Démystifier le mystère Condé Alpha (Excellent article d'un Guinéen, suivi d'un commentaire de guineepresse.info)


Dans une sortie nauséabonde « L’autre Alpha Condé, le vrai » notre courtisan national tresse des lauriers au despote de Conakry pour entretenir le mystère Condé Alpha. Inutile de rappeler que notre pays est à l’image d’un Tibou Kamara. Eh oui !

Même quand le pseudo-journaliste fait semblant d’être honnête, l’odeur de la courtisanerie le poursuit. Mais comme le peuple de Guinée a un problème d’olfaction, il n’a pu rien pressentir de cette odeur incommodante !

C’est vrai qu’il est difficile de respirer à Conakry : ville des immondices et des excréments. On s’aménage avec une odeur pénible quitte à déclencher des crises !

En Guinée où la politique est devenue une affaire d’argent et de chauvinisme, nos pseudo-journalistes et ministres sont des courtisans éternels en quête de célébrité, de l’argent et des titres de noblesse. Leur seul souci est leur gain ; pas le bien du peuple. Le problème avec eux est qu’ils ne savent pas dire non au galvaudeur AC. Nos pseudo-ministres intriguent, conspirent et leurrent pour rester dans le cercle restreint des voleurs de la république.  

L’autre Alpha Condé, le vrai ?

Dans cette sortie notre pseudo-journaliste entretient trois mythes quand il s’agit du despote de Conakry : l’espoir, le démocrate, et le panafricain soucieux du bien-être de ses proches. Selon Tibou Kamara, son témoignage c’est « pour aider à connaître et sans doute à aimer », le despote de Conakry. Eh bien, c’est le bilan et les statistiques qui jugent un politique, pas les courtisans !

Selon Wikipédia, un mythe est une construction imaginaire (récit, représentation, idées) qui se veut explicative de phénomènes cosmiques ou sociaux et surtout fondatrice d'une pratique sociale en fonction des valeurs fondamentales d'une communauté à la recherche de sa cohésion1. Il est porté à l'origine par une tradition orale, qui propose une explication pour certains aspects fondamentaux du monde et de la société qui a forgé ou qui véhicule ces mythes. *

Pour démystifier le mystère Alpha Condé, je me propose ici de rappeler à notre courtisan national Tibou Kamara, le vrai visage du despote de Conakry

1- Le mythe de l’espoir

En 2010, AC n’avait obtenu que seulement 18% du vote des Guinéens toutes ethnies confondues. Il faut se rappeler qu'AC a été élu dans 8 préfectures sur 38 (les 6 de Haute Guinée, Beyla + Matoto). Ce qui veut dire que la majorité des Guinéens ne portait aucun espoir en lui. Dire que les Guinéens portaient un espoir en lui ne relève que du mythe. Alpha Condé n’espérait même pas être président en 2010 avec seulement 18% du vote, comment peut-il incarner l’espoir du changement ? Ce mythe vient de sa longue présence dans l’opposition guinéenne où le fer de lance était Ba Mamadou. La seule réelle manifestation, à laquelle il aurait pris part en tant qu’opposant, était celle de Coléah où il avait escaladé les murs pour se planquer et éviter des gendarmes qui étaient à sa trousse.

Aujourd’hui, président par circonstance de la Guinée, il envoie ces mêmes gendarmes pour assassiner et torturer les enfants guinéens dans des familles à Wanindra, Bambeto et Cosa. Quel drame ! De par son parcours, AC n’est qu’un marchand de rêves et un simple vendeur d'illusions. Le drame est qu’il y’ aura toujours des moutons, comme notre courtisan national Tibou Kamara, pour le suivre et le mystifier. C’est ce drame que vivent les Guinéens aujourd’hui avec cette affaire de 3ème mandat.

Je suis d’avis avec le courtisan Tibou Kamara quand il qualifie son bienfaiteur « d’homme obstiné et déterminé ». Obstine’ et détermine’, non pas pour construire des ponts, des écoles, des routes, mais à deviser son peuple, à le domestiquer et le déshumaniser !

Les années passent et AC ne prend pas au sérieux ses opposants. Et pire, AC maitrise mal ses impulsions, il ne cède rien, gagne tout, mais n’obtient aucun résultat pour le pays. Plus grave, il ne rencontre pas ou ne rencontre que peu de résistance de la part de ses opposants de telle sorte que les moyens violents et malhonnêtes dont il se sert le servent bien. Le régime d’AC est une catastrophe régionale dont les conséquences risquent d’être planétaires.
Pour garder son pouvoir, AC se renferme dans des rapports vindicatifs avec ses opposants qu’il traite de « des petits comptables, des rigolos et des nains politiques ».  Depuis neuf ans, c’est toujours le même son de cloche que l’on entend.

