chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Kibarou.com : qu’est-ce que Jean Marie Doré a vraiment dit

Date de publication:2009-12-06 20:07:15

2009-12-06 21:01:30 

Nous avons reçu un article de kibarou.com dans notre boite à lettre, envoyé par un lecteur qui a voulu obtenir une confirmation de l’information ci-dessous publiée sur le site en question :

« Jean-Marie Doré sur RFI demande au CNDD de revenir à l’ordre constitutionnel.

Invité de RFI ce matin, le Président de l’UPG par ailleurs, Porte-parole des Forces vives, condamne avec force la violence sur toute sa forme, notamment lorsqu’elle est utilisée pour des fins politiques ou de conquête de pouvoir. Toutefois, le porte-parole des forces vives invite le CNDD au retour rapide à l’ordre constitutionnel. »

Jusque-là on est d’accord avec kibarou.com. Ce qui suit nous interpelle :

 « Il (Jean Marie Doré) a réitéré les recommandations consignées dans les propositions du Forum des Forces Vives à savoir :

- La nomination d’un Premier Ministre civil, issu des Forces Vives ;
- La mise en place du CNT avec à sa tête un militaire. Mais celui-ci ne devrait pas être mêlé, en aucun cas, dans les évènements tragiques du 28 septembre dernier ;
- Le Président-militaire du CNT sera secondé par des vices présidents civils issus du Forum des Forces Vives ;
- Le retour rapide à l’ordre constitutionnel

Ces recommandations de Jean-Marie Doré sont à tous points de vue conformes à la position des Forces Vives dont il est le porte-parole depuis l’avènement du CNDD au pouvoir. »

Là nous ne sommes pas d’accord. Contrairement à ce qu’affirme Kibarou.com,

Jean Marie Doré a affirmé que Dadis soit hors-jeu ou pas, cela ne change rien à la situation et aux exigences des forces vives transmises au facilitateur qu’il a clairement rappelées :

- départ du  CNDD
- désigner par consensus un chef d’Etat et un premier ministre qui seraient tous des civils
- un CNT qui aura le rôle de parlement dans l’attente des élections et qui serait présidé par un militaire non compromis du CNDD et lors des massacres.

Vous remarquerez, chers lecteurs, que l’information diffusée par kibarou.com est tout à fait le contraire de ce que Jean Marie Doré a dit et que vous pouvez écouter ci-dessous. Les gérants de kibarou.com reprennent en réalité les propositions de Blaise Compaoré rejetées par les forces vives parce que leur homme Sékouba Konaté a pris la place de Dadis qui est désormais hors-jeu. Ce n’est pas de l’information, c’est de la manipulation.

Le site de Capi Camara et de Chantal Cole n’est pas à sa première manœuvre. Après les massacres du 28.09.2009, ils avaient cherché à disculper Sékouba et Pivi pour rendre Dadis et sa garde seuls responsables des faits. Comme s’ils avaient la charge de préparer l’opinion à accepter Sékouba à la place de Dadis et de préparer Pivi à cautionner une telle éventualité. Ils se sont employés à cultiver un axe Sékouba-Pivi dès le mois d’octobre, en présentant les deux comme innocents. Ce qui a poussé à la démission, de kibarou, de Monsieur KOUMBASSA Alassane qui estime que « le pouvoir militaire dans sa globalité est responsable du cauchemar que la Guinée traverse et la libération du pays ne sera jamais effective tant que l’on aura un militaire aux commandes de la Guinée. » (Lire l’article au lien ci-dessous).

Lien : http://www.guineepresse.info/index.php?id=5,3999,0,0,1,0 

SADIO BARRY

Ecouter les propos de Jean Marie Doré


Commentaires


2009-12-06 21:01:30 

Nous avons reçu un article de kibarou.com dans notre boite à lettre, envoyé par un lecteur qui a voulu obtenir une confirmation de l’information ci-dessous publiée sur le site en question :

« Jean-Marie Doré sur RFI demande au CNDD de revenir à l’ordre constitutionnel.

Invité de RFI ce matin, le Président de l’UPG par ailleurs, Porte-parole des Forces vives, condamne avec force la violence sur toute sa forme, notamment lorsqu’elle est utilisée pour des fins politiques ou de conquête de pouvoir. Toutefois, le porte-parole des forces vives invite le CNDD au retour rapide à l’ordre constitutionnel. »

Jusque-là on est d’accord avec kibarou.com. Ce qui suit nous interpelle :

 « Il (Jean Marie Doré) a réitéré les recommandations consignées dans les propositions du Forum des Forces Vives à savoir :

- La nomination d’un Premier Ministre civil, issu des Forces Vives ;
- La mise en place du CNT avec à sa tête un militaire. Mais celui-ci ne devrait pas être mêlé, en aucun cas, dans les évènements tragiques du 28 septembre dernier ;
- Le Président-militaire du CNT sera secondé par des vices présidents civils issus du Forum des Forces Vives ;
- Le retour rapide à l’ordre constitutionnel

Ces recommandations de Jean-Marie Doré sont à tous points de vue conformes à la position des Forces Vives dont il est le porte-parole depuis l’avènement du CNDD au pouvoir. »

Là nous ne sommes pas d’accord. Contrairement à ce qu’affirme Kibarou.com,

Jean Marie Doré a affirmé que Dadis soit hors-jeu ou pas, cela ne change rien à la situation et aux exigences des forces vives transmises au facilitateur qu’il a clairement rappelées :

- départ du  CNDD
- désigner par consensus un chef d’Etat et un premier ministre qui seraient tous des civils
- un CNT qui aura le rôle de parlement dans l’attente des élections et qui serait présidé par un militaire non compromis du CNDD et lors des massacres.

Vous remarquerez, chers lecteurs, que l’information diffusée par kibarou.com est tout à fait le contraire de ce que Jean Marie Doré a dit et que vous pouvez écouter ci-dessous. Les gérants de kibarou.com reprennent en réalité les propositions de Blaise Compaoré rejetées par les forces vives parce que leur homme Sékouba Konaté a pris la place de Dadis qui est désormais hors-jeu. Ce n’est pas de l’information, c’est de la manipulation.

Le site de Capi Camara et de Chantal Cole n’est pas à sa première manœuvre. Après les massacres du 28.09.2009, ils avaient cherché à disculper Sékouba et Pivi pour rendre Dadis et sa garde seuls responsables des faits. Comme s’ils avaient la charge de préparer l’opinion à accepter Sékouba à la place de Dadis et de préparer Pivi à cautionner une telle éventualité. Ils se sont employés à cultiver un axe Sékouba-Pivi dès le mois d’octobre, en présentant les deux comme innocents. Ce qui a poussé à la démission, de kibarou, de Monsieur KOUMBASSA Alassane qui estime que « le pouvoir militaire dans sa globalité est responsable du cauchemar que la Guinée traverse et la libération du pays ne sera jamais effective tant que l’on aura un militaire aux commandes de la Guinée. » (Lire l’article au lien ci-dessous).

