Guinée : le temps des intrigues et positionnement politique avec la fin certainement tragique d’Alpha Condé


Dans sa dérive anticonstitutionnelle, Alpha Condé avance un pied pour tester la réaction des Guinéens.

Après des affrontements entre Guinéens enregistrés à l’intérieur et à l’extérieur du pays dont un  mort d’homme à Nzérékoré à cause de sa volonté de ne pas respecter l’ordre constitutionnel et les principes élémentaires de la démocratie, la logique et la sagesse voudraient qu’Alpha Condé revienne à la raison et renonce à son projet qui pourrait exposer la Guinée à tous les dangers. Hélas !

Kelefa Sall, Président de la Cour constitutionnelle, avait donné ce conseil au Président Alpha Condé :

« Ne nous entourons pas d’extrémistes qui sont nuisibles à l’unité nationale. Évitez toujours les dérapages vers les chemins interdits en démocratie et en bonne gouvernance. Gardez-vous de succomber à la mélodie des sirènes révisionnistes. Car, si le peuple de Guinée vous a donné et renouvelé sa confiance, il demeure cependant légitimement vigilant ».

Alpha Condé le fera destituer dans la violation flagrante de la loi, pour écouter des extrémistes et opportunistes qui avaient incité et aidé Lansana Conté à tripatouiller la constitution pour rester au pouvoir à vie. Parmi eux, Malick Sankhon et Olga Syradin (ambassadrice de Guinée en Côte d’Ivoire) une grande profiteuse du régime conté et adepte du « Koudéisme » à l’époque.

Malick Sankhon, Directeur Général de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS):

Le samedi 14 Octobre 2017 au siège du parti du Président Alpha Condé, Malick SANKHON a déclaré, sous des applaudissements nourris des militants du parti au pouvoir RPG, qu’il a reconstitué un groupe armé de 2500 à 3000 jeunes dans Conakry, avant de préciser que ce nombre sera bientôt porté à 10.000 combattants. Une violation manifeste de l’Article 143 de notre Constitution : « Nul ne doit organiser des formations militaires, paramilitaires ou des milices privées, ni entretenir un groupe armé. »

Malick Sankhon ne subira aucune conséquence de ses actes et paroles graves. Par contre, le leader politique Faya Millimouno sera arrêté pour avoir dénoncé le chef rebelle Mohamed Lamine Fofana qui porta des armes contre la Guinée en 2000/2002 en le confondant à l’actuel Ministre de la justice, malgré qu’il reconnut l’erreur et retira vite ses propos. Le fondateur et des journalistes de la radio Œil de Lynx seront poursuivis pour avoir simplement tendu le micro à l’activiste guinéenne Doussou Condé qui milite contre le projet de troisième mandat.

Le 4 septembre 2019, Alpha Condé s’est présenté aux Guinéens avec un corps visiblement fatigué, un visage affreusement ridé qui présente des creux et des bosses, comme un de ces nombreux véhicules accidentés que l’on voit par-ci, par-là sur des routes guinéennes. Il commence par :

« Mes chers compatriotes,
Depuis mon élection à la Magistrature suprême, j'ai eu comme seule et unique préoccupation l'intérêt de la Guinée et des Guinéens. »

« J’ai toujours lutté pour une Guinée indépendante, juste et solidaire où chaque citoyen peut s'épanouir dans un environnement de paix, de sécurité et de respect de ses droits fondamentaux et où les droits de chacun vont avec ses devoirs vis-à-vis de la société. »

Le Président guinéen, Alpha Condé, nous sort ces mots après que la Cour de justice de la CEDEAO ait condamné son régime de priver des Guinéens leurs droits élémentaires, fondamentaux constitutionnels et de pratiquer une discrimination administrative à l’égard de certains Guinéens, à cause de leur appartenance ethnique ou politique. Il tient ce discours au moment où on apprend qu’il a vendu le gisement de fer du Mont Nimba à une compagnie non connue et pour un montant non révélé, dans des conditions inconnues même des élus nationaux guinéens (Lire).

Pour ce qui est de la question de son maintien au pouvoir après les deux mandats constitutionnels, Alpha Condé dit vouloir écouter tout le monde au lieu de s'en tenir simplement et sagement à la Loi en vigueur comme le font tous les démocrates et vrais hommes d'Etat. Et bien, après que les partis politiques, syndicats et organisations de la société civile réunis en FNDC aient affirmé qu’il n’y aura ni consultation ni nouvelle constitution ni troisième mandat ou un quelconque débat sur la question, nous lui faisons entendre certaines voix représentatives de la société guinéenne :

Des artistes :

 

Maimounatoulaye Conté :

très présente dans les réseaux sociaux où elle mène campagne contre le projet de troisième mandat, elle fait des révélations graves sur Alpha Condé et son entourage:

Il y a trois semaines, elle a fait des révélations sur des manœuvres qui ont conduit à la chute de Dadis jusqu’au transfert du pouvoir à Alpha Condé. Malheureusement, cette vidéo est protégée et nous n’avons pu l’extraire pour vous la présenter ici. Dans la vidéo en question, même si l’on peut comprendre qu’elle a été du personnel de santé, on l’a vu ranger du matériel qui laisse supposer qu’elle a également été un agent de sécurité ou de service de renseignement sous le régime conté.

Des conseils et vœux pour le Président :

 

Message d'un jeune sage guinéen à Dieu :

 

Les femmes et des sages de la Basse Côte, région où se joue la bataille politique :

 

Le calvaire des Guinéens après 9 ans de politique de développement comme il le dit dan son discours.
Ci-dessous, des images du 27 aout 2019 posté sur facebook :

 

Même des voitures handicapées, on en rencontre aujourd’hui dans la capitale guinéenne.
Ci-dessous, une voiture sans roue derrière côté droit :

 

Le sort réservé à Alpha Condé en Guinée :

 

Plus intéressant, la réaction des citoyens, choisis au hasard, au discours du Président qui demande une consultation du peuple :

 

Réaction de Malick Khan au discours d'Alpha Condé :

 

A propos du courrier du Ministre Mory Sangaré dont parle Malick Khan, lire l'article !

 

Ce qu'a déjà dit le peuple en mai 2019 (Lire article)

 

GUINEEPRESSE.INFO


Imprimer   E-mail
20 septembre 2019
Dans une récente interview, la fille de Sékou Touré a indiqué que les crimes commis par son père étaient des erreurs justifiables par la difficile mission d’ériger une nation et de prétendus ...
Depuis 2010, un seul homme, pratiquement étranger à notre pays en réalité, se joue de la Guinée ...
<< Comme à son habitude, chaque fois que Monsieur Alpha Condé prépare un sal coup en Guinée, ...
La Guinée a perdu hier, 16 septembre 2019, un des témoins de son Histoire en la personne d’Elhadj ...
Au cours de l’interview qu’il a accordée à la Voix de l’Amérique le 11 septembre dernier à ...