chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Guinée : la suite des événements de Kaporo

Date de publication:2008-05-13 14:13:35

Après l’échec du passage en force pour s’approprier le terrain de football de la jeunesse de Kaporo et de ses environs, une scène hilarante et surréaliste a eu lieu hier vendredi, dans la même mosquée qui avait été souillée de bottes, de sang et de larmes.

Le gouverneur de la ville de Conakry, Malick Sankon, accompagné de certains responsables de la commune et quelques « co-missionnaires » ont débarqué, non pas pour demander pardon à cette population meurtrie, choquée et inconsolable, mais pour acheter la conscience, la fierté et la dignité des habitants, avec un camion chargé de 100 sacs de riz, 2 bœufs et 20 millions de francs glissants.

C’était sans compter avec la détermination des jeunes qui ont eu un blessé par balle, certains à coups de crosses, d’autres matraqués jusque dans l’enceinte de ladite mosquée et 14 arrestations.

De plus, ils ont en mémoire que personne n’avait pu prier ce jour-là et que le marché n’avait pas ouvert de la journée, alors que les mères de famille font leurs courses au quotidien, car rien ne peut se conserver à cause du manque d’électricité.

Dans une Guinée de plus en plus affamée et laissée à l’abandon par les Politiques du moment, ils ont osé répandre ce riz par terre, danser par-dessus pour l’écraser et le rendre non comestible, avant de s’en prendre aux pauvres bêtes et à ces autorités lâches et corrompues, qui n’ont du leur salut que dans la fuite et l’intervention des sages.

De mémoire de Kaporoka, les habitants n’avaient jamais montré autant de solidarité, de détermination et de sérieux pour conserver leur Bien, face à cette autre forme d’humiliation légendaire, de corruption institutionnalisée et de division planifiée.

Le jeu est clair à présent et nous attendons que Monsieur Diallo Sadaka présente son titre de propriété afin que nous puissions préciser les responsabilités au niveau de l’Etat.
Comment Monsieur Sadaka qui est Kaporoka et un père de famille, pourrait-il accepter que les jeunes de sa commune n’aient pas un centre de loisirs ou restent confinés à la rue ?

Pourquoi Monsieur Sadaka se fait-il complice des lobbies de la spéculation immobilière alors que cet espace est prévu pour la future mairie, un centre de santé, en plus du stade existant ?

Pourquoi l’Etat ne lui a pas permis de construire des « logements sociaux » sur une parcelle de Kaporo-rails qui se trouve à moins d’un kilomètre, qui a été vidé de sa population et qui attend toujours de ressembler à autre chose, qu’une zone sinistrée ou de combats ?

Pourquoi vouloir nourrir ces enfants d’une énième promesse et s’évertuer à les diviser alors qu’ils se disent tous jeunes Guinéens, sans distinction de l’ethnie, de la religion, de la classe sociale, du sexe, de l’âge….. ?

S’il est vrai qu’ils se sont opposés en premier, il est à présent certain qu’ils sont soutenus par toute la population. C’est devenu l’affaire de tous : de Kaporo à Ratoma, en passant par Nongo, Taouya et Kipé. La peur, les menaces et le pouvoir de l’argent ne passeront pas. Ils l’ont dit. Ils l’ont déjà démontré.

Les Guinéens sont à présent convaincus que l’Etat n’existe plus, le gouvernement est aux abois, le PM ne voit pas plus loin que le fauteuil présidentiel, l’armée s’alliera au plus offrant, le Président de la République a décidé de faire payer aux Conakrykas et à l’ensemble du pays, leur mauvais casting. Mais la jeunesse guinéenne vient de prouver que rien ne se fera désormais sur son dos, et advienne que pourra.

El Hadj Soumah
Paris - France

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Commentaires


Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.