chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Kouyaté : un agent des services français contre la Guinée

Date de publication:2008-03-08 14:35:07

Jusqu’à l’arrivée de Lansinè Kouyaté aux affaires, les ressources guinéennes étaient jusque-là préservées.

Aujourd’hui, comme on le voit dans le "Gris-gris International", la « braderie à ciel ouvert », de ces ressources par l’actuel Premier ministre fait la « UNE » des presses étrangères. Celui qui a été appelé pour sauver les Guinéens est en train de vendre la Guinée ! Pourtant, même le soûlard Lansana Conté n’a pas bradé nos ressources. Il est à remarquer d’ailleurs que Conté investit et fait des réalisations en Guinée. Il ne construit pas la Guinée mais la laisse tout de même à la génération future.

Kouyaté n’est pas que corrompu ; l’homme n’a aucun sens de dignité ou de patriotisme. Il est payé et entretenu par la Guinée alors qu’il travaille pour des intérêts étrangers et personnels au détriment de l’Etat guinéen :

Aussitôt entré en fonction, il transfert les comptes guinéens de la Suisse en France alors que les banques suisses offrent plus d’intérêts. Même les syndicalistes n’ont pas protesté. Pourtant, ils demandaient le contraire dans leurs revendications. On sait que certains d’entre eux ont été invités plusieurs fois à Paris. Y aurait-il un lien ?

Après les Hôtels ( Kaloum, Camayenne et le Novotel- Conakry ) à la Libye, le Port autonome de Conakry (PAC) et l’Aéroport International de Conakry au groupe français Bolloré, nous apprenons que Kouyaté a également vendu des terres cultivables guinéennes à une société espagnole pour la culture du
« jatropha » destiné à la production du biocarburant !

C’est incroyable ! La Guinée a de sérieux problèmes d’alimentation et ce qui est produit est tellement insuffisant que les syndicalistes ont exigé, avec l’appui des populations, l’arrêt des exportations des produits alimentaires. Malgré tout, ça ne va pas. Comment est-ce qu’un responsable guinéen peut-il se permettre, dans ces circonstances, de vendre des terres cultivables à des étrangers qui se soucient de leurs problèmes énergétiques ? L’Espagne a plus d’espace que la Guinée mais préfère implanter ses cultures non alimentaires chez des irresponsables comme Lansinè Kouyaté. Aussi, il faut signaler que ces entreprises occidentales qui font ce genre de culture utilisent des semences génétiquement modifiées (OGM) pour maximiser leur gain et imposer leur monopôle. A part les risques de santé et conséquences génétiques sur les humains, partout où certains de ses produits ont été cultivés, plus rien d’autres que des OGM ne peuvent pousser. Or, ces semences OGM étant des produits industriels, nos paysans vont devoir les acheter dans l’avenir pour cultiver si Conté n’annule pas les contrats de Kouyaté.

D’ailleurs, les paysans occidentaux et les populations s’opposent à ces cultures qu’ils n’hésitent pas à détruire à chaque fois.

L’acte de Kouyaté est donc une haute trahison d’Etat, de toute la Nation guinéenne, passible de la peine de mort en vertu de la loi « anti-casseur » en Guinée. Cette loi permet de condamner tout acte comme la destruction des terres agricoles.

En fait, nous découvrons des choses intéressantes au sujet de Kouyaté dans la presse internationale : son lien avec la Françafrique, la mafia politoco-militaro-économique française qui pille l’Afrique et l’empêche de se développer.

La médiation de Kouyaté au Togo en faveur de l’homme de la France Gnassingbé Eyadema, son passage à la francophonie où la France recrute ses agents, ses multiples va-et-vient en Côte d’Ivoire et à Paris, les escales obligées de Paris pour toute chose, les visites de « monsieur Afrique » du groupe français, Michel Roussin, chez Lansinè Kouyaté, l’ouverture de compte guinéen dans des banques françaises qui blanchissent l’argent détourné à l’Afrique comme Sassou N’Guesso, Oumar Bongo etc. l’ont fait, son voyage en Afrique Centrale (Gabon et Guinée équatoriale) sur recommandation de Paris, selon le Gris-gris International, sont des signes qui attestent que Kouyaté est au service des ennemis de la Guinée et de l’Afrique. Même ses nombreuse visites en Libye peuvent s’inscrire dans ce cadre.

La question que l’on doit se poser à présent est : qui a proposé le nom de Lansinè Kouyaté sur la liste des potentiels PM ? On ne peut tout de même pas faire ce genre de choix au hasard ! Les cadres des syndicats et de la société civile ne sont pas des enfants et doivent avoir connu les manœuvres de Kouyaté au Togo. Cela suffisait pour l’écarter en Guinée. Nous estimons qu’il est nécessaire de faire une enquête là-dessus et savoir s’il n’y a pas eu des marchandages lors de la constitution de la liste des hommes à choisir.

Quant à la question des terres vendues aux Espagnoles, nous n’allons pas permettre une culture étrangère des OGM ou non alimentaire en Guinée. Nous avons besoin de chaque mètre carré de nos terres cultivables pour assurer notre autosuffisance alimentaire. C’est pourquoi nous demandons au Président de la république de prendre ses responsabilités historiques pour non seulement annuler les contrats en question, mais aussi traduire Lansinè Kouyaté devant la cour martiale. En tout cas, nous n’allons pas manquer d’inciter et aider nos paysans et mouvements de jeunes à détruire ces cultures et châtier les responsables en Guinée.

SADIO BARRY

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.