chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Toumba une exception qui confirmerait la règle !

Date de publication:2009-12-08 15:16:53

2009-12-08 16:10:01

A ce jour les questions qui intéressent tous les guinéens sont:
A quoi va aboutir cette lutte qui s'annonce entre le CNDD et Toumba Diakité ?
Quel sera le sort de la nation demain ?

Voilà les préoccupations immédiates du peuple de Guinée.

Dadis est sorti de l'histoire en tant que président auto proclamé et peu nous importe les ridicules élucubrations de ses partisans.
Le CNDD a perdu son plus petit dénominateur commun. Dadis n'était que le trait d'union entre les différents clans. Le CNDD est une association de malfaiteurs. Nous savons aujourd'hui que Sékouba Konaté n'a aucune autorité sur Claude Pivi. Il n'y a ni respect ni hiérarchie entre eux.

Dadis Camara était le plus faible et le plus fourbe des membres du CNDD et il en a payé le prix ce 3 décembre 2009.

Les rois bouffons ne durent pas.

En abattant Dadis,Toumba Diakité a mit Sékouba Konaté, Pivi et le CNDD devant leurs responsabilités. A savoir périr ensemble ou assumer ensemble les massacres dont ils sont tous collectivement responsables.

La Guinée est prise en otage par des individus qui ont abandonné toutes notions d'idéaux moraux …. Les membres du CNDD ne se muent que par un instinct animal de prédations et de survies.

Avec ou sans Dadis Camara le CNDD équivaut aux trafiques de drogues, viols de masse , enlèvements, tortures, humiliation de citoyens, violation quotidien de la dignité,vols, assassinats, détournements des biens publiques et mépris du peuple. Le CNDD doit disparaître.

Le CNDD est le fruit pourri de l'arbre du chaos du régime précédent.. Les chefs sont issus du chaos et ne peuvent survivre que dans le chaos. L'ordre et l'État de droit sont des éléments d'une trop grande complexité pour leurs esprits de soldat s mutins.

Le CNDD avec l'aide de mercenaires recrutent, entrainent arment des milices, dans un seul but.....Écraser dans le sang toute volonté de démocratie et de liberté manifestées par les guinéens. Et le CNDD l'a prouvé au monde entier.

Dans cette folle course désespérée et meurtrière contre l'histoire (freiner l'instauration d'une démocratie en Guinée) le CNDD récupère des soldats perdus des FN de Cote d'ivoire, le CNDD recrute et réarme les pires milices du Liberia.

Tous les ingrédients sont réunis pour que le CNDD plonge une grande partie de l'Afrique de l'ouest ( Guinée, Sénégal, Mali, Cote d'ivoire, Sierra Léone, Liberia, Guinée Bissau et la Gambie) dans un tourbillon incontrôlable de désordres sociaux, de crises économiques et de tensions politiques.

L'énorme richesse des ressources naturelles ( pétrole compris) de la Guinée sera le lit d'une longévité de conflits à intérêts multiples et croisés.

Si près de 200 personnes sont mortes le 28 septembre 2009, des millions d'autres sont menacées d'être massacrées dans une guerre civile que prépare le CNDD. Sauf que le scénario a changé, rattrapé par les fantômes de leurs victimes innocentes, il est question de guerre intestinal e et non plus de massacre de populations.

Si nous abandonnons le pays entre les mains de ces soldats perdus et dangereux pour la nation, nous serons alors victimes passives d' un conflit intestinal sans perspective.

Nous devons nous impliquer en tant que citoyen dans les conséquences des événements du 3 décembre 2009.

Le CNDD responsable des massacres du 28 septembre 2009, des massacres des policiers et en partie des massacres de janvier 2007, a un genou à terre.

Je demande aux forces vives et à tous les patriotes militaires et civils de saisir cette opportunité a fin de concrétiser notre irrémédiable volonté de démocratie.

Le CNDD a fait de Toumba Diakité une arme de destruction massive contre le peuple, retournons cette arme de destruction massive contre le CNDD !

