Bienvenue sur GuineePresse.info
Google
 

Mis en fonction le 16.01.2008
Chercher dans GuineePresse.info :
Accueil
Actualité Opinion
Sport
Culture
Archives
Vie pratique
Forum
Accueil > Opinion > Analyse |Syndication rss Send to facebook Send to facebook twitt this Send to LinkedIn Send via email Print |Lundi, 20 novembre 2017 20 : 51

Me Cheick Sako et la « honte d'être Guinéen »


2017-08-27 10:05:34

Parlant de l’état de la déliquescence des infrastructures de la justice guinéenne dont il a la charge – et plus généralement du délabrement de la ville de Conakry -  Mr.  Cheick Sako a dit « qu’on a un peu honte d’être guinéen ».  Le « un peu » de honte que le ministre osa n’était en fait qu’une pantalonnade. Très vite, il ravala ses critiques. Il imputa la responsabilité de la situation à un vague ailleurs. Là « d’où le pays vient tout de même ». 

Depuis qu’il a été nommé garde des sceaux, on a interpellé Mr.  Sako à maintes reprises sur sa duplicité sur l’affaire du 28 Septembre dans le cadre du programme de lutte contre l’impunité de Pottal-Fii-Bhantal Fouta-Djallon. Ses comportements sur ce dossier sont déroutants. Ses pirouettes cherchent à plaire à son chef, à cultiver une image de décence et à dénoncer des crimes en omettant les auteurs. Mr.  Sako n’a pas pris beaucoup de temps pour acquérir un syndrome typique des cadres guinéens : le refus pathologique des responsabilités.  Il serait fastidieux- si possible– de faire l’étiologie de ce syndrome.  Mais la déclaration de Mr.  Sako qui s’en inspire mérite quelques mises au point.

Même si on n’est qu’un citoyen ordinaire, quand on a honte d’une situation, on définit ou au moins on rêve haut de plans d’action pour la changer. Même si les possibilités de réalisations ne sont pas garanties, on ouvre l’esprit à l’exploration de solutions. Mais s’offusquer en public sans rien faire – alors qu’on est responsable de l’institution la plus importante d’une république - c’est être un complice conscient et actif de la déchéance nationale. Chercher à diluer la culpabilité que cela inspire dans une petite « honte » est une forme de démission inexcusable, même dans le contexte guinéen.  

La pathologie de l’irresponsabilité politique consiste à toujours porter le blâmer ailleurs et sur les autres. Elle traverse l’histoire de la Guinée et frappe les dirigeants guinéens à tous les échelons. C’est l’arme de prédilection de la kyrielle de médiocres qui ont gouverné le pays. Elle explique ces formes aberrantes de pouvoir, dépourvues de garde-fous – moraux ou juridiques – qui ont ruiné la nation. Elle fonde l’enchainement de complots fictifs avec les spectres d’ennemis imaginaires pour masquer l’incurie. Dans le temps, l’ennemi c’était les « antiguinéens, laquais de l’impérialisme ». La cible du jour c’est le guinéen tout-court :  un être méchant, paresseux, jaloux, sournois, profiteur etc. Curieusement, face à cette perverse mentalité, aucun des dirigeants, à quelques exceptions près, n’a rendu le tablier du pouvoir, ou déclaré forfait en démissionnant de son poste.

Cette pathologie d’évitement est prosaïque et crue. Elle est faite de cynisme. Elle a refoulé les obligations attachées à toute fonction de l’administration en possibilités de gains. Elle a dénaturé le projet de nation et d’état, qui devrait se refléter dans les actions et les comportements de ceux qui sont en charge pour réduire les notions en une vache à lait que l’on immole une fois qu’on l’a éculée.

