Guinée : la vie aussi veut-elle lâcher Alpha Condé ?


Le despote guinéen Alpha Condé qui veut défier le peuple de Guinée et le monde entier ne va pas bien, cela se voit dans cette image reçue hier.

 

Comme on peut s’en apercevoir, les bandits profiteurs autour de lui paniquent quand leur chef putschiste, rongé par l’âge et torturé par l’idée de devoir quitter bientôt le pouvoir, s’affaisse. Ces gens-là, du père au fils et petits-fils, sont toujours les mêmes qui empêchent la Guinée d’évoluer positivement. Nous espérons que ces apatrides et criminels ne vont pas s’en tirer cette fois-ci à bon compte !

Après avoir déclaré en avril 2018 qu’on va « mettre des bébés dans le ventre de la vache », Alpha Condé nous sort ceci cette semaine dans sa campagne pour sa nouvelle constitution :

<< Nous allons CONSTRUIRE des Arbres partout, grâce à la nouvelle Constitution ! >>

Un « Professeur » de la Sorbonne qui n’est même pas capable de construire une phrase correcte en français. Heureusement que ce brouillon a été Président en Guinée, sinon certains Guinéens auraient soutenu que nous avons refusé le pouvoir à celui qui pouvait developper le pays en 3 ans !

Ce vieillard n’a pas pitié de lui-même ! Il devrait maintenant être dans une maison de retraite.

Grâce à Alpha Condé et de son caractère tordu, les Guinéens se connaissent mieux aujourd’hui.

 

 

On lui a tout donné en Guinée : la femme, l’argent et le respect. Maintenant, il tue nos enfants et veut prendre notre dignité, après avoir détruit son honneur. Il veut enterrer la Guinée avant d’être mis en caisse. Avec la complicité de ceux qui disaient face à Dadis « C’est la Guinée d’abord » et jusqu’en 2014, « Tout sauf Alpha Condé » !

D’après RFI ce matin, une mission de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) pilotée par plusieurs chefs d'État de l'organisation devait se rendre en Guinée ce vendredi. Alpha Condé aurait été approché par la Cédéao pour l’arrivée de la mission, mais le chef d'État guinéen a opposé une fin de non recevoir à la délégation composée de quatre présidents démocratiquement élus et respectés de la sous-régions, le Nigérian Muhammadu Buhari, le Ghanéen Nana Akufo Ado, le Burkinabè Roch Christian Kaboré et le Nigérien et dirigeant en exercice de l'institution régionale, Mahamadou Issoufou.

RFI : « Cela faisait plusieurs jours que la Cédéao menait de démarches pour tenter de résoudre la crise en Guinée. Les capitales ouest-africaines ont redoublé d'efforts diplomatiques, selon des sources proches de la Cédéao. Celle-ci, comme elle l'a fait en Guinée-Bissau, tient au sacro-saint principe du respect de la Constitution et toute tentative de remise en cause des textes fondamentaux d'un pays membre est vouée à l'échec. » (Lire).

 

Les femmes et les jeunes prennent le devant en Basse Côte et en Forêt surtout

Comme l’a dit Sadio Barry, le leader du parti Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG) le samedi passé sur la radio internationale FNDC,

Allez peuple de Guinée ! Lève toi et agit pour chasser le démon et te mettre à l’abri de ses soucis. Si le démon t’échappe, tu n’y verras que de la poussière qu’il laissera derrière lui !

 

GUINEEPRESSE.INFO

 

Spécial : Pourquoi Alpha Condé qui ne pèse que moins de 18% tient à un Référendum aujourd'hui ?

PDF laden


Imprimer   E-mail
31 mars 2020
Pour Alpha Condé, tout est presqu'accompli. En effet, le plan que ce dernier a concocté pour prolonger son bail au palais Sékhoutoureya, se déroule pour le moment à la perfection.
Enfin les résultats du double scrutin voulu par Monsieur Alpha Condé sont tombés. C’est sans ...
D'après Salif Kébé, il y a eu un taux de participation de plus de 61, 18 %. (Ce qui ne se fait pas ...
La journée du dimanche 22 mars a été le début d’un cauchemar indescriptible pour le peuple de ...
Déclaration du Président du BAG (Bloc pour l’Alternance en Guinée).