Bienvenue sur GuineePresse.info
Google
 

Mis en fonction le 16.01.2008
Chercher dans GuineePresse.info :
Accueil
Actualité Opinion
Sport
Culture
Archives
Vie pratique
Forum
Accueil > Archives 1 |Syndication rss Send to facebook Send to facebook twitt this Send to LinkedIn Send via email Print |Mercredi, 26 septembre 2018 12 : 17

En réponse à un article du Monde sur les Wahabites en Guinée. (Par Tierno Siradiou Bah)


2017-09-25 19:43:17

Introduction

Le Monde publie un article de Christophe Châtelet intitulé “En Guinée, la percée wahhabite bouleverse les équilibres religieux”

http://www.lemonde.fr/…/en-guinee-la-percee-wahhabite-avanc…

Depuis l'arrivée d'Alpha Condé au pouvoir certains journaux parisiens, y compris Jeune Afrique, multiplient les reportages et les publireportages sur la Guinée. On se souvient ainsi d'un autre papier sensationnel en 2015 dans Le Monde « Avec les gangs de ‘l’Axe’, mercenaires politiques de Conakry » sous la plume de Joan Tilouine.

http://www.lemonde.fr/…/avec-les-gangs-de-l-axe-mercenaires…

L'optique est la même : on met l'accent sur les tensions, les frictions et la violence, sur le négatif. On néglige le quelque rare positif, ou les problèmes réels du pays. C'est une recette connue pour vendre davantage d'exemplaires.

Cette fois-ci, Le Monde a mis le cap sur Labé pour y chercher des poux sur la tête des fidèles et du clergé musulmans de la ville. Mais l'article est parsemé d'erreurs historiques. Il souffre de généralisations abusives. Et il expose des points de vue superficiels.

Erreurs

1.       D'emblée, l'article parle de la “confrérie soufie des tidjanes”. Il est plus exact de dire que la tijaniyya est un ordre religieux, qui contient des confréries. Ces dernières peuvent diverger sur des questions de leadership, des points du culte, etc. Par exemple, dans les années 1940, il y eut la sérieuse querelle tijaniyya entre omariens orthodoxes (ou du chapelet à douze-grains) et hamallistes (ou du chapelet à onze-grains).

2.       L'auteur identifie la “confrérie soufie des tidjanes”. Il est exagéré d'attribuer le qualificatif sufi à toute une confrérie. D'abord parce que le sufisme n'est pas l'apanage des tijaniyya. Bien au contraire, il représente “le cœur spirituel de la tradition islamique”. Ensuite parce que c'est le mysticisme, commun aux religions abrahamiques (Judaïsme, Christianisme, Islam). 

En Islam, quelle que soit la tradition (sunni, chi'ia), le rite ou école (Hanafi, Shafi'ite, Malikite, Hanbalite), l'ordre (shazaliyya, qadriyaa, tijaniyya, etc.), le soufisme est toujours présent, mais en filigrane et à titre exceptionnel. Car tout musulman n'est pas suffi. Bien au contraire, seuls les croyants capables de mener la difficile quête, la tension du corps, de l'esprit et de l'âme vers Allah, peuvent être des sufis. Ils renoncent aux biens et privilèges terrestres ; ils vivent dans la piété, la prière, la simplicité, etc.

Au 19e-début 20è siècles les grandes paroisses du Fuuta-Jalon pratiquaient le mysticisme à travers les veillées mystiques (jarooje – jaroore au singulier.) dans les mosquées. Et de grands sufi (ou waliyyu) ont émergé et dirigé ces manifestations intenses de la foi.

3.       L''auteur présente le wahhabisme comme un “islam rigoriste émanant des pays du golfe Arabo-Persique”. En réalité, le wahhabisme est un phénomène saoudien. Il ne couvre pas tout le Golfe Arabo-Persique.

4.       La position des bras et des mains (le long du corps ou croisés sur la poitrine) est caractéristique, certes. Mais elle n'est pas la seule distinction entre malékites et wahhabites.

5.       L'article indique correctement que le MALÉKISME inclut la TIJANIYYA. Mais l'auteur n'établit pas la même relation pour le WAHHABISME, qui fait partie du HANBALISME.

