Guinée d’Alpha Condé : un président d’occasion, un gouvernement donkafèlè !

Après Accra, Dakar et Abidjan, Conakry aussi aura bientôt son nouveau train en circulation. Des anciens wagons de 1960, de lignes différentes, ont été rassemblés en Suisse dans la ville de Bâle, pour le port belge d'Anvers. Destination : Conakry. Après un périple de 14 jours en bateau, ils atteindront la capitale guinéenne le 9 septembre 2019.

A sa venue au pouvoir, Alpha Condé a tout promis aux Guinéens et même des trains aux Burkinabés. En 5 ans, la Guinée ferait un bon de développement de 50 ans, a-t-il déclaré sans hésitation. Il a tellement promis qu’on l’a surnommé « Papa promesse ». Il l’a maintes fois dit depuis sa venue au pouvoir en 2010, dans un anglais qu’il ne maîtrise pas : « Guinea iz bak ! ».

Effectivement, depuis qu’Alpha Condé et son RPG sont au pouvoir, la Guinée n’a cessé de retourner en arrière, point de vue infrastructure, politiquement, socialement et économiquement.

Réaction d’un Guinéen sur facebook :

« L'achat de ces Wagons moribonds de 1960 dénote une manque d'ambition et de vision. Où est la pérennité ? Dans 1 an tout sera à l'arrêt. Ouvrons les yeux et disons la vérité c'est du simple maquillage. Un peu du respect pour le PEUPLE. »

Pour nous, ce dernier coup n'est pas une simple tromperie mais un crime crapuleux impardonnable. Comment un Etat qui a décidé d'interdire l'importation des véhicules usagés de plus de 8 ans peut-il infliger cette torture à son peuple, en lui envoyant des engins de 1960, c'est à dire des engins de l'époque coloniale, déterrés des cimetières des trains en Suisse ?

Le comble est que ces wagons plutôt encombrants, qui ne sont plus autorisés en Suisse selon la législation actuelle, ont été achetés par les autorités guinéennes. Les propos du vendeur suisse Yannick Fournier, responsable du service technique de l'unité matériel roulant du MBC, rapportés par le journal suisse en ligne 20min.ch :

« Ils occupaient de la place dans les dépôts de la compagnie. C'est une opération "win-win". Nous vendons ce matériel à un prix d'ami à nos collègues africains. Cela rend l'opération neutre pour les MBC par rapport aux heures et aux manœuvres. Le transport coûtera beaucoup plus cher aux acheteurs que l'achat-même des véhicules »

Par ailleurs, la ligne Conakry-Dubreka qui sera desservie n'est pas électrifiée et un wagon-génératrice devra être intégré aux convois afin de garantir le fonctionnement des équipements électriques, ajoute le journal. Comme quoi, en plus de l'humiliation, le règnes des idiots coûtera cher aux Guinéens. Même cadeau, on ne devrait pas prendre ces reliques d’une époque oubliée.

Sadio Barry, leader parti BAG :
« Dans cette histoire, c'est la Suisse que nous, nous condamnons. Ce pays, ses entrepreneurs et ses dirigeants savent qu'en Afrique, on n'a généralement pas de dirigeants responsables. Il leur revient donc, à eux pays européens, de respecter et faire respecter certaines normes qu'ils imposent ici pour la protection des personnes et de l'environnement. Déverser en Guinée leurs déchets n'est pas responsable de leur part. Le jour où on aura un gouvernement responsable et respectueux du peuple en Guinée, on retournera aux Suisses leurs cadavres de trains que la Guinée ne peut pas recycler ».

 

GUINEEPRESSE.INFO


Imprimer   E-mail
20 septembre 2019
Dans une récente interview, la fille de Sékou Touré a indiqué que les crimes commis par son père étaient des erreurs justifiables par la difficile mission d’ériger une nation et de prétendus ...
Depuis 2010, un seul homme, pratiquement étranger à notre pays en réalité, se joue de la Guinée ...
<< Comme à son habitude, chaque fois que Monsieur Alpha Condé prépare un sal coup en Guinée, ...
La Guinée a perdu hier, 16 septembre 2019, un des témoins de son Histoire en la personne d’Elhadj ...
Au cours de l’interview qu’il a accordée à la Voix de l’Amérique le 11 septembre dernier à ...