chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Drame à Gbessia Port

Date de publication:2008-04-02 22:40:01

7 corps d’une même famille, complètement calcinés. C’est le dégât qu’a causé un incendie dans la nuit du mardi 1er avril à  Yimbaya, quartier situé derrière la piste d’atterrissage de l’Aéroport de Gbéssia. Un court circuit serait la principale cause de ce drame qui s’est produit pendant la nuit,  au moment où toute la maisonnée était plongée dans un profond sommeil.  Selon les voisins, la société guinéenne d’électricité endosse la grande responsabilité de cette hécatombe.  Car, soutiennent-ils,  les mauvais branchements et la légèreté  dans  laquelle  travaillent les agents de cette société  sont loin de tout professionnalisme. Plus loin,  ces voisins n’ont  pas manqué de s’en prendre aux forces de sécurité et au service des sapeurs pompiers qu’ils accusent  d’être venus très tard sur les lieux du drame.   

A noter d’ailleurs que les habitations de Conakry  sont souvent victimes d’incendie. L’on se souvient qu’en 2005, le chef du quartier de Koloma et toute sa famille ont  péri  dans leur maison suite à un incendie provoqué par un court circuit. Là aussi ils étaient au nombre de 7 et  personnes.
En  2004, au quartier Concasseur, une autre famille a enregistré plusieurs morts et des dégâts matériels importants  suite à un incendie provoqué par un court circuit.  Au cours de la même année 2004, c’est une mère de famille au quartier Taouya, commune de Ratoma,  qui perdra ses 4 enfants suite à un court circuit qui a provoqué un incendie dans la maison.

A présent, les regards sont tournés vers le Ministère de l’Hydraulique et de l’Energie pour voir quelle est sa réaction par rapport à cette kyrielle d’accusations portées  contre la société guinéenne d’électricité qui, d’ailleurs,  selon les populations de Conakry,  tue plus qu’elle n’éclaire.  

Ahmadou 1 Diallo


Commentaires


Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.