Lien : http://www.guineepresse.info/index.php?id=5,3999,0,0,1,0 

SADIO BARRY

Ecouter les propos de Jean Marie Doré

2009-12-06 20:07:15 Ibrahim Condé
2009-12-06 20:14:13 Ibrahim Condé

2009-12-06 21:01:30 

Nous avons reçu un article de kibarou.com dans notre boite à lettre, envoyé par un lecteur qui a voulu obtenir une confirmation de l’information ci-dessous publiée sur le site en question :

« Jean-Marie Doré sur RFI demande au CNDD de revenir à l’ordre constitutionnel.

Invité de RFI ce matin, le Président de l’UPG par ailleurs, Porte-parole des Forces vives, condamne avec force la violence sur toute sa forme, notamment lorsqu’elle est utilisée pour des fins politiques ou de conquête de pouvoir. Toutefois, le porte-parole des forces vives invite le CNDD au retour rapide à l’ordre constitutionnel. »

Jusque-là on est d’accord avec kibarou.com. Ce qui suit nous interpelle :

 « Il (Jean Marie Doré) a réitéré les recommandations consignées dans les propositions du Forum des Forces Vives à savoir :

- La nomination d’un Premier Ministre civil, issu des Forces Vives ;
- La mise en place du CNT avec à sa tête un militaire. Mais celui-ci ne devrait pas être mêlé, en aucun cas, dans les évènements tragiques du 28 septembre dernier ;
- Le Président-militaire du CNT sera secondé par des vices présidents civils issus du Forum des Forces Vives ;
- Le retour rapide à l’ordre constitutionnel

Ces recommandations de Jean-Marie Doré sont à tous points de vue conformes à la position des Forces Vives dont il est le porte-parole depuis l’avènement du CNDD au pouvoir. »

Là nous ne sommes pas d’accord. Contrairement à ce qu’affirme Kibarou.com,

Jean Marie Doré a affirmé que Dadis soit hors-jeu ou pas, cela ne change rien à la situation et aux exigences des forces vives transmises au facilitateur qu’il a clairement rappelées :

- départ du  CNDD
- désigner par consensus un chef d’Etat et un premier ministre qui seraient tous des civils
- un CNT qui aura le rôle de parlement dans l’attente des élections et qui serait présidé par un militaire non compromis du CNDD et lors des massacres.

Vous remarquerez, chers lecteurs, que l’information diffusée par kibarou.com est tout à fait le contraire de ce que Jean Marie Doré a dit et que vous pouvez écouter ci-dessous. Les gérants de kibarou.com reprennent en réalité les propositions de Blaise Compaoré rejetées par les forces vives parce que leur homme Sékouba Konaté a pris la place de Dadis qui est désormais hors-jeu. Ce n’est pas de l’information, c’est de la manipulation.

Le site de Capi Camara et de Chantal Cole n’est pas à sa première manœuvre. Après les massacres du 28.09.2009, ils avaient cherché à disculper Sékouba et Pivi pour rendre Dadis et sa garde seuls responsables des faits. Comme s’ils avaient la charge de préparer l’opinion à accepter Sékouba à la place de Dadis et de préparer Pivi à cautionner une telle éventualité. Ils se sont employés à cultiver un axe Sékouba-Pivi dès le mois d’octobre, en présentant les deux comme innocents. Ce qui a poussé à la démission, de kibarou, de Monsieur KOUMBASSA Alassane qui estime que « le pouvoir militaire dans sa globalité est responsable du cauchemar que la Guinée traverse et la libération du pays ne sera jamais effective tant que l’on aura un militaire aux commandes de la Guinée. » (Lire l’article au lien ci-dessous).

Lien : http://www.guineepresse.info/index.php?id=5,3999,0,0,1,0 

SADIO BARRY

Ecouter les propos de Jean Marie Doré

2009-12-06 20:07:15 Barros Diallo
2009-12-06 20:14:13 Barros Diallo

2009-12-06 21:01:30 

Nous avons reçu un article de kibarou.com dans notre boite à lettre, envoyé par un lecteur qui a voulu obtenir une confirmation de l’information ci-dessous publiée sur le site en question :

« Jean-Marie Doré sur RFI demande au CNDD de revenir à l’ordre constitutionnel.

Invité de RFI ce matin, le Président de l’UPG par ailleurs, Porte-parole des Forces vives, condamne avec force la violence sur toute sa forme, notamment lorsqu’elle est utilisée pour des fins politiques ou de conquête de pouvoir. Toutefois, le porte-parole des forces vives invite le CNDD au retour rapide à l’ordre constitutionnel. »

Jusque-là on est d’accord avec kibarou.com. Ce qui suit nous interpelle :

 « Il (Jean Marie Doré) a réitéré les recommandations consignées dans les propositions du Forum des Forces Vives à savoir :

- La nomination d’un Premier Ministre civil, issu des Forces Vives ;
- La mise en place du CNT avec à sa tête un militaire. Mais celui-ci ne devrait pas être mêlé, en aucun cas, dans les évènements tragiques du 28 septembre dernier ;
- Le Président-militaire du CNT sera secondé par des vices présidents civils issus du Forum des Forces Vives ;
- Le retour rapide à l’ordre constitutionnel

Ces recommandations de Jean-Marie Doré sont à tous points de vue conformes à la position des Forces Vives dont il est le porte-parole depuis l’avènement du CNDD au pouvoir. »

Là nous ne sommes pas d’accord. Contrairement à ce qu’affirme Kibarou.com,

Jean Marie Doré a affirmé que Dadis soit hors-jeu ou pas, cela ne change rien à la situation et aux exigences des forces vives transmises au facilitateur qu’il a clairement rappelées :

- départ du  CNDD
- désigner par consensus un chef d’Etat et un premier ministre qui seraient tous des civils
- un CNT qui aura le rôle de parlement dans l’attente des élections et qui serait présidé par un militaire non compromis du CNDD et lors des massacres.

Vous remarquerez, chers lecteurs, que l’information diffusée par kibarou.com est tout à fait le contraire de ce que Jean Marie Doré a dit et que vous pouvez écouter ci-dessous. Les gérants de kibarou.com reprennent en réalité les propositions de Blaise Compaoré rejetées par les forces vives parce que leur homme Sékouba Konaté a pris la place de Dadis qui est désormais hors-jeu. Ce n’est pas de l’information, c’est de la manipulation.

Le site de Capi Camara et de Chantal Cole n’est pas à sa première manœuvre. Après les massacres du 28.09.2009, ils avaient cherché à disculper Sékouba et Pivi pour rendre Dadis et sa garde seuls responsables des faits. Comme s’ils avaient la charge de préparer l’opinion à accepter Sékouba à la place de Dadis et de préparer Pivi à cautionner une telle éventualité. Ils se sont employés à cultiver un axe Sékouba-Pivi dès le mois d’octobre, en présentant les deux comme innocents. Ce qui a poussé à la démission, de kibarou, de Monsieur KOUMBASSA Alassane qui estime que « le pouvoir militaire dans sa globalité est responsable du cauchemar que la Guinée traverse et la libération du pays ne sera jamais effective tant que l’on aura un militaire aux commandes de la Guinée. » (Lire l’article au lien ci-dessous).

