chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Lansinè Kouyaté veut noyer le poison

Date de publication:2008-04-11 10:16:01

Lorsque nous parlons du PM, ceux qui le soutiennent crient à un contentieux entre lui et nous.
Il serait intéressant qu’ils répondent à cette simple question : applaudiraient-ils la personne qui viendrait à détruire le seul héritage qu’ils auraient reçu de leurs parents ?

La Guinée est le seul bien séculaire que nos aïeuls, ancêtres, pères et mères nous ont légué en héritage pour qu’à notre tour, après avoir participé positivement à sa permanente construction, nous puissions l’offrir forte, solide et belle à notre descendance laquelle devra poursuive l’œuvre dont aucune des générations ne connaîtra l’achèvement. Dans ce contexte, comment pouvons-nous accepter de voir, de suivre tel un aveugle et un sourd la démolition du pays de nos ancêtres sans réagir ? Au nom de quel principe devons-nous plier l’échine et livrer notre patrie à quelqu’un qui n’est rien sinon qu’un pire vaurien, incapable de regarder la dignité humaine qui ne quitte même pas un esclave à plus forte raison un homme libre ? N’aurait-il pas piétiné toute valeur en lui qui active le respect de soi par l’autre ?

Cette mise au point faite, en venons, encore une fois, à la preuve que c’est une honte de
l’avoir comme PM des Guinéens.

Il y a juste un an que ce corrompu occupe le guet qui lui permet de voler, sans scrupule, ni intelligence, les biens de la Guinée. Maintenant qu’il est sous le coup de la disgrâce populaire, il tombe dans le risible en nous sortant des audits, en nous parlant de la mise en fonctionnement de la commission d’enquête, de révision des conventions et accords miniers…. N’aurait-il pas eu suffisamment de temps pour que ces faits soient inscrits dans le bilan qu’il aurait pu présenter aux Guinéens ? Pourquoi ce réveil tardif ? Prendrait-il ses compatriotes pour des idiots ou imbéciles ?

Entré dans la zone crépusculaire où il se trouve maintenant, Lansinè Kouyaté n’a pas besoin de somnifère pour encore endormir les populations de Guinée puisqu’il est désormais obligé d’attendre la longue nuit au pain noir à broyer.

N’est-ce pas lui qui déclarait à Saint Denis (banlieue française) que nos enfants blessés et hospitalisés ne voulaient plus en ressortir même guéris parce qu’ils s’y sentaient mieux ? Que de cynisme ! Comment lui vient-il subitement aujourd’hui l’idée de vouloir établir la vérité sur l’assassinat de certains ?

Non, Guinéens, Lansinè Kouyaté a suivi la voie des larrons et s’en est fait champion en douze mois. Il ne peut avoir le cœur à vouloir la vérité sur la mal gouvernance contre laquelle nous nous sommes levés et qui le mit à la primature. Ses gesticulations actuelles ne sont que des manœuvres dilatoires sinon pure manipulation de la conscience collective pour échapper au mouvement populaire qui pourrait réclamer son renvoi. Que chaque Guinée fasse son propre bilan du désastre semé par cet homme en si peu de temps.

Monsieur Lansinè Kouyaté, vous ne pouvez noyer le poisson ; c’est assez gros !

Jacques Kourouma
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Paris 11 avril 2008

 

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.