chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Aveu d'échec: Toumba Diakité

Date de publication:2009-12-06 09:59:54

2009-12-06 10:56:59

les organes d'information diffusent  ce matin en boucle la nouvelle:  TOUMBA WANTED . Le CNDD offre une forte récompense à qui dénoncera le "fugitif" Toumba.

C'est l'aveu flagrant de l'échec des mensonges d'état de Idrissa Chérif, de la troupe d'assassins reprise en main en catastrophe par Konaté et ses complices actifs depuis longtemps, et déjà perceptible par l'achat de la conscience de certains "journalistes"  dont  kibarou entre autres diffusait les écrits finement partisans. Le même site qui a fait paraitre hier une annonce de la suspension de l'UFDG précipitamment retirée par la suite. Raison pour laquelle le site aurait "sauté"  les jours passés, sous le poids de ses propres mensonges.

C'est la tentative selon  l'esprit malade de Sékouba Konaté d'éviter que le Fouta , assimilé  à l'UFDG, ne se coalise avec la Guinée maritime devant cette nouvelle injustice. Ce qui  reste du CNDD après le départ de Dadis n'est pas plus intelligent que lui, mais finira par comprendre que c'est peine perdue: personne ne trompera le peuple de Guinée quant à la nature du fameux caméléon Sékouba Konaté. Ce bonhomme est pire que Dadis. L'échec de son autre tentative de se présenter en monsieur propre du CNDD a fait long feu: son absence du Stade et de Conakry pendant les massacres ne l'absout en aucune manière de la préparation minutieuse, l'exécution par ses acolytes et la gestion de l'après tuerie.  

C'est un tueur malhonnête, au risque de faire une répétition.

Le manque d'analyse de cette clique est patent: Toumba a fait libérer les fils de la Basse-Côte injustement emprisonnés et continuellement torturés par les milices ethniques de Dadis et les  militaires Pédégistes de Konaté ayant fait leurs classes sous Sékou.

Le plan de Konaté que nous n'avons eu cesse de dénoncer depuis longtemps rencontre un os de taille dans son exécution programmée.

Il est évident que nos compatriotes de la Basse-Côte seront reconnaissants à Toumba malgré toutes les charges concordantes de crimes qui pèsent sur lui. Les poursuivants de Toumba sont en terrain  peu connu ou carrément inconnu et finiront par le réaliser. Leur sale argent ne les sauvera pas de l'échec.

C'est la confirmation de notre analyse: Le CNDD est constitué d'un ramassis de menteurs dont le champion du 100 mètres mensonges, "l'Ivoirien" Idrissa Chérif, avec maintenant à leur tête le discret et dangereux félon ethnocentriste Konaté, dont l'entourage est constitué de pédégistes non repentis. Souvenez-vous de ses plumes du net Kababachir l'admirateur de Sékou anti-peulh notoire et Papis de Kibarou.

Selon RFI:

" Les militaires au pouvoir ont annoncé samedi qu'une « forte récompense » serait attribuée à toute personne qui permettrait d'arrêter l'aide de camp Aboubacar Sidiki Diakité, alias Toumba, qui a tenté d'assassiner jeudi Moussa Dadis Camara. Le chef de la junte a été opéré à Rabat d'une blessure à la tête. Son ministre de la Communication prétend qu'il est hors de danger, mais de bonne source, il serait dans un coma artificiel, et la blessure ne serait pas nécessairement fatale, mais en tout cas sérieuse. 

Malgré un dispositif de sécurité discret, une mobilisation générale des forces de sécurité, Toumba Diakité reste introuvable et nargue même ses autres collègues du CNDD (Conseil national pour la démocratie et le développement). Il a encore assuré samedi par téléphone qu'il était « libre » et en « lieu sûr en Guinée ».

De source diplomatique africaine, une cinquantaine de militaires des deux bords seraient morts au cours de l'attentat jeudi soir et de la traque des hommes de Toumba qui s'en est suivie.

Les militaires au pouvoir sollicitent donc la population en lançant un appel à la délation. Ils ont annoncé qu'une « forte récompense » serait offerte à toute personne qui permettrait d'arrêter l'aide de camp qui a tenté d'assassiner le chef de la junte.

Il faut dire que Toumba Diakité est toujours en fuite, avec plusieurs dizaines de ses hommes. Et certains pensent même qu'ils ont déjà quitté la capitale.


En tout cas, l'armée et la gendarmerie ratissaient encore hier Conakry où la situation demeure calme.

Aider les ethno fascistes déboussolés et les PDGistes affolés en ce moment de notre pays, c'est s'exposer à la fureur du peuple guinéen. Laissons cette tâche  à des "citoyens" du Type Bah Ousmane , son UPR, ses Taupes, son ami Biro probablement victime de diarrhée cataclysmique depuis le début de ces événements , déjà mouillés jusqu'à l'os avec les assassins du CNDD.

Thierno A DIALLO


Commentaires


2009-12-06 10:56:59

les organes d'information diffusent  ce matin en boucle la nouvelle:  TOUMBA WANTED . Le CNDD offre une forte récompense à qui dénoncera le "fugitif" Toumba.

C'est l'aveu flagrant de l'échec des mensonges d'état de Idrissa Chérif, de la troupe d'assassins reprise en main en catastrophe par Konaté et ses complices actifs depuis longtemps, et déjà perceptible par l'achat de la conscience de certains "journalistes"  dont  kibarou entre autres diffusait les écrits finement partisans. Le même site qui a fait paraitre hier une annonce de la suspension de l'UFDG précipitamment retirée par la suite. Raison pour laquelle le site aurait "sauté"  les jours passés, sous le poids de ses propres mensonges.

C'est la tentative selon  l'esprit malade de Sékouba Konaté d'éviter que le Fouta , assimilé  à l'UFDG, ne se coalise avec la Guinée maritime devant cette nouvelle injustice. Ce qui  reste du CNDD après le départ de Dadis n'est pas plus intelligent que lui, mais finira par comprendre que c'est peine perdue: personne ne trompera le peuple de Guinée quant à la nature du fameux caméléon Sékouba Konaté. Ce bonhomme est pire que Dadis. L'échec de son autre tentative de se présenter en monsieur propre du CNDD a fait long feu: son absence du Stade et de Conakry pendant les massacres ne l'absout en aucune manière de la préparation minutieuse, l'exécution par ses acolytes et la gestion de l'après tuerie.  

C'est un tueur malhonnête, au risque de faire une répétition.

Le manque d'analyse de cette clique est patent: Toumba a fait libérer les fils de la Basse-Côte injustement emprisonnés et continuellement torturés par les milices ethniques de Dadis et les  militaires Pédégistes de Konaté ayant fait leurs classes sous Sékou.

Le plan de Konaté que nous n'avons eu cesse de dénoncer depuis longtemps rencontre un os de taille dans son exécution programmée.

Il est évident que nos compatriotes de la Basse-Côte seront reconnaissants à Toumba malgré toutes les charges concordantes de crimes qui pèsent sur lui. Les poursuivants de Toumba sont en terrain  peu connu ou carrément inconnu et finiront par le réaliser. Leur sale argent ne les sauvera pas de l'échec.

C'est la confirmation de notre analyse: Le CNDD est constitué d'un ramassis de menteurs dont le champion du 100 mètres mensonges, "l'Ivoirien" Idrissa Chérif, avec maintenant à leur tête le discret et dangereux félon ethnocentriste Konaté, dont l'entourage est constitué de pédégistes non repentis. Souvenez-vous de ses plumes du net Kababachir l'admirateur de Sékou anti-peulh notoire et Papis de Kibarou.