Pour obscurcir les solutions qui pourraient l’enrayer, la pathologie de l’irresponsabilité a été enrobée sous des vocables et des catégories métaphysiques : malédiction de la nation, haines et conflits ethniques, hontes personnelles ou nationales, les guinéens n’ont que ce qu’ils méritent etc… Sa formulation la plus corrosive fut proférée par Alpha Condé : « tout le monde est coupable et tout le monde est innocent ».
Organisée en idéologies diffuses, la pathologie a fait un merveilleux travail d’obscurcissement des malfaisances gouvernementales. Sa pérennité a son redoutable effet : la Guinée, patrie de l’impunité. Si tout le monde est coupable, nul n’y est responsable de quoi que ce soit. Trafic de drogue, viols de femmes en plein jour, tueries d’enfants, vols et assassinats, fausse monnaie etc… tout y est permis, tant qu’on n’affiche pas des intentions de briguer le pouvoir ou que l’on n’en est pas soupçonné.   Etre près de la mangeoire des biens et avoir les mains dans les caisses de l’état y est le comble de la baraka. Les « bénis » diluent leurs méfaits par la compromission du maximum d’agents de l’état et la culpabilisation ethnique des populaces.
Ces idéologies sont vieilles de plusieurs décennies. Elles sont normalisées et intériorisées au point d’être invisibles. Si leur effet est palpable avec la faillite du pays, on les voit plus à l’œuvre par leurs avatars dont les lamentations sur l’internet du ministre de la justice sont un exemple.  

Dans ses complainte, Mr. Sako parle de sensibilisation des députés sur le sort de son département ministériel et de « guerre » avec ses collègues des finances. Il « oublie » qu’il est le garant des lois adoptées au parlement, dont celles du budget et de l’octroi aux agents de l’état des moyens de leurs missions.  Il « oublie » que le respect des règles et des lois lui incombe au premier-chef et qu’il a toute latitude pour sévir contre tous les contrevenants. Il « oublie » aussi qu’il peut démissionner si ces moyens ne sont pas alloués ou si des entraves sont mises sur son chemin. Au contraire, le ministre de la justice accepte, résigné, que jungle de l’administration n’a que faire de règles. Il entérine l’idée que les lois sont écrites pour amuser la galerie et pour moisir dans l’oubli. Il se délecte du jeu des « affinités », des « copinages », des arrangements, des donnant-donnant et veut tirer son épingle de ce jeu avec des lamentations. 

Quand il se plaint « des problèmes financiers importants dans notre pays », et qu’il ne fait pas l’ombre d’une suggestion pour tacler ces problèmes à leur origine : la corruption ; celle flagrante du système judiciaire en particulier, on se demande s’il faut admirer ou déplorer les talents d’équilibriste de Mr.  Sako. Pour vrai, ils lui ont permis jusqu’à présent de rejeter chaque année les conclusions des enquêtes sur les crimes de 2009 à l’année suivante, avec des variations multiples : manque de moyens financiers, dénonciations de ceux veulent précipiter les choses comme des saboteurs, respect de notre « souveraineté nationale » et refus de l’immixtion de l’extérieur - même si il accepte  les subventions américaines et européennes - « peur pour l’unité nationale » avec le spectre de révoltes des forces de sécurité etc… Dans une récente sortie, il a dit que pour juger les accusés un palais de justice de bon standing était nécessaire.  Sidérant, quand on sait qu’il n’y a que 14 inculpés à juger, en 7 ans d’enquêtes. 

A son tableau d’équilibriste, Mr. Sako ajoute la prestidigitation et l’ésotérisme.  Il dit que les réformes de la justice qu’il a engagées ne sont pas « visibles comme la construction des voies routières ».   Sûrement que les guinéens sont si enchantés par l’état de leurs routes, qu’ils ne peuvent pas remarquer les améliorations de la justice que Mr.  Sako professe.  De la Guinée ou de Mr. Sako on se demande qui doit avoir honte de qui.

 

Ourouro Bah


 

