Urgent : Amadou Damaro et Mohamed Dianè préparent des milices pour infiltrer le FNDC

Cette matinée, des jeunes ont été mobilisés à Mafanko chez une femme répondant au nom de Hadja Fatoumata Kouyaté dans le cadre de la stratégie du pouvoir et ses partis partenaires qui veulent aller aux élections le 16 février prochain.

Cette matinée, des jeunes ont été mobilisés à Mafanko chez une femme répondant au nom de Hadja Fatoumata Kouyaté dans le cadre de la stratégie du pouvoir et ses partis partenaires qui veulent aller aux élections le 16 février prochain.

Ils ont constitué des équipes pour infiltrer les manifestants du FNDC et pour épauler les forces de l’ordre. Un groupe de jeunes a obtenu des T-shirts du FNDC et des machettes neuves encore dans leurs emballages plastiques (il s’agit donc d’armes blanches probablement importées de la Chine) avec 50 millions de FG. Un autre a reçu des tenues de forces de l’ordre et une enveloppe de 60 millions de FG. Les premiers doivent infiltrer les manifestants du FNDC tant disque les autres doivent épauler les forces de l’ordre qui doivent affronter les manifestants (on voit souvent ces dernières jeter des cailloux et détruire des véhicules et biens des citoyens dans les fiefs de l’opposition). Demain lundi, ils doivent se réunir pour recevoir le président du groupe parlementaire Amadou Damaro Camara et le Ministre de la défense Mohamed Dianè qui leur donneront les dernières instructions relative à leur mission.

D’après notre informateur, il ne s’agit pas cependant d’une milice mono-ethnique ici. Ce regroupement ressemble plutôt à une coalition à laquelle ont contribué les différents partis engagés dans le processus électoral en vue de partager le Parlement avec le RPG qui a prévu un quota pour chacun. Ainsi, il y a des jeunes peuls, malinkés, soussous et forestiers, issus de toutes les ethnies mobilisés à cet effet : objectif, comme on le dira clairement au cours des entretiens, c’est de faire échouer le FNDC en le compromettant et rendre la tenue des élections possible à la date prévue du 16 février 2020.

A rappeler que le controversé et très contesté président de la Céni, Amadou Salif Kébé, a rendu publique la liste de 29 formations qui ont fourni des listes de candidats pour cette farce d’élection qui doit aider Alpha Condé et le RPG-arc-en-ciel d’atteindre leur objectif. Parmi eux, les partis des Mamadou Sylla, Siaka Barry, Bah Ousmane, Sidikhi Diallo, Baadiko Bah etc. Demain, ils ne diront pas aux Guinéens qu’ils ne savaient pas à quoi ils jouent.

Attention !

Mohamed Ibn Chambas se trouve en Guinée pour obtenir un accord entre l'opposition et le pouvoir, dans l'objectif de faire participer l'opposition à ces élections controversées. Question pour la communauté internationale de baisser les tensions et miniser des risques de confrontation. Dans ces négociations le pouvoir pourrait être tenté de proposer de repoussées les élections à fin février au lieu du 16, pour permettre aux partis de l'opposition de s'inscrire sur les listes électorales. Ce qui nous ramènerait exactement au scénario de 2013. A l'époque, l'opposition avait rejeté l'organisation des élections législatives avec Waymark et un fichier contenant 600 000 électeurs fictifs en Haute Guinée pour assurer la victoire du RPG aux législatives. Après 57 morts, des centaines de blessés par balles et des milliards de dégâts avec des boutiques et magasins incendiés, le président de l'UFDG acceptera d'aller aux élections avec Waymark et le fichier corrompu. Conditions mêmes qu'il avait refusé au départ ! La concession du pouvoir fut de repousser les élections de 2 semaines pour compenser les enrôlements faussés au détriment de l'opposition. Un engagement qui ne fut pas respecté et le RPG gagnera la majoriité au Parlement. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, espérons que le leader de l'UFDG aura appris de ses erreurs du passé. Car si lui seul accepte de participer, le pouvoir aurait obtenu sa caution recherchée.

 

GUINEEPRESSE.INFO


Imprimer   E-mail
28 février 2020
Les propos viraux d’A. Condé ayant contaminé beaucoup de nos compatriotes j’utilise, faute de vaccin, un néologisme qui ne figure pour l’instant dans aucun dictionnaire : le « votement ». J’aurais pu ...
Le despote guinéen Alpha Condé qui veut défier le peuple de Guinée et le monde entier ne va pas ...
Le dictateur Alpha Condé qui s’est fait prendre dans son propre piège n’a pas lésiné sur les moyens ...
« Comme solution efficace et désormais nécessaire, le FNDC devrait s'associer aux ...
Point de vuesur le Projet de nouvelle constitution et Kaporo Rails II.