Selon RFI:

" Les militaires au pouvoir ont annoncé samedi qu'une « forte récompense » serait attribuée à toute personne qui permettrait d'arrêter l'aide de camp Aboubacar Sidiki Diakité, alias Toumba, qui a tenté d'assassiner jeudi Moussa Dadis Camara. Le chef de la junte a été opéré à Rabat d'une blessure à la tête. Son ministre de la Communication prétend qu'il est hors de danger, mais de bonne source, il serait dans un coma artificiel, et la blessure ne serait pas nécessairement fatale, mais en tout cas sérieuse. 

Malgré un dispositif de sécurité discret, une mobilisation générale des forces de sécurité, Toumba Diakité reste introuvable et nargue même ses autres collègues du CNDD (Conseil national pour la démocratie et le développement). Il a encore assuré samedi par téléphone qu'il était « libre » et en « lieu sûr en Guinée ».

De source diplomatique africaine, une cinquantaine de militaires des deux bords seraient morts au cours de l'attentat jeudi soir et de la traque des hommes de Toumba qui s'en est suivie.

Les militaires au pouvoir sollicitent donc la population en lançant un appel à la délation. Ils ont annoncé qu'une « forte récompense » serait offerte à toute personne qui permettrait d'arrêter l'aide de camp qui a tenté d'assassiner le chef de la junte.

Il faut dire que Toumba Diakité est toujours en fuite, avec plusieurs dizaines de ses hommes. Et certains pensent même qu'ils ont déjà quitté la capitale.


En tout cas, l'armée et la gendarmerie ratissaient encore hier Conakry où la situation demeure calme.

Aider les ethno fascistes déboussolés et les PDGistes affolés en ce moment de notre pays, c'est s'exposer à la fureur du peuple guinéen. Laissons cette tâche  à des "citoyens" du Type Bah Ousmane , son UPR, ses Taupes, son ami Biro probablement victime de diarrhée cataclysmique depuis le début de ces événements , déjà mouillés jusqu'à l'os avec les assassins du CNDD.

Thierno A DIALLO

2009-12-06 09:59:54 leconcurrent.overblog.com

2009-12-06 10:56:59

les organes d'information diffusent  ce matin en boucle la nouvelle:  TOUMBA WANTED . Le CNDD offre une forte récompense à qui dénoncera le "fugitif" Toumba.

C'est l'aveu flagrant de l'échec des mensonges d'état de Idrissa Chérif, de la troupe d'assassins reprise en main en catastrophe par Konaté et ses complices actifs depuis longtemps, et déjà perceptible par l'achat de la conscience de certains "journalistes"  dont  kibarou entre autres diffusait les écrits finement partisans. Le même site qui a fait paraitre hier une annonce de la suspension de l'UFDG précipitamment retirée par la suite. Raison pour laquelle le site aurait "sauté"  les jours passés, sous le poids de ses propres mensonges.

C'est la tentative selon  l'esprit malade de Sékouba Konaté d'éviter que le Fouta , assimilé  à l'UFDG, ne se coalise avec la Guinée maritime devant cette nouvelle injustice. Ce qui  reste du CNDD après le départ de Dadis n'est pas plus intelligent que lui, mais finira par comprendre que c'est peine perdue: personne ne trompera le peuple de Guinée quant à la nature du fameux caméléon Sékouba Konaté. Ce bonhomme est pire que Dadis. L'échec de son autre tentative de se présenter en monsieur propre du CNDD a fait long feu: son absence du Stade et de Conakry pendant les massacres ne l'absout en aucune manière de la préparation minutieuse, l'exécution par ses acolytes et la gestion de l'après tuerie.  

C'est un tueur malhonnête, au risque de faire une répétition.

Le manque d'analyse de cette clique est patent: Toumba a fait libérer les fils de la Basse-Côte injustement emprisonnés et continuellement torturés par les milices ethniques de Dadis et les  militaires Pédégistes de Konaté ayant fait leurs classes sous Sékou.

Le plan de Konaté que nous n'avons eu cesse de dénoncer depuis longtemps rencontre un os de taille dans son exécution programmée.

Il est évident que nos compatriotes de la Basse-Côte seront reconnaissants à Toumba malgré toutes les charges concordantes de crimes qui pèsent sur lui. Les poursuivants de Toumba sont en terrain  peu connu ou carrément inconnu et finiront par le réaliser. Leur sale argent ne les sauvera pas de l'échec.

C'est la confirmation de notre analyse: Le CNDD est constitué d'un ramassis de menteurs dont le champion du 100 mètres mensonges, "l'Ivoirien" Idrissa Chérif, avec maintenant à leur tête le discret et dangereux félon ethnocentriste Konaté, dont l'entourage est constitué de pédégistes non repentis. Souvenez-vous de ses plumes du net Kababachir l'admirateur de Sékou anti-peulh notoire et Papis de Kibarou.

Selon RFI:

" Les militaires au pouvoir ont annoncé samedi qu'une « forte récompense » serait attribuée à toute personne qui permettrait d'arrêter l'aide de camp Aboubacar Sidiki Diakité, alias Toumba, qui a tenté d'assassiner jeudi Moussa Dadis Camara. Le chef de la junte a été opéré à Rabat d'une blessure à la tête. Son ministre de la Communication prétend qu'il est hors de danger, mais de bonne source, il serait dans un coma artificiel, et la blessure ne serait pas nécessairement fatale, mais en tout cas sérieuse. 

Malgré un dispositif de sécurité discret, une mobilisation générale des forces de sécurité, Toumba Diakité reste introuvable et nargue même ses autres collègues du CNDD (Conseil national pour la démocratie et le développement). Il a encore assuré samedi par téléphone qu'il était « libre » et en « lieu sûr en Guinée ».

De source diplomatique africaine, une cinquantaine de militaires des deux bords seraient morts au cours de l'attentat jeudi soir et de la traque des hommes de Toumba qui s'en est suivie.

Les militaires au pouvoir sollicitent donc la population en lançant un appel à la délation. Ils ont annoncé qu'une « forte récompense » serait offerte à toute personne qui permettrait d'arrêter l'aide de camp qui a tenté d'assassiner le chef de la junte.

Il faut dire que Toumba Diakité est toujours en fuite, avec plusieurs dizaines de ses hommes. Et certains pensent même qu'ils ont déjà quitté la capitale.


En tout cas, l'armée et la gendarmerie ratissaient encore hier Conakry où la situation demeure calme.

Aider les ethno fascistes déboussolés et les PDGistes affolés en ce moment de notre pays, c'est s'exposer à la fureur du peuple guinéen. Laissons cette tâche  à des "citoyens" du Type Bah Ousmane , son UPR, ses Taupes, son ami Biro probablement victime de diarrhée cataclysmique depuis le début de ces événements , déjà mouillés jusqu'à l'os avec les assassins du CNDD.

Thierno A DIALLO

2009-12-06 09:59:54 soumah

2009-12-06 10:56:59

les organes d'information diffusent  ce matin en boucle la nouvelle:  TOUMBA WANTED . Le CNDD offre une forte récompense à qui dénoncera le "fugitif" Toumba.

C'est l'aveu flagrant de l'échec des mensonges d'état de Idrissa Chérif, de la troupe d'assassins reprise en main en catastrophe par Konaté et ses complices actifs depuis longtemps, et déjà perceptible par l'achat de la conscience de certains "journalistes"  dont  kibarou entre autres diffusait les écrits finement partisans. Le même site qui a fait paraitre hier une annonce de la suspension de l'UFDG précipitamment retirée par la suite. Raison pour laquelle le site aurait "sauté"  les jours passés, sous le poids de ses propres mensonges.

C'est la tentative selon  l'esprit malade de Sékouba Konaté d'éviter que le Fouta , assimilé  à l'UFDG, ne se coalise avec la Guinée maritime devant cette nouvelle injustice. Ce qui  reste du CNDD après le départ de Dadis n'est pas plus intelligent que lui, mais finira par comprendre que c'est peine perdue: personne ne trompera le peuple de Guinée quant à la nature du fameux caméléon Sékouba Konaté. Ce bonhomme est pire que Dadis. L'échec de son autre tentative de se présenter en monsieur propre du CNDD a fait long feu: son absence du Stade et de Conakry pendant les massacres ne l'absout en aucune manière de la préparation minutieuse, l'exécution par ses acolytes et la gestion de l'après tuerie.  