Si l'histoire fait de Toumba Diakité un colonel Von stauffenberg ( opération walkure 20 juillet 1943 Allemagne) faisons en sorte que cela soit accompagné et organisé par le peuple et les forces vives.

Saisissons cette fenêtre historique. Faisons sans complexe du 3 décembre 2009 une opportunité pour la démocratie.

Et si cette opportunité a le visage douloureux d'un Toumba Diakité, nous ne serions en rien différents de tous les peuples qui durent faire des conciliations douloureuses au nom de la paix et du bonheur de millions d'hommes et femmes.

Aujourd'hui seul Toumba peut anéantir le CNDD. Et il faut l'aider sans l'absoudre.

Il n'est nullement question ici d' absoudre quiconque et encore moins Toumba Diakité, mais si cet acte historique est accompli dans un but de justice et de libération nationale, alors la somme de la valeur de cet acte sera supérieure à la somme de la tragédie du 28 septembre 2009.

Car dans le cadre du maintien de la prise en otage de la G uinée par le CNDD, il est inévitable que nous vivrons des évènements douloureux qui surpasseront en nombres de victimes et en impact d'horreurs le massacre du 28 septembre 2009.

Nous devons faire de Toumba non pas un héros national, mais faire de Toumba Diakité un instrument de l'histoire d'une libération nationale.

Le prix à payé sera donc d'accepter la rédemption d'un soldat perdu afin de libérer toute une nation des griffes d'une organisation criminelle, le CNDD.

Les Nations Unies, l' Union Africaine,l' Union Européenne, la CEDEAO et l'écrasante majorité des guinéens demandent l'élimination du CNDD du paysage politique et militaire du pays.

Il faut garantir par les voix des forces vives et du peuple non pas une amnistie pour Toumba Diakité et ses hommes( concernant le 28 septembre 2009), mais la garantie d'en être jugé uniquement par la justice Guinéenne et en Guinée, sous le regard d'un acte historique de libération nationale.

Message à Toumba Diakité et à ses nombreux soldats: Risquez vos vies au combat pour nous libérer du CNDD, pour la démocratie, pour un gouvernement de transition civile et nous serons avec vous par milliers. Risquez vos vies au combat pour vous mêmes et vous serez seuls !

Faites appel au peuple et aux forces vivres.

La Jeunesse guinéenne soutiendra toutes les forces pour sa lutte dans l'instauration de la démocratie.

Nous attendons vos déclarations publiques.
Prêt pour la démocratie !


Ibrahim Sinkoun Kaba
00 33 670 640 389
bioservice@yahoo,fr


Commentaires


2009-12-08 16:10:01

A ce jour les questions qui intéressent tous les guinéens sont:
A quoi va aboutir cette lutte qui s'annonce entre le CNDD et Toumba Diakité ?
Quel sera le sort de la nation demain ?

Voilà les préoccupations immédiates du peuple de Guinée.

Dadis est sorti de l'histoire en tant que président auto proclamé et peu nous importe les ridicules élucubrations de ses partisans.
Le CNDD a perdu son plus petit dénominateur commun. Dadis n'était que le trait d'union entre les différents clans. Le CNDD est une association de malfaiteurs. Nous savons aujourd'hui que Sékouba Konaté n'a aucune autorité sur Claude Pivi. Il n'y a ni respect ni hiérarchie entre eux.

Dadis Camara était le plus faible et le plus fourbe des membres du CNDD et il en a payé le prix ce 3 décembre 2009.

Les rois bouffons ne durent pas.

En abattant Dadis,Toumba Diakité a mit Sékouba Konaté, Pivi et le CNDD devant leurs responsabilités. A savoir périr ensemble ou assumer ensemble les massacres dont ils sont tous collectivement responsables.

La Guinée est prise en otage par des individus qui ont abandonné toutes notions d'idéaux moraux …. Les membres du CNDD ne se muent que par un instinct animal de prédations et de survies.

