chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Qui ne dit rien consent! Ou quand les Guinéens de la diaspora se rendent complice des subterfuges de leur gouvernement

Forum économique d’Abu Dhabi en 2013, de Bruxelles en Octobre 2018, de France en juin 2018 et maintenant du Canada en 2019, pour ne citer que ceux-là, tous ont été organisés par le gouvernement guinéen, en partenariat avec divers bailleurs de fonds, dans l’objectif officiel d’attirer les investissements étrangers et de la diaspora guinéenne en Guinée. 

Pour se faire, ces foras promeuvent les potentialités des secteurs énergétiques, miniers, culturels et autres, en faisant valoir que notre pays en est un favorable aux investissements, dans une formule «gagnant-gagnant», avec comme résultat attendu, la prospérité de chacune des parties, y compris de la population par le truchement des retombées d’une saine économie.

Or, force nous est de constater l’état lamentable de l’économie guinéenne, laquelle est classée par le FMI, au 15ième rang des pays les plus pauvres du monde en 2018, position qui, selon la banque mondiale « révèle que la Guinée se heurte à d’importantes difficultés multidimensionnelles en matière de gouvernance, qui se reflètent dans la faible qualité de ses institutions. A cela s’ajoutent des obstacles tels que la faiblesse de la production agricole et des investissements privés ; l’insuffisance du capital humain et le manque d’accès aux services sociaux ; l’urbanisation rapide et non planifiée et la mauvaise gestion des ressources budgétaires et naturelles. »

C’est donc dire que, malgré son énorme potentialité, la Guinée produit peu de richesse et son peuple en pâtit, prioritairement à cause de la mal gouvernance, laquelle se reconnaît entre autre des facteurs suivants:

    • Intérêts personnels privilégiés et fait du prince ;
    • Incompétence administrative; administration tatillonne et bureaucrate
    • Développement de réseaux de corruption et détournement de l'argent public;
    • Dépenses d'infrastructures délaissées au profit de dépenses de fonctionnement ou d'apparat ;
    • Mobilisation des ressources du pays dans la construction d'éléphants blancs ;
    • Mauvais choix stratégiques de développement et surendettement ;
    • Insécurité des investissements ;
    • Insécurité alimentaire.
    • Maintien d'un analphabétisme élevé, qui limite le désir de révolte face à une administration incompétente.

Tous ces facteurs ci-dessus, nous les savons intrinsèquement liés à la gouvernance qui prévaut actuellement en Guinée, d’où le constat d’une gouvernance à production de misère et de pauvreté!  

L’instabilité politique, la mauvaise gestion des finances, la fragilité des institutions, l’insécurité des investissements ainsi que la corruption, sont des maux ne favorisant pas l’investissement de capitaux dans notre pays, malgré les messages véhiculés à cet effet, au travers des multiples foras à caractère d’attraction économique!

C’est donc dire, qu’aussi longtemps que la mauvaise gouvernance subsistera, l’ensemble de ses foras ne seront que des subterfuges à d’essaim, visant à assouvir des velléités à caractère officieux, s’inscrivant dorénavant, dans le cadre de la promotion d’un troisième mandat. 

Pour preuve, s’agissant du Forum économique Canada-Guinée, comment expliquer la promotion d’investissement de capitaux étrangers, alors même que ceux des guinéens en Guinée, sont sujets à destruction, au travers d’actions gouvernementales arbitraires et abusives, allant à l’encontre du respect des droits humains (actes de déguerpissement, fuite du capital intellectuel que représente les jeunes et autres)?  Comment également expliquer, que l’une des portes paroles du gouvernement à l’événement, en la personne de Mariama Camara, Ministre de l’agriculture,  en soit une dont l’intégrité est mise à mal, de par sa condamnation pour corruption en Belgique ?  Enfin, comment expliquer, si ce n’est au profit d’intérêts personnels, que l’Association des Guinéens du Canada (AGC), illégitime dans son rôle de représentant de la diaspora guinéenne du Canada, parraine cet évènement alors même que le chef de l’État avoue œuvrer à l’obtention d’un 3ieme mandat ?

Toutes ces absurdités démontrent à bon escient, du simulacre sur lequel repose ces foras, lesquels sont des initiatives aux objectifs intrinsèquement nobles, devant dans les normes, profiter au peuple de Guinée, mais qui en réalité, sont utilisés en vue d’assouvir des velléités n’en n’étant pas moins dignes.

Il est donc du devoir de la diaspora, de ne point se rendre complice de cette simulation en gardant un silence coupable.

Nous avons l’obligation de faire valoir notre désapprobation face aux actions ainsi menées en notre nom, crier notre indignation, informer l’opinion de la supercherie et dire NON au 3ieme mandat!  Refusez d’agir aujourd’hui dans le contexte de sécurité qu’est le nôtre, nous disqualifie d’inciter les nôtres au pays, à demain, descendre dans la rue au péril de leurs vies!

C’est pourquoi, vous êtes invités à vous présenter et  vous exprimez, au Forum Économique Canada-Guinée, qui se tiendra les 25, 26 et 27 avril 2019 à l’hôtel Sandman, situé au 999 Rue Sérigny, Longueuil (Montréal Métropolitain), QC, J4K 2T1.

Faites également valoir vos sentiments à la Mairesse de Longueuil, ville où se tiendra l’événement:

1) par courrielhttps://www.orleansexpress.com/fr/nous-joindre/?gclid=EAIaIQobChMI3-Oh8qXd4QIVkrrACh3ZuwKFEAAYASABEgL9pPD_BwE
2) par téléphone: 450 463-7311
3) par Facebook, Instagram et tweeter:
https://m.facebook.com/VilleDeLongueuil

Trouvez également en attaché, les liens relatifs à la promotion de l’événement:

1) Forum économique  Guinée-Canada - compte Facebook:
https://m.facebook.com/Feguican/

2) spot publicitaire de l’événement 
https://www.barkooss.com/2019/02/10/forum-economique-guinee-canada-la-guinee-un-potentiel-economique/

Parce que nous n’avons plus droit au silence!

Aminata Barry

Une guinéenne de la diaspora 


Imprimer   E-mail
25 mai 2019
L’actualité guinéenne nous force à aborder des concepts compliqués n’en n’étant pas moins importants vu le stratagème de hold-up démocratique qui s’opère en ce moment.
Chers présidents des partis guinéens de l’opposition UFDG, UFR, PEDN, BL et PADES, Notre pays se ...
Le combat est dans sa première phase, mais que les promoteurs du coup d’Etat constitutionnel ...
Ce samedi 18 mai 2019, Amadou Damaro Camara et sa bande de conspirateurs sont enfin sortis des ...
« Non au troisième mandat ! Deux mandats, ça suffit ! »    Des mines qui ...

Portrait: Barry III

L'AMBASSADEUR DE RUSSIE

MANIFESTATION DU CFC

C'ÉTAIT EN 2014

Publish modules to the "offcanvs" position.