Lien : http://www.guineepresse.info/index.php?id=5,3999,0,0,1,0 

SADIO BARRY

Ecouter les propos de Jean Marie Doré

2009-12-06 20:07:15 Observateur
2009-12-06 20:14:13 Observateur

2009-12-06 21:01:30 

Nous avons reçu un article de kibarou.com dans notre boite à lettre, envoyé par un lecteur qui a voulu obtenir une confirmation de l’information ci-dessous publiée sur le site en question :

« Jean-Marie Doré sur RFI demande au CNDD de revenir à l’ordre constitutionnel.

Invité de RFI ce matin, le Président de l’UPG par ailleurs, Porte-parole des Forces vives, condamne avec force la violence sur toute sa forme, notamment lorsqu’elle est utilisée pour des fins politiques ou de conquête de pouvoir. Toutefois, le porte-parole des forces vives invite le CNDD au retour rapide à l’ordre constitutionnel. »

Jusque-là on est d’accord avec kibarou.com. Ce qui suit nous interpelle :

 « Il (Jean Marie Doré) a réitéré les recommandations consignées dans les propositions du Forum des Forces Vives à savoir :

- La nomination d’un Premier Ministre civil, issu des Forces Vives ;
- La mise en place du CNT avec à sa tête un militaire. Mais celui-ci ne devrait pas être mêlé, en aucun cas, dans les évènements tragiques du 28 septembre dernier ;
- Le Président-militaire du CNT sera secondé par des vices présidents civils issus du Forum des Forces Vives ;
- Le retour rapide à l’ordre constitutionnel

Ces recommandations de Jean-Marie Doré sont à tous points de vue conformes à la position des Forces Vives dont il est le porte-parole depuis l’avènement du CNDD au pouvoir. »

Là nous ne sommes pas d’accord. Contrairement à ce qu’affirme Kibarou.com,

Jean Marie Doré a affirmé que Dadis soit hors-jeu ou pas, cela ne change rien à la situation et aux exigences des forces vives transmises au facilitateur qu’il a clairement rappelées :

- départ du  CNDD
- désigner par consensus un chef d’Etat et un premier ministre qui seraient tous des civils
- un CNT qui aura le rôle de parlement dans l’attente des élections et qui serait présidé par un militaire non compromis du CNDD et lors des massacres.

Vous remarquerez, chers lecteurs, que l’information diffusée par kibarou.com est tout à fait le contraire de ce que Jean Marie Doré a dit et que vous pouvez écouter ci-dessous. Les gérants de kibarou.com reprennent en réalité les propositions de Blaise Compaoré rejetées par les forces vives parce que leur homme Sékouba Konaté a pris la place de Dadis qui est désormais hors-jeu. Ce n’est pas de l’information, c’est de la manipulation.

Le site de Capi Camara et de Chantal Cole n’est pas à sa première manœuvre. Après les massacres du 28.09.2009, ils avaient cherché à disculper Sékouba et Pivi pour rendre Dadis et sa garde seuls responsables des faits. Comme s’ils avaient la charge de préparer l’opinion à accepter Sékouba à la place de Dadis et de préparer Pivi à cautionner une telle éventualité. Ils se sont employés à cultiver un axe Sékouba-Pivi dès le mois d’octobre, en présentant les deux comme innocents. Ce qui a poussé à la démission, de kibarou, de Monsieur KOUMBASSA Alassane qui estime que « le pouvoir militaire dans sa globalité est responsable du cauchemar que la Guinée traverse et la libération du pays ne sera jamais effective tant que l’on aura un militaire aux commandes de la Guinée. » (Lire l’article au lien ci-dessous).

Lien : http://www.guineepresse.info/index.php?id=5,3999,0,0,1,0 

SADIO BARRY

Ecouter les propos de Jean Marie Doré

2009-12-06 20:07:15 Ibrahima Capi Camara
2009-12-06 20:14:13 Ibrahima Capi Camara

2009-12-06 21:01:30 

Nous avons reçu un article de kibarou.com dans notre boite à lettre, envoyé par un lecteur qui a voulu obtenir une confirmation de l’information ci-dessous publiée sur le site en question :

« Jean-Marie Doré sur RFI demande au CNDD de revenir à l’ordre constitutionnel.

Invité de RFI ce matin, le Président de l’UPG par ailleurs, Porte-parole des Forces vives, condamne avec force la violence sur toute sa forme, notamment lorsqu’elle est utilisée pour des fins politiques ou de conquête de pouvoir. Toutefois, le porte-parole des forces vives invite le CNDD au retour rapide à l’ordre constitutionnel. »

Jusque-là on est d’accord avec kibarou.com. Ce qui suit nous interpelle :

 « Il (Jean Marie Doré) a réitéré les recommandations consignées dans les propositions du Forum des Forces Vives à savoir :

- La nomination d’un Premier Ministre civil, issu des Forces Vives ;
- La mise en place du CNT avec à sa tête un militaire. Mais celui-ci ne devrait pas être mêlé, en aucun cas, dans les évènements tragiques du 28 septembre dernier ;
- Le Président-militaire du CNT sera secondé par des vices présidents civils issus du Forum des Forces Vives ;
- Le retour rapide à l’ordre constitutionnel

Ces recommandations de Jean-Marie Doré sont à tous points de vue conformes à la position des Forces Vives dont il est le porte-parole depuis l’avènement du CNDD au pouvoir. »

Là nous ne sommes pas d’accord. Contrairement à ce qu’affirme Kibarou.com,

Jean Marie Doré a affirmé que Dadis soit hors-jeu ou pas, cela ne change rien à la situation et aux exigences des forces vives transmises au facilitateur qu’il a clairement rappelées :

- départ du  CNDD
- désigner par consensus un chef d’Etat et un premier ministre qui seraient tous des civils
- un CNT qui aura le rôle de parlement dans l’attente des élections et qui serait présidé par un militaire non compromis du CNDD et lors des massacres.

Vous remarquerez, chers lecteurs, que l’information diffusée par kibarou.com est tout à fait le contraire de ce que Jean Marie Doré a dit et que vous pouvez écouter ci-dessous. Les gérants de kibarou.com reprennent en réalité les propositions de Blaise Compaoré rejetées par les forces vives parce que leur homme Sékouba Konaté a pris la place de Dadis qui est désormais hors-jeu. Ce n’est pas de l’information, c’est de la manipulation.

Le site de Capi Camara et de Chantal Cole n’est pas à sa première manœuvre. Après les massacres du 28.09.2009, ils avaient cherché à disculper Sékouba et Pivi pour rendre Dadis et sa garde seuls responsables des faits. Comme s’ils avaient la charge de préparer l’opinion à accepter Sékouba à la place de Dadis et de préparer Pivi à cautionner une telle éventualité. Ils se sont employés à cultiver un axe Sékouba-Pivi dès le mois d’octobre, en présentant les deux comme innocents. Ce qui a poussé à la démission, de kibarou, de Monsieur KOUMBASSA Alassane qui estime que « le pouvoir militaire dans sa globalité est responsable du cauchemar que la Guinée traverse et la libération du pays ne sera jamais effective tant que l’on aura un militaire aux commandes de la Guinée. » (Lire l’article au lien ci-dessous).