C'est un tueur malhonnête, au risque de faire une répétition.

Le manque d'analyse de cette clique est patent: Toumba a fait libérer les fils de la Basse-Côte injustement emprisonnés et continuellement torturés par les milices ethniques de Dadis et les  militaires Pédégistes de Konaté ayant fait leurs classes sous Sékou.

Le plan de Konaté que nous n'avons eu cesse de dénoncer depuis longtemps rencontre un os de taille dans son exécution programmée.

Il est évident que nos compatriotes de la Basse-Côte seront reconnaissants à Toumba malgré toutes les charges concordantes de crimes qui pèsent sur lui. Les poursuivants de Toumba sont en terrain  peu connu ou carrément inconnu et finiront par le réaliser. Leur sale argent ne les sauvera pas de l'échec.

C'est la confirmation de notre analyse: Le CNDD est constitué d'un ramassis de menteurs dont le champion du 100 mètres mensonges, "l'Ivoirien" Idrissa Chérif, avec maintenant à leur tête le discret et dangereux félon ethnocentriste Konaté, dont l'entourage est constitué de pédégistes non repentis. Souvenez-vous de ses plumes du net Kababachir l'admirateur de Sékou anti-peulh notoire et Papis de Kibarou.

Selon RFI:

" Les militaires au pouvoir ont annoncé samedi qu'une « forte récompense » serait attribuée à toute personne qui permettrait d'arrêter l'aide de camp Aboubacar Sidiki Diakité, alias Toumba, qui a tenté d'assassiner jeudi Moussa Dadis Camara. Le chef de la junte a été opéré à Rabat d'une blessure à la tête. Son ministre de la Communication prétend qu'il est hors de danger, mais de bonne source, il serait dans un coma artificiel, et la blessure ne serait pas nécessairement fatale, mais en tout cas sérieuse. 

Malgré un dispositif de sécurité discret, une mobilisation générale des forces de sécurité, Toumba Diakité reste introuvable et nargue même ses autres collègues du CNDD (Conseil national pour la démocratie et le développement). Il a encore assuré samedi par téléphone qu'il était « libre » et en « lieu sûr en Guinée ».

De source diplomatique africaine, une cinquantaine de militaires des deux bords seraient morts au cours de l'attentat jeudi soir et de la traque des hommes de Toumba qui s'en est suivie.

Les militaires au pouvoir sollicitent donc la population en lançant un appel à la délation. Ils ont annoncé qu'une « forte récompense » serait offerte à toute personne qui permettrait d'arrêter l'aide de camp qui a tenté d'assassiner le chef de la junte.

Il faut dire que Toumba Diakité est toujours en fuite, avec plusieurs dizaines de ses hommes. Et certains pensent même qu'ils ont déjà quitté la capitale.


En tout cas, l'armée et la gendarmerie ratissaient encore hier Conakry où la situation demeure calme.

Aider les ethno fascistes déboussolés et les PDGistes affolés en ce moment de notre pays, c'est s'exposer à la fureur du peuple guinéen. Laissons cette tâche  à des "citoyens" du Type Bah Ousmane , son UPR, ses Taupes, son ami Biro probablement victime de diarrhée cataclysmique depuis le début de ces événements , déjà mouillés jusqu'à l'os avec les assassins du CNDD.

Thierno A DIALLO

2009-12-06 09:59:54 foutanké

2009-12-06 10:56:59

les organes d'information diffusent  ce matin en boucle la nouvelle:  TOUMBA WANTED . Le CNDD offre une forte récompense à qui dénoncera le "fugitif" Toumba.

C'est l'aveu flagrant de l'échec des mensonges d'état de Idrissa Chérif, de la troupe d'assassins reprise en main en catastrophe par Konaté et ses complices actifs depuis longtemps, et déjà perceptible par l'achat de la conscience de certains "journalistes"  dont  kibarou entre autres diffusait les écrits finement partisans. Le même site qui a fait paraitre hier une annonce de la suspension de l'UFDG précipitamment retirée par la suite. Raison pour laquelle le site aurait "sauté"  les jours passés, sous le poids de ses propres mensonges.

C'est la tentative selon  l'esprit malade de Sékouba Konaté d'éviter que le Fouta , assimilé  à l'UFDG, ne se coalise avec la Guinée maritime devant cette nouvelle injustice. Ce qui  reste du CNDD après le départ de Dadis n'est pas plus intelligent que lui, mais finira par comprendre que c'est peine perdue: personne ne trompera le peuple de Guinée quant à la nature du fameux caméléon Sékouba Konaté. Ce bonhomme est pire que Dadis. L'échec de son autre tentative de se présenter en monsieur propre du CNDD a fait long feu: son absence du Stade et de Conakry pendant les massacres ne l'absout en aucune manière de la préparation minutieuse, l'exécution par ses acolytes et la gestion de l'après tuerie.  

C'est un tueur malhonnête, au risque de faire une répétition.

Le manque d'analyse de cette clique est patent: Toumba a fait libérer les fils de la Basse-Côte injustement emprisonnés et continuellement torturés par les milices ethniques de Dadis et les  militaires Pédégistes de Konaté ayant fait leurs classes sous Sékou.

Le plan de Konaté que nous n'avons eu cesse de dénoncer depuis longtemps rencontre un os de taille dans son exécution programmée.

Il est évident que nos compatriotes de la Basse-Côte seront reconnaissants à Toumba malgré toutes les charges concordantes de crimes qui pèsent sur lui. Les poursuivants de Toumba sont en terrain  peu connu ou carrément inconnu et finiront par le réaliser. Leur sale argent ne les sauvera pas de l'échec.

C'est la confirmation de notre analyse: Le CNDD est constitué d'un ramassis de menteurs dont le champion du 100 mètres mensonges, "l'Ivoirien" Idrissa Chérif, avec maintenant à leur tête le discret et dangereux félon ethnocentriste Konaté, dont l'entourage est constitué de pédégistes non repentis. Souvenez-vous de ses plumes du net Kababachir l'admirateur de Sékou anti-peulh notoire et Papis de Kibarou.

Selon RFI:

" Les militaires au pouvoir ont annoncé samedi qu'une « forte récompense » serait attribuée à toute personne qui permettrait d'arrêter l'aide de camp Aboubacar Sidiki Diakité, alias Toumba, qui a tenté d'assassiner jeudi Moussa Dadis Camara. Le chef de la junte a été opéré à Rabat d'une blessure à la tête. Son ministre de la Communication prétend qu'il est hors de danger, mais de bonne source, il serait dans un coma artificiel, et la blessure ne serait pas nécessairement fatale, mais en tout cas sérieuse. 

Malgré un dispositif de sécurité discret, une mobilisation générale des forces de sécurité, Toumba Diakité reste introuvable et nargue même ses autres collègues du CNDD (Conseil national pour la démocratie et le développement). Il a encore assuré samedi par téléphone qu'il était « libre » et en « lieu sûr en Guinée ».

De source diplomatique africaine, une cinquantaine de militaires des deux bords seraient morts au cours de l'attentat jeudi soir et de la traque des hommes de Toumba qui s'en est suivie.

Les militaires au pouvoir sollicitent donc la population en lançant un appel à la délation. Ils ont annoncé qu'une « forte récompense » serait offerte à toute personne qui permettrait d'arrêter l'aide de camp qui a tenté d'assassiner le chef de la junte.

Il faut dire que Toumba Diakité est toujours en fuite, avec plusieurs dizaines de ses hommes. Et certains pensent même qu'ils ont déjà quitté la capitale.


