chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Les dérives de mister BEN

Date de publication:2010-01-02 07:23:07

2010-01-02 08:21:13

Par respect pour le noble combat qu'il a mené en son temps contre le régime du général Lansana Conté, je me suis abstenu, à tord, de commenter les écrits de Ben Daouda Touré.
La pluralité des dérapages est telle, qu'il devient impératif voire urgent de participer aux débats pour rétablir certaines vérités que Mr Ben Touré tente d'enterrer à travers des articles dont les contenus peuvent déstabiliser les moins avertis. De plus il écrit en français facile ce qui rend ses commentaires accessibles à une bonne frange de la population.
Je ne reviendrai pas sur ses propos haineux sur les Peulhs. Car à l'unanimité, mes compatriotes l'ont cloué au pilori pour cela.

Le jeudi 24 décembre 2009, dans une tribune publiée par le site Internet Guineeactu.com,Ben Daouda s'est livré à une attaque des plus virulentes contre Alpha Condé président du RPG. Ce qu'il dit sur ce dernier n'est nullement pas mon propos.

Dans cette tribune donc, Ben Touré met au "défi toute personne d'apporter la preuve matérielle de l'intention de Dadis à se présenter aux élections présidentielle à venir". Cette interrogation apporte la preuve, s'il en est besoin, de l'ENGAGEMENT du capitaine Dadis Camara, à organiser des élections sans se présenter, y compris les membres de son gouvernement.

Le peuple de Guinée et la communauté international l'ont cru et appuyé ses initiatives. Lui, au mépris de la morale à préférer les flouer. Voilà l'origine de la tragédie du 28 septembre2008.

Mr Touré veut les preuves de la violation de cet engagement? Elles sont nombreuses et variées. Mais je me bornerai à parler de quelques unes.

1°/Le décryptage du discours à la nation, le 14 janvier 2009, n'a rien occulté des intentions de Dadis à se maintenir durablement au pouvoir. Le Capitaine y énumère les défis qui attendent les guinéens et les priorités de son gouvernement. Un discours de changement, mais pas de transition dont la mission est de préparer et organiser des élections pour le retour à l'ordre constitutionnel interrompu par des circonstances inattendues.

2°/ Le lancement des audits, l'interpellations extrajudiciaires d'officiers militaires et policiers, le harcèlement des société minières sont au tant de preuves de la volonté de Dadis d'inscrire ses actes dans la duré. Un gouvernement de transition ne peut se saisir tels dossiers.
3°/ La prolifération de mouvements de soutien du genre COSALAC, MOSALAC sous Lansana Conté. Les plus actifs sont le MDR (mouvement Dadis doit rester) et les forces patriotiques. Pourquoi avoir cautionner et financer ces troubadours si l'objet n'est pas le soutien à une candidature.

4°/ Les tournées des membres du CNND dans les préfectures. Qui pour acheter la conscience des citoyens en distribuant des sommes d'argent. Qui pour délivrer des messages d'un autre âge: Dadis ou la mort.

5°/ Le refus de formaliser par écrit sa non candidature aux élections à venir, à la demande de ses pairs de la CEDEAO.

Dans le même article Ben Daouda écrit, citation :"Les membres du RPG sortiront perdants des épreuves actuelles, car par la force aucun parti politique ne peut arracher le pouvoir aux militaires"fin de citation.

A ce propos Madame Mariame Bangoura d'Allemagne a répondu avec hauteur et dignité. Cependant je ne résiste pas à l'envie de renvoyer Mr Ben Daouda Touré au discours du Général Sékouba Konaté ministre de la défense et Président intérimaire, discours tenu le 23 décembre 2009 lors de la célébration de l'an1 de la prise du pouvoir par la junte militaire.
Citation "Très tôt dans nos déclarations, nous avons pris en compte l'aspiration populaire au renouveau démocratique. Voilà pourquoi le CNDD (conseil national pour la démocratie et le développement) a bénéficié de la confiance du Peuple de Guinée. En choisissant le métier des armes, nous avons choisi notre voie. Notre place est dans les casernes. Notre mission est de garantir l'intégrité territoriale"fin de citation.

