains de la gendarmerie ?

On aura certainement la réponse à cette question les jours prochains. Une chose est sûre : Toumba est aussi fou que Dadis. Si le chef du CNDD vient lui crier dessus devant des soldats ou essaye de le traiter comme Korka Diallo ou Sidiki Camara Idi Amin ou encore le général bidon Toto Camara, il risque de ne plus être à mesure de reprendre ses bêtises (Cette information est confirmée: Dadis a manqué du respect à Toumba qui lui a immédiatement donné une bonne leçon. Lire suite en bas !).

En effet, Toumba qui est un vrai militaire ne viserait pas la tête de Dadis par hasard : non seulement il sait que le chef de la junte pourrait porter des gilets pare-balles, mais aussi, si l’on veut s’assurer que la cible meurt, c’est la tête qu’il faut viser.

De qui se moque-t-on en nous disant qu’il a été légèrement blessé sur la tête par balles ? Une balle ne blesse jamais légèrement la tête, à moins qu’elle rate sa cible.

Si Dadis avait honoré ses engagements, il n’aurait pas connu le sort qui lui arrive aujourd’hui. Dès lors qu’il a décidé de se maintenir au pouvoir par la force, il fallait bien s’attendre que tôt ou tard, une force agisse contre lui.

Il y a des rumeurs selon lesquelles Dadis serait mort. Si l’opposition avait déjà formé un gouvernement d’union nationale, ce dernier aurait pu prendre la relève immédiatement en demandant allégeance aux forces républicaines. Malheureusement, la Guinée ne manque pas seulement de bons militaires. Elle manque surtout de bons politiciens. Un autre Lakudu pourrait succéder à Moussa Dadis. Ce serait encore la faute aux forces vives qui attendent tranquillement qu’on leur annonce un nouveau gouvernement militaire au lieu de faire appel à la population et aux institutions républicaines de se mobiliser pour qu’un gouvernement d’union nationale voie maintenant le jour.

Si les forces vives font un tel appel maintenant, aucun militaire ne se hasarderait de nouveau à prendre le pouvoir. Au contraire, l’armée fera appel aux leaders pour décider ensemble de ce qu’il faut faire.

Si seulement j’avais les moyens d’être un leader politique en ce moment !!! 

Comme je le supposais dans ce texte, il a été confirmé que Dadis avait montré son impolitesse habituelle à Toumba en l'offensant verbalement parce que ce dernier a eu des problèmes avec Thiéboro. Toumba a montré que lui il n'est ni Korka ni Toto, encore moins Sidiki Camara Idi Amin en lui donnant sa correction sur place.

Les enqueteurs de l'ONU étant sur place, ils doivent exiger maintenant l'audition de Toumba pour connaitre toute la vérité sur les massacres du 28 septembre. Jusque-là Dadis avait refusé qu'il soit interrogé pour ne pas être cité. Les proches de Dadis seront tentés de l'éliminer et tout rabattre sur lui après.

SADIO BARRY

2009-12-04 00:27:33 missira manet

2009-12-04 01:25:47

Il a été confirmé, même par la présidence burkinabé (principale complice de Dadis), que le chef des milices tribales a été atteint à la tête par balle. C’est le nouveau « Pivi », chargé de la sécurité de Dadis qui aurait tiré sur lui. Que s’est-il passé, alors que Toumba était plutôt allé libérer des bérets rouges, c'est-à-dire des hommes de Dadis des  mains de la gendarmerie ?

On aura certainement la réponse à cette question les jours prochains. Une chose est sûre : Toumba est aussi fou que Dadis. Si le chef du CNDD vient lui crier dessus devant des soldats ou essaye de le traiter comme Korka Diallo ou Sidiki Camara Idi Amin ou encore le général bidon Toto Camara, il risque de ne plus être à mesure de reprendre ses bêtises (Cette information est confirmée: Dadis a manqué du respect à Toumba qui lui a immédiatement donné une bonne leçon. Lire suite en bas !).

En effet, Toumba qui est un vrai militaire ne viserait pas la tête de Dadis par hasard : non seulement il sait que le chef de la junte pourrait porter des gilets pare-balles, mais aussi, si l’on veut s’assurer que la cible meurt, c’est la tête qu’il faut viser.

De qui se moque-t-on en nous disant qu’il a été légèrement blessé sur la tête par balles ? Une balle ne blesse jamais légèrement la tête, à moins qu’elle rate sa cible.

