Le Président Condé mérite bien trois mangas


Ce n'est pas parce qu'on en a assez d'AC qu'il faut le faire partir n'importe comment. Le départ coûte que coûte d'Alpha Condé pourrait coûter cher à la Guinée.

Après une période de longs et douloureux sévices administrés à ce pays, l'ancien opposant "historique" n'est plus aussi hystérique qu'en 2010. Il a vieilli mais il ne s'est pas bonifié. Il reste vorace et veut se cramponner au pouvoir en tripatouillant la Constitution afin de brigander un troisième mandat.

Avec au moins bac+40 Alpha Condé n'est certainement pas le brillant intellectuel qu'il aurait souhaité apparaître mais c'est un aventurier malin et un politicard hors pair. On peut l'aimer ou ne pas l'aimer mais l'erreur fatale serait de le sous-estimer. C'est un ennemi redoutable, car sa capacité de nuisance est intacte. 

Avec ses seules ressources minières, la Guinée pourrait procurer à ses habitants une santé de fer. Malheureusement seule sa caste dirigeante bénéficie d'une santé ! D'aluminium, cette fois !

Dans une planète où beaucoup de pays souffrent d'un déficit hydrique, le nôtre vient d'être inondé de partout, bloquant la circulation des biens et des personnes. Que d'eau sur la presqu'île du Kaloum ! On a vu de terribles images de désespoir.

AC n'est pas responsable de la pluie ( heureusement) mais, comme gouverner c'est aussi prévoir, il reste coupable des dégâts constatés.

En effet, c'est à l'Etat de développer et d'entretenir le réseau routier, de construire des ponts etc. C'est surtout à lui de créer un climat politique, économique et social permettant aux populations de se prendre en charge dans de meilleures conditions, de construire de bons logements, d'acquérir une bonne nourriture et de bénéficier de meilleurs soins médicaux.

Ironie de la situation, la Guinée n'a pas d'électricité et d'eau courante mais ses habitants, plongés dans le noir, sont toujours mouillés par les pluies. Conakry est tellement sale que la nature lui fournit des bains de boue ou de poussière.

Pendant que la Guinée est trempée et boueuse, AC, qui n'est pas mouillé, continue à la tromper. Que fait-il de nos recettes minières? Curieusement aucun ne pose au pouvoir en place cette question toute simple: Où sont nos sous?

Si l'"opposition" officielle est muette, c'est qu' AC, qui n'est plus au pain sec, l'arrose copieusement. Qui peut parler clairement la bouche pleine? Elle est bien mouillée (c'est bien le cas de le dire), cette poule plumée UFDG que le coq RPG manipule à sa guise ! 

Ce n'est pas avec ce poulailler RPG/UFDG que la Guinée va s'en sortir.

On parle trop de "troisième mandat". On est fatigué avant de comprendre de quoi il s'agit. Une autre façon de dire que le Président AC veut un troisième mandat, c'est d'affirmer que Cellou Dalein Diallo est encore candidat au poste de "chef des filous de l'opposition".

AC ayant énormément de sous, veut encore le pouvoir politique; CDD aurait aussi des sous mais veut-il le pouvoir autre qu'économique? Cette réflexion mérite débat et pas seulement qu'au sein de l'UFDG dont le leader n'est clair que de teint mais pas dans le comportement.

A force de fréquenter un boiteux, on finit par boiter ! CDD a toujours accompagné AC. Est-on obligé d'accompagner, les yeux bandés, un accompagnateur? Quand comprendra-t-on qu'il est inutile, stupide, irresponsable et criminel d'aller à des élections sur la base d'un fichier électoral faussé ?

AC, lui au moins, se donne les moyens d'obtenir ce qu'il veut. Il voulait, à n'importe quel prix, être Président d'une République. Il a su se faire élire "démocratiquement". Il voulait un second mandat, constitutionnellement prévu, il l'a obtenu. Il veut un autre mandat supplémentaire. Comme la Constitution en vigueur ne prévoit pas ce cas de figure, il est en quête d'une autre constitution conforme à ses désirs.

Pourtant, il serait temps qu'AC passe la main ou plutôt lève le pied (de préférence celui duquel il ne boite pas !). Il a déjà fait main basse sur les recettes du pays. A présent, il piétine la Constitution, aidé en cela par des membres de sa famille politique comme le Pr. Zogbélémou Togba qui aura du mal à se remettre juridiquement du K.O. que vient de lui infliger sur le Net le juriste Ibrahima Sory MAKANERA.

Un professeur pouvant en cacher un autre, on ne sait pas du Pr Togba ou du Pr AC qui est le clone de l'autre !

Beaucoup veulent le départ d'AC. Je les comprends. Il faudrait pourtant qu'il reste, non pas à la tête du pays mais simplement au pays. Pourquoi laisser filer un filou qui a accumulé une colossale fortune à l'extérieur ? Il doit résider en Guinée pour y rapatrier ce qui a été soutiré à nos populations.

On a besoin d'AC en Guinée, non pas comme Président de la république mais dans une résidence publique afin qu'il sache ce que les Guinéens pensent vraiment de lui. La punition par le regard. Celui que certains qualifient encore de "père de la nation" mais qui a été, en réalité, la "peur de la nation" pourra regarder des mangas, ces dessins animés japonais. 

Quant à l'autre "peureux de la nation", les Guinéens verront également s'il se sent toujours heureux.

Je vous salue !

Kylé DIALLO


Imprimer   E-mail
17 novembre 2019
Alpha Condé déclare à la fin de son règne, qu’aujourd’hui nous avons deux Guinées. S'il avait été un chef honorable et respectait les lois du pays, serait-on en arrivé à cette division nationale ?
En Guinée, les forces de sécurité ont été reformées par le clan au pouvoir dont les principaux ...
<< Il est temps de passer à la barre supérieure, appeler le peuple dans son ensemble pour ...
Encore hier, le peuple a manifesté comme le FNDC l’avait fait savoir depuis une semaine.
Le jeudi 14 novembre 2019, à l’image des autres dates déjà historiques comme celle du 7 novembre, ...