Avec ou sans Dadis Camara le CNDD équivaut aux trafiques de drogues, viols de masse , enlèvements, tortures, humiliation de citoyens, violation quotidien de la dignité,vols, assassinats, détournements des biens publiques et mépris du peuple. Le CNDD doit disparaître.

Le CNDD est le fruit pourri de l'arbre du chaos du régime précédent.. Les chefs sont issus du chaos et ne peuvent survivre que dans le chaos. L'ordre et l'État de droit sont des éléments d'une trop grande complexité pour leurs esprits de soldat s mutins.

Le CNDD avec l'aide de mercenaires recrutent, entrainent arment des milices, dans un seul but.....Écraser dans le sang toute volonté de démocratie et de liberté manifestées par les guinéens. Et le CNDD l'a prouvé au monde entier.

Dans cette folle course désespérée et meurtrière contre l'histoire (freiner l'instauration d'une démocratie en Guinée) le CNDD récupère des soldats perdus des FN de Cote d'ivoire, le CNDD recrute et réarme les pires milices du Liberia.

Tous les ingrédients sont réunis pour que le CNDD plonge une grande partie de l'Afrique de l'ouest ( Guinée, Sénégal, Mali, Cote d'ivoire, Sierra Léone, Liberia, Guinée Bissau et la Gambie) dans un tourbillon incontrôlable de désordres sociaux, de crises économiques et de tensions politiques.

L'énorme richesse des ressources naturelles ( pétrole compris) de la Guinée sera le lit d'une longévité de conflits à intérêts multiples et croisés.

Si près de 200 personnes sont mortes le 28 septembre 2009, des millions d'autres sont menacées d'être massacrées dans une guerre civile que prépare le CNDD. Sauf que le scénario a changé, rattrapé par les fantômes de leurs victimes innocentes, il est question de guerre intestinal e et non plus de massacre de populations.

Si nous abandonnons le pays entre les mains de ces soldats perdus et dangereux pour la nation, nous serons alors victimes passives d' un conflit intestinal sans perspective.

Nous devons nous impliquer en tant que citoyen dans les conséquences des événements du 3 décembre 2009.

Le CNDD responsable des massacres du 28 septembre 2009, des massacres des policiers et en partie des massacres de janvier 2007, a un genou à terre.

Je demande aux forces vives et à tous les patriotes militaires et civils de saisir cette opportunité a fin de concrétiser notre irrémédiable volonté de démocratie.

Le CNDD a fait de Toumba Diakité une arme de destruction massive contre le peuple, retournons cette arme de destruction massive contre le CNDD !

Si l'histoire fait de Toumba Diakité un colonel Von stauffenberg ( opération walkure 20 juillet 1943 Allemagne) faisons en sorte que cela soit accompagné et organisé par le peuple et les forces vives.

Saisissons cette fenêtre historique. Faisons sans complexe du 3 décembre 2009 une opportunité pour la démocratie.

Et si cette opportunité a le visage douloureux d'un Toumba Diakité, nous ne serions en rien différents de tous les peuples qui durent faire des conciliations douloureuses au nom de la paix et du bonheur de millions d'hommes et femmes.

Aujourd'hui seul Toumba peut anéantir le CNDD. Et il faut l'aider sans l'absoudre.

Il n'est nullement question ici d' absoudre quiconque et encore moins Toumba Diakité, mais si cet acte historique est accompli dans un but de justice et de libération nationale, alors la somme de la valeur de cet acte sera supérieure à la somme de la tragédie du 28 septembre 2009.

Car dans le cadre du maintien de la prise en otage de la G uinée par le CNDD, il est inévitable que nous vivrons des évènements douloureux qui surpasseront en nombres de victimes et en impact d'horreurs le massacre du 28 septembre 2009.

Nous devons faire de Toumba non pas un héros national, mais faire de Toumba Diakité un instrument de l'histoire d'une libération nationale.