Si Dadis avait honoré ses engagements, il n’aurait pas connu le sort qui lui arrive aujourd’hui. Dès lors qu’il a décidé de se maintenir au pouvoir par la force, il fallait bien s’attendre que tôt ou tard, une force agisse contre lui.

Il y a des rumeurs selon lesquelles Dadis serait mort. Si l’opposition avait déjà formé un gouvernement d’union nationale, ce dernier aurait pu prendre la relève immédiatement en demandant allégeance aux forces républicaines. Malheureusement, la Guinée ne manque pas seulement de bons militaires. Elle manque surtout de bons politiciens. Un autre Lakudu pourrait succéder à Moussa Dadis. Ce serait encore la faute aux forces vives qui attendent tranquillement qu’on leur annonce un nouveau gouvernement militaire au lieu de faire appel à la population et aux institutions républicaines de se mobiliser pour qu’un gouvernement d’union nationale voie maintenant le jour.

Si les forces vives font un tel appel maintenant, aucun militaire ne se hasarderait de nouveau à prendre le pouvoir. Au contraire, l’armée fera appel aux leaders pour décider ensemble de ce qu’il faut faire.

Si seulement j’avais les moyens d’être un leader politique en ce moment !!! 

Comme je le supposais dans ce texte, il a été confirmé que Dadis avait montré son impolitesse habituelle à Toumba en l'offensant verbalement parce que ce dernier a eu des problèmes avec Thiéboro. Toumba a montré que lui il n'est ni Korka ni Toto, encore moins Sidiki Camara Idi Amin en lui donnant sa correction sur place.

Les enqueteurs de l'ONU étant sur place, ils doivent exiger maintenant l'audition de Toumba pour connaitre toute la vérité sur les massacres du 28 septembre. Jusque-là Dadis avait refusé qu'il soit interrogé pour ne pas être cité. Les proches de Dadis seront tentés de l'éliminer et tout rabattre sur lui après.

SADIO BARRY

2009-12-04 00:27:33 Ollaid

2009-12-04 01:25:47

Il a été confirmé, même par la présidence burkinabé (principale complice de Dadis), que le chef des milices tribales a été atteint à la tête par balle. C’est le nouveau « Pivi », chargé de la sécurité de Dadis qui aurait tiré sur lui. Que s’est-il passé, alors que Toumba était plutôt allé libérer des bérets rouges, c'est-à-dire des hommes de Dadis des  mains de la gendarmerie ?

On aura certainement la réponse à cette question les jours prochains. Une chose est sûre : Toumba est aussi fou que Dadis. Si le chef du CNDD vient lui crier dessus devant des soldats ou essaye de le traiter comme Korka Diallo ou Sidiki Camara Idi Amin ou encore le général bidon Toto Camara, il risque de ne plus être à mesure de reprendre ses bêtises (Cette information est confirmée: Dadis a manqué du respect à Toumba qui lui a immédiatement donné une bonne leçon. Lire suite en bas !).

En effet, Toumba qui est un vrai militaire ne viserait pas la tête de Dadis par hasard : non seulement il sait que le chef de la junte pourrait porter des gilets pare-balles, mais aussi, si l’on veut s’assurer que la cible meurt, c’est la tête qu’il faut viser.

De qui se moque-t-on en nous disant qu’il a été légèrement blessé sur la tête par balles ? Une balle ne blesse jamais légèrement la tête, à moins qu’elle rate sa cible.

Si Dadis avait honoré ses engagements, il n’aurait pas connu le sort qui lui arrive aujourd’hui. Dès lors qu’il a décidé de se maintenir au pouvoir par la force, il fallait bien s’attendre que tôt ou tard, une force agisse contre lui.

Il y a des rumeurs selon lesquelles Dadis serait mort. Si l’opposition avait déjà formé un gouvernement d’union nationale, ce dernier aurait pu prendre la relève immédiatement en demandant allégeance aux forces républicaines. Malheureusement, la Guinée ne manque pas seulement de bons militaires. Elle manque surtout de bons politiciens. Un autre Lakudu pourrait succéder à Moussa Dadis. Ce serait encore la faute aux forces vives qui attendent tranquillement qu’on leur annonce un nouveau gouvernement militaire au lieu de faire appel à la population et aux institutions républicaines de se mobiliser pour qu’un gouvernement d’union nationale voie maintenant le jour.

Si les forces vives font un tel appel maintenant, aucun militaire ne se hasarderait de nouveau à prendre le pouvoir. Au contraire, l’armée fera appel aux leaders pour décider ensemble de ce qu’il faut faire.

