Guinée : quatre articles sur la crise que traverse le pays

La Guinée plonge dans le chaos depuis le putsch constitutionnel d’Alpha Condé. Nous sommes à plus de 100 personnes tuées dans des manifestations politiques par des forces de défense et de sécurité depuis 2019.

 

Ci-dessous 4 articles que nous vous recommandons

 

Guillaume Hawing : « Mon problème à moi n’est pas la victoire ou la défaite de Elhadj Cellou Dalein Diallo … » (Opinion)

Mon problème à moi ….

Mon problème à moi n’est pas la victoire ou la défaite de Elhadj Cellou Dalein Diallo, mon problème c’est pourquoi le Président Alpha Condé n’a pas respecté sa parole, celle de ne jamais changer la constitution ?

Mon problème à moi n’est pas la victoire ou la défaite de Elhadj Cellou Dalein Diallo, mon problème c’est pourquoi le Président Alpha Condé n’a pas tenu sa promesse celle d’être le Mandela de la Guinée ?

Mon problème à moi n’est pas la victoire ou la défaite de Elhadj Cellou Dalein Diallo, mon problème c’est pourquoi le Président Alpha Condé tarde à comprendre que la vieillesse n’est pas l’âge du possible ? Le temps qui passe, passe avec notre énergie et notre lucidité.

Mon problème à moi n’est pas la victoire ou la défaite de Elhadj Cellou Dalein Diallo, mon problème c’est pourquoi le peuple de Guinée n’a jamais connu l’alternance politique depuis 1958 ? Ce peuple est-il condamné à ne jamais connaître un ancien Président de la République ?

Mon problème à moi n’est pas la victoire ou la défaite de Elhadj Cellou Dalein Diallo, mon problème c’est pourquoi un petit groupe continue à insulter tous les guinéens en faisant passer le Président Alpha Condé pour un omniscient au point de dire qu’après lui c’est lui, qu’il est la continuité dans la continuité, qu’il est seul guinéen capable de diriger la Guinée ?

Mon problème à moi n’est pas la victoire ou la défaite de Elhadj Cellou Dalein Diallo, mon problème c’est pourquoi le Président Alpha Condé n’a confiance à aucun cadre de sa formation politique pour lui passer la main ?

Mon problème à moi n’est pas la victoire ou la défaite de Elhadj Cellou Dalein Diallo, mon problème c’est pourquoi le RPG-Arc-en-ciel n’a aucun cadre capable de dire la vérité au Président Alpha Condé ?

Aujourd’hui, Alpha Condé fait face à deux casse-têtes.

• Le casse-tête Cellou Dalein Diallo qui reclame sa victoire et qui n’est pas prêt à ceder;

• Le casse-tête FNDC qui ne reconnaît pas les élections et qui a juré de continuer le combat ;

Comme je l’ai toujours dit, je soutiens encore aujourd’hui : Il faut être Alpha Condé comme Alpha Condé pour battre Alpha Condé à ces élections. On ne peut jamais tirer 7 boules blanches dans une urne qui ne contient que 5 boules blanches.

Hier, il suffisait simplement que Alpha Condé dise : Je ne serai pas candidat pour un troisième mandat pour que tout soit calme en Guinée. Aujourd’hui, le problème semble être un casse-tête difficile à résoudre. Il y a deux groupes : Un premier qui réclame sa victoire et un deuxième qui ne reconnaît même pas la constitution qui a conduit à ces élections. Que faire ?

Guillaume Hawing, Président ADG

 

Election guinéenne : JE SUIS INDIGNÉ

NB: Ne me lisez pas si vous êtes sensible au piment cru de la vérité. Wassalam

Il est 3h du matin et je n'arrive pas à trouver le sommeil. Pourquoi? Parce que je suis indigné. En effet, je suis écœuré par la posture lâche et hypocrite de beaucoup de Guinéens. La Guinée me déçoit au point que pour une fois, JE NE SUIS PAS FIER D'ÊTRE GUINÉEN. Sinon comment justifier que beaucoup soient aussi muets devant l'imposture d'une génération de "vieux accrocheurs" au grand dam de la mort macabre de ceux qui sont le présent et l'avenir de ce pays: Les enfants et les jeunes ? Devant les corps sans vie de mes Frères et sœurs, je ne suis pas fier d'être Guinéen.

