chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

La vengeance des lâches

Date de publication:2009-12-11 11:45:59

2009-12-11 12:42:05

J’ai du mal à me remettre de la vision des images insoutenables de tortures suivies de mises à mort qui nous sont servies en boucle depuis quelques jours. Mon Dieu ! jusqu’où vont descendre les barbares qui font leur loi en Guinée ? C’est le « syndrome Diarra » qui revient : des hommes presque nus, cruellement ligotés et insultés qui gémissent. Peu importe la langue des suppliciés : Soussou ou Zoulou, là n’est pas le problème. Comment des individus à visage humain peuvent-ils commettre de telles atrocités ? Toumba blesse Dadis, des hordes s’attaquent à ses proches (un frère de Toumba aurait été mutilé), se vengent lâchement sur des civils non armés à Coza, etc.

J’avais écrit que le malheur de la Guinée se traduisait par le manque d’espoir : chaque dirigeant qui arrive fait regretter son prédécesseur. Dans cette optique, la désignation de Sékouba Konaté pour remplacer Dadis est inquiétante. Va-t-il pouvoir assurer l’intérim et mettre, en même temps, de l’ordre au sein des bandes armées ? Rien n’est moins sûr. On ne sait pas qui contrôle quoi. On ne peut pas dire que la Guinée est mal gouvernée ; elle n’est pas du tout gouvernée ! Comme des seigneurs de guerre, chaque groupe armé fait sa loi en fonction de sa puissance de feu. Le pays s’est déjà « somalisé » puisque la loi obéit au fusil.

Evidemment, le chef de clan dont on parle le plus en ce moment est Sékouba Konaté et tout a été fait pour cette promotion. Pour assurer la survie de la junte, on a cassé Dadis pour caser Sékouba. En fait, ce n’est pas un crime que d’éliminer un criminel même si l’acte est commis par un autre criminel. Toumba a blessé Dadis mais à qui profite le « crime » ? On aurait promis (je ne sais pas qui) une villa (sans en préciser la localisation et le standing) et 200 millions de Francs guinéens (au moins, c’est précis) à toute personne qui permettrait la capture de Toumba et de ses hommes ! Et si ce dernier était hautement protégé par ceux-là mêmes qui font semblant de le rechercher comme Sékouba et Pivi , puis « accidentellement » livré à ses ennemis ( les brigades ethniques de Dadis) , qui toucherait la récompense ?

La préparation de Sékouba a commencé sur des sites Internet qui ont cherché à soigner son image auprès du public en le faisant passer pour un agneau doux alors que c’est un prédateur aux griffes tachées de sang. Fin septembre et début décembre 2009, il était curieusement absent de Conakry.

Sékouba vient de demander à son armée de serrer les rangs et de se considérer comme une même famille. Une solidarité des criminels. Il n’a pas demandé de desserrer l’étau contre les civils, la véritable « famille » qu’on continue à violenter. C’est à croire qu’il vient de renouveler pour ses troupes le permis de tuer délivré par Conté et actualisé par Dadis. La junte ne survit que par la terreur.

Bientôt la Guinée aura encore très chaud car on va créer probablement des mouvements du genre « Sékouba doit rester si Dadis ne peut revenir »! La « mamaya » en veilleuse va reprendre mais il n’y aura pas de « sékouba show », El Tigre maniant plus la baïonnette que le verbe. Ceux qui avaient qualifié Dadis de Moïse nous gratifieront-ils une fois de plus d’autres références bibliques en affirmant, par exemple, que Sékouba est Samson ? Ce qui pousserait le général ( qu’on dit moins intelligent que Dadis) à s’offrir toutes les Dalila jusqu’à ce qu’une d’elles lui coupe les cheveux, source de sa force.

Je vous salue,
Ibrahima Kylé Diallo

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.