chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Le cas des Intellectuels souteneurs des assassins de leurs frères et violeurs de leurs sœurs

Date de publication:2010-01-04 00:11:30

2010-01-04 01:07:58

Il est triste de constater que certains sites et "citoyens guinéens" continuent toujours de supporter les criminels du CNDD, bien au chaud quant à eux dans les pays démocratiques.

Regardez la vidéo de la Junte en accusation de France 24 sur www.guineelibre.com

Après notre compatriote Rachid Ndiaye, sans concession sur les crimes, ce sont un Sénégalais  Cheikh Yérim Seck de JA, un Français, Laurent Gel de la FIDH qui portent la contradiction à un curieux défenseur du CNDD. Monsieur Ahmed Kourouma, prototype de l'intellectuel égaré souteneur maladroit, représentant officiel du CNDD, mais courageusement et très prudemment installé en France.

Nous saluons le courage des amis de la Guinée. C'est pourquoi nous ne cesserons de dénoncer Bah Ousmane, ses semblables et toutes les taupes du CNDD qui ne méritent que le traitement infligé à Dadis, leur idole.

Les plus dangereux associent:

-des textes anti-Dadis, souvent épuisants a lire par leur longueur ,permanents pour bien se faire voir,
-Des textes appelant à "la fraternité entre frères et sœurs guinéens".
-Un soutien aux sites et administrateurs de sites qui publient les textes des ethno-racistes parents et militants des criminels du 28 Septembre, sous prétexte d'équité journalistique. Ce genre de "journalistes", nous en avons un gros paquet, dans tous les domaines de la communication.

Ce sont ces comportements qui retardent la libération des Guinéens. On ne peut pas publier des textes de partis ouvertement à philosophie Nazi et se prétendre partisan des droits du peuple juif.
Chez nous, certains "peulhs" sont les premiers soutiens des assassins du Stade. Vous les connaissez: Bah Ousmane, ses taupes dont la célèbre de Lausanne du site "mille collines Actu", les "marabouts" cachés à l'autre bout du monde, etc..Cette duplicité permanente est le talon d'Achille de la lutte contre les assassins du peuple. Posez-vous la question:

Combien d'intellectuels Guinéens ont eu le courage de dénoncer clairement, après les étrangers, le comportement ethnique des milices forestières au Stade? Les Guinéens sont les champions du monde de l'hypocrisie et de la démission.

Thierno A DIALLO
www.guineelibre.com


Commentaires


2010-01-04 01:07:58

Il est triste de constater que certains sites et "citoyens guinéens" continuent toujours de supporter les criminels du CNDD, bien au chaud quant à eux dans les pays démocratiques.

Regardez la vidéo de la Junte en accusation de France 24 sur www.guineelibre.com

Après notre compatriote Rachid Ndiaye, sans concession sur les crimes, ce sont un Sénégalais  Cheikh Yérim Seck de JA, un Français, Laurent Gel de la FIDH qui portent la contradiction à un curieux défenseur du CNDD. Monsieur Ahmed Kourouma, prototype de l'intellectuel égaré souteneur maladroit, représentant officiel du CNDD, mais courageusement et très prudemment installé en France.

Nous saluons le courage des amis de la Guinée. C'est pourquoi nous ne cesserons de dénoncer Bah Ousmane, ses semblables et toutes les taupes du CNDD qui ne méritent que le traitement infligé à Dadis, leur idole.

Les plus dangereux associent:

-des textes anti-Dadis, souvent épuisants a lire par leur longueur ,permanents pour bien se faire voir,
-Des textes appelant à "la fraternité entre frères et sœurs guinéens".
-Un soutien aux sites et administrateurs de sites qui publient les textes des ethno-racistes parents et militants des criminels du 28 Septembre, sous prétexte d'équité journalistique. Ce genre de "journalistes", nous en avons un gros paquet, dans tous les domaines de la communication.

Ce sont ces comportements qui retardent la libération des Guinéens. On ne peut pas publier des textes de partis ouvertement à philosophie Nazi et se prétendre partisan des droits du peuple juif.
Chez nous, certains "peulhs" sont les premiers soutiens des assassins du Stade. Vous les connaissez: Bah Ousmane, ses taupes dont la célèbre de Lausanne du site "mille collines Actu", les "marabouts" cachés à l'autre bout du monde, etc..Cette duplicité permanente est le talon d'Achille de la lutte contre les assassins du peuple. Posez-vous la question:

Combien d'intellectuels Guinéens ont eu le courage de dénoncer clairement, après les étrangers, le comportement ethnique des milices forestières au Stade? Les Guinéens sont les champions du monde de l'hypocrisie et de la démission.

Thierno A DIALLO
www.guineelibre.com

2010-01-04 00:11:30 Mamadou Diallo

2010-01-04 01:07:58

Il est triste de constater que certains sites et "citoyens guinéens" continuent toujours de supporter les criminels du CNDD, bien au chaud quant à eux dans les pays démocratiques.

Regardez la vidéo de la Junte en accusation de France 24 sur www.guineelibre.com

Après notre compatriote Rachid Ndiaye, sans concession sur les crimes, ce sont un Sénégalais  Cheikh Yérim Seck de JA, un Français, Laurent Gel de la FIDH qui portent la contradiction à un curieux défenseur du CNDD. Monsieur Ahmed Kourouma, prototype de l'intellectuel égaré souteneur maladroit, représentant officiel du CNDD, mais courageusement et très prudemment installé en France.

Nous saluons le courage des amis de la Guinée. C'est pourquoi nous ne cesserons de dénoncer Bah Ousmane, ses semblables et toutes les taupes du CNDD qui ne méritent que le traitement infligé à Dadis, leur idole.

Les plus dangereux associent:

-des textes anti-Dadis, souvent épuisants a lire par leur longueur ,permanents pour bien se faire voir,
-Des textes appelant à "la fraternité entre frères et sœurs guinéens".
-Un soutien aux sites et administrateurs de sites qui publient les textes des ethno-racistes parents et militants des criminels du 28 Septembre, sous prétexte d'équité journalistique. Ce genre de "journalistes", nous en avons un gros paquet, dans tous les domaines de la communication.

Ce sont ces comportements qui retardent la libération des Guinéens. On ne peut pas publier des textes de partis ouvertement à philosophie Nazi et se prétendre partisan des droits du peuple juif.
Chez nous, certains "peulhs" sont les premiers soutiens des assassins du Stade. Vous les connaissez: Bah Ousmane, ses taupes dont la célèbre de Lausanne du site "mille collines Actu", les "marabouts" cachés à l'autre bout du monde, etc..Cette duplicité permanente est le talon d'Achille de la lutte contre les assassins du peuple. Posez-vous la question:

Combien d'intellectuels Guinéens ont eu le courage de dénoncer clairement, après les étrangers, le comportement ethnique des milices forestières au Stade? Les Guinéens sont les champions du monde de l'hypocrisie et de la démission.

Thierno A DIALLO
www.guineelibre.com

2010-01-04 00:11:30 ahmed kourouma
Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.