Lien : http://www.guineepresse.info/index.php?id=5,3999,0,0,1,0 

SADIO BARRY

Ecouter les propos de Jean Marie Doré

2009-12-06 20:07:15 Tag
2009-12-06 20:14:13 Tag

2009-12-06 21:01:30 

Nous avons reçu un article de kibarou.com dans notre boite à lettre, envoyé par un lecteur qui a voulu obtenir une confirmation de l’information ci-dessous publiée sur le site en question :

« Jean-Marie Doré sur RFI demande au CNDD de revenir à l’ordre constitutionnel.

Invité de RFI ce matin, le Président de l’UPG par ailleurs, Porte-parole des Forces vives, condamne avec force la violence sur toute sa forme, notamment lorsqu’elle est utilisée pour des fins politiques ou de conquête de pouvoir. Toutefois, le porte-parole des forces vives invite le CNDD au retour rapide à l’ordre constitutionnel. »

Jusque-là on est d’accord avec kibarou.com. Ce qui suit nous interpelle :

 « Il (Jean Marie Doré) a réitéré les recommandations consignées dans les propositions du Forum des Forces Vives à savoir :

- La nomination d’un Premier Ministre civil, issu des Forces Vives ;
- La mise en place du CNT avec à sa tête un militaire. Mais celui-ci ne devrait pas être mêlé, en aucun cas, dans les évènements tragiques du 28 septembre dernier ;
- Le Président-militaire du CNT sera secondé par des vices présidents civils issus du Forum des Forces Vives ;
- Le retour rapide à l’ordre constitutionnel

Ces recommandations de Jean-Marie Doré sont à tous points de vue conformes à la position des Forces Vives dont il est le porte-parole depuis l’avènement du CNDD au pouvoir. »

Là nous ne sommes pas d’accord. Contrairement à ce qu’affirme Kibarou.com,

Jean Marie Doré a affirmé que Dadis soit hors-jeu ou pas, cela ne change rien à la situation et aux exigences des forces vives transmises au facilitateur qu’il a clairement rappelées :

- départ du  CNDD
- désigner par consensus un chef d’Etat et un premier ministre qui seraient tous des civils
- un CNT qui aura le rôle de parlement dans l’attente des élections et qui serait présidé par un militaire non compromis du CNDD et lors des massacres.

Vous remarquerez, chers lecteurs, que l’information diffusée par kibarou.com est tout à fait le contraire de ce que Jean Marie Doré a dit et que vous pouvez écouter ci-dessous. Les gérants de kibarou.com reprennent en réalité les propositions de Blaise Compaoré rejetées par les forces vives parce que leur homme Sékouba Konaté a pris la place de Dadis qui est désormais hors-jeu. Ce n’est pas de l’information, c’est de la manipulation.

Le site de Capi Camara et de Chantal Cole n’est pas à sa première manœuvre. Après les massacres du 28.09.2009, ils avaient cherché à disculper Sékouba et Pivi pour rendre Dadis et sa garde seuls responsables des faits. Comme s’ils avaient la charge de préparer l’opinion à accepter Sékouba à la place de Dadis et de préparer Pivi à cautionner une telle éventualité. Ils se sont employés à cultiver un axe Sékouba-Pivi dès le mois d’octobre, en présentant les deux comme innocents. Ce qui a poussé à la démission, de kibarou, de Monsieur KOUMBASSA Alassane qui estime que « le pouvoir militaire dans sa globalité est responsable du cauchemar que la Guinée traverse et la libération du pays ne sera jamais effective tant que l’on aura un militaire aux commandes de la Guinée. » (Lire l’article au lien ci-dessous).

Lien : http://www.guineepresse.info/index.php?id=5,3999,0,0,1,0 

SADIO BARRY

Ecouter les propos de Jean Marie Doré

2009-12-06 20:07:15 Alphadio DIALLO
2009-12-06 20:14:13 Alphadio DIALLO

2009-12-06 21:01:30 

Nous avons reçu un article de kibarou.com dans notre boite à lettre, envoyé par un lecteur qui a voulu obtenir une confirmation de l’information ci-dessous publiée sur le site en question :

« Jean-Marie Doré sur RFI demande au CNDD de revenir à l’ordre constitutionnel.

Invité de RFI ce matin, le Président de l’UPG par ailleurs, Porte-parole des Forces vives, condamne avec force la violence sur toute sa forme, notamment lorsqu’elle est utilisée pour des fins politiques ou de conquête de pouvoir. Toutefois, le porte-parole des forces vives invite le CNDD au retour rapide à l’ordre constitutionnel. »

Jusque-là on est d’accord avec kibarou.com. Ce qui suit nous interpelle :

 « Il (Jean Marie Doré) a réitéré les recommandations consignées dans les propositions du Forum des Forces Vives à savoir :

- La nomination d’un Premier Ministre civil, issu des Forces Vives ;
- La mise en place du CNT avec à sa tête un militaire. Mais celui-ci ne devrait pas être mêlé, en aucun cas, dans les évènements tragiques du 28 septembre dernier ;
- Le Président-militaire du CNT sera secondé par des vices présidents civils issus du Forum des Forces Vives ;
- Le retour rapide à l’ordre constitutionnel

Ces recommandations de Jean-Marie Doré sont à tous points de vue conformes à la position des Forces Vives dont il est le porte-parole depuis l’avènement du CNDD au pouvoir. »

Là nous ne sommes pas d’accord. Contrairement à ce qu’affirme Kibarou.com,

Jean Marie Doré a affirmé que Dadis soit hors-jeu ou pas, cela ne change rien à la situation et aux exigences des forces vives transmises au facilitateur qu’il a clairement rappelées :

- départ du  CNDD
- désigner par consensus un chef d’Etat et un premier ministre qui seraient tous des civils
- un CNT qui aura le rôle de parlement dans l’attente des élections et qui serait présidé par un militaire non compromis du CNDD et lors des massacres.

Vous remarquerez, chers lecteurs, que l’information diffusée par kibarou.com est tout à fait le contraire de ce que Jean Marie Doré a dit et que vous pouvez écouter ci-dessous. Les gérants de kibarou.com reprennent en réalité les propositions de Blaise Compaoré rejetées par les forces vives parce que leur homme Sékouba Konaté a pris la place de Dadis qui est désormais hors-jeu. Ce n’est pas de l’information, c’est de la manipulation.

Le site de Capi Camara et de Chantal Cole n’est pas à sa première manœuvre. Après les massacres du 28.09.2009, ils avaient cherché à disculper Sékouba et Pivi pour rendre Dadis et sa garde seuls responsables des faits. Comme s’ils avaient la charge de préparer l’opinion à accepter Sékouba à la place de Dadis et de préparer Pivi à cautionner une telle éventualité. Ils se sont employés à cultiver un axe Sékouba-Pivi dès le mois d’octobre, en présentant les deux comme innocents. Ce qui a poussé à la démission, de kibarou, de Monsieur KOUMBASSA Alassane qui estime que « le pouvoir militaire dans sa globalité est responsable du cauchemar que la Guinée traverse et la libération du pays ne sera jamais effective tant que l’on aura un militaire aux commandes de la Guinée. » (Lire l’article au lien ci-dessous).

