« La Guinée est petit à petit sur les pas du Mali de IBK » selon un opposant

En Afrique de l’Ouest, les Etats, excepté la Mauritanie esclavagiste qui veut échapper à la justice communautaire, ont décidé une intégration économique et sociopolitique qui garantit la libre circulation des biens et des personnes dans l’espace CEDEAO avec une Cour de justice au-dessus de leurs plus hautes juridictions (Cours Suprêmes ou Constitutionnelles).

Dans les pays membres dont la Guinée, les passeports et mêmes les cartes d’identité sont désormais de la CEDEAO. Selon les textes, les hommes et leurs biens sont libres de leurs mouvements dans cet espace. Le dictateur guinéen qui crache sur sa propre Constitution n’en a cure !

 

Urne électorale du régime condé

 

Les Putschistes ferment toujours les frontrières jusqu'à ce qu'ils s'assurent avoir totalement le contrôle du pays.

Dans la perspective de l’accomplissement du coup d’Etat pour son maintien au pouvoir avec une apparence légale, Alpha Condé qui a opéré un coup d’Etat constitutionnel le 22 mars et s’apprêtait à opéré le coup d’Etat électoral qui devrait parachever le processus le 18 octobre 2020, a ordonné le 27 septembre la fermeture des frontières avec trois pays voisins de la Guinée à la tête desquels il considère que les Peuls sont influents: le Sénégal, la Guinée-Bissau et la Sierra Leone. Les Guinéens et les citoyens de ses pays qui y vont ou reviennent sont arrêtés et séquestrés comme des ennemis. Pire, le régime RPG se sert aujourd’hui de l'armée et des Donzos contre ces personnes, citoyens de la CEDEAO comme le régime malien de IBK l’avait fait en conduisant le Mali dans une guerre civile généralisée. Pourtant, il est connu de tous que pour les Donzos guinéens qui sont une milice armée du parti au pouvoir RPG, les ennemis, ce sont des opposants au régime condé et les communautés auxquelles ils appartiennent, en particulier les Forestiers et les Peuls. Ce n'est donc qu'une question de temps pour que la Guinée d’Alpha Condé connaisse le sort du Mali ou du Soudan.

« Si ces personnes étaient rebelles, est-ce que les gardent guinéens allaient leur mettre la main dessus si simplement et que ce soit des enquêtes qui déterminent s'ils le sont ? Du n'importe quoi ! Des rebelles auraient tué des gardes guinéens pour entrer et non se soumettre à un contrôle d'identité. Alpha Condé est un démon qui apporte du malheur à la Guinée et à toute la sous-région. Si les militaires guinéens aiment leur patrie, leur vie et leurs familles, alors ils doivent arrêter l'homme de Pinet avant qu'il ne nous conduise dans un chaos qui serait difficile à maîtriser et qui ferait pleurer tout le monde en Guinée », écrit le leader du BAG, Sadio Barry sur son compte Facebook.

M. Kabirou Diallo réagit aux déclarations des leaders politiques qui tentent de justifier ces actions arbitraires d'Alpha Condé:

Si votre Browser ne soutient pas HTML5 audio. Cliquer ici pour télécharger le fichier audio.

 

GUINEEPRESSE.INFO

Imprimer   E-mail
26 février 2021
« La différence entre vous et un président français, c’est qu’un président français respecte sa constitution. Un président français n’envisagerait pas un instant de violer la constitution pour ...
Aminata Barry : « Un reptilien humanoïde à longue queue n'exprimera que sa nature ! »
Alpha Condé : « Vous savez, les guinéens n’ont pas honte, ils ont peur. Alors c’est comme la ...
Par l’irresponsabilité du régime RPG d’Alpha Condé qui a caché le cas et permis la propagation du ...
De Mouctar, il y’a 3 choses: 1-il dit qu’il a mouillé le maillot. Mais de quoi est mouillé ton ...