1 commentaire(s) || Écrire un commentaire

Revenir en haut de la page


VOS COMMENTAIRES

Le regard27/08/2017 14:12:49
Il pense berner qui en se positionnant comme spectateur alors qu il est un acteur de la situation actuelle. S il ne sait pas où se situer qu il reponde aux questions suivantes. Qui dirige le pays. Quel est le role du gouvernement et des ministres. Il veut s adresser aux députés? Qu ont en commun les députés et le gouvernement? Ne sont ils pas dominés par le même parti.
Que les gens ne se laissent plus berner ou aveugler. On voit tiegboro qui se glose d arreter des criminels alors qu il refuse de faire face à la justice. On voit soudain le gouvernement inculper dadis plusieurs années après les faits au moment où il se prononce sur la politique. Si le gouvernement veut tromper le monde et la cpi en faisant venir toumba Diakité il fait tout pour empecher dadis qui en a envi de rentrer chez lui. D abord on lui restreint les endoits où fouler le pays pour les funérailles de sa mère et après on lui interdit de rentrer en demandant à un voisin de detourner son avion dans le pays qui garde dadis pour on ne sait quelles raisons même avec le changement de president dans ce pays. Ce qui est sur c est que des personnes que dadis a permis d émerger sont toujours aux premiers postes avec ce régime que certains media ont vendu comme le premier démocratiquement élu. Pivi kpc et autres. C est à se demander qui sont les veritables commanditaires du 28 septembre. A qui ont profité ces crimes? Y a t il volonté de faire la vérité ou va t on continuer dans la diversion
Pourtant après 7 ans même les ordures ce regime se révèle incapable de les ramasser. Il veut pourtant rempiler. Pour amplifier la degradation de l assainissement, le piteux état des routes et l agrandissement du fossé entre les guineens et des classes sociales.
Spécial
 19/04/16: Chine - Europe : la guerre de l’acier a commencé. En Guinée, nous subissons le plus mauvais des présidents et les plus déshonorables des Parlementaires africains !
 16/12/15: Alpha Condé, le RPG et la culture de violence en Guinée.
 26/12/13: Guinée : un pays qui a besoin d’une opposition.
 28/11/13: Cellou Dalein, Sadio Barry et Diallo Sadakaadji: il est temps de briser le silence.
 02/07/13: Sadio Barry: un combat politique en passe d’être gagné en Allemagne !

 Lire plus d'articles...
Editorial
 31/03/15: François Louncény Fall : la honte nationale des Guinéens !
 11/03/15: Guinée : après les menaces des opposants, Alpha Condé et la Ceni leur font le doigt !
 19/02/15: Conakry: île de toutes les opportunités pour Alpha Condé et la mafia étrangère qui le soutient.
 07/08/14: Alpha Condé : l’erreur historique des Guinéens.
 04/02/14: Guinée: la presse censurée à Labé, mais paradoxalement pas par le pouvoir !

 Lire plus d'articles...
Analyse
 20/11/17: Alpha Condé aux abois pour un 3è mandat.
 19/11/17: Décès de El-Hadj Oumar Doungou Barry - Déclaration de la coordination nationale des fulbé et Haalipular de Guinée.
 14/11/17: Déficit de démocratie en Guinée – Sommes-nous tous coupables et responsables ?
 14/11/17: La radio Africa Midi a reçu samedi, 11.11.17, Mohamed Mara, journaliste à Espace Fm Guinée.
 14/11/17: „Chemin d’exil’’ : l’œuvre poétique de Mohamed Lamine KEITA préfacé par Siaka BARRY

 Lire plus d'articles...
Interviews
 31/10/16: Guinée : grande interview de Sadio Barry dans le journal Sanakou
 22/07/15: Interviews de Sadio Barry dans Echos de Guinée.
 14/06/15: Emissions du 7 au 11 juin 2015 avec Bashir Bah et Sadio Barry : les audio sont disponibles.
 25/01/15: L’artiste guinéen Elie Kamano dans le journal lefaso.net
 27/02/14: Entretien avec le jeune leader guinéen Mohamed Lamine Kaba, Président du parti FIDEL

 Lire plus d'articles...
Dossiers
 21/06/16: Sadio Barry : « J’accuse Alpha Condé, la justice guinéenne, Fatou Bensouda et sa CPI pour les tueries et pillages enregistrés à Mali Yemberen le vendredi 17.06.2016 »
 03/04/14: Cellou Dalein et l’UFDG
 17/02/14: GPP FM Fouta de Labé : Alpha Boubacar Bah et Laly Diallo de l’UFDG en opposition à Sadio Barry
 28/01/14: Guinée : Alpha Condé est-il encore crédible pour parler des audits de 2011 ?
 09/01/14: Cellou Dalein Diallo, le Président Responsable Suprême des Peuls ?

