chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Nous disons non à la junte civile !

Date de publication:2009-12-29 21:11:53

2009-12-29 21:56:40

Chers compatriotes,

Dés les premiers jours  de la prise illégale du pouvoir par la junte militaire à sa tête le capitaine Moussa Dadis Camara, le MCCTM (Mouvement Citoyen Contre la Transition Militaire) avait appelé les guinéennes et guinéens à refusé la transition militaire à travers un message adressé aux guinéens et amis de la guinée, qui a été publié par la plupart des sites Internet guinéens.  Au sein d’un collectif regroupant plusieurs organisations, nous avons organisé des marches de protestation partout dans le monde pour non seulement attirer l’attention de la communauté internationale sur cette tragédie, pousser les acteurs politiques guinéens à plus de responsabilités et les soutenir dans cette lutte qui est celle de toute une nation.

Fidèle à cette à son engagement fondamental qui est de dire non à tout ce que peut nuire à la nation guinéenne, compromettre son progrès social et économique Le MCCTM lève une fois encore le ton pour attirer l’attention des uns et des autres sur une autre junte, cette fois-ci civile qui pourrait être plus infernale pour la guinée que celle militaire qui se fait appeler : Forum des Forces vives.

A travers une analyse approfondi des comportements de ses composants, nous avons constaté que ces hommes et femmes se battent plus pour un pouvoir et autres privilèges plus personnels, d’ailleurs ce que la plupart ne mérite pas, que de sortir de la guinée de cette situation catastrophique, dans laquelle certaines de ses filles et certains de ses fils l’ont plongé. D’autres sont même membre se cette junte civile.

Chers compatriotes, nous devons être maintenant en mesure de répondre  à cette importante question que nous nous sommes toujours posée, à savoir si ce forum des forces vives que nous, nous qualifions de junte civile, mais qui n’a pas et doit pas réussir son coup d’état, peut sortir de la guinée de cette situation infernale ?  La réponse est  non ! Nous ne devons pas nous voiler la face et surtout nous n’avons plus droit à l’erreur. Fermer les yeux sur la forfaiture de ces hommes et femmes serait fatal à la guinée et pour longtemps. Ne creusons pas notre propre tombe et celui de nos enfants. Malgré qu’on a des preuves suffisantes pour les écarter complètement de la gestion de notre bien commun, nous les avons laissé faire et soutenu croyant qu’ils pouvaient être mieux que les militaires.  Mais hélas! L’adage dit que le chien ne changera jamais sa façon de s’asseoir. Cette junte civile (Forum des Forces Vives) pourrait être pire. Il vous livre et prend la tangente. Sous prétexte qu’il est en danger. Qui n’est pas en danger ? Nos pauvres mamans, papas, sœurs et frères ? Qu’il livre à des milices et violeurs ?
 
 Ces femmes et hommes doivent être rangés du côté du mal, donc celui du CNDD. Nos armes de lutte sont maintenant tournés contre eux tous et surtout exigeons à ce que ce forum ne soit plus le seul mouvement appelé à parler au nom du peuple de guinée. 

Analysons la composition de cette junte civile :

Quelle composante n’est pas directement liée au désastre actuel de la guinée ?

Etudions les séparément. Les partis politiques et la société civile (Syndicat).

Les partis politiques : La plupart est antidémocratique, si nous ne pouvons dire qu’aucun n’est démocratique. Les anciens dinosaures ont porté des manteaux de pompier prenant le peuple pour des moutons et aveugles. On peut récupérer des actions dignes, mais quant on n’est pas digne on ne pourrait  mieux s’en servir. Plusieurs de nos compatriotes sont tombés le 28 septembre 09 sous les balles de la junte !

Des centaines de nos mamans, sœurs et femmes ont été violées par des milices sauvages de l’autre junte  à travers un appel lancé par ces criminels. Aujourd’hui c’est le vide au pays. Pour eux, c’est le sauve qui peut.  Peut être que c’est vrai, car ils ne peuvent pas compter sur des partis qui ne symbolisent pas l’unité de la nation. Dieu ne dort vraiment pas ! Il y a même un qui veut redorer son Goubah (grand boubou) par des sacs de riz. Il doit nous dire d’abord où se trouve le pouvoir que le peuple lui avait confié au temps de Conté.  En guinée, le ridicule ne tue vraiment pas. Comment devient on président d’un parti politique dans le quel on a jamais milité ? Tout se vent et tout s’achète. Ne vont-ils pas un jour nous vendre ce pays ? La guinée doit demander la restitution de ce patrimoine vendu par un ancien à un de ce groupe. Quant aux vieux, Dadis a ou avait pour une seule fois dans son court règne eu raison : c’est une question générationnelle. Le moteur ne doit pas seulement fonctionner, il doit aussi être en bon état.