FOULAPHOBIE?

Tout porte à croire que OUI. Ne nous leurrons pas. Il y a cette haine viscérale dans les cœurs de certains Guinéens qui se croient comme investis d'une mission divine de barrer la route à toute âme PEULH en quête d'une portion du pouvoir dans ce pays. Sinon comment comprendre le mutisme lâchement coupable de certains Guinéens face au combat pour leur propre destin, de meilleures conditions de vie?  Ce qui est incroyable et pathétique, cest l'expression outrageusement passionnée mais pleine de haine avec laquelle cette portion de GUINÉENS Gonflés se lâchent sur cette ethnie. Parce que mangeant dans la grande assiette du pouvoir, ces individus se croient immortels, intouchables. Ko le petit Peulh là n'aura jamais le pouvoir. Pourquoi? Ils répondent "Parce qu'ils se vengeront". De quoi? Ils te répondent "Pour toutes ces souffrances qu'ils ont endurées". Eauqué, genre vous faites exprès de leur faire subir ces mésaventures. Du coup, vous ne dormez plus la nuit par crainte qu'il vous rende l'appareil, à vous ou à vos enfants. Ironie du sort, vous allez beau mener ce combat préalablement vain, vous ne ferez que renforcer leur sentiment d'être laissés pour compte et, comme les juifs en Egypte, ils s'affranchiront un jour de la main des pharaons sournois que vous avez toujours été. Bref, leur jour finira par arriver et croyez-moi, il n'est pas loin. Les indicateurs, je ne vous les fait pas compter: démographie, Opportunités aventuresques, hautes études, investissements colossaux dans les domaines de l'immobilier, du négoce, etc. Continuez à vous donner de l'insomnie en vain. L'effet boomerang de l'histoire vous rattrapera.

En effet, il m'est arrivé de tenir des débats avec des personnes gonflées de ce genre. Et je les ai toujours donné une claque en leur faisant comprendre par A+B-C/Z qu'ils n'étaient, non seulement pas plus Guinéens que les autres mais surtout qu'ils souffraient d'une MALADIE CERTAINEMENT CURABLE MAIS PIRE QUE LA PESTE à savoir L'ETHNOCENTRISME AIGÜ. Hmmm ... Cela vous étonne que je parle d'ethnocentrisme à l'encontre de Guinéens non-peulhs, n’est ce pas? Alors faisons une remontada sur la notion de repli 👇🏿

DU REPLI IDENTITAIRE ...

En sociologie, on nous apprend que l'ethnocentrisme est un comportment HUMAIN qui consiste à juger/traiter les autres de par son inscription sociale (l'ethnie etant la reference). Par syllogisme donc, nous serions tous naturellement ethnocentristes parce qu'issus de cultures différentes et percevant la nôtre comme étant la plus épanouissante. Exemple: Je suis Toma et je pense que le tôbögui (tombö pour d'autres) est la meilleure sauce en Guinée. À priori, quoi de plus normal que de penser ainsi (je suis Lomagui). SAUF que mon postulat deviendrait insensé et préjudiciable quand je m'engage à refuser aux autres le droit de remettre en cause ma thèse en me faisant goûter leur sauce avec l'espoir qu'elle me plairait encore plus. Voici toute la raison d'être de la démocratie: Faire goûter de nouvelles sauces pour tuer le sentiment d'unilateralité. Les Guinéens comprennent-ils cela? Oh que diable, NON. NON de chez Non.