En tout cas, l'armée et la gendarmerie ratissaient encore hier Conakry où la situation demeure calme.

Aider les ethno fascistes déboussolés et les PDGistes affolés en ce moment de notre pays, c'est s'exposer à la fureur du peuple guinéen. Laissons cette tâche  à des "citoyens" du Type Bah Ousmane , son UPR, ses Taupes, son ami Biro probablement victime de diarrhée cataclysmique depuis le début de ces événements , déjà mouillés jusqu'à l'os avec les assassins du CNDD.

Thierno A DIALLO

2009-12-06 09:59:54 thierno f

2009-12-06 10:56:59

les organes d'information diffusent  ce matin en boucle la nouvelle:  TOUMBA WANTED . Le CNDD offre une forte récompense à qui dénoncera le "fugitif" Toumba.

C'est l'aveu flagrant de l'échec des mensonges d'état de Idrissa Chérif, de la troupe d'assassins reprise en main en catastrophe par Konaté et ses complices actifs depuis longtemps, et déjà perceptible par l'achat de la conscience de certains "journalistes"  dont  kibarou entre autres diffusait les écrits finement partisans. Le même site qui a fait paraitre hier une annonce de la suspension de l'UFDG précipitamment retirée par la suite. Raison pour laquelle le site aurait "sauté"  les jours passés, sous le poids de ses propres mensonges.

C'est la tentative selon  l'esprit malade de Sékouba Konaté d'éviter que le Fouta , assimilé  à l'UFDG, ne se coalise avec la Guinée maritime devant cette nouvelle injustice. Ce qui  reste du CNDD après le départ de Dadis n'est pas plus intelligent que lui, mais finira par comprendre que c'est peine perdue: personne ne trompera le peuple de Guinée quant à la nature du fameux caméléon Sékouba Konaté. Ce bonhomme est pire que Dadis. L'échec de son autre tentative de se présenter en monsieur propre du CNDD a fait long feu: son absence du Stade et de Conakry pendant les massacres ne l'absout en aucune manière de la préparation minutieuse, l'exécution par ses acolytes et la gestion de l'après tuerie.  

C'est un tueur malhonnête, au risque de faire une répétition.

Le manque d'analyse de cette clique est patent: Toumba a fait libérer les fils de la Basse-Côte injustement emprisonnés et continuellement torturés par les milices ethniques de Dadis et les  militaires Pédégistes de Konaté ayant fait leurs classes sous Sékou.

Le plan de Konaté que nous n'avons eu cesse de dénoncer depuis longtemps rencontre un os de taille dans son exécution programmée.

Il est évident que nos compatriotes de la Basse-Côte seront reconnaissants à Toumba malgré toutes les charges concordantes de crimes qui pèsent sur lui. Les poursuivants de Toumba sont en terrain  peu connu ou carrément inconnu et finiront par le réaliser. Leur sale argent ne les sauvera pas de l'échec.

C'est la confirmation de notre analyse: Le CNDD est constitué d'un ramassis de menteurs dont le champion du 100 mètres mensonges, "l'Ivoirien" Idrissa Chérif, avec maintenant à leur tête le discret et dangereux félon ethnocentriste Konaté, dont l'entourage est constitué de pédégistes non repentis. Souvenez-vous de ses plumes du net Kababachir l'admirateur de Sékou anti-peulh notoire et Papis de Kibarou.

Selon RFI:

" Les militaires au pouvoir ont annoncé samedi qu'une « forte récompense » serait attribuée à toute personne qui permettrait d'arrêter l'aide de camp Aboubacar Sidiki Diakité, alias Toumba, qui a tenté d'assassiner jeudi Moussa Dadis Camara. Le chef de la junte a été opéré à Rabat d'une blessure à la tête. Son ministre de la Communication prétend qu'il est hors de danger, mais de bonne source, il serait dans un coma artificiel, et la blessure ne serait pas nécessairement fatale, mais en tout cas sérieuse. 

Malgré un dispositif de sécurité discret, une mobilisation générale des forces de sécurité, Toumba Diakité reste introuvable et nargue même ses autres collègues du CNDD (Conseil national pour la démocratie et le développement). Il a encore assuré samedi par téléphone qu'il était « libre » et en « lieu sûr en Guinée ».

De source diplomatique africaine, une cinquantaine de militaires des deux bords seraient morts au cours de l'attentat jeudi soir et de la traque des hommes de Toumba qui s'en est suivie.

Les militaires au pouvoir sollicitent donc la population en lançant un appel à la délation. Ils ont annoncé qu'une « forte récompense » serait offerte à toute personne qui permettrait d'arrêter l'aide de camp qui a tenté d'assassiner le chef de la junte.

Il faut dire que Toumba Diakité est toujours en fuite, avec plusieurs dizaines de ses hommes. Et certains pensent même qu'ils ont déjà quitté la capitale.


En tout cas, l'armée et la gendarmerie ratissaient encore hier Conakry où la situation demeure calme.

Aider les ethno fascistes déboussolés et les PDGistes affolés en ce moment de notre pays, c'est s'exposer à la fureur du peuple guinéen. Laissons cette tâche  à des "citoyens" du Type Bah Ousmane , son UPR, ses Taupes, son ami Biro probablement victime de diarrhée cataclysmique depuis le début de ces événements , déjà mouillés jusqu'à l'os avec les assassins du CNDD.

Thierno A DIALLO

2009-12-06 09:59:54 UH!!!

2009-12-06 10:56:59

les organes d'information diffusent  ce matin en boucle la nouvelle:  TOUMBA WANTED . Le CNDD offre une forte récompense à qui dénoncera le "fugitif" Toumba.

C'est l'aveu flagrant de l'échec des mensonges d'état de Idrissa Chérif, de la troupe d'assassins reprise en main en catastrophe par Konaté et ses complices actifs depuis longtemps, et déjà perceptible par l'achat de la conscience de certains "journalistes"  dont  kibarou entre autres diffusait les écrits finement partisans. Le même site qui a fait paraitre hier une annonce de la suspension de l'UFDG précipitamment retirée par la suite. Raison pour laquelle le site aurait "sauté"  les jours passés, sous le poids de ses propres mensonges.

C'est la tentative selon  l'esprit malade de Sékouba Konaté d'éviter que le Fouta , assimilé  à l'UFDG, ne se coalise avec la Guinée maritime devant cette nouvelle injustice. Ce qui  reste du CNDD après le départ de Dadis n'est pas plus intelligent que lui, mais finira par comprendre que c'est peine perdue: personne ne trompera le peuple de Guinée quant à la nature du fameux caméléon Sékouba Konaté. Ce bonhomme est pire que Dadis. L'échec de son autre tentative de se présenter en monsieur propre du CNDD a fait long feu: son absence du Stade et de Conakry pendant les massacres ne l'absout en aucune manière de la préparation minutieuse, l'exécution par ses acolytes et la gestion de l'après tuerie.  

C'est un tueur malhonnête, au risque de faire une répétition.

Le manque d'analyse de cette clique est patent: Toumba a fait libérer les fils de la Basse-Côte injustement emprisonnés et continuellement torturés par les milices ethniques de Dadis et les  militaires Pédégistes de Konaté ayant fait leurs classes sous Sékou.

Le plan de Konaté que nous n'avons eu cesse de dénoncer depuis longtemps rencontre un os de taille dans son exécution programmée.

Il est évident que nos compatriotes de la Basse-Côte seront reconnaissants à Toumba malgré toutes les charges concordantes de crimes qui pèsent sur lui. Les poursuivants de Toumba sont en terrain  peu connu ou carrément inconnu et finiront par le réaliser. Leur sale argent ne les sauvera pas de l'échec.