Le prix à payé sera donc d'accepter la rédemption d'un soldat perdu afin de libérer toute une nation des griffes d'une organisation criminelle, le CNDD.

Les Nations Unies, l' Union Africaine,l' Union Européenne, la CEDEAO et l'écrasante majorité des guinéens demandent l'élimination du CNDD du paysage politique et militaire du pays.

Il faut garantir par les voix des forces vives et du peuple non pas une amnistie pour Toumba Diakité et ses hommes( concernant le 28 septembre 2009), mais la garantie d'en être jugé uniquement par la justice Guinéenne et en Guinée, sous le regard d'un acte historique de libération nationale.

Message à Toumba Diakité et à ses nombreux soldats: Risquez vos vies au combat pour nous libérer du CNDD, pour la démocratie, pour un gouvernement de transition civile et nous serons avec vous par milliers. Risquez vos vies au combat pour vous mêmes et vous serez seuls !

Faites appel au peuple et aux forces vivres.

La Jeunesse guinéenne soutiendra toutes les forces pour sa lutte dans l'instauration de la démocratie.

Nous attendons vos déclarations publiques.
Prêt pour la démocratie !


Ibrahim Sinkoun Kaba
00 33 670 640 389
bioservice@yahoo,fr

2009-12-08 15:16:53 Ibrahim barry

2009-12-08 16:10:01

A ce jour les questions qui intéressent tous les guinéens sont:
A quoi va aboutir cette lutte qui s'annonce entre le CNDD et Toumba Diakité ?
Quel sera le sort de la nation demain ?

Voilà les préoccupations immédiates du peuple de Guinée.

Dadis est sorti de l'histoire en tant que président auto proclamé et peu nous importe les ridicules élucubrations de ses partisans.
Le CNDD a perdu son plus petit dénominateur commun. Dadis n'était que le trait d'union entre les différents clans. Le CNDD est une association de malfaiteurs. Nous savons aujourd'hui que Sékouba Konaté n'a aucune autorité sur Claude Pivi. Il n'y a ni respect ni hiérarchie entre eux.

Dadis Camara était le plus faible et le plus fourbe des membres du CNDD et il en a payé le prix ce 3 décembre 2009.

Les rois bouffons ne durent pas.

En abattant Dadis,Toumba Diakité a mit Sékouba Konaté, Pivi et le CNDD devant leurs responsabilités. A savoir périr ensemble ou assumer ensemble les massacres dont ils sont tous collectivement responsables.

La Guinée est prise en otage par des individus qui ont abandonné toutes notions d'idéaux moraux …. Les membres du CNDD ne se muent que par un instinct animal de prédations et de survies.

Avec ou sans Dadis Camara le CNDD équivaut aux trafiques de drogues, viols de masse , enlèvements, tortures, humiliation de citoyens, violation quotidien de la dignité,vols, assassinats, détournements des biens publiques et mépris du peuple. Le CNDD doit disparaître.

Le CNDD est le fruit pourri de l'arbre du chaos du régime précédent.. Les chefs sont issus du chaos et ne peuvent survivre que dans le chaos. L'ordre et l'État de droit sont des éléments d'une trop grande complexité pour leurs esprits de soldat s mutins.

Le CNDD avec l'aide de mercenaires recrutent, entrainent arment des milices, dans un seul but.....Écraser dans le sang toute volonté de démocratie et de liberté manifestées par les guinéens. Et le CNDD l'a prouvé au monde entier.

Dans cette folle course désespérée et meurtrière contre l'histoire (freiner l'instauration d'une démocratie en Guinée) le CNDD récupère des soldats perdus des FN de Cote d'ivoire, le CNDD recrute et réarme les pires milices du Liberia.

Tous les ingrédients sont réunis pour que le CNDD plonge une grande partie de l'Afrique de l'ouest ( Guinée, Sénégal, Mali, Cote d'ivoire, Sierra Léone, Liberia, Guinée Bissau et la Gambie) dans un tourbillon incontrôlable de désordres sociaux, de crises économiques et de tensions politiques.