Cela dit, le croisement des mains existe au Fuuta-Jalon depuis longtemps, par exemple chez les Qadriyya Jakanke de Labé (Paraya), dans leur ex-métropole de Touba, etc.

Histoire et politique

1.       Christophe Châtelot parle de “Labé ancienne capitale du défunt royaume théocratique du Fouta-Djalon”. Non, Labé était certes la plus grande province des neuf provinces du Fuuta-Jalon théocratique, mais la capitale confédérale était Timbo et en même temps une province à part entière. Les sept provinces étaient : Fugumba, Keebali, Buriya, Kollaaɗe, Koyin, Foduyee-Hajji, Timbi.

2.       Un informant du nom d'Alimou Barry déclare péremptoirement : « Ici, dans le Fouta-Djalon, explique-t-il, survit un système de castes au sein de la communauté peule dont tu peux difficilement sortir. » Le journaliste et lui-même auraient dû illustrer un tel propos. Sinon, il ne rime à rien pour le lecteur distant. La même source prétend que le wahhabisme est “nouvelle science leur offre cette possibilité en les accueillant dans une communauté plus égalitaire.” Là également, il aurait fallu démontrer.

3.       La conclusion de M. Barry est tout à fait inventée et erronée. Il affirme : « Chez les tidjanes, seuls les nobles dirigent les prières. ». Il devrait étudier la formation théologique et la hiérarchie interne tijaniyya. Les relations entre disciple et maître sont essentiellement scolastiques et méritoires. Elles dépouillées de considérations de rang et de caste.

4.       L'article passe sous silence la période coloniale française. Et le nom de la France n'est même pas mentionné. C'est dommage, car le journaliste aurait dû se rendre à la Bibliothèque nationale à Paris pour y éplucher l'ouvrage de Paul Marty, L'Islam en Guinée : Fouta-Djallon. Publié en 1921, il reste indispensable à toute enquête ou étude sur l'Islam dans cette terre que Gilbert Vieillard appela adéquatement en 1937 le « Dar al-Islam » (Porte de l'Islam), en Afrique de l'Ouest, c'est-à-dire.

5.       L'article glisse des insinuations sur deux personnalités principales de la ville : l'imam (Elhadj Tierno Badrou) et le préfet (M. Safioulaye Bah). Le journaliste commet au sujet de ce dernier une double erreur ; (a) il l'appelle gouverneur (b) il restreint son domaine de responsabilité à la ville. En réalité, Safioulaye couvre toute la PREFECTURE de Labé. Et au-dessus de lui, il y a le gouverneur de la REGION de Labé. La ville proprement dite est dirigée par le maire.

Christophe Châtelet affirme : « Jusqu'à récemment, la famille d'Al-Hadj Badourou Bah régnait sans partage sur la ville… La famille Bah s'est probablement endormie sur ses lauriers. » Tout cela c'est du verbiage. J'en parle en tant que cousin aîné des deux personnalités. Et je tiens à rappeler ici l'hécatombe et la décapitation de cette famille sous la dictature de Sékou Touré.

Généralisation abusive

L'article se base sur une seule petite mosquée du quartier Tata 1 de Labé, avoisinant l'aéroport vétuste et abandonné de la ville. 

Cela n'empêche pas Christophe Châtelet de titrer son article comme si le contenu s'appliquait à tout le Fuuta-Jalon et à toute la Guinée. Il aurait pu tenir compte du fait que (a) Labé ne se réduit pas à Tata 1 (b) le Fuuta-Jalon ne se ramène pas à Labé ! (c) en plus du Fuuta, la Guinée comprend trois autres régions.

Quand l'histoire se répète

Sans le savoir apparemment, les groupes wahhabites présentés ici répètent un peu l'histoire du Fuuta-Jalon. Au 19è siècle la même tension avait opposé les arabisants (Shaykh Umar Taal et alliés) et nationalistes (Tierno Sadu Dalen, Tierno Muhammadu Samba Mombeya, et leurs successeurs, Tierno Aliyyu Buuɓa Ndiyan, Shayku Luda Dalaba, Tierno Ibrahima Kompanya, Tierno Jaawo Pellel, Ramatulaahi Teliko, Tierno Abdourahmane, etc.). Le conflit portait sur la question de la langue de vulgarisation de l'Islam. Fallait-il utiliser l'arabe ou le Pular pour propager la parole d'Allah et le message du Prophète Muhammad ? L'histoire a tranché et donné raison aux seconds, dont la philosophies consignée dans Oogirde Malal en ces termes :

Sabu neɗɗo ko haala mu'um newotoo

nde o fahminiraab ko wi'aa to ƴi'al.