En conclusion j'invite Mr Ben Dauda Touré à revenir à son combat d'antan: la lutte pour l'instauration de la démocratie, qui je le dis à tous, n'est pas un simple mot, mais un comportement qui fait reculer les inégalités dans un pays où personne n'est au dessus des lois.
De plus, fayotter, (mentir pour obtenir des faveurs de l'autorité) dans le contexte actuel de la vie de notre nation, n'est pas unificateur.
Bonne et heureuse année à tous

O. AMARA


Commentaires


2010-01-02 08:21:13

Par respect pour le noble combat qu'il a mené en son temps contre le régime du général Lansana Conté, je me suis abstenu, à tord, de commenter les écrits de Ben Daouda Touré.
La pluralité des dérapages est telle, qu'il devient impératif voire urgent de participer aux débats pour rétablir certaines vérités que Mr Ben Touré tente d'enterrer à travers des articles dont les contenus peuvent déstabiliser les moins avertis. De plus il écrit en français facile ce qui rend ses commentaires accessibles à une bonne frange de la population.
Je ne reviendrai pas sur ses propos haineux sur les Peulhs. Car à l'unanimité, mes compatriotes l'ont cloué au pilori pour cela.

Le jeudi 24 décembre 2009, dans une tribune publiée par le site Internet Guineeactu.com,Ben Daouda s'est livré à une attaque des plus virulentes contre Alpha Condé président du RPG. Ce qu'il dit sur ce dernier n'est nullement pas mon propos.

Dans cette tribune donc, Ben Touré met au "défi toute personne d'apporter la preuve matérielle de l'intention de Dadis à se présenter aux élections présidentielle à venir". Cette interrogation apporte la preuve, s'il en est besoin, de l'ENGAGEMENT du capitaine Dadis Camara, à organiser des élections sans se présenter, y compris les membres de son gouvernement.

Le peuple de Guinée et la communauté international l'ont cru et appuyé ses initiatives. Lui, au mépris de la morale à préférer les flouer. Voilà l'origine de la tragédie du 28 septembre2008.

Mr Touré veut les preuves de la violation de cet engagement? Elles sont nombreuses et variées. Mais je me bornerai à parler de quelques unes.

1°/Le décryptage du discours à la nation, le 14 janvier 2009, n'a rien occulté des intentions de Dadis à se maintenir durablement au pouvoir. Le Capitaine y énumère les défis qui attendent les guinéens et les priorités de son gouvernement. Un discours de changement, mais pas de transition dont la mission est de préparer et organiser des élections pour le retour à l'ordre constitutionnel interrompu par des circonstances inattendues.

2°/ Le lancement des audits, l'interpellations extrajudiciaires d'officiers militaires et policiers, le harcèlement des société minières sont au tant de preuves de la volonté de Dadis d'inscrire ses actes dans la duré. Un gouvernement de transition ne peut se saisir tels dossiers.
3°/ La prolifération de mouvements de soutien du genre COSALAC, MOSALAC sous Lansana Conté. Les plus actifs sont le MDR (mouvement Dadis doit rester) et les forces patriotiques. Pourquoi avoir cautionner et financer ces troubadours si l'objet n'est pas le soutien à une candidature.

4°/ Les tournées des membres du CNND dans les préfectures. Qui pour acheter la conscience des citoyens en distribuant des sommes d'argent. Qui pour délivrer des messages d'un autre âge: Dadis ou la mort.

5°/ Le refus de formaliser par écrit sa non candidature aux élections à venir, à la demande de ses pairs de la CEDEAO.

Dans le même article Ben Daouda écrit, citation :"Les membres du RPG sortiront perdants des épreuves actuelles, car par la force aucun parti politique ne peut arracher le pouvoir aux militaires"fin de citation.

A ce propos Madame Mariame Bangoura d'Allemagne a répondu avec hauteur et dignité. Cependant je ne résiste pas à l'envie de renvoyer Mr Ben Daouda Touré au discours du Général Sékouba Konaté ministre de la défense et Président intérimaire, discours tenu le 23 décembre 2009 lors de la célébration de l'an1 de la prise du pouvoir par la junte militaire.
Citation "Très tôt dans nos déclarations, nous avons pris en compte l'aspiration populaire au renouveau démocratique. Voilà pourquoi le CNDD (conseil national pour la démocratie et le développement) a bénéficié de la confiance du Peuple de Guinée. En choisissant le métier des armes, nous avons choisi notre voie. Notre place est dans les casernes. Notre mission est de garantir l'intégrité territoriale"fin de citation.