Si seulement j’avais les moyens d’être un leader politique en ce moment !!! 

Comme je le supposais dans ce texte, il a été confirmé que Dadis avait montré son impolitesse habituelle à Toumba en l'offensant verbalement parce que ce dernier a eu des problèmes avec Thiéboro. Toumba a montré que lui il n'est ni Korka ni Toto, encore moins Sidiki Camara Idi Amin en lui donnant sa correction sur place.

Les enqueteurs de l'ONU étant sur place, ils doivent exiger maintenant l'audition de Toumba pour connaitre toute la vérité sur les massacres du 28 septembre. Jusque-là Dadis avait refusé qu'il soit interrogé pour ne pas être cité. Les proches de Dadis seront tentés de l'éliminer et tout rabattre sur lui après.

SADIO BARRY

2009-12-04 00:27:33 Tidiane

2009-12-04 01:25:47

Il a été confirmé, même par la présidence burkinabé (principale complice de Dadis), que le chef des milices tribales a été atteint à la tête par balle. C’est le nouveau « Pivi », chargé de la sécurité de Dadis qui aurait tiré sur lui. Que s’est-il passé, alors que Toumba était plutôt allé libérer des bérets rouges, c'est-à-dire des hommes de Dadis des  mains de la gendarmerie ?

On aura certainement la réponse à cette question les jours prochains. Une chose est sûre : Toumba est aussi fou que Dadis. Si le chef du CNDD vient lui crier dessus devant des soldats ou essaye de le traiter comme Korka Diallo ou Sidiki Camara Idi Amin ou encore le général bidon Toto Camara, il risque de ne plus être à mesure de reprendre ses bêtises (Cette information est confirmée: Dadis a manqué du respect à Toumba qui lui a immédiatement donné une bonne leçon. Lire suite en bas !).

En effet, Toumba qui est un vrai militaire ne viserait pas la tête de Dadis par hasard : non seulement il sait que le chef de la junte pourrait porter des gilets pare-balles, mais aussi, si l’on veut s’assurer que la cible meurt, c’est la tête qu’il faut viser.

De qui se moque-t-on en nous disant qu’il a été légèrement blessé sur la tête par balles ? Une balle ne blesse jamais légèrement la tête, à moins qu’elle rate sa cible.

Si Dadis avait honoré ses engagements, il n’aurait pas connu le sort qui lui arrive aujourd’hui. Dès lors qu’il a décidé de se maintenir au pouvoir par la force, il fallait bien s’attendre que tôt ou tard, une force agisse contre lui.

Il y a des rumeurs selon lesquelles Dadis serait mort. Si l’opposition avait déjà formé un gouvernement d’union nationale, ce dernier aurait pu prendre la relève immédiatement en demandant allégeance aux forces républicaines. Malheureusement, la Guinée ne manque pas seulement de bons militaires. Elle manque surtout de bons politiciens. Un autre Lakudu pourrait succéder à Moussa Dadis. Ce serait encore la faute aux forces vives qui attendent tranquillement qu’on leur annonce un nouveau gouvernement militaire au lieu de faire appel à la population et aux institutions républicaines de se mobiliser pour qu’un gouvernement d’union nationale voie maintenant le jour.

Si les forces vives font un tel appel maintenant, aucun militaire ne se hasarderait de nouveau à prendre le pouvoir. Au contraire, l’armée fera appel aux leaders pour décider ensemble de ce qu’il faut faire.

Si seulement j’avais les moyens d’être un leader politique en ce moment !!! 

Comme je le supposais dans ce texte, il a été confirmé que Dadis avait montré son impolitesse habituelle à Toumba en l'offensant verbalement parce que ce dernier a eu des problèmes avec Thiéboro. Toumba a montré que lui il n'est ni Korka ni Toto, encore moins Sidiki Camara Idi Amin en lui donnant sa correction sur place.

Les enqueteurs de l'ONU étant sur place, ils doivent exiger maintenant l'audition de Toumba pour connaitre toute la vérité sur les massacres du 28 septembre. Jusque-là Dadis avait refusé qu'il soit interrogé pour ne pas être cité. Les proches de Dadis seront tentés de l'éliminer et tout rabattre sur lui après.

SADIO BARRY

2009-12-04 00:27:33 Boubacar Bah

2009-12-04 01:25:47

Il a été confirmé, même par la présidence burkinabé (principale complice de Dadis), que le chef des milices tribales a été atteint à la tête par balle. C’est le nouveau « Pivi », chargé de la sécurité de Dadis qui aurait tiré sur lui. Que s’est-il passé, alors que Toumba était plutôt allé libérer des bérets rouges, c'est-à-dire des hommes de Dadis des  mains de la gendarmerie ?

