Guinée : la seconde horde de brigands qui écument la Guinée pour un pouvoir à vie

La politique est un combat permanent entre ceux qui veulent le bien-être du peuple, son émancipation, son épanouissement, son droit à réaliser son désir d’avenir et, ceux qui n’ont d’autre vision du monde que l’enrichissement personnel à son détriment et le pouvoir d’oppression par l’argent.

Les premiers rêvent d’une société humaniste et républicaine respectant les valeurs de la République. Cette première catégorie de combattant se fait toujours attendre en Guinée. Les seconds mettent en place sans scrupules une politique avec comme seul point de mire leur tiroir-caisse et l’appauvrissement des autres. C’est dans cette seconde catégorie que l’on classe notre fameux « leader historique » et ses brigands qui écument notre pays.

Nous  livrons donc la dernière partie de la liste  des Oligarques  guinéens, très impliqués dans l’exécution du Coup d’État contre notre LOI FONDAMENTALE. La Constitution est pour eux,  juste un objet destiné à servir leurs intérêts d’oligarques.  Elle est à jeter, à déchirer si leurs clans n’y trouvent plus  leurs comptes.  Nous sommes dans ce cas de figure avec  le PUTSCH déjà  avancé contre notre Constitution.

 A l’évidence,  Alpha Condé et ses Oligarques sont déterminés à écraser notre peuple pour lui imposer leur volonté. Ils ne sont pas « méchants ».  Mais le pillage qu’ils ont infligé au pays en si peu de temps les y contraint. Car il leur faut à tout prix préserver et consolider les immenses fortunes qu’ils ont captées aux dépens de notre pays. D’où leur indiscutable détermination  à écraser notre peuple. Chaque Patriote Guinéen, militaire ou civil est averti.  Les termes du choix sont clairs : ou c’est eux, ou c’est nous.

Voici donc la dernière partie de la liste des principaux promoteurs et animateurs du  PUTSCH contre notre LOI Fondamentale.

NB : Mohamed DIANÉ,  Ministre d’État chargé de l’armée, et des affaires présidentielles (est si déterminé  à FALSIFIER la Constitution qu’il est prêt à mettre le pays à feu et à sang. A l’intérieur  de l’armée, il a sa propre armée qui n’obéit qu’à lui. Il faut ajouter qu’il a vraisemblablement une milice personnelle. Il est la cheville ouvrière  du PUTSCH référendaire contre la Constitution )

1.Alhousseni Makanera Kaké (Ancien ministre, activiste alimentaire  très engagé dans le PUTSCH, mais ostracisé par  un clan extrémiste.)

2. Moustapha Koutoub SANO (cabinet du président, chargé entre autre d’opérations occultes contre les opposants au PUTSCH).Ibrahima CAMARA dit Capi, directeur général O.G.P.,( ancien D.G. de l’hôtel  de l’Indépendance  qu’il a dépouillé pour son compte personnel, et mis au chômage plus d’une centaine de personnes. Très engagé  pour le 3ème mandat)

3 . Moalim TOURÉ (milicien chargé de groupes paramilitaires privés,  infiltrés dans l’armée républicaine  dans le but de délation contre certains militaires républicains).

4. Bangaly KOUROUMA, ministre conseiller à la présidence (très engagé dans le PUTSCH, par ailleurs Chef d’un autre groupe paramilitaire contre l’armée républicaine).

5. Alpha Ibrahima KEYRA, ministre de la sécurité, membre du BPN du R.P.G. (probable coordonnateur  de tous les groupes paramilitaires, déterminé à mater  toute opposition au PUTSCH contre la Constitution).

6. Aboubacar SYLLA, ministre d’État, porte-parole du gouvernement (par sa sœur, est  personnellement lié à Alpha Condé. Activiste zélé dans le PUTSCH contre la Constitution).

7. Hadja  Mariama CAMARA Soguipah,  ministre de l’agriculture (cherche à impliquer les femmes Soussou dans le Coup d’état contre la Constitution).

