chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Fin du « patriote » Dadis : que faire de la queue d’un CNDD sans tête

Date de publication:2009-12-04 22:57:46

2009-12-04 23:55:20 

Cet article n’est pas une analyse des évènements de Conakry de ce 3 décembre 2009 mais une simple réaction à chaud !

Je crois que même si Dadis respire encore, il est effectivement « mort ». Son cerveau qui n’était pas qualitativement enviable contient maintenant du plomb.

Quand une « tête peu pensante » est en plus blessée !

Le fait que Dadis voyage gratis au Maroc est une autre violation des sanctions prises à la suite des évènements douloureux du 28 septembre 2009. C’est vrai que Dadis n’est pas sorti du territoire, on l’en a sorti ! Au moins il ne sablera pas, du moins ostensiblement, le champagne pour le premier anniversaire de son ramassage du pouvoir !
Cependant, je me pose quelques questions :

Comment se fait-il qu’à chaque versement de sang à Conakry, le général Sékouba y soit absent ? Lors du carnage de Conakry, il était à des centaines de km de la presqu’île du Kaloum. Au moment du récent règlement de comptes, il est à des milliers de km de son « compagnon d’armes » devenu celui du sang et des larmes.

Que fait Pivi, le ministre de la sécurité ? Coplan le Barbare est curieusement silencieux depuis les tueries de septembre. Pourquoi n’a-t-il pas protégé Dadis ? Complicité avec Toumba Diakité ou inefficacité du « tueurs de policiers » ?

Comment expliquer l’échec de Toumba Diakité ? De par sa position, il faut être un raté pour rater Dadis. Pourtant Toumba n’avait pas raté des centaines d’innocents au Stade du 28 Septembre ! A-t-il perdu la main en si peu de temps ? Comme ses comparses, il est en dessous de tout, moralement et techniquement.

Je crois que c’est une bonne chose que Dadis, Toumba, Pivi, Sékouba, etc. ne soient pas morts. Ces criminels doivent être traduits en justice car c’est difficile de faire parler des cadavres. En mourant sans être jugés, ils risquent d’être des héros pour des individus comme notre « frêle Jacques » qui continue à bourdonner dans les colonnes du site obtus « mille collines sans une seule montagne ». Ce perfide « diasporaté » persiste à aboyer contre une communauté qu’il accuse de tous les maux qui frappe ce qu’il appelle « son » pays comme si ce dernier n’était uniquement que le sien. Mais il n’a jamais obtenu le moindre os visible du CNDD. Recevra-t-il du voleur Dadis des sous pour payer sa récente condamnation par la justice ?

Je suis étonné que Dadis (est-ce vraiment lui ou a-t-on décidé pour lui ?) ait boycotté l’avion médicalisé de son « père » Wade. On n’est jamais trop prudent. D’ailleurs, je me suis toujours demandé ce que peuvent se dire en privé un Wade et un Dadis, si différents en apparence. Je crois que Dadis ne pouvant monter plus haut parce que limité, c’est Wade qui est descendu trop bas parce que maléfique pour le maintenir dans sa « Teranga ». Chef d’un pays producteur d’arachides, Wade s’est transformé en arachnide pour tisser une toile maléfique autour de Dadis.

Au fait, j’oubliais la question : que faire de la queue du CNDD ? La couper tout simplement car elle est aussi pourrie que la tête ! D’ailleurs un serpent sans tête n’est qu’une corde.

Je vous salue.
Ibrahima Kylé DIALLO

Source : http://guineenet.org/

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.