Fête de Tabaski : les vœux du président du BAG aux Guinéens et à tous les croyants !


"En Guinée, les grands-parents et les parents sont appelés à faire des sacrifices de « mouton », à acheter des habits neufs pour chaque membre de la famille et offrir un repas spécial. Il s’agit donc d’un mois de dépenses et de lourds sacrifices pour les croyants musulmans et non-musulmans dans notre société. Malheureusement, c’est le moment qu'a choisi le gouvernement guinéenn pour faire monter les prix ..."

Chers compatriotes et chers croyants du monde entier, aujourd’hui, c’est la fête du sacrifice du mouton, encore appelée l’« Aid El Kébir » qui marque aussi la fin du pèlerinage à la Mecque (Hadj: un des 5 piliers de l'Islam).

A cette occasion, je voudrais vous rendre hommage pour les efforts déployés et les sacrifices consentis et vous souhaite une agréable fête de « Tabaski ».

En Guinée, les grands-parents et les parents sont appelés à faire des sacrifices de « mouton », à acheter des habits neufs pour chaque membre de la famille et offrir un repas spécial. D'autres veulent se rendre au village pour fêter avec les siens. Il s’agit donc d’un mois de dépenses et de lourds sacrifices pour les croyants musulmans et non-musulmans dans notre société. Malheureusement, c’est dans la nuit du 31 juillet 2019, c'est-à-dire au moment où les populations s’apprêtaient à faire des achats obligatoires pour la Tabaski, que le gouvernement guinéen, constitué essentiellement de personnes coupées des réalités du pays et peu soucieux des préoccupations de nos populations, décide d’augmenter le prix du carburant. Ce qui a entrainé l’augmentation globale des prix sur le marché, rendant la vie, aux familles guinéennes, plus difficile qu’elle ne l’était.

Cette initiative du gouvernement pour faire monter les prix à moins de deux semaines de la fête de Tabaski prouvent une des choses :

  1. soit Alpha Condé et les membres de son gouvernement agissent sur coup de tête, sans études ni réflexion préalable en prenant le volet social en compte,
  2. soit Alpha Condé ne compte pas sur les populations guinéennes pour gagner son troisième mandat illégal à la tête de notre pays.

L’enseignement amer qu’il faut surtout tirer des agissements du pouvoir est que Monsieur Alpha Condé n’est encore nullement inquiété en Guinée où il croit tout se permettre. Face aux actions du mouvement « Balai Citoyen », le régime était plus craintif qu’aujourd’hui avec le FNDC (Front National pour la Défense de la Constitution).
 

Sadio Barry,
Président du parti Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG)


Imprimer   E-mail
19 août 2019
Le 2 août passé, date anniversaire de la mort tragique, en 1999, des deux enfants guinéens, Yaguine Koïta et Fodé Tounkara, l’activiste guinéen Ismaël Bah de France fait un rappel à Alpha Condé dans ...
Si jamais le groupe parlementaire majoritaire du RPG ou un ministre de l’Exécutif, comme El Hajj ...
La cérémonie de commémoration de l’an 75 du débarquement des forces alliées en Province a eu lieu ...
Après Accra, Dakar et Abidjan, Conakry aussi aura bientôt son nouveau train en circulation. Des ...
Voilà que les choses sérieuses commencent avec l’Amérique de Trump en ce qui concerne la question ...