Lien : http://www.guineepresse.info/index.php?id=5,3999,0,0,1,0 

SADIO BARRY

Ecouter les propos de Jean Marie Doré

2009-12-06 20:07:15 Alphady SY
2009-12-06 20:14:13 Alphady SY

2009-12-06 21:01:30 

Nous avons reçu un article de kibarou.com dans notre boite à lettre, envoyé par un lecteur qui a voulu obtenir une confirmation de l’information ci-dessous publiée sur le site en question :

« Jean-Marie Doré sur RFI demande au CNDD de revenir à l’ordre constitutionnel.

Invité de RFI ce matin, le Président de l’UPG par ailleurs, Porte-parole des Forces vives, condamne avec force la violence sur toute sa forme, notamment lorsqu’elle est utilisée pour des fins politiques ou de conquête de pouvoir. Toutefois, le porte-parole des forces vives invite le CNDD au retour rapide à l’ordre constitutionnel. »

Jusque-là on est d’accord avec kibarou.com. Ce qui suit nous interpelle :

 « Il (Jean Marie Doré) a réitéré les recommandations consignées dans les propositions du Forum des Forces Vives à savoir :

- La nomination d’un Premier Ministre civil, issu des Forces Vives ;
- La mise en place du CNT avec à sa tête un militaire. Mais celui-ci ne devrait pas être mêlé, en aucun cas, dans les évènements tragiques du 28 septembre dernier ;
- Le Président-militaire du CNT sera secondé par des vices présidents civils issus du Forum des Forces Vives ;
- Le retour rapide à l’ordre constitutionnel

Ces recommandations de Jean-Marie Doré sont à tous points de vue conformes à la position des Forces Vives dont il est le porte-parole depuis l’avènement du CNDD au pouvoir. »

Là nous ne sommes pas d’accord. Contrairement à ce qu’affirme Kibarou.com,

Jean Marie Doré a affirmé que Dadis soit hors-jeu ou pas, cela ne change rien à la situation et aux exigences des forces vives transmises au facilitateur qu’il a clairement rappelées :

- départ du  CNDD
- désigner par consensus un chef d’Etat et un premier ministre qui seraient tous des civils
- un CNT qui aura le rôle de parlement dans l’attente des élections et qui serait présidé par un militaire non compromis du CNDD et lors des massacres.

Vous remarquerez, chers lecteurs, que l’information diffusée par kibarou.com est tout à fait le contraire de ce que Jean Marie Doré a dit et que vous pouvez écouter ci-dessous. Les gérants de kibarou.com reprennent en réalité les propositions de Blaise Compaoré rejetées par les forces vives parce que leur homme Sékouba Konaté a pris la place de Dadis qui est désormais hors-jeu. Ce n’est pas de l’information, c’est de la manipulation.

Le site de Capi Camara et de Chantal Cole n’est pas à sa première manœuvre. Après les massacres du 28.09.2009, ils avaient cherché à disculper Sékouba et Pivi pour rendre Dadis et sa garde seuls responsables des faits. Comme s’ils avaient la charge de préparer l’opinion à accepter Sékouba à la place de Dadis et de préparer Pivi à cautionner une telle éventualité. Ils se sont employés à cultiver un axe Sékouba-Pivi dès le mois d’octobre, en présentant les deux comme innocents. Ce qui a poussé à la démission, de kibarou, de Monsieur KOUMBASSA Alassane qui estime que « le pouvoir militaire dans sa globalité est responsable du cauchemar que la Guinée traverse et la libération du pays ne sera jamais effective tant que l’on aura un militaire aux commandes de la Guinée. » (Lire l’article au lien ci-dessous).

Lien : http://www.guineepresse.info/index.php?id=5,3999,0,0,1,0 

SADIO BARRY

Ecouter les propos de Jean Marie Doré

2009-12-06 20:07:15 Sadio Barry
2009-12-06 20:14:13 Sadio Barry

2009-12-06 21:01:30 

Nous avons reçu un article de kibarou.com dans notre boite à lettre, envoyé par un lecteur qui a voulu obtenir une confirmation de l’information ci-dessous publiée sur le site en question :

« Jean-Marie Doré sur RFI demande au CNDD de revenir à l’ordre constitutionnel.

Invité de RFI ce matin, le Président de l’UPG par ailleurs, Porte-parole des Forces vives, condamne avec force la violence sur toute sa forme, notamment lorsqu’elle est utilisée pour des fins politiques ou de conquête de pouvoir. Toutefois, le porte-parole des forces vives invite le CNDD au retour rapide à l’ordre constitutionnel. »

Jusque-là on est d’accord avec kibarou.com. Ce qui suit nous interpelle :

 « Il (Jean Marie Doré) a réitéré les recommandations consignées dans les propositions du Forum des Forces Vives à savoir :

- La nomination d’un Premier Ministre civil, issu des Forces Vives ;
- La mise en place du CNT avec à sa tête un militaire. Mais celui-ci ne devrait pas être mêlé, en aucun cas, dans les évènements tragiques du 28 septembre dernier ;
- Le Président-militaire du CNT sera secondé par des vices présidents civils issus du Forum des Forces Vives ;
- Le retour rapide à l’ordre constitutionnel

Ces recommandations de Jean-Marie Doré sont à tous points de vue conformes à la position des Forces Vives dont il est le porte-parole depuis l’avènement du CNDD au pouvoir. »

Là nous ne sommes pas d’accord. Contrairement à ce qu’affirme Kibarou.com,

Jean Marie Doré a affirmé que Dadis soit hors-jeu ou pas, cela ne change rien à la situation et aux exigences des forces vives transmises au facilitateur qu’il a clairement rappelées :

- départ du  CNDD
- désigner par consensus un chef d’Etat et un premier ministre qui seraient tous des civils
- un CNT qui aura le rôle de parlement dans l’attente des élections et qui serait présidé par un militaire non compromis du CNDD et lors des massacres.

Vous remarquerez, chers lecteurs, que l’information diffusée par kibarou.com est tout à fait le contraire de ce que Jean Marie Doré a dit et que vous pouvez écouter ci-dessous. Les gérants de kibarou.com reprennent en réalité les propositions de Blaise Compaoré rejetées par les forces vives parce que leur homme Sékouba Konaté a pris la place de Dadis qui est désormais hors-jeu. Ce n’est pas de l’information, c’est de la manipulation.

Le site de Capi Camara et de Chantal Cole n’est pas à sa première manœuvre. Après les massacres du 28.09.2009, ils avaient cherché à disculper Sékouba et Pivi pour rendre Dadis et sa garde seuls responsables des faits. Comme s’ils avaient la charge de préparer l’opinion à accepter Sékouba à la place de Dadis et de préparer Pivi à cautionner une telle éventualité. Ils se sont employés à cultiver un axe Sékouba-Pivi dès le mois d’octobre, en présentant les deux comme innocents. Ce qui a poussé à la démission, de kibarou, de Monsieur KOUMBASSA Alassane qui estime que « le pouvoir militaire dans sa globalité est responsable du cauchemar que la Guinée traverse et la libération du pays ne sera jamais effective tant que l’on aura un militaire aux commandes de la Guinée. » (Lire l’article au lien ci-dessous).

