chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Dakar : la vérité sur les minutes du procès Bocar Baïla LY Goudiaby ATEPA

Date de publication:2008-03-19 13:31:03

Des journaux Dakarois ont fait un compte-rendu du procès auquel j'ai assisté. Et ce compte tenu de la reprise sur des sites Internet guinéens je me permets  d'apporter les précisions car je n'ai pas voulu m'exprimer sur une procédure mise en délibérée et aussi le jugement se faisant dans les Cours et Tribunaux  et non par voie de presse.

En effet, ce procès résultant d'une plainte avec constitution de partie civile, avait fait l'objet déjà d'une première plainte qui avait été classée sans suite par le procureur. Il est aussi étonnant que  pour quelqu'un qui est censé avoir détourné plus de 300 millions CFA ne soit requis qu'une peine de prison de 6 mois assortis du sursis.

Il a été établi et reconnus par Pierre Goudiaby, Attesté et versé au Dossier que les fonds reprochés à BOCAR B LY ont   été versés dans les comptes du couple GOUDIABY. ET Pierre Goudiaby, en était l'ordonnateur et le signataire des chèques. Le procureur a reproché à BOCAR LY de ne s'être pas opposé au versement de ses sommes dont il n'est point le destinataire. Les montants versés et attestés s'élevant à plus de 400 Millions de Francs CFA. Ce qui a poussé l'avocat de BOCAR LY de traiter « Goudiaby de voleur qui crie au voleur ».
La référence au procès en Guinée a été balayée d'un revers de main par un « non lieu » qui a été délivré à BOCAR LY appuyé d'une Attestation de l'Agent judiciaire de L'Etat, maître des poursuites. Le tout versé au dossier.

Nous n'avons entendu aucun caissier « mouiller » Bocar LY et l'expert Comptable de la Société a qualifié de « rumeurs » qu'il ne peut pas prouver ce qu'il a entendu au sujet des détournements. L'expert comptable a reconnu en outre avoir certifié que le compte personnel de BOCAR B LY était « justifié et conforme ».

Goudiaby a reconnu devant la barre avoir délivré à son ex DG une Attestation par laquelle il indique que LY quitte libre de tout engagement et une autre par laquelle il reconnaît connaître de l'utilisation des chèques dont il est question. Ces Attestations existent et sont disponibles.

C'est l'épouse de M. Goudiaby qui a reconnu à la barre n'avoir pris connaissance de ces informations que dans le cabinet du juge ainsi que des sommes versées dans leur compte qu'elle a reconnu être effectivement dans le compte.
Nous reviendrons sur les non-dits de cette affaire que nous suivons depuis trois ans qui ressemble plus à un règlement de compte qu'à une affaire de détournement.

Alpha Kabinet Sidimé
Dakar, Sénégal.

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.