Entre le choléra et la peste, nous choisissons la santé !

Le débat fait rage sur la toile. Qui de Lui ou d'Elle devrait-on s'enorgueillir aux noms de la rectitude, du professionnalisme et du mérite intellectuel ?

Lui, aussi "docteur en économie" soit-il, sorti d'une grande université américaine, il eut besoin d'un interprète pour lui traduire l'anglais, censé être sa langue d'études des années durant...

Malgré une expérience acquise au sein d'entreprises de grand renom, de dimension et portée internationales (dit-on), l'expertise y afférente qu'il offre à la Guinée, est celle d'un faussaire, dont la témérité est à la hauteur du simulacre crucifiant toute crédibilité étatique, à défaut de s'en remplir les poches, tel un boulimique assouvirait sa faim en plein carême !

Maintenant que les tréfonds qui caractérisent des relations humaines prévalant au sein du gouvernement ont été mis à nu, nous découvrons "qu'il y a Ministre dans ministres" !

Elle, ayant été responsable des gros dossiers au sein de la BAD et du FMI en sa qualité d'économiste supérieure entre autre, est intelligente, rigoureuse, professionnelle, et refuserait de tremper dans l'opprobre d'une misérable supercherie, au risque d'entacher une renommée fondée sur le travail et la rectitude.

Certes !

Il aura fallu le malheur causé par Corona, pour que les dissensions entre Elle et Lui se fassent connaître; l'hécatombe causée par Koro à l'endroit des Guinéennes et Guinéens dont des enfants et femmes en majorité, dans le processus mortifère de l'imposition au peuple d’une nouvelle Constitution taillée sur mesure pour Alpha Condé, ayant manqué de cette adresse.

Car si Lui à dit trois fois "oui" à la nouvelle Constitution, Elle, ne s'en est point dissociée non plus, se rendant ainsi, contrairement à d'autres, complice de la forfaiture et de la commission des crimes qui en découlent.

Alors, une intelligence au service d'une dictature a-t-elle plus de mérite qu'un brigandage au service de cette même dictature ?

Les véritables patriotes que nous aimerions voir aux commandes de notre patrie, sont ceux mettant leur intelligence,  habileté, professionnalisme et connaissance au service de la Nation, pour l'émancipation des Guinéens et du développement de la Guinée !  Ceux-là se doivent d'être intègres et dotés d'une probité et d'une loyauté,  non pas à l'endroit d'un homme ou d’un système dont ils bénéficient des largesses, mais bien à l'endroit du peuple dont ils sont redevables.

Si hier les intelligences et expériences s'étaient employées à faire entendre raison, l'appel à l'Union Sacrée de la Nation pour la maîtrise de cette pandémie aurait eu sa raison d'être.

Aujourd'hui que c'est le "sauve qui peut" dans l'arène gouvernementale, il nous est demandé de choisir entre le choléra et la peste.

Le peuple, dans toute sa souveraineté, choisit de se guérir de ces pathologies infectieuses pour se faire une santé.

Aminata Barry,
Canada


Imprimer   E-mail
23 septembre 2020
Monsieur le leader de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, en politique, vous devriez voir plus loin que ce qui est devant vous !
Une fille guinéenne traitée par le griot malien Sidiki Diabaté comme on le faisait aux esclaves en ...
A l’intérieur du pays, l’administration et les fonctionnaires sont mobilisés pour l’élection du ...
« Coup de tonnerre » sans pluies à la CEDEAO.
La Cour constitutionnelle structure la dictature, c’est-à-dire, elle donne une assise, un ...