chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Le rapport de l’ONU et la nécessité d’envoi d’une force internationale en Guinée

Date de publication:2009-12-23 06:28:06

2009-12-23 07:19:44

Après l’IBCG (Initiative de Bruxelles pour le Changement démocratique en Guinée), Crisis Group, La Lette du Continent, les chefs d’Etat major des armées de l’Afrique de l’Ouest, Ibn Chambas au nom de la Commission africaine, le rapport de l’ONU demande à son tour la création d'une force d'observation "qui permettrait, après une période transitoire, de conduire à des élections générales".

"C'est le schéma que nous avons tous souhaité voir adopté. Ce qu'on doit espérer, c'est que la population guinéenne, et en particulier les femmes, cessent d'être soumises à une oppression quotidienne, que les armes rentrent dans les casernes d'où elles n'auraient jamais dû sortir", a déclaré Bernard Kouchner.

Le monde entier, après avoir reconnu qu’il y a eu planification et exécution d’un génocide, de crime contre la population guinéenne par une bande armée qui continue ses exaction en Guinée, n’a plus raison d’attendre encore longtemps pour intervenir dans ce pays.

Nous en appelons à la responsabilité morale de la France, ancienne puissance coloniale et principal bailleur de fond de la Guinée : les USA sont intervenus pour sauver le peuple libérien et traduire les criminels à la justice. La Grande Bretagne a fait de même en Sierra Leone. Nous prions la France de ne pas laisser cette bande de criminels continuer à massacrer les populations guinéennes. Il s’agit des criminels que le monde entier condamne mais que personne ne peut arrêter en Guinée aujourd’hui. Ils ne sont plus au pouvoir que pour piller et faire des règlements de compte.

Un seul missile sur le siège du CNDD au camp Alpha Yaya mettrait fin au cauchemar guinéen et aux risques de déstabilisation de la sous-région. Cela permettrait à des militaires républicains réduits au silence de reprendre le dessus.

Les deux pays cités sont intervenus après des milliers de morts et de déplacés. La France peut faire mieux en prévenant. Nous sommes prêts à lui fournir des milliers de combattants guinéens volontaires pour prouver que le peuple guinéen ne demande que cela aujourd’hui. Nous avons reçu et recevons beaucoup de contacts dans ce sens.

Si la situation continue, c’est des groupes d’autodéfense qui vont surgir de partout et ce serait la guerre civile qui va déstabiliser toute la région. Aujourd’hui plus que jamais, le CNDD et ses milices continuent leurs crimes jusque dans les villages éloignés de la Capitale (Lire le prochain Communiqué de l’IBCG). Avant-hier, il y a eu des opérations militaires jusqu'à Pita, au coeur du Fouta et loin de Conakry.

Rapport de l’ONU sur les crimes de Dadis et de ses proches contre la Guinée et l’humanité :

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.