Yoga Fulɓe no tunnda ko jannginiraa

Arabiyya oc lutta e sikkitagold.


Traduction

Je citerai les Authentiques en langue pular

pour t'en faciliter la compréhension et l'acceptation.

A chacun, en effet, seule sa langue permet

de saisir ce que disent les Authentiques.


Alfâ Ibrâhîm Sow a magistralement résumé la contribution de la génération de Tierno Samba et de leurs successeurs, lorsqu'il écrivit en 1971 :

« Si le Filon du bonheur éternel (Oogirde Malal) continue, cent cinquante ans après sa rédaction, à émouvoir les lecteurs de notre pays, c'est surtout à cause de la vocation littéraire qu'il assure au pular-fulfulde, à cause de sa versification juste, sûre et élégante, de sa langue saine, savante et subtile, de la volonté nationale d'affirmation culturelle qu'il incarne et du désir d'autonomie et de dignité linguistiques qu'il exprime. »

Aujourd'hui, les wahabbistes voudraient donc récidiver en répétant les erreurs du passé. Ils cherchent à confisquer l'Islam à leur profit à travers l'arabité. Malheureusement pour eux, il ne suffit pas de baragouiner l'arabe pour être érudit. Il faut comprendre assez la religion pour savoir la vulgariser dans les langues locales.

Orientalisme, panarabisme, colonialisme culturel

Les wahhabites du Fuuta-Jalon se comportent comme de vulgaires agents de l'orientalisme (jadis esclavagiste) et du panarabisme religieusement dominateur mais politiquement divisé. D'où le propos naïf et cupide de leur porte-parole, Diallo Al-Hamdou : « Les Arabes ont de l'argent. ».

Une fois de plus, tous les Arabes ne sont pas wahhabites, loin s'en faut.… Ici, il apparaît qu'Al-Hamdou et ses congénères souffrent de la même aliénation culturelle et mentale que l'impérialisme européen imposa jadis aux diplômés de l'école coloniale dans ses possessions territoriales d'Afrique et d'Asie. Les effets de ce lavage de cerveaux continuent leur ravage. Il est aggravé par l'échec de l'Afrique post-coloniale matérialisé par les vagues d'assaut de migrants généralement peu scolarisés sur l'Europe.

Al-Hamdou avoue être un alcoolique reconverti. C'est louable. Mais il mesure aussi son “succès” par l'argent reçu d'Arabie Saoudite. Ce qui lui a permis de prendre une seconde femme “voilée, en plus de la première qui ne l'est pas.” C'est pathétique !

L'habit ne fait pas le moine, et le voile ne garantit pas la piété islamique. Les femmes fulbés n'ont pas besoin de s'habiller à l'orientale pour pratiquer leur religion et étoffer leur foi musulmane.

Les wahhabites copient aveuglément des coutumes étrangères. C'est facile. Mais qu'ils sachent que l'Islam fuutanien est ancien. Et qu'ils ne peuvent pas altérer cette profonde et riche tradition spirituelle. Leur activisme n'est ni spirituel, ni émancipateur. Il est politicien et mystificateur. Comme l'a remarqué Alpha Mamadou Cellou Diallo, un des interlocuteurs de Christophe Châtelet, les wahhabites propagent « une culture de la médiocrité ».

Soutenue de l'extérieur mais incapable de s'enraciner, leur activité pourrait bien n'être qu'une tempête dans une calebasse d'eau.

Tierno Siradiou Bah


 

8 commentaire(s) || Écrire un commentaire

Revenir en haut de la page


VOS COMMENTAIRES

SADIO BARRY25/09/2017 21:27:49
Merci grand frère ! C'est toujours un plaisir de vous lire.