Lien : http://www.guineepresse.info/index.php?id=5,3999,0,0,1,0 

SADIO BARRY

Ecouter les propos de Jean Marie Doré

2009-12-06 20:07:15 K. diallo
2009-12-06 20:14:13 K. diallo

2009-12-06 21:01:30 

Nous avons reçu un article de kibarou.com dans notre boite à lettre, envoyé par un lecteur qui a voulu obtenir une confirmation de l’information ci-dessous publiée sur le site en question :

« Jean-Marie Doré sur RFI demande au CNDD de revenir à l’ordre constitutionnel.

Invité de RFI ce matin, le Président de l’UPG par ailleurs, Porte-parole des Forces vives, condamne avec force la violence sur toute sa forme, notamment lorsqu’elle est utilisée pour des fins politiques ou de conquête de pouvoir. Toutefois, le porte-parole des forces vives invite le CNDD au retour rapide à l’ordre constitutionnel. »

Jusque-là on est d’accord avec kibarou.com. Ce qui suit nous interpelle :

 « Il (Jean Marie Doré) a réitéré les recommandations consignées dans les propositions du Forum des Forces Vives à savoir :

- La nomination d’un Premier Ministre civil, issu des Forces Vives ;
- La mise en place du CNT avec à sa tête un militaire. Mais celui-ci ne devrait pas être mêlé, en aucun cas, dans les évènements tragiques du 28 septembre dernier ;
- Le Président-militaire du CNT sera secondé par des vices présidents civils issus du Forum des Forces Vives ;
- Le retour rapide à l’ordre constitutionnel

Ces recommandations de Jean-Marie Doré sont à tous points de vue conformes à la position des Forces Vives dont il est le porte-parole depuis l’avènement du CNDD au pouvoir. »

Là nous ne sommes pas d’accord. Contrairement à ce qu’affirme Kibarou.com,

Jean Marie Doré a affirmé que Dadis soit hors-jeu ou pas, cela ne change rien à la situation et aux exigences des forces vives transmises au facilitateur qu’il a clairement rappelées :

- départ du  CNDD
- désigner par consensus un chef d’Etat et un premier ministre qui seraient tous des civils
- un CNT qui aura le rôle de parlement dans l’attente des élections et qui serait présidé par un militaire non compromis du CNDD et lors des massacres.

Vous remarquerez, chers lecteurs, que l’information diffusée par kibarou.com est tout à fait le contraire de ce que Jean Marie Doré a dit et que vous pouvez écouter ci-dessous. Les gérants de kibarou.com reprennent en réalité les propositions de Blaise Compaoré rejetées par les forces vives parce que leur homme Sékouba Konaté a pris la place de Dadis qui est désormais hors-jeu. Ce n’est pas de l’information, c’est de la manipulation.

Le site de Capi Camara et de Chantal Cole n’est pas à sa première manœuvre. Après les massacres du 28.09.2009, ils avaient cherché à disculper Sékouba et Pivi pour rendre Dadis et sa garde seuls responsables des faits. Comme s’ils avaient la charge de préparer l’opinion à accepter Sékouba à la place de Dadis et de préparer Pivi à cautionner une telle éventualité. Ils se sont employés à cultiver un axe Sékouba-Pivi dès le mois d’octobre, en présentant les deux comme innocents. Ce qui a poussé à la démission, de kibarou, de Monsieur KOUMBASSA Alassane qui estime que « le pouvoir militaire dans sa globalité est responsable du cauchemar que la Guinée traverse et la libération du pays ne sera jamais effective tant que l’on aura un militaire aux commandes de la Guinée. » (Lire l’article au lien ci-dessous).

Lien : http://www.guineepresse.info/index.php?id=5,3999,0,0,1,0 

SADIO BARRY

Ecouter les propos de Jean Marie Doré

2009-12-06 20:07:15 Dr. Cellou Barry, Québec
2009-12-06 20:14:13 Dr. Cellou Barry, Québec

2009-12-06 21:01:30 

Nous avons reçu un article de kibarou.com dans notre boite à lettre, envoyé par un lecteur qui a voulu obtenir une confirmation de l’information ci-dessous publiée sur le site en question :

« Jean-Marie Doré sur RFI demande au CNDD de revenir à l’ordre constitutionnel.

Invité de RFI ce matin, le Président de l’UPG par ailleurs, Porte-parole des Forces vives, condamne avec force la violence sur toute sa forme, notamment lorsqu’elle est utilisée pour des fins politiques ou de conquête de pouvoir. Toutefois, le porte-parole des forces vives invite le CNDD au retour rapide à l’ordre constitutionnel. »

Jusque-là on est d’accord avec kibarou.com. Ce qui suit nous interpelle :

 « Il (Jean Marie Doré) a réitéré les recommandations consignées dans les propositions du Forum des Forces Vives à savoir :

- La nomination d’un Premier Ministre civil, issu des Forces Vives ;
- La mise en place du CNT avec à sa tête un militaire. Mais celui-ci ne devrait pas être mêlé, en aucun cas, dans les évènements tragiques du 28 septembre dernier ;
- Le Président-militaire du CNT sera secondé par des vices présidents civils issus du Forum des Forces Vives ;
- Le retour rapide à l’ordre constitutionnel

Ces recommandations de Jean-Marie Doré sont à tous points de vue conformes à la position des Forces Vives dont il est le porte-parole depuis l’avènement du CNDD au pouvoir. »

Là nous ne sommes pas d’accord. Contrairement à ce qu’affirme Kibarou.com,

Jean Marie Doré a affirmé que Dadis soit hors-jeu ou pas, cela ne change rien à la situation et aux exigences des forces vives transmises au facilitateur qu’il a clairement rappelées :

- départ du  CNDD
- désigner par consensus un chef d’Etat et un premier ministre qui seraient tous des civils
- un CNT qui aura le rôle de parlement dans l’attente des élections et qui serait présidé par un militaire non compromis du CNDD et lors des massacres.

Vous remarquerez, chers lecteurs, que l’information diffusée par kibarou.com est tout à fait le contraire de ce que Jean Marie Doré a dit et que vous pouvez écouter ci-dessous. Les gérants de kibarou.com reprennent en réalité les propositions de Blaise Compaoré rejetées par les forces vives parce que leur homme Sékouba Konaté a pris la place de Dadis qui est désormais hors-jeu. Ce n’est pas de l’information, c’est de la manipulation.

Le site de Capi Camara et de Chantal Cole n’est pas à sa première manœuvre. Après les massacres du 28.09.2009, ils avaient cherché à disculper Sékouba et Pivi pour rendre Dadis et sa garde seuls responsables des faits. Comme s’ils avaient la charge de préparer l’opinion à accepter Sékouba à la place de Dadis et de préparer Pivi à cautionner une telle éventualité. Ils se sont employés à cultiver un axe Sékouba-Pivi dès le mois d’octobre, en présentant les deux comme innocents. Ce qui a poussé à la démission, de kibarou, de Monsieur KOUMBASSA Alassane qui estime que « le pouvoir militaire dans sa globalité est responsable du cauchemar que la Guinée traverse et la libération du pays ne sera jamais effective tant que l’on aura un militaire aux commandes de la Guinée. » (Lire l’article au lien ci-dessous).