Maintenant revenons à nos mots et tons sur la question du repli identitaire/communautaire, genre comment le dilluer, le déradicaliser (parce quil ne disparait jamais complètement)? CERTAINEMENT EN TRAVAILLANT À CE QUE TOUS SOIENT ASSOCIÉS AU PARTAGE DE LA RICHESSE NATIONALE. Le grand succès du Président @Paul Kagame du Rwanda est illustrateur de cet état de fait. Maintenant revenons en Guinée: La balance du partage est-elle équilibrée? Biensûr que Non. D'aucuns me diront "Mais Max,Tous les regimes créent de nouveaux riches. C'est inévitable". Je suis d'accord avec vous, mais à quel Prix? A celui de la division ethnique? Au Prix du musellement? Au prix de la courbette devant l'évidence au détriment de son peuple? L'objectif de tout pouvoir responsable est de travailler pour tous, même pour ses adversaires afin que se dissoute ou du moins, se dillue le sentiment d'être en marge du développement.

Ce qu'il ne faut pas oublier que c'est un INSTINCT NATUREL et HUMAIN de se replier sur soi-même quand on est déshumanisé, spolié, matraqué. L'histoire des révolutions vous font comprendre cela. Vous vous mettrez toujours sur la defensive dans les moments de danger. La communauté Peulh commet-elle donc un péché en le faisant? A vous de repondre à cette question. Attention, je ne suis pas entrain de justifier la violence. Je suis juste entrain dexpliquer les tenants et aboutissants du Cas Guinéen.

Si vous avez remarqué au départ, certains d'entre nous étaient dibutatifs quant à l'originalité du combat mené par les militants de l'opposition. La vérité qui se dégage aujourdhui, c'est que les politiques notamment le pouvoir actuel a su profiter de notre naïveté pour diaboliser cette opposition, car nous les plus jeunes n'étions pas là quand elle était aux affaires. Du coup, la rhétorique selon laquelle "L'enfer, cest CELLOU ou SIDYA" s'est installée progressivement dans notre subconscient renforçant ainsi le sentiment de repulsion, de méfiance envers ces derniers. Mais avec les tueries ciblées et de trop, sur internet, nous assistons malheureusement au scenario "Je suis fier d'être peulh". Je dis bien "malheureusement" parce que cela dénote bien que L'ETAT GUINEEN A ÉCHOUÉ à faire primer le sentiment national sur le sentiment ethnique, chose qui va coûter cher à la Guinée dans un futur proche si rien n'est fait. Cette marque de repli solidaire face aux tueries est compréhensible. Et si la vérité n'est pas établie, les positions vont se radicaliser créscendo, des amitiés en paieront les frais, et la terreur va s'installer dans nos quartiers pour les 6 voire 12 prochaines années. 😭😭😭 Est-ce cette Guinée qu'ont voulu les pères de l'indépendance? J'en doute très fort.

VOUS ÊTES ÉTONNÉS PAR LE MUTISME DE LA SOCIÉTÉ CIVILE GUINEENNE, N'EST CE PAS?

Bha moi je ne le suis pas. Depuis le début de cette aventure, j'observe avec le plus grand dedain cette frange muette de la société civile à deux balles qui, dans un 1er temps ne sest pas associée au combat noble du FNDC parce que comme tout bon Guinéen aigris, l'initiative n'était pas venue d'elle. Donc ils n'ont pas voulu évoluer sous le coupe d'une initiative venant de Mr. Abdourahmane Sanoh et al (avec qui ils avaient visiblement des antécedents). Après je les ai accordé le bénéficice du doute comme quoi, ils se rangeraient avec l'annonce de la candidature du PRAC. Là aussi, aucun signe de leur part. Après ce simulacre d'élection, ils viennent nous chantonner que "Rien n'est gagné, rien n'est perdu". What the fuck !  🙄 Je trouve que la dénomination société civile ne vous sied pas si c'est juste faire la Une des medias avec des propos citationnelles foncièrement partisans et laisser votre peuple dégringoler. Je ne serai pas étonné de voir ces mêmes personnes appeler à une paix à deux balles, après validation de la victoire du PRAC.

La question qui me repasse dans la tête est la suivante: LES GUINEENS AUSSI HYPOCRITES SOIENT-ILS MERITENT-ILS TOUJOURS QU'ON SE BATTE POUR EUX? Je m'éfforce de penser que Non. Pourtant, mon esprit me dit que OUI. Oui parce que l'histoire des grandes révolutions montre que  certains peuples ont tellement été spoliés, opprimés que la majorité avait fini par considerer que l'oppression était la norme. Mais, il a toujours fallu qu'un petit groupe de revolutionnaires vienne libérer les esprits de ces chaines intérieures pour que même les valets de chambre comprennent que cette lutte était faite pour la postérité. On ne peut essuyer de tels sacrifices et lâcher prise à l'orée de la victoire. Mais que faire maintenant dans le cas Guinéens?