C'est la confirmation de notre analyse: Le CNDD est constitué d'un ramassis de menteurs dont le champion du 100 mètres mensonges, "l'Ivoirien" Idrissa Chérif, avec maintenant à leur tête le discret et dangereux félon ethnocentriste Konaté, dont l'entourage est constitué de pédégistes non repentis. Souvenez-vous de ses plumes du net Kababachir l'admirateur de Sékou anti-peulh notoire et Papis de Kibarou.

Selon RFI:

" Les militaires au pouvoir ont annoncé samedi qu'une « forte récompense » serait attribuée à toute personne qui permettrait d'arrêter l'aide de camp Aboubacar Sidiki Diakité, alias Toumba, qui a tenté d'assassiner jeudi Moussa Dadis Camara. Le chef de la junte a été opéré à Rabat d'une blessure à la tête. Son ministre de la Communication prétend qu'il est hors de danger, mais de bonne source, il serait dans un coma artificiel, et la blessure ne serait pas nécessairement fatale, mais en tout cas sérieuse. 

Malgré un dispositif de sécurité discret, une mobilisation générale des forces de sécurité, Toumba Diakité reste introuvable et nargue même ses autres collègues du CNDD (Conseil national pour la démocratie et le développement). Il a encore assuré samedi par téléphone qu'il était « libre » et en « lieu sûr en Guinée ».

De source diplomatique africaine, une cinquantaine de militaires des deux bords seraient morts au cours de l'attentat jeudi soir et de la traque des hommes de Toumba qui s'en est suivie.

Les militaires au pouvoir sollicitent donc la population en lançant un appel à la délation. Ils ont annoncé qu'une « forte récompense » serait offerte à toute personne qui permettrait d'arrêter l'aide de camp qui a tenté d'assassiner le chef de la junte.

Il faut dire que Toumba Diakité est toujours en fuite, avec plusieurs dizaines de ses hommes. Et certains pensent même qu'ils ont déjà quitté la capitale.


En tout cas, l'armée et la gendarmerie ratissaient encore hier Conakry où la situation demeure calme.

Aider les ethno fascistes déboussolés et les PDGistes affolés en ce moment de notre pays, c'est s'exposer à la fureur du peuple guinéen. Laissons cette tâche  à des "citoyens" du Type Bah Ousmane , son UPR, ses Taupes, son ami Biro probablement victime de diarrhée cataclysmique depuis le début de ces événements , déjà mouillés jusqu'à l'os avec les assassins du CNDD.

Thierno A DIALLO

2009-12-06 09:59:54 Oumar Bah

2009-12-06 10:56:59

les organes d'information diffusent  ce matin en boucle la nouvelle:  TOUMBA WANTED . Le CNDD offre une forte récompense à qui dénoncera le "fugitif" Toumba.

C'est l'aveu flagrant de l'échec des mensonges d'état de Idrissa Chérif, de la troupe d'assassins reprise en main en catastrophe par Konaté et ses complices actifs depuis longtemps, et déjà perceptible par l'achat de la conscience de certains "journalistes"  dont  kibarou entre autres diffusait les écrits finement partisans. Le même site qui a fait paraitre hier une annonce de la suspension de l'UFDG précipitamment retirée par la suite. Raison pour laquelle le site aurait "sauté"  les jours passés, sous le poids de ses propres mensonges.

C'est la tentative selon  l'esprit malade de Sékouba Konaté d'éviter que le Fouta , assimilé  à l'UFDG, ne se coalise avec la Guinée maritime devant cette nouvelle injustice. Ce qui  reste du CNDD après le départ de Dadis n'est pas plus intelligent que lui, mais finira par comprendre que c'est peine perdue: personne ne trompera le peuple de Guinée quant à la nature du fameux caméléon Sékouba Konaté. Ce bonhomme est pire que Dadis. L'échec de son autre tentative de se présenter en monsieur propre du CNDD a fait long feu: son absence du Stade et de Conakry pendant les massacres ne l'absout en aucune manière de la préparation minutieuse, l'exécution par ses acolytes et la gestion de l'après tuerie.  

C'est un tueur malhonnête, au risque de faire une répétition.

Le manque d'analyse de cette clique est patent: Toumba a fait libérer les fils de la Basse-Côte injustement emprisonnés et continuellement torturés par les milices ethniques de Dadis et les  militaires Pédégistes de Konaté ayant fait leurs classes sous Sékou.

Le plan de Konaté que nous n'avons eu cesse de dénoncer depuis longtemps rencontre un os de taille dans son exécution programmée.

Il est évident que nos compatriotes de la Basse-Côte seront reconnaissants à Toumba malgré toutes les charges concordantes de crimes qui pèsent sur lui. Les poursuivants de Toumba sont en terrain  peu connu ou carrément inconnu et finiront par le réaliser. Leur sale argent ne les sauvera pas de l'échec.

C'est la confirmation de notre analyse: Le CNDD est constitué d'un ramassis de menteurs dont le champion du 100 mètres mensonges, "l'Ivoirien" Idrissa Chérif, avec maintenant à leur tête le discret et dangereux félon ethnocentriste Konaté, dont l'entourage est constitué de pédégistes non repentis. Souvenez-vous de ses plumes du net Kababachir l'admirateur de Sékou anti-peulh notoire et Papis de Kibarou.

Selon RFI:

" Les militaires au pouvoir ont annoncé samedi qu'une « forte récompense » serait attribuée à toute personne qui permettrait d'arrêter l'aide de camp Aboubacar Sidiki Diakité, alias Toumba, qui a tenté d'assassiner jeudi Moussa Dadis Camara. Le chef de la junte a été opéré à Rabat d'une blessure à la tête. Son ministre de la Communication prétend qu'il est hors de danger, mais de bonne source, il serait dans un coma artificiel, et la blessure ne serait pas nécessairement fatale, mais en tout cas sérieuse. 

Malgré un dispositif de sécurité discret, une mobilisation générale des forces de sécurité, Toumba Diakité reste introuvable et nargue même ses autres collègues du CNDD (Conseil national pour la démocratie et le développement). Il a encore assuré samedi par téléphone qu'il était « libre » et en « lieu sûr en Guinée ».

De source diplomatique africaine, une cinquantaine de militaires des deux bords seraient morts au cours de l'attentat jeudi soir et de la traque des hommes de Toumba qui s'en est suivie.

Les militaires au pouvoir sollicitent donc la population en lançant un appel à la délation. Ils ont annoncé qu'une « forte récompense » serait offerte à toute personne qui permettrait d'arrêter l'aide de camp qui a tenté d'assassiner le chef de la junte.

Il faut dire que Toumba Diakité est toujours en fuite, avec plusieurs dizaines de ses hommes. Et certains pensent même qu'ils ont déjà quitté la capitale.


En tout cas, l'armée et la gendarmerie ratissaient encore hier Conakry où la situation demeure calme.

Aider les ethno fascistes déboussolés et les PDGistes affolés en ce moment de notre pays, c'est s'exposer à la fureur du peuple guinéen. Laissons cette tâche  à des "citoyens" du Type Bah Ousmane , son UPR, ses Taupes, son ami Biro probablement victime de diarrhée cataclysmique depuis le début de ces événements , déjà mouillés jusqu'à l'os avec les assassins du CNDD.

Thierno A DIALLO

2009-12-06 09:59:54 Alphadio

2009-12-06 10:56:59

les organes d'information diffusent  ce matin en boucle la nouvelle:  TOUMBA WANTED . Le CNDD offre une forte récompense à qui dénoncera le "fugitif" Toumba.

C'est l'aveu flagrant de l'échec des mensonges d'état de Idrissa Chérif, de la troupe d'assassins reprise en main en catastrophe par Konaté et ses complices actifs depuis longtemps, et déjà perceptible par l'achat de la conscience de certains "journalistes"  dont  kibarou entre autres diffusait les écrits finement partisans. Le même site qui a fait paraitre hier une annonce de la suspension de l'UFDG précipitamment retirée par la suite. Raison pour laquelle le site aurait "sauté"  les jours passés, sous le poids de ses propres mensonges.

