chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Ouaga 3 : Ibn CHAMBAS le sauveur du peuple guinéen

Date de publication:2009-12-13 17:02:05

2009-12-13 17:53:34 

Ce matin à Ouaga,  le Dr Mohamed Ibn CHAMBAS a mis le CNDD en garde et préconisé l’envoi d’une force de protection des populations civiles.

 l’ouverture de la réunion, le Président de la Commission de la CEDEAO,  le Dr Mohamed Ibn CHAMBAS déclare :

« Tous les ingrédients d’une situation explosive de la Guinée sont réunis et une crise profonde dans ce pays compromettrait les efforts de paix dans les pays voisins qui sont la Cote d’Ivoire, le Libéria, la Sierra Leone et la Guinée Bissau. Allons nous attendre longtemps pour réagir ? En raison de la menace de violations massives des droits de l’homme et de violences incontrôlables, je propose que nous recommandions à nos instances supérieures le déploiement d’une force de protection des civiles et d’assistance humanitaire en Guinée. Cette force devrait instaurer un climat de sécurité pour les populations guinéennes. La communauté internationale a investi beaucoup dans la transition en Guinée et elle ne saurait tolérer que ces efforts soient vains ».

Face aux représentants de la junte dans la salle, Chambas déclare :

« Sachez que les violations des droits de l’hommes ne resteront pas impunies ! Nous tenons fermement au respect des engagements des membres du CNDD de ne pas se présenter aux prochaines élections. »

Le président Ernest Bai Koroma de la Sierra Leone n'a pas caché son extrême inquiétude face à la situation à Conakry et propose clairement que Dadis Camara soit remplacé au plus vite à la tête de l'Etat guinéen par le général Sékouba Konaté. Pour quelqu’un qui se dit inquiet et qui est démocratiquement élu dans son pays, c’est une curieuse proposition alors que les Forces Vives guinéennes, la CEDEAO, l’Union Africaine et le groupe de contact international exigent une transition civile et des élections libres et démocratiques auxquelles aucun membre du CNDD ne participerait. Si le Président de la Sierra Leone voudrait allumer le feu de la guerre civile en Guinée, il ne se serait pas pris autrement qu’en faisant cette proposition injurieuse et anti-démocratique pour la Guinée.

Les USA qui, comme la France, souhaitent que Dadis ne revienne plus au pouvoir en Guinée et qu’une solution rapide soit trouvée y ont dépêché une représentation de haut niveau.

Ecouter le journal RFI ci-dessous

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.