Guinée : le président de la CENI, Maître Kébé, ne fait pas honneur à l’Ordre des avocats qui l’a désigné.


Le président de la CENI est un avocat, son métier l’oblige presque à connaître tous les méandres des lois, mais il est incapable de respecter l’article 17 de la loi organique portant code électoral qui dispose : La période de révision des listes électorales est fixée du 1er octobre au 31 décembre de chaque année.

Nous sommes le 12 septembre 2019, rien n’est fait pour réviser les listes électorales à partir du 1er octobre prochain. Il se permet d’affirmer au premier ministre que la CENI est prête à organiser les élections législatives.

L’audit du fichier électoral a révélé 1,5 millions d’électeurs fictifs, il n’en tient pas compte, c’est un stock de voix garantis pour le RPG notamment en Haute Guinée où il gagne en moyenne 95% des voix.

Je pense, qu’il ne fait pas honneur à l’Ordre des avocats qui nous a envoyé le pire des représentants de la CENI.

L’intelligentsia de notre pays doit se réveiller pour combattre la médiocrité. Il est inacceptable qu’on soit la risée de nos voisins de l’espace CEDEAO. Partout ailleurs, on assiste à une prise de responsabilité des élites, sauf en Guinée. Il faut que cela change.

Je demande que le Conseil de l’Ordre des avocats le convoque pour qu’il s’explique sur ses manquements qui n’honorent pas la profession d’avocats. Il n’a pas le droit de prendre la responsabilité d’organiser des élections sans procéder,comme prévu par la loi organique, à la révision des listes électorales.

 

Alpha Saliou Wann


Imprimer   E-mail
15 octobre 2019
« Nous en appelons surtout à une prise de conscience de nos agents de sécurité ! Ne braquez pas vos canons contre le peuple, votre peuple, qui proteste légitimement contre un homme qui ...
Les victimes ont été attaquées avec des armes de guerre à domicile, chez elles, pas dans la rue ...
Nous avons des premières images de la manif que le régime RPG d'Alpha Condé tente d'empêcher par ...
Les manifestations ont commencé ce matin à Conakry dans un désordre total, avec des violences qui ...
« Ce que nous sommes entrain de vivre aujourd’hui en Guinée, est comparable à ce qu’on a vécu ...