"Diallo Al-Hamdou": jamais il n'a existé le prénom "Al-Hamdou" au Fouta. Ce délinquant acheté par des Koweto-saoudiens s'est rebellé contre sa famille et a certainement pris ce nom pour mieux escroquer les Arabes qu'il croit tous être riches comme il le dit lui-même.
Ansoumane Camara26/09/2017 08:38:31
Bonjour Monsieur Bah.

Merci infiniment pour cet excellent éclairage. Ce reportage prouve que le journal "Le Monde" n'est plus le journal de référence. Il serait important de leur envoyer votre contribution pour publication dans leurs colonnes.
Sambegou26/09/2017 09:14:17
Le débat est ailleurs. Le problème de la Guinée est la corruption généralisée des élites qui se transforme de nos jours en fait culturel paralysant tout le pays. Cette corruption est un mode de gouvernance importée de et soutenue par la France. Son journaliste ferait mieux de comprendre comment et pourquoi l'occident a validé une élection dans laquelle Kankan a plus d’électeurs que Conakry. N'est-ce pas là un bon sujet à investiguer? Mais comme ce sujet concerne le malheur mondial qu'est devenu la culture occidentale, il ne va pas y faire un mot. Les journalistes Français en particulier sont et restent des agents coloniaux. Le fast dans lequel vit l'occident provient du pillage des terres noires et arabes. C'est un peux l'image d'un homme qui s'accapare du domaine de votre père. Il craint votre épanouissement. Ainsi l'occident et ses agents coloniaux convertis en journalistes déguisés craignent l'épanouissement des noirs et des arabes. Qu'ils se détrompent. Ils ne pourront pas changer le cours de l'histoire humaine. Depuis 1815 ou avant même cette date, l'occident mène une guerre continue contre les noirs et les arabes. L'Islam est le bouc émissaire idéal. Mais avec l'aide d'Allah, les peuples noirs et arabes vont réussir à se libérer du joug occidental.
Mouctar Missidè Baldé26/09/2017 17:17:37
Il ne faut pas se voiler la face. Ce journaliste est en mission commandée pour déstabiliser la Moyenne-Guinée(je préfère cette appélation à Foutah utilisée à dessein pour stigmatiser et isoler les Foulbhè). Je dis que des médias internationaux tels que le Monde,RFI,Jeune Afrique ou France 24 infectés de lobbys francs-maçons de gauche ou encore des multinationales qui veulent faire main basse sur nos mines sont derrière cette machination. En effet pour Alpha Condé et les extremistes malinkés tous les moyens sont exploiter pour maintenir leur pouvoir ethno-fasciste.Ils savent pertinement qu'une Moyenne-Guinée en paix dont les ressortissants representent 45% de la population de la Guinée , même avec des élections semi- transparentes,la chance de réaliser cet objectif est quasi nulle.dans ce cas la dernière carte qui leur reste à abattre est celle de sortir un scenario où la Moyenne-Guinéee sera présentée comme un bastion d'intégrisme religieux dans lequel BOKO-HARAM,ALQUAIDA et autres terroristes de la bande Sahélo-saharienne auraient déja pris possession et installé leurs bases sur les plaines de Timbi ou sur les vallées de Kébaly ou encore sur les contreforts du Mont Loura. Ainsi avec un tel scénario, un nettoyage ethnique opérée par une armée guinéenne constituée en majorité d'une milice ethnique, pourrait passer comme une lettre à la poste. La fameuse "communauté internationale" avec USA (Trump), RUSSIE (Poutine), Europe Occidentale (Macron) Japon et autres Israel ne fera qu'approuver et valider...au milieu d'une condamnation timide de quelques ONG des droits de l'homme.
Merci Koto Thierno Siradiou pour cette analyse et plus que jamais nous HALPULAR et ressortissants de la Moyenne Guinée devons rester vigilants.
Il y va de notre survie!
Boubacar27/09/2017 11:32:19
Qui veut tuer son chien l'accuse de rage, dit-on. Le wahabisme est entre en Guinee par Kankan et cela depuis des decennies et cela n'avait pas ete un probleme. Maintenant qu'il faut trouver des poux a la moyenne Guinee qu'on veut coute que coute aneantir on lui trouve toujours des alibis. Ceux qui coalisent avec les neo-nazis pour des interets personnels au detriment des leurs l'apprendront un jour, a leur depens. For malheureusement, le Fouta semble etre orphelin dans tout cela, sans leadership veritable, sans vision politique claire et donc sans perpectives. Allah ne descendra pas des anges du ciel pour venir sauver le Fouta, il faut que les foutankes se reveillent et prennent enfin leur destin en mains. C'est la seule voie de salut.
Aissatou cherif Balde27/09/2017 17:48:38
Merci mon frère pour cette brillante analyse. Ces wahabites sont à mes yeux des aliénés et acculturés vivant dans l'obscurantisme qui tentent de pourrir nos vies même ici en Europe. Alors qu'en réalité l'islam foutanien n'a rien à envier au wahabisme saoudien qui d'ailleurs n'ont rien d'autres que du mépris pour nous puisque nous traitant d'esclaves. Concernant le monde, ce journal à la solde de l'impérialisme ne doit pas au fait nous indigner, car ils ne sont pas là pour informer, mais plutôt pour propager leur idéologie.
Tandetat29/09/2017 10:12:09
((Soutenue de l'extérieur mais incapable de s'enraciner, leur activité pourrait bien n'être qu'une tempête dans une calebasse d'eau.))<br />
Moi je suis pas wahabitte mais je les aime et je nai aucun soutien de lexterieur,certes il ya des extremistes parmis eux, mais meme dans le tijaniyya il yen a partout meme c'est les tijaniya, chiite, mais je ne demande qui nous a fais embrasser lislam jusqu'au debut de la chaine??? Critiquer la position du jounaliste mais lacharnement non suis pas daccord. Les chiiites Sont la mais vous faites leur promotion en coulisse maisha vous pensez qu'on ne vois. Mon karamoko est tidjaniste et il est tres loin de votre position. <br />
Mais bon continuez de faire la promotion du hijab, si nos soeurs shabille en mode occidental vous appreciez mais oriental vous criez partout
Mamadou Bobo DIALLO03/10/2017 09:29:39
Bonjour M. BAH,

