chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Tortures d'officiers et militaires aux mains des milices de Dadis et Konaté

Date de publication:2009-12-08 08:40:17

2009-12-08 09:36:28

Regardez cette vidéo sur la page principale de www.guineelibre.com (ou dans la colonne de droite de guineepresse.info : le règne des sauvages !).

 du côté droit de la page principale, ou ci- après. Les images sont insoutenables : les prisonniers sont ligotés à mort, d'abord jusqu'à ce que leurs coudes se touchent  en arrière. Vous entendrez l'un d'eux dire : Wônn bèlèkhè kana! (Mes bras sont foutus).

Ceci avant tout questionnaire.  Puis ils sont torturés de toutes les manières possibles. Difficile de résister à un pareil traitement, inhumain, en porte à faux avec le respect minimum de la dignité humaine.  

Ce sont des méthodes héritées en direct du régime de Sékou Touré , continuées par Conté, ceux-là même que des gens dits "intellectuels" vantent les supposés mérites. Telli et ses compagnons d'infortune, Diarra Traoré, parmi d'autres, ont été traités de cette manière avant leur assassinat.  A l'époque Internet ou les caméras-téléphones n'existaient pas. Ceci est un exemple des œuvres de Dadis, Konaté, Pivi et Cie, les dictateurs du 21eme siècle..

Pour ceux qui ne connaissent pas le pays, les prisonniers  que nous avons entendu parlent Soussou, la langue principale de la Basse-côte, l'une des langues les plus utilisées de la Guinée.  

Que devons nous faire? Au moins dénoncer  parmi nous les soutiens actifs et passifs de cette barbarie: vous les connaissez, parfois nous les aidons par facilité ou démission: il faut faire notre propre examen de conscience, ne plus faire semblant que nous ne savons rien, voyons rien, disons rien!

Vous connaissez les sites "mille collines actu"  ou guineeactu de Adji, au service des ethno-fascistes de Dadis et Bah Ousmane, Kibarou qui prend le même chemin avec le Général Konaté qu'il cherche à blanchir des crimes du Stade, Guineemoderne le site des  ethno racistes forestiers revanchards, guinee24, etc... Une seule précaution: ne pas confondre ces citoyens perdus, soutiens de criminels avec les ethnies auxquelles ils prétendent appartenir.


"Boycottons les sites mille collines, les auteurs dix mille collines et leurs articles cent mille collines. Le meilleur moyen de les combattre est de les ignorer, ne pas les lire, n'en pas parler, ne pas les commenter. N'oublions surtout pas aussi qu'il y a des traîtres et surtout des traître(sses) dans la communauté et qui transmettent tout aux ennemis du peuple."

( source:www.guineenet.org)  

Thierno A Diallo
 Voir la vidéo sur   www.guineelibre.com

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.