On aura certainement la réponse à cette question les jours prochains. Une chose est sûre : Toumba est aussi fou que Dadis. Si le chef du CNDD vient lui crier dessus devant des soldats ou essaye de le traiter comme Korka Diallo ou Sidiki Camara Idi Amin ou encore le général bidon Toto Camara, il risque de ne plus être à mesure de reprendre ses bêtises (Cette information est confirmée: Dadis a manqué du respect à Toumba qui lui a immédiatement donné une bonne leçon. Lire suite en bas !).

En effet, Toumba qui est un vrai militaire ne viserait pas la tête de Dadis par hasard : non seulement il sait que le chef de la junte pourrait porter des gilets pare-balles, mais aussi, si l’on veut s’assurer que la cible meurt, c’est la tête qu’il faut viser.

De qui se moque-t-on en nous disant qu’il a été légèrement blessé sur la tête par balles ? Une balle ne blesse jamais légèrement la tête, à moins qu’elle rate sa cible.

Si Dadis avait honoré ses engagements, il n’aurait pas connu le sort qui lui arrive aujourd’hui. Dès lors qu’il a décidé de se maintenir au pouvoir par la force, il fallait bien s’attendre que tôt ou tard, une force agisse contre lui.

Il y a des rumeurs selon lesquelles Dadis serait mort. Si l’opposition avait déjà formé un gouvernement d’union nationale, ce dernier aurait pu prendre la relève immédiatement en demandant allégeance aux forces républicaines. Malheureusement, la Guinée ne manque pas seulement de bons militaires. Elle manque surtout de bons politiciens. Un autre Lakudu pourrait succéder à Moussa Dadis. Ce serait encore la faute aux forces vives qui attendent tranquillement qu’on leur annonce un nouveau gouvernement militaire au lieu de faire appel à la population et aux institutions républicaines de se mobiliser pour qu’un gouvernement d’union nationale voie maintenant le jour.

Si les forces vives font un tel appel maintenant, aucun militaire ne se hasarderait de nouveau à prendre le pouvoir. Au contraire, l’armée fera appel aux leaders pour décider ensemble de ce qu’il faut faire.

Si seulement j’avais les moyens d’être un leader politique en ce moment !!! 

Comme je le supposais dans ce texte, il a été confirmé que Dadis avait montré son impolitesse habituelle à Toumba en l'offensant verbalement parce que ce dernier a eu des problèmes avec Thiéboro. Toumba a montré que lui il n'est ni Korka ni Toto, encore moins Sidiki Camara Idi Amin en lui donnant sa correction sur place.

Les enqueteurs de l'ONU étant sur place, ils doivent exiger maintenant l'audition de Toumba pour connaitre toute la vérité sur les massacres du 28 septembre. Jusque-là Dadis avait refusé qu'il soit interrogé pour ne pas être cité. Les proches de Dadis seront tentés de l'éliminer et tout rabattre sur lui après.

SADIO BARRY

2009-12-04 00:27:33 Ben Malik Diallo

2009-12-04 01:25:47

Il a été confirmé, même par la présidence burkinabé (principale complice de Dadis), que le chef des milices tribales a été atteint à la tête par balle. C’est le nouveau « Pivi », chargé de la sécurité de Dadis qui aurait tiré sur lui. Que s’est-il passé, alors que Toumba était plutôt allé libérer des bérets rouges, c'est-à-dire des hommes de Dadis des  mains de la gendarmerie ?

On aura certainement la réponse à cette question les jours prochains. Une chose est sûre : Toumba est aussi fou que Dadis. Si le chef du CNDD vient lui crier dessus devant des soldats ou essaye de le traiter comme Korka Diallo ou Sidiki Camara Idi Amin ou encore le général bidon Toto Camara, il risque de ne plus être à mesure de reprendre ses bêtises (Cette information est confirmée: Dadis a manqué du respect à Toumba qui lui a immédiatement donné une bonne leçon. Lire suite en bas !).

En effet, Toumba qui est un vrai militaire ne viserait pas la tête de Dadis par hasard : non seulement il sait que le chef de la junte pourrait porter des gilets pare-balles, mais aussi, si l’on veut s’assurer que la cible meurt, c’est la tête qu’il faut viser.