8. Hadja  Mariama SYLLA, ministre de l’action sociale (fait de la mobilisation ethnique en tandem avec Mariama soguipah)

9.Mamasta ARIBOT, directrice port autonome de Conakry, famille Baïdy ARIBOT (chargée aussi de mobilisation ethnique pour le PUTSCH contre la constitution).

10. M’Bany SANGARÉ, directeur général de  l’Office guinéen des chargeurs, membre du BPN du R.P.G. (fervent militant agressif pour le PUTSCH contre la Constitution. A souvent licencié ses travailleurs non partisans du PUTSCH contre la constitution).

11. Souleymane TRAORÉ, directeur général du fonds  d’entretien routier, membre du BPN R.P.G. (a mis à la disposition des comités pro-PUTSCH les fonds destinés à l’entretien des routes.)

12. Sékouba SAVANÉ, directeur général de la R.T.G. (a mis les médias publics  au service  exclusif des PUTSCHISTES contre la Constitution de la République.)

13. Kaba CONDÉ, journaliste militant du R.P.G. (a fait de la Radio nationale, la radio R.P.G., propagandiste acharné pour le 3ème mandat).

14. Mohamed Lamine BANGOURA, Président de la Cour constitutionnelle (a été le Chef PUTSCHISTE contre le Président légal de la Cour constitutionnelle. Dirige actuellement un commando de juges militants partisans du PUTSCH contre la Constitution. A fait sortir toute sa famille de la Guinée pour les installer en France. Une fortune  douteuse).

15 Hadja Rabiatou  Serah DIALLO, Présidente du Conseil économique et social (soutien acharné au PUTSCH contre la constitution.  A fait sortir toute sa famille pour les installer en France….)

16. Pépé TOUPOU, député responsable du R.P.G. (mène une campagne ethnique en Guinée Forestière pour le PUTSCH contre la Constitution).

AUTORITES DE L’ADMISTRATION TERRITORIALE

  1. Général Mathurin BANGOURA, gouverneur de Conakry (Grand prédateur économique.)
  2. Général Siba LOALAMOU, gouverneur de Boké (terrorise les populations de cette région. Gravement impliqué dans les tueries du 28 Septembre 2009 à Conakry, il aurait promis à Alpha Condé  le soutien de la Guinée Forestière au PUTSCH contre la Constitution).
  3. El hadj Madifing DIANÉ, gouverneur de Labé (farouche partisan du PUTSCH, a une grande habitude des répressions sanglantes du temps du P.D.G.)
  4. Général Mohamed GHARÉ, gouverneur de Kankan (il y pratique couramment emprisonnement et violences diverses contre les populations de Kankan et sa région, parce qu’elles sont opposées au PUTSCH. Se livre à divers trafics)
  5. Sadou KEITA, gouverneur de FARANAH
  6. Mamadouba Tos CAMARA, maire de Matoto.
  7. TRAORE MOHAMED ISMAEL, gouverneur de Nzérékoré (d’une cruauté inouïe avec les opposants au PUTSCH Constitutionnel)

ANCIENS MINISTRES

  1. Domani DORÉ, responsable R.P.G. (activiste pro-putsch)
  2. Hadja Saran DARABA, société « civile », responsable R.P.G. (elle tient avec ses enfants, beau-fils, et autres proches toutes les mines et postes importants dans l’administration.  Une PDGISTE enragée, défenseure inconditionnelle du système Sékou Touré).
  3. Hadja Sanaba KABA, responsable R.P.G.

          
MAGISTRATS.

  1. Hamady SECK, président du tribunal de première instance de KINDIA (a formé une milice judiciaire affectée à la traque des opposants au PUTSCH.
  2. Mamadou Dian Bora DIALLO, substitut du procureur de Kindia (a formé avec le juge Hamady Seck, une milice judiciaire qui obéit aux ordres des notabilités R.P.G.)

OPÉRATEURS ECONOMIQUES.

