chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Guinée : Halte à la désinformation véhiculée par certains sites internet ethnico- racistes !

Date de publication:2009-12-06 08:13:16

2009-12-06 09:11:55

A l’heure où le peuple de Guinée, le laisser- pour- compte par son armée, s’interroge plus que jamais sur son avenir, des sites internet qui sont animés par les ethnico- racistes se permettent de vouloir embraser le pays.

Ainsi, des scribouillards qui ne vivent que de délation et qui sont spécialisés dans l’intoxication médiatique s’acharnent sur les leaders politiques des forces Vives pour s’attirer les faveurs d’un pouvoir dictatorial aux abois.

Le site internet guinée 24 qui, comme tout le monde le sait, est animé par l’un des plus grands félon, traitre et apatride de la toile, déforme à sa guise les informations. Le but, nuire à l’unité nationale pour en tirer quelques dividendes financières et se forger une carrière sur la médiocrité.

C’est ainsi que l’interview que M. Cellou Dalein Diallo Président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) a accordé ce soir au journal télévisé de France 24 a été déformé et dans sa forme et dans son contenu par ce site.

Pour avoir une idée de la mauvaise foi qui anime le nullard qui a pondu l’article sur le Président de l’UFDG, les lecteurs et spectateurs sont priés de consulter le journal télévisé de France 24 qui passe actuellement en boucle.

Incapable de trouver un nom à son site, guinée 24 rimant avec France 24, cet usurpateur et d’écrits et de papiers d’asile politique, ne relate pas le piètre mot prononcé par le Président de l’UFDG. Il laisse libre court à ses fantasmes ethniques pour donner une tout autre version des propos.

Il est vrai qu’à ce jour, tous les ethno- stratèges, les déchus de la politique croient pouvoir se faire ou refaire une carrière en s’attaquant à Cellou Dalein Diallo. Au mieux, à un autre leader des Forces Vives ou à l’ethnie d’origine de ce dernier. Ah ! Bon Dieu ! Que ce Cellou fait peur !

Que les moustiques du net, ces nostalgiques qui rêvent d’une stature d’homme public et qu’ils n’auront jamais, comprennent que l’avenir d’une nation n’est pas suspendu à la vie ou la mort d’un homme politique si démocratique soit- il. Cracher leur venin sur tel ou tel leader d’opinion n’empêchera pas la dictature de tomber. Tout n’est qu’une question de temps ! Un court temps !

Enfin, les Guinéens patriotes ont autre chose à faire qui ne soit de plaindre Dadis.
Il n’a qu’à voir maintenant, sur son lit d’hôpital, si la vie d’un être humain, l’honneur d’une femme, l’innocence d’un enfant ont un prix. Il n’a qu’à se rendre compte si les larmes d’un parent, d’un proche ou d’un ami sont lourdes à supporter. Il n’a qu’à voir si les peurs dans lesquelles il a plongées les Guinéens sont difficiles à porter. J’estime, si dictateur qu’il soit, sa famille à eu peur ces derniers temps ! Il n’a qu’à tout simplement méditer sur son serment sur la Bible et le Coran !

Enfin, puisse- t- il se rendre compte de l’horreur des souffrances qu’il a infligées à notre peuple. Un peuple qui l’a adulé et applaudi ! A défaut de mourir, il vivra avec des remords car l’acte de Toumba répond aux crimes que lui, Dadis, a commis sur les Guinéens le 28 septembre 2009.

Ne dit- on pas que si deux voleurs se chamaillent, le propriétaire retrouvera le coupable ? La vérité sur les massacres jaillira de cet acte manqué de Toumba, mais qui est, à n’en pas douter, l’élément déclencheur de la fin de l’ère Dadis et compagnie.

L’Histoire retiendra ce proverbe peul : « N’dè Toumba Tumbunoo Dadis, tumbè è nguyaalè fényuno ! » Autrement dit : « Le jour où Toumba à toucher Dadis, les vols et les vérités ont commencé à jaillir ! »

Guinée 24 ! Attention donc à la désinformation ! Vous jouez avec le feu et vous risquez d’en supporter les conséquences. Indexer un parti politique ou son leader ne changera pas le cours de l’histoire. Seul prévaut le temps de l’union et du combat contre la dictature.
Mais, je vois déjà le déchaînement de la haine contre cet article. Ne vous en faites pas ! Je suis inébranlable et vos cris de vautours ne ragaillardissent !

Votre propension à la division vous perdra à jamais ! Vous vous en doutez ? Consultez les sites internet qui sont animés, comme le vôtre, par le même esprit de division et de haine ! Ils affichent, un mois durant, la même information par faute d’articles et de lecteurs. Tous les patriotes les ont abandonnés !

Vous suivrez le même chemin car « les politicards » dont vous voulez assurer la promotion sont coupés du peuple de Guinée. Ils se sont dévoyés à jamais en affichant leur choix anti- démocratique. Cela, à la veille même de l’opération anti- Dadis de Toumba à Koundara, en plein Conakry !

Sachez que le retour à toute quiétude et à toute paix sociale, le plutôt possible sera le mieux, passe forcément par la fin du règne militaire en Guinée. Un autre soldat n’est point la solution.
 
Seul le retour à l’ordre constitutionnel pourra assurer un pouvoir politique dont bénéficieraient tous les citoyens. Les vrais soldats, tant et si bien qu’il y en aurait encore dans notre pays, en sont conscients.

Remballez donc votre haine de l’UFDG et de son leader. Vous ne pesez pas lourd. Le temps de la traitrise, de la peur et de la félonie est révolu !

En attendant, méditez ceci : « L’éléphant n’a cure du moustique qui se pose sur son flanc. »

Lamarana Petty Diallo
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.