L'énorme richesse des ressources naturelles ( pétrole compris) de la Guinée sera le lit d'une longévité de conflits à intérêts multiples et croisés.

Si près de 200 personnes sont mortes le 28 septembre 2009, des millions d'autres sont menacées d'être massacrées dans une guerre civile que prépare le CNDD. Sauf que le scénario a changé, rattrapé par les fantômes de leurs victimes innocentes, il est question de guerre intestinal e et non plus de massacre de populations.

Si nous abandonnons le pays entre les mains de ces soldats perdus et dangereux pour la nation, nous serons alors victimes passives d' un conflit intestinal sans perspective.

Nous devons nous impliquer en tant que citoyen dans les conséquences des événements du 3 décembre 2009.

Le CNDD responsable des massacres du 28 septembre 2009, des massacres des policiers et en partie des massacres de janvier 2007, a un genou à terre.

Je demande aux forces vives et à tous les patriotes militaires et civils de saisir cette opportunité a fin de concrétiser notre irrémédiable volonté de démocratie.

Le CNDD a fait de Toumba Diakité une arme de destruction massive contre le peuple, retournons cette arme de destruction massive contre le CNDD !

Si l'histoire fait de Toumba Diakité un colonel Von stauffenberg ( opération walkure 20 juillet 1943 Allemagne) faisons en sorte que cela soit accompagné et organisé par le peuple et les forces vives.

Saisissons cette fenêtre historique. Faisons sans complexe du 3 décembre 2009 une opportunité pour la démocratie.

Et si cette opportunité a le visage douloureux d'un Toumba Diakité, nous ne serions en rien différents de tous les peuples qui durent faire des conciliations douloureuses au nom de la paix et du bonheur de millions d'hommes et femmes.

Aujourd'hui seul Toumba peut anéantir le CNDD. Et il faut l'aider sans l'absoudre.

Il n'est nullement question ici d' absoudre quiconque et encore moins Toumba Diakité, mais si cet acte historique est accompli dans un but de justice et de libération nationale, alors la somme de la valeur de cet acte sera supérieure à la somme de la tragédie du 28 septembre 2009.

Car dans le cadre du maintien de la prise en otage de la G uinée par le CNDD, il est inévitable que nous vivrons des évènements douloureux qui surpasseront en nombres de victimes et en impact d'horreurs le massacre du 28 septembre 2009.

Nous devons faire de Toumba non pas un héros national, mais faire de Toumba Diakité un instrument de l'histoire d'une libération nationale.

Le prix à payé sera donc d'accepter la rédemption d'un soldat perdu afin de libérer toute une nation des griffes d'une organisation criminelle, le CNDD.

Les Nations Unies, l' Union Africaine,l' Union Européenne, la CEDEAO et l'écrasante majorité des guinéens demandent l'élimination du CNDD du paysage politique et militaire du pays.

Il faut garantir par les voix des forces vives et du peuple non pas une amnistie pour Toumba Diakité et ses hommes( concernant le 28 septembre 2009), mais la garantie d'en être jugé uniquement par la justice Guinéenne et en Guinée, sous le regard d'un acte historique de libération nationale.

Message à Toumba Diakité et à ses nombreux soldats: Risquez vos vies au combat pour nous libérer du CNDD, pour la démocratie, pour un gouvernement de transition civile et nous serons avec vous par milliers. Risquez vos vies au combat pour vous mêmes et vous serez seuls !

Faites appel au peuple et aux forces vivres.

La Jeunesse guinéenne soutiendra toutes les forces pour sa lutte dans l'instauration de la démocratie.

Nous attendons vos déclarations publiques.
Prêt pour la démocratie !


Ibrahim Sinkoun Kaba
00 33 670 640 389
bioservice@yahoo,fr

2009-12-08 15:16:53 DIALLO FATOUMATA
Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.