De qui se moque-t-on en nous disant qu’il a été légèrement blessé sur la tête par balles ? Une balle ne blesse jamais légèrement la tête, à moins qu’elle rate sa cible.

Si Dadis avait honoré ses engagements, il n’aurait pas connu le sort qui lui arrive aujourd’hui. Dès lors qu’il a décidé de se maintenir au pouvoir par la force, il fallait bien s’attendre que tôt ou tard, une force agisse contre lui.

Il y a des rumeurs selon lesquelles Dadis serait mort. Si l’opposition avait déjà formé un gouvernement d’union nationale, ce dernier aurait pu prendre la relève immédiatement en demandant allégeance aux forces républicaines. Malheureusement, la Guinée ne manque pas seulement de bons militaires. Elle manque surtout de bons politiciens. Un autre Lakudu pourrait succéder à Moussa Dadis. Ce serait encore la faute aux forces vives qui attendent tranquillement qu’on leur annonce un nouveau gouvernement militaire au lieu de faire appel à la population et aux institutions républicaines de se mobiliser pour qu’un gouvernement d’union nationale voie maintenant le jour.

Si les forces vives font un tel appel maintenant, aucun militaire ne se hasarderait de nouveau à prendre le pouvoir. Au contraire, l’armée fera appel aux leaders pour décider ensemble de ce qu’il faut faire.

Si seulement j’avais les moyens d’être un leader politique en ce moment !!! 

Comme je le supposais dans ce texte, il a été confirmé que Dadis avait montré son impolitesse habituelle à Toumba en l'offensant verbalement parce que ce dernier a eu des problèmes avec Thiéboro. Toumba a montré que lui il n'est ni Korka ni Toto, encore moins Sidiki Camara Idi Amin en lui donnant sa correction sur place.

Les enqueteurs de l'ONU étant sur place, ils doivent exiger maintenant l'audition de Toumba pour connaitre toute la vérité sur les massacres du 28 septembre. Jusque-là Dadis avait refusé qu'il soit interrogé pour ne pas être cité. Les proches de Dadis seront tentés de l'éliminer et tout rabattre sur lui après.

SADIO BARRY

2009-12-04 00:27:33 Ollaid

2009-12-04 01:25:47

Il a été confirmé, même par la présidence burkinabé (principale complice de Dadis), que le chef des milices tribales a été atteint à la tête par balle. C’est le nouveau « Pivi », chargé de la sécurité de Dadis qui aurait tiré sur lui. Que s’est-il passé, alors que Toumba était plutôt allé libérer des bérets rouges, c'est-à-dire des hommes de Dadis des  mains de la gendarmerie ?

On aura certainement la réponse à cette question les jours prochains. Une chose est sûre : Toumba est aussi fou que Dadis. Si le chef du CNDD vient lui crier dessus devant des soldats ou essaye de le traiter comme Korka Diallo ou Sidiki Camara Idi Amin ou encore le général bidon Toto Camara, il risque de ne plus être à mesure de reprendre ses bêtises (Cette information est confirmée: Dadis a manqué du respect à Toumba qui lui a immédiatement donné une bonne leçon. Lire suite en bas !).

En effet, Toumba qui est un vrai militaire ne viserait pas la tête de Dadis par hasard : non seulement il sait que le chef de la junte pourrait porter des gilets pare-balles, mais aussi, si l’on veut s’assurer que la cible meurt, c’est la tête qu’il faut viser.

De qui se moque-t-on en nous disant qu’il a été légèrement blessé sur la tête par balles ? Une balle ne blesse jamais légèrement la tête, à moins qu’elle rate sa cible.

Si Dadis avait honoré ses engagements, il n’aurait pas connu le sort qui lui arrive aujourd’hui. Dès lors qu’il a décidé de se maintenir au pouvoir par la force, il fallait bien s’attendre que tôt ou tard, une force agisse contre lui.

Il y a des rumeurs selon lesquelles Dadis serait mort. Si l’opposition avait déjà formé un gouvernement d’union nationale, ce dernier aurait pu prendre la relève immédiatement en demandant allégeance aux forces républicaines. Malheureusement, la Guinée ne manque pas seulement de bons militaires. Elle manque surtout de bons politiciens. Un autre Lakudu pourrait succéder à Moussa Dadis. Ce serait encore la faute aux forces vives qui attendent tranquillement qu’on leur annonce un nouveau gouvernement militaire au lieu de faire appel à la population et aux institutions républicaines de se mobiliser pour qu’un gouvernement d’union nationale voie maintenant le jour.

