chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Tibou Kamara prend ses fonctions au CNC

Date de publication:2008-03-06 00:04:55

Le 4 mars 2008, M. Tibou Kamara a été installé dans ses nouvelles fonctions de Président du Conseil National de la Communication (CNC), l'organe chargé de réguler l'information et de défendre les droits des citoyens à la libre expression en Guinée. La cérémonie qui a été présidée par M. Doura Chérif, conseiller chargé des relations avec les institutions républicaines à la Présidence, a connu quelques couacs. Notamment le débat sur le numéro du décret et l'absence des journalistes avec lesquels Tibou avait eu maille à partir lorsqu'il était directeur de publication de l'Observateur.

La cérémonie d'installation de M.Tibou Kamara, prévue à 12 heures n'a eu lieu qu'aux environs de 14 heures. Retard dû au désistement de dernière minute de M.Sam Mamadi Soumah, secrétaire général à la présidence, qui souhaitait assister à la cérémonie. Un décès dans la famille du Président Conté en serait la cause. D'ailleurs, plusieurs autres personnalités, notamment M. Issa Condé, ministre de la Communication, n'ont pas assisté à la cérémonie à cause de ce décès. Mais le gros problème est surtout venu de la part de M.Doura Chérif. Bien avant qu'il ne rejoigne la loge officielle, il a tenu à être en aparté avec M.Tibou Kamara et les autres membres du CNC. Histoire de voir comment organiser l'installation. Au cours de l'entretien, il a demandé à M.Jérôme Dramou, président par intérim du CNC, s'il avait le numéro du décret. M.Dramou a répondu qu'il ne l'avait pas ! Doura Chérif a alors fait  demander  le directeur général de la RTG , M. Alpha Kabinet Kéita qui n'avait pas lui non plus le numéro du décret. « En voilà un couac », s'exclame Doura Chérif. Après une vingtaine de minutes d'attente, il a été obligé de procéder à l'installation du nouveau président du CNC.  Voilà qui relance le débat sur l'origine des décrets « attribués » ces derniers temps au Président Conté.

Pour beaucoup, ces « manquements » aux principes républicains sont à ranger dans la précipitation du clan présidentiel dirigé par Sam Mamadi Soumah, Idirissa Thiam et dans une moindre mesure Issa Condé. Sachant que le poste de Président du CNC était très convoité par certains « journalistes proches du Premier Ministre Kouyaté », ils auraient précipité la signature du décret du 1er mars. Heureusement, cette fois-ci, la diffusion de ce décret n'a pas provoqué des manifestations de rue à Conakry. Ils peuvent aussi se frotter les mains, puisque à voir le grand public qui a assisté à l'installation, M.Tibou Kamara compte beaucoup de supporteurs dans le milieu de la presse surtout privée . Même si certains observateurs ont constaté l'absence d'autres confrères avec lesquels Tibou Kamara avait eu maille à partir quand il était directeur de publication de L'Observateur. Maintenant Président du CNC, gageons que Tibou Kamara sera au-dessus de la mêlée. En tout cas, dans son discours d'installation, il a été on ne peut plus clair : « il ne voudrait pas être améné durant son mandat à infliger une sanction à un journal ou à un journaliste ».

Namory Condé


Commentaires


Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.