JE NE METTRAI PAS DE LHUILE SUR LE FEU ...

 Je scande toujours haut et fort que dans l'histoire de la Guinée CELLOU n'est pas un Saint, le PRAC non plus d'ailleurs. Mais faut-il faire comprendre au peuple de Guinée que "Tous les pecheurs ont un avenir." Quand je me suis engagé dans le combat pour l'alternance, je mefforcais de rester campé sur l'affirmation de Mao Tsé Tung: "La politique est une guerre sans effusion de sang tandisque la guerre est une politique avec effusion de sang" . Avec cela en tête, je contrôlais mes actions et reactions. Je suis parti du principe que le PRAC (que J'aime beaucoup et pour qui j'ai voté par le passé) nous a gratifié d'un départ à partir duquel un nouveau Président pourrait décoller. Mais À 82 ans, je le concevais ancien Président à l'image de Rawlings du Ghana. Je n'ai jamais perçu Sekoutoureyah en Maison de retraite. Mais grande et douloureuse fut ma surprise de me rendre compte qu'en fait, le dessein de l'homme était de choper 22 ans de pouvoir dans ma courte vie de mortel, et cela, sans mon consentement. Jai refusé et je me refuse toujours de croire en l'indispensabilité d'un homme sur terre. TOUT LE MONDE EST VALABLEMENT REMPLACABLE DANS CETTE VIE. Mais faut-il s'asseoir et laisser passer les choses? Je crois que NON. Parce que comme le disait l'autre "Cest Dieu qui donne mais cela ne voudrait pas dire que ça tombe du ciel'. Seule la lutte libère. Il faut donc de la responsabilité. Et c'est là que j'en appelle aux SAGES et RÉLIGIEUX. Excusez-moi, je suis peut-être un enfant trimballé par la fougue de la jeunesse. Mais face à la supercherie qui laisse des cadavres dans nos rues,  je ne peux me taire. Il suffit de sortir de la Guinée pour se rendre compte de l'état piteux de notre niveau de développement.

Chers SAGES et RÉLIGIEUX,

Je fais recours à vous comme solution ultime à cette crise parce que nous sommes en Afrique. Votre pouvoir de persuasion/dissuasion est incontestable aussi bien sur les masses que sur les pouvoirs publics. En plus, nos institutions étatiques sont déjà biaisées, décredibilisées. Alors VOUS nos leaders réligieux, parlez au PRAC au nom de ce peuple. Dites lui de ne pas s'inquieter. Que la Guinée n'ira pas en vrille après lui. Qu'il peut s'en aller en paix. Dites lui que nous lui avons respectueusement temoigné notre mécontentement le 18 Octobre 2020 en lui sanctionnant aux élections, histoire de lui faire comprendre que nous voulons un nouveau départ. Et que cette élection, il ne l'a pas gagnée en âme et conscience. Dites lui que les Guinéens conscients savent que son bilan n'est pas complement négatif. Il a fait ce qu'il pouvait et nous en sommes reconnaissants.  Que nous savons très bien dans quelles conditions économiques austères il a pris le pouvoir en Guinée et où il nous a propulsés. Dites lui que son entourage lui a fait trahir son passé car le contrat que nous avions signé avec lui en 2010 stipulait clairement 2 mandats, pas plus. Dites lui que nous ne voulons plus d'un coup d'Etat en Guinée parce qu'il serait retrograde. Dites lui enfin que s'il aime la Guinée, il vous respectera en suivant vos conseils.