Si les forces vives font un tel appel maintenant, aucun militaire ne se hasarderait de nouveau à prendre le pouvoir. Au contraire, l’armée fera appel aux leaders pour décider ensemble de ce qu’il faut faire.

Si seulement j’avais les moyens d’être un leader politique en ce moment !!! 

Comme je le supposais dans ce texte, il a été confirmé que Dadis avait montré son impolitesse habituelle à Toumba en l'offensant verbalement parce que ce dernier a eu des problèmes avec Thiéboro. Toumba a montré que lui il n'est ni Korka ni Toto, encore moins Sidiki Camara Idi Amin en lui donnant sa correction sur place.

Les enqueteurs de l'ONU étant sur place, ils doivent exiger maintenant l'audition de Toumba pour connaitre toute la vérité sur les massacres du 28 septembre. Jusque-là Dadis avait refusé qu'il soit interrogé pour ne pas être cité. Les proches de Dadis seront tentés de l'éliminer et tout rabattre sur lui après.

SADIO BARRY

2009-12-04 00:27:33 Oumar Bah

2009-12-04 01:25:47

Il a été confirmé, même par la présidence burkinabé (principale complice de Dadis), que le chef des milices tribales a été atteint à la tête par balle. C’est le nouveau « Pivi », chargé de la sécurité de Dadis qui aurait tiré sur lui. Que s’est-il passé, alors que Toumba était plutôt allé libérer des bérets rouges, c'est-à-dire des hommes de Dadis des  mains de la gendarmerie ?

On aura certainement la réponse à cette question les jours prochains. Une chose est sûre : Toumba est aussi fou que Dadis. Si le chef du CNDD vient lui crier dessus devant des soldats ou essaye de le traiter comme Korka Diallo ou Sidiki Camara Idi Amin ou encore le général bidon Toto Camara, il risque de ne plus être à mesure de reprendre ses bêtises (Cette information est confirmée: Dadis a manqué du respect à Toumba qui lui a immédiatement donné une bonne leçon. Lire suite en bas !).

En effet, Toumba qui est un vrai militaire ne viserait pas la tête de Dadis par hasard : non seulement il sait que le chef de la junte pourrait porter des gilets pare-balles, mais aussi, si l’on veut s’assurer que la cible meurt, c’est la tête qu’il faut viser.

De qui se moque-t-on en nous disant qu’il a été légèrement blessé sur la tête par balles ? Une balle ne blesse jamais légèrement la tête, à moins qu’elle rate sa cible.

Si Dadis avait honoré ses engagements, il n’aurait pas connu le sort qui lui arrive aujourd’hui. Dès lors qu’il a décidé de se maintenir au pouvoir par la force, il fallait bien s’attendre que tôt ou tard, une force agisse contre lui.

Il y a des rumeurs selon lesquelles Dadis serait mort. Si l’opposition avait déjà formé un gouvernement d’union nationale, ce dernier aurait pu prendre la relève immédiatement en demandant allégeance aux forces républicaines. Malheureusement, la Guinée ne manque pas seulement de bons militaires. Elle manque surtout de bons politiciens. Un autre Lakudu pourrait succéder à Moussa Dadis. Ce serait encore la faute aux forces vives qui attendent tranquillement qu’on leur annonce un nouveau gouvernement militaire au lieu de faire appel à la population et aux institutions républicaines de se mobiliser pour qu’un gouvernement d’union nationale voie maintenant le jour.

Si les forces vives font un tel appel maintenant, aucun militaire ne se hasarderait de nouveau à prendre le pouvoir. Au contraire, l’armée fera appel aux leaders pour décider ensemble de ce qu’il faut faire.

Si seulement j’avais les moyens d’être un leader politique en ce moment !!! 

Comme je le supposais dans ce texte, il a été confirmé que Dadis avait montré son impolitesse habituelle à Toumba en l'offensant verbalement parce que ce dernier a eu des problèmes avec Thiéboro. Toumba a montré que lui il n'est ni Korka ni Toto, encore moins Sidiki Camara Idi Amin en lui donnant sa correction sur place.

Les enqueteurs de l'ONU étant sur place, ils doivent exiger maintenant l'audition de Toumba pour connaitre toute la vérité sur les massacres du 28 septembre. Jusque-là Dadis avait refusé qu'il soit interrogé pour ne pas être cité. Les proches de Dadis seront tentés de l'éliminer et tout rabattre sur lui après.

SADIO BARRY

2009-12-04 00:27:33 cnddkilla
Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.