2- Le mythe de premier président élu démocratiquement

Le mythe le plus connu et le plus persistant quand on parle du despote de Conakry, c’est le fait d’avoir été le premier président Guinéen élu démocratiquement ? Ceci est archi-faux, car en 1958, le tyran domestique Sekou Touré avait plus de légitimité qu’AC en 2010. Il faut se rappeler qu'AC a été élu dans 8 préfectures sur 38 (les 6 de Haute Guinée, Beyla + Matoto). Pire encore sans les erreurs monumentales et les schismes de ses adversaires politiques en 2010, AC n’espérait même pas être un chef de village en Guinée à plus forte raison un chef d’état…  Mais ses affidés se servent de ce slogan pour tympaniser les paisibles citoyens. Et en 2015, après la réélection du despote de Conakry, je me demandais comment est-ce qu’un pouvoir arbitraire, irrationnel et contre-productif a pu se faire réélire avec "57.85%" du suffrage du peuple martyr de Guinée ?

Voici ce que j’écrivais en 2012 à propos d’AC dans mon brouillon, Guinée : un Nuage sans fin 3ème partie, “arrivé au pouvoir dans des conditions très obscures et à un âge proportionnellement au-dessus de la moyenne (rappelons qu’en Guinée l’espérance de vie est de 47 ans, à prendre ou à laisser), AC, certainement obnubilé par le pouvoir qu’il a tant voulu, a déjà oublié qu’après soixante-dix ans, chaque année, voire chaque jour est un sursis. Ainsi, au lieu de se battre contre le chômage des jeunes et des adultes, la pauvreté et l’exploitation de la Guinée par les puissances étrangères, il continue à verser le sang des Guinéens dans le seul but de mettre en place une véritable dictature.” Aulieu de s’accommoder aux usages des temps modernes (démocratie, liberté, développement durable), AC s’attache obstinément à suivre la tradition de ses prédécesseurs, à domestiquer et à déshumaniser les Guinéens

3- Le mythe du démocrate panafricaniste

La chimère de panafricaniste qui l’obnubile encore et encore est celle d’avoir été brièvement président de la Fédération des étudiants d'Afrique noire en France. Un dirigeant doit démontrer son aptitude à rassembler son peuple. AC, par contre, est le chantre de l’ethnostratgie politique en Guinée, qui se fait envieusement appelé « opposant historique ». Il préfère l’affrontement qu’il considère comme une opportunité pour s’éterniser au pouvoir, qu’à la sagesse et le retenu d’un Mandela qui aboutiront à la consolidation de la démocratie guinéenne. De par son parcours, AC, n’est qu’un vautour affamé de carénage, un loup plein de rages, un tueur de Guinéens ! Plus de 1000 morts politiques en 9 ans sans procès et sans même prendre la peine d'écouter les victimes. Il faut dire stop à cette dictature ! Il faut cesser d’obéir à un despote.


Barry Tutankhamon

 

Commentaire de Guineepresse.info

Tibou Kamara, l’homme qui peut manger au même moment à plusieurs tables ! Un homme qui est capable d'être un ami commun à des ennemis jurés !

C’est depuis le temps de Conté et du PUP qu’il s’est fait distingué au point de réussir à décrocher un décret de nomination comme Ministre. Depuis, il a toujours réussi à être avec tous les pouvoirs successifs du pays. Si jamais Cellou Dalein devient président, il est certain que Tibou Kamara continuera d’être Ministre en Guinée.

Tibou Kamara : l’ami d’Alpha Condé et de Cellou Dalein Diallo, Dadis Camara, Sékouba Konaté etc.
Cet homme, véritable prostitué politique de tous les pouvoirs en Guinée est-il si intelligent ou bien ce sont les hommes politiques guinéens qui manquent de discernement, de conviction et de principe ?

La réponse peut être la suivante :
Chaque homme politique qui ne pense pas établir une démocratie chez lui a besoin des gens comme Tibou Kamara pour faire des basses ou salles œuvres.

Articles recommandés :

1- Quand Tibou Camara défendait la candidature de Moussa Dadis Camara
https://www.youtube.com/watch?v=AFzDz-ITWvo

2- Tibou, encore Tibou et toujours Tibou !!!
http://guineepresse.info/doc/Tibou%20Kamara.pdf

 

Guinée après 10 ans de règne d'Alpha Condé qui promit  la démocratie. Tueries de Coyah le 12.05.2020

 

Guinée après 10 ans de règne d'Alpha Condé qui promit en 2010 de rattraper la Corée du Sud en 5 ans:


Imprimer   E-mail
28 juillet 2020
<< J’ai le regret de vous informer que je viens de perdre ma maman à Kankan par défaillance cardiaque survenue tard cet après midi. Mes condoléances à toute la famille ! >>
Ce sera une erreur gravissime pour l'UFDG et l'opposition de participer à une élection ...
« Au lieu de jeter la pierre à l’imam de Kankan, le foutre en prison et détruire sa Mosquée, ...
D’un fait divers bizarre de profanation du catafalque de Sékou Touré, resurgissent les fantômes de ...
« IBK n’a ni les capacités physiques ni les capacités intellectuelles pour diriger le Mali »