  1. Aboubacar Bobodi CAMARA, opérateur de pêche artisanale (propagandiste notoire pour le PUTSCH, utilise ses liens avec le pouvoir  pour liquider ses concurrents)
  2. Kerfalla CAMARA dit KPC : un monopole sur tous les contrats publics (bâtiments et travaux publics) lui est garanti. En retour il finance avec  d’autres  toutes les activités politiques du R.P.G.
  3. Adama  BANGOURA, femme d’Affaires
  4. Aïcha SOUMARÉ, femme d’affaires (fait de la délation pour Alpha Condé)

NOTRE PAYS EST A LA CROISEE DES CHEMINS. 

A DEFAUT D’UN POUVOIR à vie, CES FRIPOUILLES VEULENT NOUS ASSURER LA GUERRE CIVILE. C’est connu, les affrontements qui conduisent à la guerre civile sont inopinés. Les massacres intertribaux qui ensanglantèrent le Libéria doivent tout aux appétits des mafieux locaux qu’on ne peut définir que comme de vulgaires bandits de droits communs.

Que peuvent attendre les guinéens de ses voyous criminels dont les discours, répétitifs, haineux, mais surtout mensongers, s’éteignent en mêmes temps que les projecteurs sans que jamais les moindres petits actes s’éveillent ? Sauf miracles, pas beaucoup.

Le climat politique, économique et social se détériore chaque jour de plus en plus. Les mensonges continuent de plus belle et la division des guinéens s’accentuent davantage. Et pour cause, notre démocratie, sous la férule de nos mafieux et de leurs milices hyper armées continuent  de prolonger la tragédie des guinéens qui aspirent à autre chose que les mêmes fripouilles en balade libre sous leurs yeux.

COMPARAISON N’EST PAS RAISON MAIS FOURNIE UNE OCCASION POUR REFLECHIR.

ALPHA CONDE EST ATTEINT DU SYNDROME DE MAMADOU TANDJA DU NIGER

Notre pays est dans une impasse qui rappelle en tous points, l’impasse dans laquelle se trouvait le Niger à la fin du deuxième et dernier mandat de Mamadou Tandja. Arrivé au pouvoir à la faveur d’un coup d’Etat en 1999, il est élu démocratiquement  pour deux mandats non renouvelables.

L’élection présidentielle devrait avoir lieu en octobre 2OO9 sans que Tandja puisse concourir de nouveau, la constitution limitant à deux le nombre de mandat pour une personne. Mais Tandja souhaite une modification de la constitution vers un régime complètement présidentiel, avec une extension exceptionnelle de son mandat de trois ans supplémentaires pour «  achever les chantiers entrepris » dit-il à savoir la négociation des contrats d’uranium et de pétrole. Le référendum qui visait la prorogation  de son mandat qu’il avait organisé dans son pays boycotté par l’opposition, et une bonne partie de la société civile était la dose de trop. II fut renversé par un groupe de militaires  pour abus de pouvoir, se disant en lutte contre la pauvreté, la corruption et restauration de la démocratie baptisé C.S.R.D (CONSEIL SUPREME POUR LA RESTAURATION DE LA DEMOCRATIE). Depuis l’alternance démocratique est respectée au Niger.

Dr. ABDOUL Baldé


Imprimer   E-mail
20 septembre 2019
Dans une récente interview, la fille de Sékou Touré a indiqué que les crimes commis par son père étaient des erreurs justifiables par la difficile mission d’ériger une nation et de prétendus ...
Depuis 2010, un seul homme, pratiquement étranger à notre pays en réalité, se joue de la Guinée ...
<< Comme à son habitude, chaque fois que Monsieur Alpha Condé prépare un sal coup en Guinée, ...
La Guinée a perdu hier, 16 septembre 2019, un des témoins de son Histoire en la personne d’Elhadj ...
Au cours de l’interview qu’il a accordée à la Voix de l’Amérique le 11 septembre dernier à ...