Déclaration du Président du parti BAG relative à l’élection présidentielle du 18 octobre 2020

 

Chers membres du BAG et chers compatriotes Guinéens,

Suite à une consultation interne lancée le 6 octobre, nous membres du BAG sommes arrivés à la conclusion que dans la situation qui prévaut, aucune personne sérieuse, rationnelle et responsable ne peut être neutre en Guinée. En effet, ce qui est en jeu ici, c’est l’avenir de notre pays, c’est le principe de l’alternance démocratique, c’est le droit contre l’arbitraire !

Alpha Condé nous a apporté les preuves sur tous les plans qu’il n’est pas seulement irresponsable, mais explosivement dangereux pour la paix et la stabilité en Guinée et pour toute la sous-région. Il a créé une situation sans précédent en Guinée et dans le monde. Il a annulé une Constitution légale, il a soumis une prétendue Constitution au référendum et en a promulgué une autre, inconnue du peuple. Ce qui fait que la Guinée n’a pas de Constitution légale actuellement. Tout ce qui se fait en Guinée aujourd’hui n’a aucun fondement juridique. Tout est illegal.

Alpha Condé manque tellement d’intégrité morale qu’il ne s’est pas gêné, le 6 octobre passé, de justifier sa forfaiture constitutionnelle sur France 24 par  le fait qu’en 2010 il s’était opposé à la rédaction de la Constitution par le CNT (Conseil National de Transition) qui selon lui n’était pas qualifié pour le faire. Cependant, cette nouvelle Constitution de 2010 a été rédigée par cette Institution principalement pour permettre à lui Alpha Condé de 73 ans à l’époque, d’être candidat à la présidentielle de 2010. En effet, l’ancienne Constitution qui limitait l’âge des candidats à 70 ans ne lui permettait plus d’être candidat.

Depuis le dimanche passé, beaucoup de maisons de Peuls sont incendiées à Kankan, les habitants battus et poignardés parce qu’Alpha Condé et son épouse Djéné Kaba ainsi que les chefs de la milice rpg Taliby Dabo et Moussa Djan Condé ne voudraient pas voir d’autres drapeaux ou cortèges politiques à Kankan que ceux des Malinkés seulement.

Le candidat Ousmane Kaba, leader du PADES, peut manifester et faire campagne à Kankan, mais pas le candidat de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo. Cette élection est-elle valable, point de vue Républicain et Constitutionnel ? Question aux juges de la Cour Constitutionnelle et à tous les patriotes Guinéens, Malinkés, Peuls, Forestiers et Basse-Côtiers. En dehors de toute passion et partie prise !

On ne violente pas seulement les Peuls à Kankan et dans d’autres fiefs du RPG aujourd’hui, mais on incendie toutes leurs maisons pour les forcer à émigrer, c'est-à-dire ils ne pourront pas voter. Comme ils l’ont fait en 2010.

Le leader de l’opposition Cellou Dalein Diallo s’est vu bloqué à la sortie de Tokounoun par des membres du parti au pouvoir RPG en présence des forces de l’ordre constituées spécialement pour sécuriser les candidats et le processus électoral.

A Fria où Cellou devrait se rendre le mardi 13 octobre passé, des partisans du RPG et une milice armée de Aboubacar Makissa Camara des services d'impôt ont attaqué les Peuls et militants de l'UFDG faisant 32 blessés dont 7 par balles. Hier nuit à 21 h, une bande du RPG dirigée par Ibrahima Sory Sylla dit "Foté", fils de Kanfory Sylla, est allée attaquer une famille peule au quartier Alpha Yaya avec des machettes et fusils en main. Ils voulaient mettre du feu à la maison, comme ce qui se passe à Kankan. Les assaillants étaient cagoulés. C'est quand un jeune de la famille visée a reconnu "Foté" qui est de la famille voisine qu'ils ont pris la fuite.

Vu tout de ce qui précède, moi, Sadio Barry, président du parti BAG, exhorte tous nos militants et sympathisants et au-delà le peuple de Guinée dans son ensemble, à œuvrer pour mettre fin au règne d’Alpha Condé en Guinée ce 18 octobre 2020 en soutenant le candidat de l’UFDG qui incarne ici l’alternance démocratique et la tolérance dans notre pays.

