chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Une réponse responsable à Jacques Kourouma

Date de publication:2009-12-31 15:29:13

2009-12-31 16:26:21

Jacques Kourouma, l'individu, est probablement mal connu par son cercle proche. Jacques l'intervenant sur le net, fier et inébranlable souteneur des assassins du CNDD, dénoncés par les Guinéens, les Nations Unies, la France, bref, la communauté internationale, continue sa politique assimilable à une insulte à la mémoire de nos morts du 28 Septembre. C'est le nouveau chevalier servant d'une pasionaria de Dadis, Bountouraby Bangoura,  aussi cultivée que son mentor, c'est dire. Vous pouvez  la voir dans ses  imprécations creuses et en juger par vous-mêmes  (sur Youtube)

Les textes  de Jacquou sont évidemment toujours les bienvenus sur Guineeactu, de la gentille sœur Adji Barry. Un nom ne se met pas au conditionnel, mais on pourrait le faire suivre d'un gros point d'interrogation.

 En effet, vu son acharnement à soutenir et diffuser les textes  des amis et proches des assassins des fils et violeurs des filles du pays, malgré la mise à jour des accointances des ethno racistes du CNDD et des milices forestières Guerzées de Dadis dans les massacres visant essentiellement la communauté Peulhe, la question se pose.

Guineeactu est dans la droite ligne des sites des ethno fascistes qui célèbrent les  dits hauts faits de la junte du CNDD. Ben Daouda insulte les Peulhs ( c'est son habitude), cherche à salir Alpha Condé, l'un de ceux qui ont lutté pour l'introduction d'une culture démocratique dans notre pays et qu'il "vénérait"  à plat ventre tantôt? Vous êtes sûr de trouver son texte sur Guineeactu, ce site décidemment" pas comme les autres".

Car cette dame le sait, et très bien. Elle ne peut pas ne pas avoir vu les scènes insoutenables de crimes au Stade.

Human Rights Watch, la Commission d'enquête des Nations Unies peuvent avoir dénoncé le crime ethnique et le crime contre l'humanité de la bande d'assassins de Dadis, cette "sœur" d'un genre particulier s'en soucie comme d'une guigne.

Les Guinéens et les personnes de bonne volonté peuvent défiler de par le monde pour protester contre la barbarie à visage pseudo-humain du CNDD, contre les meurtres, les viols innommables suivis d'assassinats de femmes guinéennes, essentiellement ses sœurs et filles du Fouta, elle reste obstinément sur ses positions: elle ne voit rien , n'entend rien, ne condamne rien.

Mais vous vous souvenez de ses textes appelant au soutien de Dadis, pour soi-disant l'aider à "éclaircir". Là, elle était parfaite et partante, en droite ligne et en reflet de la politique "collabo" de Bah Ousmane. S'il existait des jeux olympiques de l'ignominie politique, le duo gagnant, en compagnie de Dadis, ne serait pas difficile à trouver.

Jacquou le petit croquant s'est donc trouvé une nouvelle tête de turc, le ministre français des AE,  le Docteur Kouchner, homme dont l'action médicale et les engagements pour les droits de l'homme sur tous les terrains de conflit sont connus et appréciés des "damnés de la terre", comme le dirait Frantz Fanon.

Jacques l'intelligent à la mode Koulé a dû trouver extrêmement spirituel de traiter le ministre de "gendarme" et de gloser sur la France. Parfois la vérité sort de la bouche des pires crapules. Monsieur Kouchner est gendarme bien sûr, mais des frontières de la fraternité et de l'humanisme. Ces notions sont, hélas, au delà des capacités de compréhension du croquant de Lola. Une boite crânienne est un réceptacle, un contenant fermé. Chez certains, le contenu est lui aussi fermé, au-delà de l'entendement. Double muraille rarement franchie par le bon sens.

Je ne sais si l'étroitesse d'esprit de Jacquou est volontaire ou innée; il reste vrai que cet homme a tellement déçu par ses prises de position  au ras des pâquerettes qu'il serait bon qu'il disparaisse de notre champ politique. Un petit tour à la Hayes lui ferait certainement le plus grand bien.