En conclusion j'invite Mr Ben Dauda Touré à revenir à son combat d'antan: la lutte pour l'instauration de la démocratie, qui je le dis à tous, n'est pas un simple mot, mais un comportement qui fait reculer les inégalités dans un pays où personne n'est au dessus des lois.
De plus, fayotter, (mentir pour obtenir des faveurs de l'autorité) dans le contexte actuel de la vie de notre nation, n'est pas unificateur.
Bonne et heureuse année à tous

O. AMARA

2010-01-02 07:23:07 un citoyen soucieux

2010-01-02 08:21:13

Par respect pour le noble combat qu'il a mené en son temps contre le régime du général Lansana Conté, je me suis abstenu, à tord, de commenter les écrits de Ben Daouda Touré.
La pluralité des dérapages est telle, qu'il devient impératif voire urgent de participer aux débats pour rétablir certaines vérités que Mr Ben Touré tente d'enterrer à travers des articles dont les contenus peuvent déstabiliser les moins avertis. De plus il écrit en français facile ce qui rend ses commentaires accessibles à une bonne frange de la population.
Je ne reviendrai pas sur ses propos haineux sur les Peulhs. Car à l'unanimité, mes compatriotes l'ont cloué au pilori pour cela.

Le jeudi 24 décembre 2009, dans une tribune publiée par le site Internet Guineeactu.com,Ben Daouda s'est livré à une attaque des plus virulentes contre Alpha Condé président du RPG. Ce qu'il dit sur ce dernier n'est nullement pas mon propos.

Dans cette tribune donc, Ben Touré met au "défi toute personne d'apporter la preuve matérielle de l'intention de Dadis à se présenter aux élections présidentielle à venir". Cette interrogation apporte la preuve, s'il en est besoin, de l'ENGAGEMENT du capitaine Dadis Camara, à organiser des élections sans se présenter, y compris les membres de son gouvernement.

Le peuple de Guinée et la communauté international l'ont cru et appuyé ses initiatives. Lui, au mépris de la morale à préférer les flouer. Voilà l'origine de la tragédie du 28 septembre2008.

Mr Touré veut les preuves de la violation de cet engagement? Elles sont nombreuses et variées. Mais je me bornerai à parler de quelques unes.

1°/Le décryptage du discours à la nation, le 14 janvier 2009, n'a rien occulté des intentions de Dadis à se maintenir durablement au pouvoir. Le Capitaine y énumère les défis qui attendent les guinéens et les priorités de son gouvernement. Un discours de changement, mais pas de transition dont la mission est de préparer et organiser des élections pour le retour à l'ordre constitutionnel interrompu par des circonstances inattendues.

2°/ Le lancement des audits, l'interpellations extrajudiciaires d'officiers militaires et policiers, le harcèlement des société minières sont au tant de preuves de la volonté de Dadis d'inscrire ses actes dans la duré. Un gouvernement de transition ne peut se saisir tels dossiers.
3°/ La prolifération de mouvements de soutien du genre COSALAC, MOSALAC sous Lansana Conté. Les plus actifs sont le MDR (mouvement Dadis doit rester) et les forces patriotiques. Pourquoi avoir cautionner et financer ces troubadours si l'objet n'est pas le soutien à une candidature.

4°/ Les tournées des membres du CNND dans les préfectures. Qui pour acheter la conscience des citoyens en distribuant des sommes d'argent. Qui pour délivrer des messages d'un autre âge: Dadis ou la mort.

5°/ Le refus de formaliser par écrit sa non candidature aux élections à venir, à la demande de ses pairs de la CEDEAO.

Dans le même article Ben Daouda écrit, citation :"Les membres du RPG sortiront perdants des épreuves actuelles, car par la force aucun parti politique ne peut arracher le pouvoir aux militaires"fin de citation.

A ce propos Madame Mariame Bangoura d'Allemagne a répondu avec hauteur et dignité. Cependant je ne résiste pas à l'envie de renvoyer Mr Ben Daouda Touré au discours du Général Sékouba Konaté ministre de la défense et Président intérimaire, discours tenu le 23 décembre 2009 lors de la célébration de l'an1 de la prise du pouvoir par la junte militaire.
Citation "Très tôt dans nos déclarations, nous avons pris en compte l'aspiration populaire au renouveau démocratique. Voilà pourquoi le CNDD (conseil national pour la démocratie et le développement) a bénéficié de la confiance du Peuple de Guinée. En choisissant le métier des armes, nous avons choisi notre voie. Notre place est dans les casernes. Notre mission est de garantir l'intégrité territoriale"fin de citation.

En conclusion j'invite Mr Ben Dauda Touré à revenir à son combat d'antan: la lutte pour l'instauration de la démocratie, qui je le dis à tous, n'est pas un simple mot, mais un comportement qui fait reculer les inégalités dans un pays où personne n'est au dessus des lois.
De plus, fayotter, (mentir pour obtenir des faveurs de l'autorité) dans le contexte actuel de la vie de notre nation, n'est pas unificateur.
Bonne et heureuse année à tous

O. AMARA

2010-01-02 07:23:07 toutou
Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.