Kankan : des maisons de pauvres Peuls en feu. Alpha Condé réédite octobre 2010

Au début juillet 2019, le journaliste sénégalais Cheikh Yérim Seck a lancé une alerte à la CEDEAO et à la communauté internationale : « Alpha Condé va brûler la Guinée ».


Militants du RPG en toute impunité


Nous sommes à une semaine de la présidentielle 2020.

A Kankan ce dimanche 11 octobre 2020 : les partisans d'Alpha Condé (RPG) sous les commandes de Moussa Djan Condé, syndicat des transporteurs. Les pauvres familles peules des périphéries sont attaquées et maisons brûlées par les partisans du pouvoir.

Cette journée, ils sillonnaient la ville à la recherche des couleurs de l'UFDG pour les attaquer. C'est ce qui prévaut depuis l'appel de la première dame Djéné Kaba, aux jeunes de Kankan, de ne pas accepter autre que le RPG dans cette ville.

Le candidat Cellou Dalein Diallo qui devait avoir un meeting ce dimanche à Kankan a été bloqué au village Toukounoun par les partisans d'Alpha Condé visiblement soutenus par les forces de l’ordre. Il a été obligé de retourner à Kissidou (Lire).

Selon ce qu'on entend en malinké dans cette vidéo, ce sont ici des jeunes du RPG envoyés de Kankan et Siguiri pour empêcher Cellou d'entrer à Kankan. On les entend dire qu'en rebroussant chemin, Cellou veut faire le tour et passer par Kouroussa, mais qu'il les trouvera là-bas aussi.

Ces attaques ciblées en cours font suite aux sorties du candidat du RPG, Alpha Condé, qui a dit à ses partisans de voir cette élection plutôt comme une guerre en s’adressant à l’ethnie malinké. Après le Président candidat, ce fut la première dame, Djéné Kaba, qui a demandé aux partisans du RPG, de n'accepter qu'un seul drapeau politique dans le ciel de Kankan : celui du RPG et aucun des autres qualifiés d'étrangers.

Par ces actions à quelques jours du scrutin présidentiel, Alpha Condé et son parti rééditent leurs œuvres criminelles d’octobre 2010 aux cours desquelles des habitants Peuls de la Haute Guinée et une partie de la Forêt seront massacrés et chassés de leurs localités de vote, à quelques jours du vote comme c'est le cas aujourd'hui. Ainsi, Alpha s’assurera, d’un côté, que des électeurs Peuls de la Haute Guinée (23% de l’électorat de la région) ne votent pas, de l’autre, que les observateurs de l’UFDG ne soient pas présents dans les bureaux de vote permettant des fraudes massives. Ces crimes ainsi que ceux du 28 septembre 2009 restés impunis pendant les 10 ans de règne d'Alpha Condé. Interrogé par France 24 et RFI le mardi 6 octobre passé, si les victimes auront enfin justice s'il est réélu le 18 octobre prochain, Alpha Condé refusera d'y repondre.

Depuis 2011, nous prévenons et demandons à l’opposition d’exiger l’implication des Nations Unies dans toutes les élections qu’Alpha Condé doit organiser en Guinée. Nous voilà face à la réalité, trop tard ! Désormais, il revient à des patriotes de l’armée guinéenne, s’ils existent, de sauver notre pays de la guerre civile qu’Alpha Condé et sa bande ont déjà démarrée.

A noter qu’Alpha Condé et sa bande ont décidé, jeudi 8 octobre 2020, de militariser la Guinée dès le lundi 12.10.2020 (Lire). Tous les centres de formation ont été fermés, les nouvelles recrues intégrées à l’armée pour assurer le maintien d’Alpha Condé au pouvoir. Pour que les Européens acceptent son maintien au pouvoir, il a envoyé des missions pour la reconnaissance et le rapatriement des Guinéens dans les 6 prochains mois. Alpha Condé sacrifie ainsi les Guinéens, toutes ethnies confondues, pour son intérêt personnel, pour son troisième mandat !

Image du jour : les montages du RPG qui trompe sur sa capacité de mobilisation. 

Regardez la même photo en bas !

 

En rebroussant chemin à Tokounoun au lieu de foncer pour aller à Kankan comme cela était prévu, le candidat de l'UFDG risque de se priver la Haute Guinée et fort décevoir ses militants. En effet, s'il cède et rebrousse chemin devant quelques villageois à Tokounoun, il ne pourrait traverser d'autres villages en Haute Guinée dans la mesure où les groupes RPG de toutes les localités suivront l'exemple de Tokounoun.

Comment, dans ces conditions, Cellou pourrait-il sécuriser ses votes et acceder au Palais de la présidence dont le chemin serait barré par des forces plus redoutables que des villageois de Tokounoun ?

Conseils de Sadio Barry, leader du parti BAG:

<< Au vu de ces scènes et des agressions qui ont déjà commencé à Kankan contre les militants de l'UFDG et les Peuls en général, Cellou doit renoncer à participer au vote dans la région Haute Guinée faute d'y être autorisé par le pouvoir et son candidat Alpha Condé en demandant l'annulation des élections dans cette région jusqu'au retablissement effectif de l'ordre de l'Etat et la sécurité pour tous dans cette partie du pays. Si des candidats Peuls ne peuvent plus faire campagne ni voter paisiblement en Guinée, la Coordination du Fouta n'a qu'à en tirer les conséquences et demander le retrait du Fouta de ce pays dans le respect de ses frontières précoloniales, comme la Coordination mandingue avait menacé de le faire en 2010 pour la Haute Guinée. Il vaut mieux se séparer que de s'entretuer >>.

 

GUINEEPRESSE.INFO

Imprimer   E-mail
24 octobre 2020
Les images d'horreurs insupportables des violences postélectorales devraient interpeller en tout premier lieu les consciences aux cadres peuls et hâli-pulars et aux élites, toutes catégories ...
Dès qu’Alpha Condé est arrivé au pouvoir, son premier programme gouvernemental fut de changer les ...
« En portant massivement son choix sur vous, le peuple de Guinée vient de refuser d’accorder ...
Depuis l’usurpation du pouvoir par Alpha Condé avec la complicité du Président de la transition, le ...
Il semble que la CENI réagit au fait que le candidat Cellou Dalein qui, sur la foi des PV sortis ...