Je ne sais comment vous exprimer mon admiration profonde tant votre maitrise et sens de la repartie sont éloquentes!

Ce sont ces "généralités" absurdes qui causent plus de mal que les problèmes que leurs auteurs prétendent décrire.

IL faut toujours à la bonne source lorsqu'on veut écrire, et surotut lorsqu'on écrit sur un sujet sensible et pouvant avoir des conséquences à large et durable effet!

Cordiales salutations.
Spécial
 19/04/16: Chine - Europe : la guerre de l’acier a commencé. En Guinée, nous subissons le plus mauvais des présidents et les plus déshonorables des Parlementaires africains !
 16/12/15: Alpha Condé, le RPG et la culture de violence en Guinée.
 26/12/13: Guinée : un pays qui a besoin d’une opposition.
 28/11/13: Cellou Dalein, Sadio Barry et Diallo Sadakaadji: il est temps de briser le silence.
 02/07/13: Sadio Barry: un combat politique en passe d’être gagné en Allemagne !

 Lire plus d'articles...
Editorial
 31/03/15: François Louncény Fall : la honte nationale des Guinéens !
 11/03/15: Guinée : après les menaces des opposants, Alpha Condé et la Ceni leur font le doigt !
 19/02/15: Conakry: île de toutes les opportunités pour Alpha Condé et la mafia étrangère qui le soutient.
 07/08/14: Alpha Condé : l’erreur historique des Guinéens.
 04/02/14: Guinée: la presse censurée à Labé, mais paradoxalement pas par le pouvoir !