Lien : http://www.guineepresse.info/index.php?id=5,3999,0,0,1,0 

SADIO BARRY

Ecouter les propos de Jean Marie Doré

2009-12-06 20:07:15 Michel Tamba
2009-12-06 20:14:13 Michel Tamba

2009-12-06 21:01:30 

Nous avons reçu un article de kibarou.com dans notre boite à lettre, envoyé par un lecteur qui a voulu obtenir une confirmation de l’information ci-dessous publiée sur le site en question :

« Jean-Marie Doré sur RFI demande au CNDD de revenir à l’ordre constitutionnel.

Invité de RFI ce matin, le Président de l’UPG par ailleurs, Porte-parole des Forces vives, condamne avec force la violence sur toute sa forme, notamment lorsqu’elle est utilisée pour des fins politiques ou de conquête de pouvoir. Toutefois, le porte-parole des forces vives invite le CNDD au retour rapide à l’ordre constitutionnel. »

Jusque-là on est d’accord avec kibarou.com. Ce qui suit nous interpelle :

 « Il (Jean Marie Doré) a réitéré les recommandations consignées dans les propositions du Forum des Forces Vives à savoir :

- La nomination d’un Premier Ministre civil, issu des Forces Vives ;
- La mise en place du CNT avec à sa tête un militaire. Mais celui-ci ne devrait pas être mêlé, en aucun cas, dans les évènements tragiques du 28 septembre dernier ;
- Le Président-militaire du CNT sera secondé par des vices présidents civils issus du Forum des Forces Vives ;
- Le retour rapide à l’ordre constitutionnel

Ces recommandations de Jean-Marie Doré sont à tous points de vue conformes à la position des Forces Vives dont il est le porte-parole depuis l’avènement du CNDD au pouvoir. »

Là nous ne sommes pas d’accord. Contrairement à ce qu’affirme Kibarou.com,

Jean Marie Doré a affirmé que Dadis soit hors-jeu ou pas, cela ne change rien à la situation et aux exigences des forces vives transmises au facilitateur qu’il a clairement rappelées :

- départ du  CNDD
- désigner par consensus un chef d’Etat et un premier ministre qui seraient tous des civils
- un CNT qui aura le rôle de parlement dans l’attente des élections et qui serait présidé par un militaire non compromis du CNDD et lors des massacres.

Vous remarquerez, chers lecteurs, que l’information diffusée par kibarou.com est tout à fait le contraire de ce que Jean Marie Doré a dit et que vous pouvez écouter ci-dessous. Les gérants de kibarou.com reprennent en réalité les propositions de Blaise Compaoré rejetées par les forces vives parce que leur homme Sékouba Konaté a pris la place de Dadis qui est désormais hors-jeu. Ce n’est pas de l’information, c’est de la manipulation.

Le site de Capi Camara et de Chantal Cole n’est pas à sa première manœuvre. Après les massacres du 28.09.2009, ils avaient cherché à disculper Sékouba et Pivi pour rendre Dadis et sa garde seuls responsables des faits. Comme s’ils avaient la charge de préparer l’opinion à accepter Sékouba à la place de Dadis et de préparer Pivi à cautionner une telle éventualité. Ils se sont employés à cultiver un axe Sékouba-Pivi dès le mois d’octobre, en présentant les deux comme innocents. Ce qui a poussé à la démission, de kibarou, de Monsieur KOUMBASSA Alassane qui estime que « le pouvoir militaire dans sa globalité est responsable du cauchemar que la Guinée traverse et la libération du pays ne sera jamais effective tant que l’on aura un militaire aux commandes de la Guinée. » (Lire l’article au lien ci-dessous).

Lien : http://www.guineepresse.info/index.php?id=5,3999,0,0,1,0 

SADIO BARRY

Ecouter les propos de Jean Marie Doré

2009-12-06 20:07:15 sadio
2009-12-06 20:14:13 sadio

2009-12-06 21:01:30 

Nous avons reçu un article de kibarou.com dans notre boite à lettre, envoyé par un lecteur qui a voulu obtenir une confirmation de l’information ci-dessous publiée sur le site en question :

« Jean-Marie Doré sur RFI demande au CNDD de revenir à l’ordre constitutionnel.

Invité de RFI ce matin, le Président de l’UPG par ailleurs, Porte-parole des Forces vives, condamne avec force la violence sur toute sa forme, notamment lorsqu’elle est utilisée pour des fins politiques ou de conquête de pouvoir. Toutefois, le porte-parole des forces vives invite le CNDD au retour rapide à l’ordre constitutionnel. »

Jusque-là on est d’accord avec kibarou.com. Ce qui suit nous interpelle :

 « Il (Jean Marie Doré) a réitéré les recommandations consignées dans les propositions du Forum des Forces Vives à savoir :

- La nomination d’un Premier Ministre civil, issu des Forces Vives ;
- La mise en place du CNT avec à sa tête un militaire. Mais celui-ci ne devrait pas être mêlé, en aucun cas, dans les évènements tragiques du 28 septembre dernier ;
- Le Président-militaire du CNT sera secondé par des vices présidents civils issus du Forum des Forces Vives ;
- Le retour rapide à l’ordre constitutionnel

Ces recommandations de Jean-Marie Doré sont à tous points de vue conformes à la position des Forces Vives dont il est le porte-parole depuis l’avènement du CNDD au pouvoir. »

Là nous ne sommes pas d’accord. Contrairement à ce qu’affirme Kibarou.com,

Jean Marie Doré a affirmé que Dadis soit hors-jeu ou pas, cela ne change rien à la situation et aux exigences des forces vives transmises au facilitateur qu’il a clairement rappelées :

- départ du  CNDD
- désigner par consensus un chef d’Etat et un premier ministre qui seraient tous des civils
- un CNT qui aura le rôle de parlement dans l’attente des élections et qui serait présidé par un militaire non compromis du CNDD et lors des massacres.

Vous remarquerez, chers lecteurs, que l’information diffusée par kibarou.com est tout à fait le contraire de ce que Jean Marie Doré a dit et que vous pouvez écouter ci-dessous. Les gérants de kibarou.com reprennent en réalité les propositions de Blaise Compaoré rejetées par les forces vives parce que leur homme Sékouba Konaté a pris la place de Dadis qui est désormais hors-jeu. Ce n’est pas de l’information, c’est de la manipulation.

Le site de Capi Camara et de Chantal Cole n’est pas à sa première manœuvre. Après les massacres du 28.09.2009, ils avaient cherché à disculper Sékouba et Pivi pour rendre Dadis et sa garde seuls responsables des faits. Comme s’ils avaient la charge de préparer l’opinion à accepter Sékouba à la place de Dadis et de préparer Pivi à cautionner une telle éventualité. Ils se sont employés à cultiver un axe Sékouba-Pivi dès le mois d’octobre, en présentant les deux comme innocents. Ce qui a poussé à la démission, de kibarou, de Monsieur KOUMBASSA Alassane qui estime que « le pouvoir militaire dans sa globalité est responsable du cauchemar que la Guinée traverse et la libération du pays ne sera jamais effective tant que l’on aura un militaire aux commandes de la Guinée. » (Lire l’article au lien ci-dessous).