Un de nos compatriotes, Kabadouno Tamba, s'est donné la peine de lui répondre par un commentaire ce jeudi 24 Décembre 2009. Un texte superbe: 

Il faut arrêter de prendre les Guinéens pour des gogos ! Actuellement nous parlons de « Crimes contre l’Humanité » perpétrés le 28 septembre 2009 au stade qui porte le même nom. Croire un instant que vous pouvez jouer à ce « lepénisme » primaire qui consiste à faire croire que tous nos problèmes c’est l’étranger ne peut être accepté par les Guinéens. Kouchner a parfaitement RAISON, Dadis par son état d’esprit qui est primaire, est capable de plonger la Guinée dans une voie sans issu. Nous l’avons tous vu dans ses colères folles où il humiliait en permanence ses invités avec une grossièreté qui n’a d’équivalent que son manque de culture et de savoir vivre. Néanmoins, nous ne faisons aucune confiance à Konaté qui est aussi coupable que Dadis, Keïta, Toumba, Pivi … bref, tous les membres du CNDD et des partis politiques qui ont soutenu les différents dictateurs en Guinée notamment le sanguinaire Sékou Touré, je veux parler du PDG et du PUP sont disqualifiés pour parler au nom des Guinéens. Vous pouvez utiliser tous les arguments possibles : le péché originel de cette barbarie inhumaine vient du régime clano-fasciste de Sékou Touré dans la mesure où, les viols collectifs, l’esclavage sexuel, les pendaisons, fusillades etc.… étaient des pratiques courantes au camp Boiro et dans d’autres lieux en Guinée. Mais cela ne peut justifier les massacres du 28 septembre. Si Dadis, Konaté, Pivi, Toumba, Keïta, Chérif… ne se sentent pas coupables, alors ils peuvent se rendre d’eux-mêmes au Tribunal Pénal International (TPI) ils seront jugés et s’ils sont innocents, ils seront acquittés. Aujourd’hui, le Monde a changé, et aucun dictateur ne peut cacher ses CRIMES !

 Magnifique, je vous disais. C'est dit, et très bien exprimé.

Thierno A DIALLO


Commentaires


2009-12-31 16:26:21

Jacques Kourouma, l'individu, est probablement mal connu par son cercle proche. Jacques l'intervenant sur le net, fier et inébranlable souteneur des assassins du CNDD, dénoncés par les Guinéens, les Nations Unies, la France, bref, la communauté internationale, continue sa politique assimilable à une insulte à la mémoire de nos morts du 28 Septembre. C'est le nouveau chevalier servant d'une pasionaria de Dadis, Bountouraby Bangoura,  aussi cultivée que son mentor, c'est dire. Vous pouvez  la voir dans ses  imprécations creuses et en juger par vous-mêmes  (sur Youtube)

Les textes  de Jacquou sont évidemment toujours les bienvenus sur Guineeactu, de la gentille sœur Adji Barry. Un nom ne se met pas au conditionnel, mais on pourrait le faire suivre d'un gros point d'interrogation.

 En effet, vu son acharnement à soutenir et diffuser les textes  des amis et proches des assassins des fils et violeurs des filles du pays, malgré la mise à jour des accointances des ethno racistes du CNDD et des milices forestières Guerzées de Dadis dans les massacres visant essentiellement la communauté Peulhe, la question se pose.

Guineeactu est dans la droite ligne des sites des ethno fascistes qui célèbrent les  dits hauts faits de la junte du CNDD. Ben Daouda insulte les Peulhs ( c'est son habitude), cherche à salir Alpha Condé, l'un de ceux qui ont lutté pour l'introduction d'une culture démocratique dans notre pays et qu'il "vénérait"  à plat ventre tantôt? Vous êtes sûr de trouver son texte sur Guineeactu, ce site décidemment" pas comme les autres".

Car cette dame le sait, et très bien. Elle ne peut pas ne pas avoir vu les scènes insoutenables de crimes au Stade.

Human Rights Watch, la Commission d'enquête des Nations Unies peuvent avoir dénoncé le crime ethnique et le crime contre l'humanité de la bande d'assassins de Dadis, cette "sœur" d'un genre particulier s'en soucie comme d'une guigne.