C'est la tentative selon  l'esprit malade de Sékouba Konaté d'éviter que le Fouta , assimilé  à l'UFDG, ne se coalise avec la Guinée maritime devant cette nouvelle injustice. Ce qui  reste du CNDD après le départ de Dadis n'est pas plus intelligent que lui, mais finira par comprendre que c'est peine perdue: personne ne trompera le peuple de Guinée quant à la nature du fameux caméléon Sékouba Konaté. Ce bonhomme est pire que Dadis. L'échec de son autre tentative de se présenter en monsieur propre du CNDD a fait long feu: son absence du Stade et de Conakry pendant les massacres ne l'absout en aucune manière de la préparation minutieuse, l'exécution par ses acolytes et la gestion de l'après tuerie.  

C'est un tueur malhonnête, au risque de faire une répétition.

Le manque d'analyse de cette clique est patent: Toumba a fait libérer les fils de la Basse-Côte injustement emprisonnés et continuellement torturés par les milices ethniques de Dadis et les  militaires Pédégistes de Konaté ayant fait leurs classes sous Sékou.

Le plan de Konaté que nous n'avons eu cesse de dénoncer depuis longtemps rencontre un os de taille dans son exécution programmée.

Il est évident que nos compatriotes de la Basse-Côte seront reconnaissants à Toumba malgré toutes les charges concordantes de crimes qui pèsent sur lui. Les poursuivants de Toumba sont en terrain  peu connu ou carrément inconnu et finiront par le réaliser. Leur sale argent ne les sauvera pas de l'échec.

C'est la confirmation de notre analyse: Le CNDD est constitué d'un ramassis de menteurs dont le champion du 100 mètres mensonges, "l'Ivoirien" Idrissa Chérif, avec maintenant à leur tête le discret et dangereux félon ethnocentriste Konaté, dont l'entourage est constitué de pédégistes non repentis. Souvenez-vous de ses plumes du net Kababachir l'admirateur de Sékou anti-peulh notoire et Papis de Kibarou.

Selon RFI:

" Les militaires au pouvoir ont annoncé samedi qu'une « forte récompense » serait attribuée à toute personne qui permettrait d'arrêter l'aide de camp Aboubacar Sidiki Diakité, alias Toumba, qui a tenté d'assassiner jeudi Moussa Dadis Camara. Le chef de la junte a été opéré à Rabat d'une blessure à la tête. Son ministre de la Communication prétend qu'il est hors de danger, mais de bonne source, il serait dans un coma artificiel, et la blessure ne serait pas nécessairement fatale, mais en tout cas sérieuse. 

Malgré un dispositif de sécurité discret, une mobilisation générale des forces de sécurité, Toumba Diakité reste introuvable et nargue même ses autres collègues du CNDD (Conseil national pour la démocratie et le développement). Il a encore assuré samedi par téléphone qu'il était « libre » et en « lieu sûr en Guinée ».

De source diplomatique africaine, une cinquantaine de militaires des deux bords seraient morts au cours de l'attentat jeudi soir et de la traque des hommes de Toumba qui s'en est suivie.

Les militaires au pouvoir sollicitent donc la population en lançant un appel à la délation. Ils ont annoncé qu'une « forte récompense » serait offerte à toute personne qui permettrait d'arrêter l'aide de camp qui a tenté d'assassiner le chef de la junte.

Il faut dire que Toumba Diakité est toujours en fuite, avec plusieurs dizaines de ses hommes. Et certains pensent même qu'ils ont déjà quitté la capitale.


En tout cas, l'armée et la gendarmerie ratissaient encore hier Conakry où la situation demeure calme.

Aider les ethno fascistes déboussolés et les PDGistes affolés en ce moment de notre pays, c'est s'exposer à la fureur du peuple guinéen. Laissons cette tâche  à des "citoyens" du Type Bah Ousmane , son UPR, ses Taupes, son ami Biro probablement victime de diarrhée cataclysmique depuis le début de ces événements , déjà mouillés jusqu'à l'os avec les assassins du CNDD.

Thierno A DIALLO

2009-12-06 09:59:54 Djetou

2009-12-06 10:56:59

les organes d'information diffusent  ce matin en boucle la nouvelle:  TOUMBA WANTED . Le CNDD offre une forte récompense à qui dénoncera le "fugitif" Toumba.

C'est l'aveu flagrant de l'échec des mensonges d'état de Idrissa Chérif, de la troupe d'assassins reprise en main en catastrophe par Konaté et ses complices actifs depuis longtemps, et déjà perceptible par l'achat de la conscience de certains "journalistes"  dont  kibarou entre autres diffusait les écrits finement partisans. Le même site qui a fait paraitre hier une annonce de la suspension de l'UFDG précipitamment retirée par la suite. Raison pour laquelle le site aurait "sauté"  les jours passés, sous le poids de ses propres mensonges.

C'est la tentative selon  l'esprit malade de Sékouba Konaté d'éviter que le Fouta , assimilé  à l'UFDG, ne se coalise avec la Guinée maritime devant cette nouvelle injustice. Ce qui  reste du CNDD après le départ de Dadis n'est pas plus intelligent que lui, mais finira par comprendre que c'est peine perdue: personne ne trompera le peuple de Guinée quant à la nature du fameux caméléon Sékouba Konaté. Ce bonhomme est pire que Dadis. L'échec de son autre tentative de se présenter en monsieur propre du CNDD a fait long feu: son absence du Stade et de Conakry pendant les massacres ne l'absout en aucune manière de la préparation minutieuse, l'exécution par ses acolytes et la gestion de l'après tuerie.  

C'est un tueur malhonnête, au risque de faire une répétition.

Le manque d'analyse de cette clique est patent: Toumba a fait libérer les fils de la Basse-Côte injustement emprisonnés et continuellement torturés par les milices ethniques de Dadis et les  militaires Pédégistes de Konaté ayant fait leurs classes sous Sékou.

Le plan de Konaté que nous n'avons eu cesse de dénoncer depuis longtemps rencontre un os de taille dans son exécution programmée.

Il est évident que nos compatriotes de la Basse-Côte seront reconnaissants à Toumba malgré toutes les charges concordantes de crimes qui pèsent sur lui. Les poursuivants de Toumba sont en terrain  peu connu ou carrément inconnu et finiront par le réaliser. Leur sale argent ne les sauvera pas de l'échec.

C'est la confirmation de notre analyse: Le CNDD est constitué d'un ramassis de menteurs dont le champion du 100 mètres mensonges, "l'Ivoirien" Idrissa Chérif, avec maintenant à leur tête le discret et dangereux félon ethnocentriste Konaté, dont l'entourage est constitué de pédégistes non repentis. Souvenez-vous de ses plumes du net Kababachir l'admirateur de Sékou anti-peulh notoire et Papis de Kibarou.

Selon RFI:

" Les militaires au pouvoir ont annoncé samedi qu'une « forte récompense » serait attribuée à toute personne qui permettrait d'arrêter l'aide de camp Aboubacar Sidiki Diakité, alias Toumba, qui a tenté d'assassiner jeudi Moussa Dadis Camara. Le chef de la junte a été opéré à Rabat d'une blessure à la tête. Son ministre de la Communication prétend qu'il est hors de danger, mais de bonne source, il serait dans un coma artificiel, et la blessure ne serait pas nécessairement fatale, mais en tout cas sérieuse. 

Malgré un dispositif de sécurité discret, une mobilisation générale des forces de sécurité, Toumba Diakité reste introuvable et nargue même ses autres collègues du CNDD (Conseil national pour la démocratie et le développement). Il a encore assuré samedi par téléphone qu'il était « libre » et en « lieu sûr en Guinée ».