Ainsi, j’interpelle le leader Cellou Dalein Diallo afin qu’il ne tombe pas dans les mêmes pièges de 2010 et 2015.

Etre leader politique, c’est comme être un père. A la différence qu’ici, on n’a pas que quelques enfants et une famille, mais des milliers d’enfants et des milliers de familles à se soucier. Il faut prendre en compte la vie et la sécurité des millions de familles guinéennes à travers le pays et même à l’extérieur.

Vu les expériences du passé et la tournure actuelle des choses, le leader Cellou Dalein Diallo doit exiger de la CEDEAO et de la Communauté internationale d’obtenir un minimum d’équité du régime guinéen pour l’organisation de cette élection présidentielle, à savoir :

1)- Soit on reporte le scrutin dans son ensemble soit on exclut la région où tous les candidats n’ont pas eu droit de mener équitablement campagne et dont les militants et électeurs ont été chassés par ceux du parti au pouvoir. Dans ces régions, l’opposition ne pourra ni voter correctement ni sécuriser ses votes.

2)- En ce qui concerne les procès verbaux, les représentants des candidats aux bureaux de vote ne doivent signer un PV que s’ils en ont une copie en main. En effet partout dans tout Etat de droit, quand on vous demande de signer un document, on vous remet deux exemplaires : celle que vous signez et la copie que vous gardez.

3)- En aucun cas, les candidats ne doivent accepter la tenue d’élection dans une circonscription où les listes électorales n’ont pas été préalablement affichées conformément au code électoral.

Si ces conditions ne sont pas remplies les candidats ne doivent pas aller aux élections. Ils peuvent encore se retirer du processus pour des raisons évoquées. Sinon, ils ne pourront pas s’y baser pour refuser de reconnaître les résultats, après avoir participé en connaissance de cause.

Avant de finir, je m’adresse ici aux notables de la Coordination Haali Pular. Vous dites que les Fulbhe et Haali Pular de Guinée sont vos enfants. Pendant ces 10 ans de règne d’Alpha Condé, plus de 200 de ces enfants peuls ont été froidement assassinés et les biens des Peuls détruits par des forces de sécurité et des militants du parti au pouvoir. Alpha Condé a décidé d’organiser cette élection sans cacher sa volonté d’y exclure le candidat et les électeurs Peuls, vos enfants. Comment se fait-il que vous restiez toujours passifs devant ces événements graves de Faranah, Kérouané, Tokounoun, Kankan, Fria et ailleurs ? La Coordination Mandingue aurait énergiquement réagi et obtenu l’annulation du processus électoral.

Les événements de Faranah et de Kankan démontrent que cette élection est entrain de conduire à un génocide contre la communauté peule en Guinée. A mon humble avis, vous avez le devoir d’œuvrer pour la préservation des vies de vos enfants en dénonçant les crimes en cours et en invitant tous les Peuls de Guinée de se retirer de l’ensemble du processus électoral en cours. Votre réaction doit être ferme et imminente afin que tous les Peuls et Haali Pular soient informés avant le jour du vote. Faites-le sans vous préoccuper de l’avis du leader politique Cellou Dalein Diallo !

Qu'Allah nous accompagne dans notre combat difficile, mais noble et exaltant !  

Sadio Barry,
Président du parti Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG).

 

Une cour de plusieurs maisons peules attaquée par les RPGistes accompagnés des forces de l’ordre.

Parmi les victimes, plus de 20 petits enfants

 

 

Déclaration de Sadio Barry, président du BAG (Vidéo)

https://youtu.be/6-dy9S5FNx4


Imprimer   E-mail
24 octobre 2020
Les images d'horreurs insupportables des violences postélectorales devraient interpeller en tout premier lieu les consciences aux cadres peuls et hâli-pulars et aux élites, toutes catégories ...
Dès qu’Alpha Condé est arrivé au pouvoir, son premier programme gouvernemental fut de changer les ...
« En portant massivement son choix sur vous, le peuple de Guinée vient de refuser d’accorder ...
Depuis l’usurpation du pouvoir par Alpha Condé avec la complicité du Président de la transition, le ...
Il semble que la CENI réagit au fait que le candidat Cellou Dalein qui, sur la foi des PV sortis ...