MOT DE LA FIN : A tous, je n'ai pas fait ce post pour plaire à qui que ce soit, mais plutôt pour défendre la vérité, les pensées des plus profondes de nos concitoyens. MAIS même si c'est CDD venait demain et divisait ce peuple, je lui combattrai avec la même énergie. VOUS savez pourquoi? Parce que je deteste les gonflés et mes parents ne m'ont pas envoyé à l'école pour faire le mouton, mais plutôt savoir reflechir au bien-être de mon pays. En attendant qu'il soit rendu/transmis à Cesar ce qui revient à Cesar, AMOULANFÉ ...

Votre frère,

Maxim Dopavogui

 

Monsieur le Président, pourquoi vous faut-il encore un mandat là où deux précédents n’ont pas fleuri ?

Monsieur le Président,

Pourquoi vous faut-il encore un mandat là où deux précédents n’ont pas fleuri ? Pourquoi faut-il qu’aucun de nous ne soit assez bon pour tenir le gouvernail après vous ? Pourquoi faut-il que vous alliez puiser dans les méandres de nos sensibilités ethniques pour charcuter et dépecer une nation que nous vous avons généreusement confiée ? Pourquoi…

Pourquoi faut-il que nos frères soient traqués, déshumanisés, bestialisés, chosifiés, réifiés ? Pourquoi faut-il aigrir la soupe à ceux qui vous ont offert gîte et couvert ? Pourquoi faut-il que vous leur serviez le deuil à la place du kola ? Pourquoi faut-il que vous leur tendiez la note pour des soins qu’ils vous ont prodigués par un naïf amour ? Pourquoi…

Pourquoi faut-il qu’ils se couchent à dix ans quand vous continuez, vous, à quatre-vingt-dix ans encore, à nourrir vos rêves des dix ans ? Pourquoi faut-il que leurs vies servent de marchepieds à cette folle furie ? Pourquoi faut-il que du sang d’innocents enrougisse les marches sombres et périlleuses de ce sinistre dessein ? Pourquoi…

Monsieur le Président,

Pourquoi a-t-il fallu qu’elle aussi soit fauchée, elle, telle, avec sa miche de pain comme arme et ses pièces de monnaie comme seules munitions ? Pourquoi a-t-il fallu qu’il soit nécessaire de l’arracher à la mamelle, lui, ce garçonnet vieux de trois ans, qui découvrait goulûment la vie que Dieu lui avait confiée ? Pourquoi…

Ce combat de coqs vainqueur-vaincu n’est guère ma tasse de thé. Comme à votre habitude, vous finirez par vous dégoter un compromis acceptable à dérouler sur le sang de la naïve générosité de nos martyrs. Votre adorable petit frère saura s’en contenter de sa louable et légendaire docilité. Mais bref.

Monsieur le Président,

Je vous prie d’arrêter votre char. Je vous prie de reboucher vos canons. Je vous prie de rengainer votre hardiesse. Les fils et filles de Guinée ne sont pas une menace. Non. La menace, la vraie, c’est ce fumeux projet de troisième mandat qui dénie à tout un peuple sa capacité et son droit à puiser dans ses ressources propres les éléments même de sa destinée.

Certes, dans les palais du roi, la vérité n’est pas la plus commune des denrées. Mais à l’arrivée, au soir de toutes ces vaines vacuités, vous devrez répondre à la plus grande des questions de l’histoire : pourquoi ?

Travaillez à y répondre dès aujourd’hui. 

Un fils perdu.

Tamba Zacharie Millimouno,
Journaliste

 

Retour sur une semaine de grand danger…

Gandhi, citoyen guinéen

 

Un patriote de Kankan parle à Alpha Condé


Imprimer   E-mail
12 septembre 2021
Depuis le 5 septembre circulent des informations sur les humeurs de Monsieur Alassane Dramane Ouattara après la mise hors d’état de nuire en Guinée de Monsieur Alpha Condé. Même s’il faut douter des ...
Les révélations selon lesquelles Alhassane Ouatara constituait un commando para pour venir ...
Vingt-quatre heures à peine, le coup n’est pas encore tout à fait assuré, que déjà les murs de ...
Chers compatriotes, chers amis et partenaires de la Guinée, Hier 05 septembre 2021, les Guinéens ...
Après leurs campagnes de corruption et de gaspillage des ressources financières du pays pour le ...