De source diplomatique africaine, une cinquantaine de militaires des deux bords seraient morts au cours de l'attentat jeudi soir et de la traque des hommes de Toumba qui s'en est suivie.

Les militaires au pouvoir sollicitent donc la population en lançant un appel à la délation. Ils ont annoncé qu'une « forte récompense » serait offerte à toute personne qui permettrait d'arrêter l'aide de camp qui a tenté d'assassiner le chef de la junte.

Il faut dire que Toumba Diakité est toujours en fuite, avec plusieurs dizaines de ses hommes. Et certains pensent même qu'ils ont déjà quitté la capitale.


En tout cas, l'armée et la gendarmerie ratissaient encore hier Conakry où la situation demeure calme.

Aider les ethno fascistes déboussolés et les PDGistes affolés en ce moment de notre pays, c'est s'exposer à la fureur du peuple guinéen. Laissons cette tâche  à des "citoyens" du Type Bah Ousmane , son UPR, ses Taupes, son ami Biro probablement victime de diarrhée cataclysmique depuis le début de ces événements , déjà mouillés jusqu'à l'os avec les assassins du CNDD.

Thierno A DIALLO

2009-12-06 09:59:54 djerky

2009-12-06 10:56:59

les organes d'information diffusent  ce matin en boucle la nouvelle:  TOUMBA WANTED . Le CNDD offre une forte récompense à qui dénoncera le "fugitif" Toumba.

C'est l'aveu flagrant de l'échec des mensonges d'état de Idrissa Chérif, de la troupe d'assassins reprise en main en catastrophe par Konaté et ses complices actifs depuis longtemps, et déjà perceptible par l'achat de la conscience de certains "journalistes"  dont  kibarou entre autres diffusait les écrits finement partisans. Le même site qui a fait paraitre hier une annonce de la suspension de l'UFDG précipitamment retirée par la suite. Raison pour laquelle le site aurait "sauté"  les jours passés, sous le poids de ses propres mensonges.

C'est la tentative selon  l'esprit malade de Sékouba Konaté d'éviter que le Fouta , assimilé  à l'UFDG, ne se coalise avec la Guinée maritime devant cette nouvelle injustice. Ce qui  reste du CNDD après le départ de Dadis n'est pas plus intelligent que lui, mais finira par comprendre que c'est peine perdue: personne ne trompera le peuple de Guinée quant à la nature du fameux caméléon Sékouba Konaté. Ce bonhomme est pire que Dadis. L'échec de son autre tentative de se présenter en monsieur propre du CNDD a fait long feu: son absence du Stade et de Conakry pendant les massacres ne l'absout en aucune manière de la préparation minutieuse, l'exécution par ses acolytes et la gestion de l'après tuerie.  

C'est un tueur malhonnête, au risque de faire une répétition.

Le manque d'analyse de cette clique est patent: Toumba a fait libérer les fils de la Basse-Côte injustement emprisonnés et continuellement torturés par les milices ethniques de Dadis et les  militaires Pédégistes de Konaté ayant fait leurs classes sous Sékou.

Le plan de Konaté que nous n'avons eu cesse de dénoncer depuis longtemps rencontre un os de taille dans son exécution programmée.

Il est évident que nos compatriotes de la Basse-Côte seront reconnaissants à Toumba malgré toutes les charges concordantes de crimes qui pèsent sur lui. Les poursuivants de Toumba sont en terrain  peu connu ou carrément inconnu et finiront par le réaliser. Leur sale argent ne les sauvera pas de l'échec.

C'est la confirmation de notre analyse: Le CNDD est constitué d'un ramassis de menteurs dont le champion du 100 mètres mensonges, "l'Ivoirien" Idrissa Chérif, avec maintenant à leur tête le discret et dangereux félon ethnocentriste Konaté, dont l'entourage est constitué de pédégistes non repentis. Souvenez-vous de ses plumes du net Kababachir l'admirateur de Sékou anti-peulh notoire et Papis de Kibarou.

Selon RFI:

" Les militaires au pouvoir ont annoncé samedi qu'une « forte récompense » serait attribuée à toute personne qui permettrait d'arrêter l'aide de camp Aboubacar Sidiki Diakité, alias Toumba, qui a tenté d'assassiner jeudi Moussa Dadis Camara. Le chef de la junte a été opéré à Rabat d'une blessure à la tête. Son ministre de la Communication prétend qu'il est hors de danger, mais de bonne source, il serait dans un coma artificiel, et la blessure ne serait pas nécessairement fatale, mais en tout cas sérieuse. 

Malgré un dispositif de sécurité discret, une mobilisation générale des forces de sécurité, Toumba Diakité reste introuvable et nargue même ses autres collègues du CNDD (Conseil national pour la démocratie et le développement). Il a encore assuré samedi par téléphone qu'il était « libre » et en « lieu sûr en Guinée ».

De source diplomatique africaine, une cinquantaine de militaires des deux bords seraient morts au cours de l'attentat jeudi soir et de la traque des hommes de Toumba qui s'en est suivie.

Les militaires au pouvoir sollicitent donc la population en lançant un appel à la délation. Ils ont annoncé qu'une « forte récompense » serait offerte à toute personne qui permettrait d'arrêter l'aide de camp qui a tenté d'assassiner le chef de la junte.

Il faut dire que Toumba Diakité est toujours en fuite, avec plusieurs dizaines de ses hommes. Et certains pensent même qu'ils ont déjà quitté la capitale.


En tout cas, l'armée et la gendarmerie ratissaient encore hier Conakry où la situation demeure calme.

Aider les ethno fascistes déboussolés et les PDGistes affolés en ce moment de notre pays, c'est s'exposer à la fureur du peuple guinéen. Laissons cette tâche  à des "citoyens" du Type Bah Ousmane , son UPR, ses Taupes, son ami Biro probablement victime de diarrhée cataclysmique depuis le début de ces événements , déjà mouillés jusqu'à l'os avec les assassins du CNDD.

Thierno A DIALLO

2009-12-06 09:59:54 DIALLO FATOUMATA

2009-12-06 10:56:59

les organes d'information diffusent  ce matin en boucle la nouvelle:  TOUMBA WANTED . Le CNDD offre une forte récompense à qui dénoncera le "fugitif" Toumba.

C'est l'aveu flagrant de l'échec des mensonges d'état de Idrissa Chérif, de la troupe d'assassins reprise en main en catastrophe par Konaté et ses complices actifs depuis longtemps, et déjà perceptible par l'achat de la conscience de certains "journalistes"  dont  kibarou entre autres diffusait les écrits finement partisans. Le même site qui a fait paraitre hier une annonce de la suspension de l'UFDG précipitamment retirée par la suite. Raison pour laquelle le site aurait "sauté"  les jours passés, sous le poids de ses propres mensonges.

C'est la tentative selon  l'esprit malade de Sékouba Konaté d'éviter que le Fouta , assimilé  à l'UFDG, ne se coalise avec la Guinée maritime devant cette nouvelle injustice. Ce qui  reste du CNDD après le départ de Dadis n'est pas plus intelligent que lui, mais finira par comprendre que c'est peine perdue: personne ne trompera le peuple de Guinée quant à la nature du fameux caméléon Sékouba Konaté. Ce bonhomme est pire que Dadis. L'échec de son autre tentative de se présenter en monsieur propre du CNDD a fait long feu: son absence du Stade et de Conakry pendant les massacres ne l'absout en aucune manière de la préparation minutieuse, l'exécution par ses acolytes et la gestion de l'après tuerie.  

C'est un tueur malhonnête, au risque de faire une répétition.

Le manque d'analyse de cette clique est patent: Toumba a fait libérer les fils de la Basse-Côte injustement emprisonnés et continuellement torturés par les milices ethniques de Dadis et les  militaires Pédégistes de Konaté ayant fait leurs classes sous Sékou.