Lien : http://www.guineepresse.info/index.php?id=5,3999,0,0,1,0 

SADIO BARRY

Ecouter les propos de Jean Marie Doré

2009-12-06 20:07:15 T.SOW
2009-12-06 20:14:13 T.SOW

2009-12-06 21:01:30 

Nous avons reçu un article de kibarou.com dans notre boite à lettre, envoyé par un lecteur qui a voulu obtenir une confirmation de l’information ci-dessous publiée sur le site en question :

« Jean-Marie Doré sur RFI demande au CNDD de revenir à l’ordre constitutionnel.

Invité de RFI ce matin, le Président de l’UPG par ailleurs, Porte-parole des Forces vives, condamne avec force la violence sur toute sa forme, notamment lorsqu’elle est utilisée pour des fins politiques ou de conquête de pouvoir. Toutefois, le porte-parole des forces vives invite le CNDD au retour rapide à l’ordre constitutionnel. »

Jusque-là on est d’accord avec kibarou.com. Ce qui suit nous interpelle :

 « Il (Jean Marie Doré) a réitéré les recommandations consignées dans les propositions du Forum des Forces Vives à savoir :

- La nomination d’un Premier Ministre civil, issu des Forces Vives ;
- La mise en place du CNT avec à sa tête un militaire. Mais celui-ci ne devrait pas être mêlé, en aucun cas, dans les évènements tragiques du 28 septembre dernier ;
- Le Président-militaire du CNT sera secondé par des vices présidents civils issus du Forum des Forces Vives ;
- Le retour rapide à l’ordre constitutionnel

Ces recommandations de Jean-Marie Doré sont à tous points de vue conformes à la position des Forces Vives dont il est le porte-parole depuis l’avènement du CNDD au pouvoir. »

Là nous ne sommes pas d’accord. Contrairement à ce qu’affirme Kibarou.com,

Jean Marie Doré a affirmé que Dadis soit hors-jeu ou pas, cela ne change rien à la situation et aux exigences des forces vives transmises au facilitateur qu’il a clairement rappelées :

- départ du  CNDD
- désigner par consensus un chef d’Etat et un premier ministre qui seraient tous des civils
- un CNT qui aura le rôle de parlement dans l’attente des élections et qui serait présidé par un militaire non compromis du CNDD et lors des massacres.

Vous remarquerez, chers lecteurs, que l’information diffusée par kibarou.com est tout à fait le contraire de ce que Jean Marie Doré a dit et que vous pouvez écouter ci-dessous. Les gérants de kibarou.com reprennent en réalité les propositions de Blaise Compaoré rejetées par les forces vives parce que leur homme Sékouba Konaté a pris la place de Dadis qui est désormais hors-jeu. Ce n’est pas de l’information, c’est de la manipulation.

Le site de Capi Camara et de Chantal Cole n’est pas à sa première manœuvre. Après les massacres du 28.09.2009, ils avaient cherché à disculper Sékouba et Pivi pour rendre Dadis et sa garde seuls responsables des faits. Comme s’ils avaient la charge de préparer l’opinion à accepter Sékouba à la place de Dadis et de préparer Pivi à cautionner une telle éventualité. Ils se sont employés à cultiver un axe Sékouba-Pivi dès le mois d’octobre, en présentant les deux comme innocents. Ce qui a poussé à la démission, de kibarou, de Monsieur KOUMBASSA Alassane qui estime que « le pouvoir militaire dans sa globalité est responsable du cauchemar que la Guinée traverse et la libération du pays ne sera jamais effective tant que l’on aura un militaire aux commandes de la Guinée. » (Lire l’article au lien ci-dessous).

Lien : http://www.guineepresse.info/index.php?id=5,3999,0,0,1,0 

SADIO BARRY

Ecouter les propos de Jean Marie Doré

2009-12-06 20:07:15 Ali manet
2009-12-06 20:14:13 Ali manet

2009-12-06 21:01:30 

Nous avons reçu un article de kibarou.com dans notre boite à lettre, envoyé par un lecteur qui a voulu obtenir une confirmation de l’information ci-dessous publiée sur le site en question :

« Jean-Marie Doré sur RFI demande au CNDD de revenir à l’ordre constitutionnel.

Invité de RFI ce matin, le Président de l’UPG par ailleurs, Porte-parole des Forces vives, condamne avec force la violence sur toute sa forme, notamment lorsqu’elle est utilisée pour des fins politiques ou de conquête de pouvoir. Toutefois, le porte-parole des forces vives invite le CNDD au retour rapide à l’ordre constitutionnel. »

Jusque-là on est d’accord avec kibarou.com. Ce qui suit nous interpelle :

 « Il (Jean Marie Doré) a réitéré les recommandations consignées dans les propositions du Forum des Forces Vives à savoir :

- La nomination d’un Premier Ministre civil, issu des Forces Vives ;
- La mise en place du CNT avec à sa tête un militaire. Mais celui-ci ne devrait pas être mêlé, en aucun cas, dans les évènements tragiques du 28 septembre dernier ;
- Le Président-militaire du CNT sera secondé par des vices présidents civils issus du Forum des Forces Vives ;
- Le retour rapide à l’ordre constitutionnel

Ces recommandations de Jean-Marie Doré sont à tous points de vue conformes à la position des Forces Vives dont il est le porte-parole depuis l’avènement du CNDD au pouvoir. »

Là nous ne sommes pas d’accord. Contrairement à ce qu’affirme Kibarou.com,

Jean Marie Doré a affirmé que Dadis soit hors-jeu ou pas, cela ne change rien à la situation et aux exigences des forces vives transmises au facilitateur qu’il a clairement rappelées :

- départ du  CNDD
- désigner par consensus un chef d’Etat et un premier ministre qui seraient tous des civils
- un CNT qui aura le rôle de parlement dans l’attente des élections et qui serait présidé par un militaire non compromis du CNDD et lors des massacres.

Vous remarquerez, chers lecteurs, que l’information diffusée par kibarou.com est tout à fait le contraire de ce que Jean Marie Doré a dit et que vous pouvez écouter ci-dessous. Les gérants de kibarou.com reprennent en réalité les propositions de Blaise Compaoré rejetées par les forces vives parce que leur homme Sékouba Konaté a pris la place de Dadis qui est désormais hors-jeu. Ce n’est pas de l’information, c’est de la manipulation.

Le site de Capi Camara et de Chantal Cole n’est pas à sa première manœuvre. Après les massacres du 28.09.2009, ils avaient cherché à disculper Sékouba et Pivi pour rendre Dadis et sa garde seuls responsables des faits. Comme s’ils avaient la charge de préparer l’opinion à accepter Sékouba à la place de Dadis et de préparer Pivi à cautionner une telle éventualité. Ils se sont employés à cultiver un axe Sékouba-Pivi dès le mois d’octobre, en présentant les deux comme innocents. Ce qui a poussé à la démission, de kibarou, de Monsieur KOUMBASSA Alassane qui estime que « le pouvoir militaire dans sa globalité est responsable du cauchemar que la Guinée traverse et la libération du pays ne sera jamais effective tant que l’on aura un militaire aux commandes de la Guinée. » (Lire l’article au lien ci-dessous).

Lien : http://www.guineepresse.info/index.php?id=5,3999,0,0,1,0 

SADIO BARRY

Ecouter les propos de Jean Marie Doré

2009-12-06 20:07:15 thierno samba
2009-12-06 20:14:13 thierno samba
Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.