 Lire plus d'articles...
Exclusif
 13/12/13: Un conseil d’ami à Elhadj Cellou Dalein Diallo, leader de l’opposition guinéenne
 01/10/13: Législatives 2013 en Guinée: l'UE confirme le bilan de la journée électorale dressé par guineepresse.info en tous ses points.
 09/09/13: Guinée: des élections bâclées malgré trois ans de retard et risques sérieux de violences ethniques
 01/08/13: Guinée: quelles sont les véritables motivations de Mansour Kaba ?
 17/07/13: Bakary Fofana: l’irresponsable "cheveux blanc" de la Guinée !

 Lire plus d'articles...
Autres infos
 
 
Cours des dévises
 1 euro = 9350 FG +1.63%
 1 dollar = 6977 FG -3.1%
 1 yuan = 400 FG +0.00%
 1 livre = 10500 FG +1.25%
06/02/13 02 : 02
Articles marqués
 30/05/16: Manifeste de Sadio Barry sur la crise sociopolitique en Guinée
 22/04/16: Guinée: les confessions d’un voleur de la République !
 28/02/16: Cellou Dalein ou l’enfant gâté du Fouta et Bah Oury le malchanceux.
 25/11/15: Sadio Barry, au sujet de la foi.
 01/03/15: Guinée: qui trompe le peuple, le pouvoir ou l’opposition ?

 Lire plus d'articles...
 
 
Multimédia
 
Gaetan Mootoo d'Amnesty international, sur les massacre et viols du 28 septembre en Guinée

Par Christophe Boisbouvier

« Les tortionnaires ont franchi une étape inimaginable. Des militaires déchiraient les vêtements des femmes avec une telle violence, parfois avec des couteaux ou la baïonnette, les violant en public. C'était la barbarie dans toute son horreur ».
SOURCE : RFI

 
RTG news (journal TV)
 
Médias
le Jour
IvoirNews
mediapart
Hafianews
togoforum
fereguinee
Guineeweb
ActuGuinée
tamsirnews
Guineeview
Guinée libre
Guineenews
Guinee infos
Guineevision
oumarou.net
aminata.com
Timbi Madina
afriquemplois
Guinea Forum
africatime.com
InfoGuinee.net
guinee224.com
Haal-Pular.com
guineeweb.info
Le Guepard.net
Africabox Music
Guinee nouvelle
Euro Guinée e.V
Guineeinformation
Site en langue Pular
Les Ondes de Guinée
Camp Boiro Memorial
Mondial Communication
Soc.culture.guinea-conakry
 
 
 
 
 

Radio Mussidal Halipular

Radio MH
 
 
 
 

L’intervention du Président de la Coordination Nationale Haalipular de Guinée, Elhadj Saikou Yaya Barry, relative aux crimes ethniques dont Waymark est complice en Guinée:

Elhadj Saikou Yaya Barry

 
 


ITEEV Aachen import/export:

Agence d’import/export des produits et équipements informatiques et industriels, des véhicules et engins de tout genre, de l’Allemagne pour toutes les directions, en particulier l’Afrique:

www.iteev-aachen.com

 
 


Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): le parti d'avenir.

Ci-dessous, vous trouverez la fiche d'inscription (adhésion) et de soutien au parti en fichier PDF. Les données des personnes membres ou contributeurs resteront strictement confidentielles et accessibles uniquement à l'administration restreinte du parti pour la comptabilité et la mise en place d'un répertoire de cadres et personnes ressources du parti en fonction de leurs professions et compétences, à toutes fins utiles.

Les fiches remplies peuvent être remises à un bureau du parti ou scannées et transféré à la direction du parti aux adresses suivantes:

1- Mail Compta : bag.compta@protonmail.com     pour des payements, cotisations ou dons.

2- Mail Général : bag.guinee@protonmail.com      pour adhésion ou modification de données personnelles existentes.

Fiche d'adhésion au parti

Fiche de cotisation et de soutien au parti B.A.G

Affiche du B.A.G en Guinée

 
Lire le préambule du BAG !
 
Suivre l'évolution du parti B.A.G !
 
Débat du 09.09.2016 – JaquesRogerShow vs Sadio Barry, le leader du Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): l’audio est disponible
 
Débat du 18.9.16 - Hafianews vs Sadio Barry du BAG : l’audio est disponible
 
 
©2007-2008 Guineepresse.info
|Webmaster
|Sitemap
|Qui sommes nous?
|Forum
|Archives
|Mentions légales
|Aide et remarques