Le plan de Konaté que nous n'avons eu cesse de dénoncer depuis longtemps rencontre un os de taille dans son exécution programmée.

Il est évident que nos compatriotes de la Basse-Côte seront reconnaissants à Toumba malgré toutes les charges concordantes de crimes qui pèsent sur lui. Les poursuivants de Toumba sont en terrain  peu connu ou carrément inconnu et finiront par le réaliser. Leur sale argent ne les sauvera pas de l'échec.

C'est la confirmation de notre analyse: Le CNDD est constitué d'un ramassis de menteurs dont le champion du 100 mètres mensonges, "l'Ivoirien" Idrissa Chérif, avec maintenant à leur tête le discret et dangereux félon ethnocentriste Konaté, dont l'entourage est constitué de pédégistes non repentis. Souvenez-vous de ses plumes du net Kababachir l'admirateur de Sékou anti-peulh notoire et Papis de Kibarou.

Selon RFI:

" Les militaires au pouvoir ont annoncé samedi qu'une « forte récompense » serait attribuée à toute personne qui permettrait d'arrêter l'aide de camp Aboubacar Sidiki Diakité, alias Toumba, qui a tenté d'assassiner jeudi Moussa Dadis Camara. Le chef de la junte a été opéré à Rabat d'une blessure à la tête. Son ministre de la Communication prétend qu'il est hors de danger, mais de bonne source, il serait dans un coma artificiel, et la blessure ne serait pas nécessairement fatale, mais en tout cas sérieuse. 

Malgré un dispositif de sécurité discret, une mobilisation générale des forces de sécurité, Toumba Diakité reste introuvable et nargue même ses autres collègues du CNDD (Conseil national pour la démocratie et le développement). Il a encore assuré samedi par téléphone qu'il était « libre » et en « lieu sûr en Guinée ».

De source diplomatique africaine, une cinquantaine de militaires des deux bords seraient morts au cours de l'attentat jeudi soir et de la traque des hommes de Toumba qui s'en est suivie.

Les militaires au pouvoir sollicitent donc la population en lançant un appel à la délation. Ils ont annoncé qu'une « forte récompense » serait offerte à toute personne qui permettrait d'arrêter l'aide de camp qui a tenté d'assassiner le chef de la junte.

Il faut dire que Toumba Diakité est toujours en fuite, avec plusieurs dizaines de ses hommes. Et certains pensent même qu'ils ont déjà quitté la capitale.


En tout cas, l'armée et la gendarmerie ratissaient encore hier Conakry où la situation demeure calme.

Aider les ethno fascistes déboussolés et les PDGistes affolés en ce moment de notre pays, c'est s'exposer à la fureur du peuple guinéen. Laissons cette tâche  à des "citoyens" du Type Bah Ousmane , son UPR, ses Taupes, son ami Biro probablement victime de diarrhée cataclysmique depuis le début de ces événements , déjà mouillés jusqu'à l'os avec les assassins du CNDD.

Thierno A DIALLO

2009-12-06 09:59:54 kaba mamoudou

2009-12-06 10:56:59

les organes d'information diffusent  ce matin en boucle la nouvelle:  TOUMBA WANTED . Le CNDD offre une forte récompense à qui dénoncera le "fugitif" Toumba.

C'est l'aveu flagrant de l'échec des mensonges d'état de Idrissa Chérif, de la troupe d'assassins reprise en main en catastrophe par Konaté et ses complices actifs depuis longtemps, et déjà perceptible par l'achat de la conscience de certains "journalistes"  dont  kibarou entre autres diffusait les écrits finement partisans. Le même site qui a fait paraitre hier une annonce de la suspension de l'UFDG précipitamment retirée par la suite. Raison pour laquelle le site aurait "sauté"  les jours passés, sous le poids de ses propres mensonges.

C'est la tentative selon  l'esprit malade de Sékouba Konaté d'éviter que le Fouta , assimilé  à l'UFDG, ne se coalise avec la Guinée maritime devant cette nouvelle injustice. Ce qui  reste du CNDD après le départ de Dadis n'est pas plus intelligent que lui, mais finira par comprendre que c'est peine perdue: personne ne trompera le peuple de Guinée quant à la nature du fameux caméléon Sékouba Konaté. Ce bonhomme est pire que Dadis. L'échec de son autre tentative de se présenter en monsieur propre du CNDD a fait long feu: son absence du Stade et de Conakry pendant les massacres ne l'absout en aucune manière de la préparation minutieuse, l'exécution par ses acolytes et la gestion de l'après tuerie.  

C'est un tueur malhonnête, au risque de faire une répétition.

Le manque d'analyse de cette clique est patent: Toumba a fait libérer les fils de la Basse-Côte injustement emprisonnés et continuellement torturés par les milices ethniques de Dadis et les  militaires Pédégistes de Konaté ayant fait leurs classes sous Sékou.

Le plan de Konaté que nous n'avons eu cesse de dénoncer depuis longtemps rencontre un os de taille dans son exécution programmée.

Il est évident que nos compatriotes de la Basse-Côte seront reconnaissants à Toumba malgré toutes les charges concordantes de crimes qui pèsent sur lui. Les poursuivants de Toumba sont en terrain  peu connu ou carrément inconnu et finiront par le réaliser. Leur sale argent ne les sauvera pas de l'échec.

C'est la confirmation de notre analyse: Le CNDD est constitué d'un ramassis de menteurs dont le champion du 100 mètres mensonges, "l'Ivoirien" Idrissa Chérif, avec maintenant à leur tête le discret et dangereux félon ethnocentriste Konaté, dont l'entourage est constitué de pédégistes non repentis. Souvenez-vous de ses plumes du net Kababachir l'admirateur de Sékou anti-peulh notoire et Papis de Kibarou.

Selon RFI:

" Les militaires au pouvoir ont annoncé samedi qu'une « forte récompense » serait attribuée à toute personne qui permettrait d'arrêter l'aide de camp Aboubacar Sidiki Diakité, alias Toumba, qui a tenté d'assassiner jeudi Moussa Dadis Camara. Le chef de la junte a été opéré à Rabat d'une blessure à la tête. Son ministre de la Communication prétend qu'il est hors de danger, mais de bonne source, il serait dans un coma artificiel, et la blessure ne serait pas nécessairement fatale, mais en tout cas sérieuse. 

Malgré un dispositif de sécurité discret, une mobilisation générale des forces de sécurité, Toumba Diakité reste introuvable et nargue même ses autres collègues du CNDD (Conseil national pour la démocratie et le développement). Il a encore assuré samedi par téléphone qu'il était « libre » et en « lieu sûr en Guinée ».

De source diplomatique africaine, une cinquantaine de militaires des deux bords seraient morts au cours de l'attentat jeudi soir et de la traque des hommes de Toumba qui s'en est suivie.

Les militaires au pouvoir sollicitent donc la population en lançant un appel à la délation. Ils ont annoncé qu'une « forte récompense » serait offerte à toute personne qui permettrait d'arrêter l'aide de camp qui a tenté d'assassiner le chef de la junte.

Il faut dire que Toumba Diakité est toujours en fuite, avec plusieurs dizaines de ses hommes. Et certains pensent même qu'ils ont déjà quitté la capitale.


En tout cas, l'armée et la gendarmerie ratissaient encore hier Conakry où la situation demeure calme.

Aider les ethno fascistes déboussolés et les PDGistes affolés en ce moment de notre pays, c'est s'exposer à la fureur du peuple guinéen. Laissons cette tâche  à des "citoyens" du Type Bah Ousmane , son UPR, ses Taupes, son ami Biro probablement victime de diarrhée cataclysmique depuis le début de ces événements , déjà mouillés jusqu'à l'os avec les assassins du CNDD.

Thierno A DIALLO

2009-12-06 09:59:54 T.SOW
Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.