Les Guinéens et les personnes de bonne volonté peuvent défiler de par le monde pour protester contre la barbarie à visage pseudo-humain du CNDD, contre les meurtres, les viols innommables suivis d'assassinats de femmes guinéennes, essentiellement ses sœurs et filles du Fouta, elle reste obstinément sur ses positions: elle ne voit rien , n'entend rien, ne condamne rien.

Mais vous vous souvenez de ses textes appelant au soutien de Dadis, pour soi-disant l'aider à "éclaircir". Là, elle était parfaite et partante, en droite ligne et en reflet de la politique "collabo" de Bah Ousmane. S'il existait des jeux olympiques de l'ignominie politique, le duo gagnant, en compagnie de Dadis, ne serait pas difficile à trouver.

Jacquou le petit croquant s'est donc trouvé une nouvelle tête de turc, le ministre français des AE,  le Docteur Kouchner, homme dont l'action médicale et les engagements pour les droits de l'homme sur tous les terrains de conflit sont connus et appréciés des "damnés de la terre", comme le dirait Frantz Fanon.

Jacques l'intelligent à la mode Koulé a dû trouver extrêmement spirituel de traiter le ministre de "gendarme" et de gloser sur la France. Parfois la vérité sort de la bouche des pires crapules. Monsieur Kouchner est gendarme bien sûr, mais des frontières de la fraternité et de l'humanisme. Ces notions sont, hélas, au delà des capacités de compréhension du croquant de Lola. Une boite crânienne est un réceptacle, un contenant fermé. Chez certains, le contenu est lui aussi fermé, au-delà de l'entendement. Double muraille rarement franchie par le bon sens.

Je ne sais si l'étroitesse d'esprit de Jacquou est volontaire ou innée; il reste vrai que cet homme a tellement déçu par ses prises de position  au ras des pâquerettes qu'il serait bon qu'il disparaisse de notre champ politique. Un petit tour à la Hayes lui ferait certainement le plus grand bien.

Un de nos compatriotes, Kabadouno Tamba, s'est donné la peine de lui répondre par un commentaire ce jeudi 24 Décembre 2009. Un texte superbe: 

Il faut arrêter de prendre les Guinéens pour des gogos ! Actuellement nous parlons de « Crimes contre l’Humanité » perpétrés le 28 septembre 2009 au stade qui porte le même nom. Croire un instant que vous pouvez jouer à ce « lepénisme » primaire qui consiste à faire croire que tous nos problèmes c’est l’étranger ne peut être accepté par les Guinéens. Kouchner a parfaitement RAISON, Dadis par son état d’esprit qui est primaire, est capable de plonger la Guinée dans une voie sans issu. Nous l’avons tous vu dans ses colères folles où il humiliait en permanence ses invités avec une grossièreté qui n’a d’équivalent que son manque de culture et de savoir vivre. Néanmoins, nous ne faisons aucune confiance à Konaté qui est aussi coupable que Dadis, Keïta, Toumba, Pivi … bref, tous les membres du CNDD et des partis politiques qui ont soutenu les différents dictateurs en Guinée notamment le sanguinaire Sékou Touré, je veux parler du PDG et du PUP sont disqualifiés pour parler au nom des Guinéens. Vous pouvez utiliser tous les arguments possibles : le péché originel de cette barbarie inhumaine vient du régime clano-fasciste de Sékou Touré dans la mesure où, les viols collectifs, l’esclavage sexuel, les pendaisons, fusillades etc.… étaient des pratiques courantes au camp Boiro et dans d’autres lieux en Guinée. Mais cela ne peut justifier les massacres du 28 septembre. Si Dadis, Konaté, Pivi, Toumba, Keïta, Chérif… ne se sentent pas coupables, alors ils peuvent se rendre d’eux-mêmes au Tribunal Pénal International (TPI) ils seront jugés et s’ils sont innocents, ils seront acquittés. Aujourd’hui, le Monde a changé, et aucun dictateur ne peut cacher ses CRIMES !

 Magnifique, je vous disais. C'est dit, et très bien exprimé.

Thierno A DIALLO

2009-12-31 15:29:13 sekou cherif
Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.