Les syndicats qui constituent une partie de la société civile, devraient normalement se voiler la face. Ces syndicalistes se retrouvent aujourd’hui dans une position de saint père dans un domaine qui n’a rien avoir avec leur fonction. Et ce qui est pire, étant devenu des stars aux milieux des politiciens qui ont la bouche cousue et surtout qui brillent par leur amateurisme en politique, ces syndicalistes niquent le peuple en catimini, mais de la manière la plus écœurante et inhumaine. Ils ne peuvent souhaiter la fin de la crise, qui est devenu leur vache à lait.

Ils souhaitent que la guinée reste dans les mains des dirigeants médiocres, comme ceux qui sont actuellement en fonction, pour qu’il s puissent continuer leur forfaiture. Ils savent qu’en menaçant d’aller en grève, ils gagnent double : 1- le peuple les voit comme des sauveurs à la place d’une classe politique handicapée, 2- Le régime, étant un régime totalitaire, fondé de l’injustice et du clientélisme ne pourrait, ni satisfaire leurs revendications, ni les menacer directement. Le couple étant des corrupteurs et corrompus, ils finissent par comploter contre le peuple en général et les travailleurs en particulier. Ces syndicalistes mènent aujourd’hui un niveau de vie qu’au aucun salarier guinéens ne pourrait s’offrir. Qui d’entre eux ne calcule pas aujourd’hui en Euro ou Dollar ? Ils roulent dans des 4x4 et surtout imposent leurs proches à des places juteuses dans la fonction publique. Des voyages et séjours dans des hôtels de luxes sont pris en charge par des conférenciers au détriment de la nation. Comment vivaient-ils  avant la grève qu’ils avaient déclenchée suite à la libération de leur ami d’aujourd’hui Mamadou Sylla par Lansana Conté ? Comment sont ils devenus aussi rapidement des Boss et stars ? Les conditions de vie des autres travailleurs ont-ils changées ? Nous dirons non ! Mettons fin à cette comédie infernale !  Après avoir fait tuer de dizaines de nos compatriotes à cause de Mamadou Sylla, ils n’ont pas hésité d’aller dîner chez le même homme au nom d’une unité sauvage.  Que vaut pour eux la vie d’un guinéen ? Rien !

Chers compatriotes,

Une fois encore, nous attirons votre attention sur ces dangereux  ennemi s de notre nation et appelons à nous mobiliser pour les empêcher de parvenir à leur fin. Refusons à ce que des gens qui ont brillé par leur médiocrité soient les seuls à parler au nom de notre nation.
Les preuves étant maintenant dans nos mains, nous devons être honnêtes avec nous-mêmes. Soit nous nous battons contre l’injustice d’où qu’elle vienne  ou nous disons clairement pourquoi soutenir certains criminels au détriment d’autres.
Comme ils ont lancé ces syndicalistes et dirigeants de ces partis ethniques, certaines personnes de mauvaise foi, spécialisées en flatterie, se lèveront dans les heures qui suivront pour vouloir faire lever le soleil à l’ouest. Nous ne devons plus nous laisser distraire par qui que ce soit. Ce pays nous appartient tous, nous devons être justes entre nous même. Nous avons tout essayé pour barrer la route à la dictature, ça n’a pas marché. Cela doit signifier que nous avions utilisé une mauvaise et fausse arme contre elle: l’injustice entre les fils d’une même nation qui ont les mêmes droits.

Essayons cette fois ci d ’utiliser cette autre arme : Justice et Egalité. Nous vous assurons que nous sortirons victorieux. Nous avons dit non au Conté, non à Dadis, nous disons non à Konaté et tout régime militaire. Pour quoi ? 

Nous devons dire non à tous ces leaders politiques (parti ethnique), car aucun n’est différent de ceux que nous venons de citer et rejetons. Le MCCTM s’engagera dans les jours à venir à faire savoir à tout guinéen qui veut être juste, pour sa bonne décision pour sa patrie la guinée, qu’aucune composante de ce forum (junte civile) ne peut faire l’affaire de la guinée. Nous réglerons leur compte un à un,  pour que les guinéennes et guinéens puissent savoir qui est qui et qui mérite quoi. Cela nous permettra d’être justes pour une guinée meilleure, débarrassée de tout clivage.

Un front uni pour une guinée juste sera crée dans les jours à venir. Elle aura pour tache d’attirer l’attention des guinéens sur ceux qui se disent capable de les offrir un monde meilleur.

Pour que vive la justice !

Mohamed Sadibou Camara
Hagen (R.F.Allemagne)
Pour le MCCTM (Mouvement Citoyen contre la Transition Militaire en Guinée)  
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.