chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Guinée : Alpha Condé, plutôt dans la logique d'un référendum que d'organiser les législatives

En 2010, le vieux Alpha Condé, faible de 18% au premier tour de la présidentielle, était prêt à tout pour avoir le fauteuil provisoirement occupé par Sékouba Konaté, intérim de Moussa Dadis Camara, chef de l'Etat, officiellement en convalescence et traitement au Burkina Fasso.

Le vieux de 73 ans d'alors, Alpha Condé, se disait même prêt à faire tout juste une partie du premier mandat, trois (3) ans, pour enssuite céder le pouvoir à Sékouba Konaté. Il n'était même pas question de second mandat pour l'opposant historique à la Guinée qui a eu le privilège qu'on modifie la Constitution du 23 décembre 1990 qui limitait l'âge des candidats à 70 ans, l'excluant de fait. Il s'agissait là pourtant d'une Constitution que le RPG d'Alpha Condé lui-même a approuvée et qui fut adopté par référendum national.

Pendant la transition, Alpha Condé et les responsables des forces vives qu'il avait achetés, au dire de son allié et taupe sous le régime conté, Malick Sankhon, en personne, ont profité de la faiblesse de son grand potentiel adversaire et poids lourd politique du pays, Cellou Dalein Diallo, pour faire changer la Constitution afin de lui permettre d'être dans la course électorale. Le même adversaire suivra ses pas en faisant son jeu jusqu'à le faire installer sur le fauteuil présidentiel comme le premier président démocratiquement élu alors qu'il ne vaut que 13% de l'électorat guinéen (les 18% qu'il a obtenus répresentaient le cumul de ses voix et celles de son allié Jean Marie Doré qui a préféré le poste de Premier ministre de la transition). Une trahison de l'élite guinéenne et des faiblesses avérées de Cellou Dalein Diallo qui ont fait qu'Alpha Condé est devenu arrogant, pervers et sans aucun respect désormais pour la Guinée et son peuple. Alpha Condé se voit donc permis de tout dans notre pays et de rêver mourir au pouvoir. Une erreur de calcul qui pourrait lui être fatale et plonger la Guinée dans le chaos.

Aujourd'hui, le vieux octogénaire Condé a prolongé, par décret, de façon illimitée, le mandat des députés pour organiser un Référendum lui permettant de changer la Constitution qui l'empêcherait de se maintenir légalement au pouvoir après 2020. En lieu et place des législatives, parce que le temps et les moyens ne permettent plus d'organiser trois (3) consultations nationales avant la fin de son dernier mandat. Pour y arriver, le chef de l'Etat ne lésine pas sur les moyens et est prêt à tout. C'est ainsi qu'il a :

- fait usage de la planche à billet en éditant de nouvelles coupures d'argent (créer de la monnaie-papier à des fins personnelles, aux conséquences dramatiques pour l'économie du pays), les billets de 20 000 FG. Selon certaines rumeurs, c'est pour avoir de l'argent frais qu'Alpha Condé a finalement commencé à négocier personnellement avec le milliardaire israélien Beny Steinmetz auquel il retira les blocs de Simandou en l'accusant de les avoir obtenus par voie de corruption. 

- militarisé le fief de l'opposition en renforçant le dispositif armé dans la région du Fouta, notamment à Labé avec des agents et soldats choisis ethniquement à dessein. A Conakry, il installe des PA sur l'axe Hamdallaye-Bambéto-Cosa-Sonfonia dans la commune de Ratoma pour pouvoir empêcher ou tuer dans l'oeuf toute initiative de contestation.

- mobilisé les anciens militaires et des rebelles qu'il avait utilisés contre le régime de Lansana Conté (les putschistes Commandant Yaya Sow qui est son beau-frère, Kader Doumbouya, le Colonel Aboubacar Sidiki Diaby qui se présente comme chef de la rebellion qui a attaqué la Guinée entre 2000 et 2002 faisant des milliers de victimes en Forêt et en Basse Côte),

- mobilisé et financé les jeunes imams formés au Maroc pour faire du porte-à-porte dans les fiefs du parti au pouvoir et les milieux malinkés pour les convaincre d'adhérer au projet du référendum et de son maintien à vie à la présidence de la République en brandissant la menace d'une arrivée des Peuls au pouvoir si on ne le soutient pas.

- mobilisé des hommes et femmes de quartiers comme les Sow Pullo, Lamarana Barry et autres pour corrompre les jeunes et vieux peuls difficilement accessibles au pouvoir pour leur faire accepter l'idée et les rallier à son projet, contre de l'argent. Malgré toutes les violences subies par la population de Ratoma, ces activistes remunérés d'Alpha Condé continuent leurs basses oeuvres dans la banlieue sans la moindre crainte. Alors que le pouvoir prétend que les jeunes de l'axes sont armés et violents.

Info récente : Alpha Condé qui a besoin de ses partisans dans leur totalité a stoppé, la semaine passée, les sept (7) audits que le Premier ministre Kassory Fofana a récemment ordonnés au nom de la bonne gouvernance et du Président de la République qui avait signé un décret à cet effet.

Commentaire d'un intellectuel togolais au sujet d'Alpha Condé: << Il est terre à terre, il insulte tout le monde. Alpha Condé, c'est Moussa Dadis Camara un peu raffiné >> (Suivre).

Par ailleurs, Alpha Condé aurait pris contact avec le leader du PEDN pour le convaincre à se rallier de nouveau à lui, vu que le parti de ce dernier pourrait sensibiliser la population malinké contre son projet d'un troisième mandat illégal. De source sure, Alpha Condé a envoyé des émissaires et fait toutes sortes de promesses à Lansana Kouyaté qui, est resté pour le moment intraitable en rejettant les avances du dictateur paniqué à l'idée de devoir quitter bientôt le pouvoir.

Au délà d'Alpha Condé, nous mettons son entourage actuel, les hauts cadres de l'Etat et ses démarcheurs en garde: Alpha Condé est un octogénaire se trouvant au crépuscule de sa vie. S'il était sage et digne du crédit d'opposant historique à la dictature qu'on lui accordait, il aurait fait la promotion de la paix et de la démocratie en Guinée. Pas le contraire. Ceux qui le suivront dans ce projet criminel voué à l'échec seront ceux qui payeront cher pour cette forfaiture, cette déloyauté et haute trahison à l'égard de notre peuple.

Quant à Beny Steinmetz, nous espérons qu'il ne va pas se compromettre davantage et risquer de perdre encore plus gravement en tombant dans les filets d'un despote octogénaire qui est entrain de brader les ressources d'une nation qu'il a trahie.

GUINEEPRESSE.INFO


Imprimer   E-mail
20 avril 2019
Forum économique d’Abu Dhabi en 2013, de Bruxelles en Octobre 2018, de France en juin 2018 et maintenant du Canada en 2019, pour ne citer que ceux-là, tous ont été organisés par le gouvernement ...
  11/04/19 Bordeaux 02:12 J'avertis Et, ça n'était un rêve Où j'ai vu cette ville se ...
Où est la logique dans les paroles et actions d’Alpha Condé ? Il passe son temps à vilipender les ...
Depuis hier, 6 avril 2019, l’ancien opposant Mouctar Diallo est dans un tournoi intitulé ...
Alpha Condé est au crépuscule de son règne. Le grand héros du régime du Rassemblement des Pourris ...

Portrait: Barry III

L'AMBASSADEUR DE RUSSIE

MANIFESTATION DU CFC

C'ÉTAIT EN 2014

Publish modules to the "offcanvs" position.