 Lire plus d'articles...
Analyse
 21/09/18: Alpha Condé, le démon à chasser de la Guinée !
 20/09/18: "Où va la Guinée?" se demande M. Bah Oury.
 19/09/18: Manifestation du 28 Septembre 2018 à New-York - Communiqué de presse de Pottal-Fii-Bhantal Fouta-Djallon
 17/09/18: Où va la Guinée ?
 16/09/18: Tierno Siradiou Bah – Remerciements au Créateur - Partie I

 Lire plus d'articles...
Interviews
 31/10/16: Guinée : grande interview de Sadio Barry dans le journal Sanakou
 22/07/15: Interviews de Sadio Barry dans Echos de Guinée.
 14/06/15: Emissions du 7 au 11 juin 2015 avec Bashir Bah et Sadio Barry : les audio sont disponibles.
 25/01/15: L’artiste guinéen Elie Kamano dans le journal lefaso.net
 27/02/14: Entretien avec le jeune leader guinéen Mohamed Lamine Kaba, Président du parti FIDEL

 Lire plus d'articles...
Dossiers
 21/06/16: Sadio Barry : « J’accuse Alpha Condé, la justice guinéenne, Fatou Bensouda et sa CPI pour les tueries et pillages enregistrés à Mali Yemberen le vendredi 17.06.2016 »
 03/04/14: Cellou Dalein et l’UFDG
 17/02/14: GPP FM Fouta de Labé : Alpha Boubacar Bah et Laly Diallo de l’UFDG en opposition à Sadio Barry
 28/01/14: Guinée : Alpha Condé est-il encore crédible pour parler des audits de 2011 ?
 09/01/14: Cellou Dalein Diallo, le Président Responsable Suprême des Peuls ?

 Lire plus d'articles...
Exclusif
 13/12/13: Un conseil d’ami à Elhadj Cellou Dalein Diallo, leader de l’opposition guinéenne
 01/10/13: Législatives 2013 en Guinée: l'UE confirme le bilan de la journée électorale dressé par guineepresse.info en tous ses points.
 09/09/13: Guinée: des élections bâclées malgré trois ans de retard et risques sérieux de violences ethniques
 01/08/13: Guinée: quelles sont les véritables motivations de Mansour Kaba ?
 17/07/13: Bakary Fofana: l’irresponsable "cheveux blanc" de la Guinée !

 Lire plus d'articles...
Autres infos
 
 
Cours des dévises
 1 euro = 9350 FG +1.63%
 1 dollar = 6977 FG -3.1%
 1 yuan = 400 FG +0.00%
 1 livre = 10500 FG +1.25%
06/02/13 02 : 02
Articles marqués
 07/04/18: Guinée : le théâtre que nous font vivre Elhadj Alpha mo Siguiri et koto Cellou mo Dalein !
 30/05/16: Manifeste de Sadio Barry sur la crise sociopolitique en Guinée
 22/04/16: Guinée: les confessions d’un voleur de la République !
 28/02/16: Cellou Dalein ou l’enfant gâté du Fouta et Bah Oury le malchanceux.
 25/11/15: Sadio Barry, au sujet de la foi.

 Lire plus d'articles...
 
 
Multimédia
 
Gaetan Mootoo d'Amnesty international, sur les massacre et viols du 28 septembre en Guinée

Par Christophe Boisbouvier

« Les tortionnaires ont franchi une étape inimaginable. Des militaires déchiraient les vêtements des femmes avec une telle violence, parfois avec des couteaux ou la baïonnette, les violant en public. C'était la barbarie dans toute son horreur ».
SOURCE : RFI

 
RTG news (journal TV)
 
Médias
le Jour
IvoirNews
mediapart
Hafianews
togoforum
fereguinee
Guineeweb
ActuGuinée
tamsirnews
Guineeview
Guinée libre
Guineenews
Guinee infos
Guineevision
oumarou.net
aminata.com
Timbi Madina
afriquemplois
Guinea Forum
africatime.com
InfoGuinee.net
guinee224.com
Haal-Pular.com
guineeweb.info
Le Guepard.net
Africabox Music
Guinee nouvelle
Euro Guinée e.V
Guineeinformation
Site en langue Pular
Les Ondes de Guinée
Camp Boiro Memorial
Mondial Communication
Soc.culture.guinea-conakry
 
 
 
 
 

Radio Mussidal Halipular

Radio MH
 
 
 
 

L’intervention du Président de la Coordination Nationale Haalipular de Guinée, Elhadj Saikou Yaya Barry, relative aux crimes ethniques dont Waymark est complice en Guinée:

Elhadj Saikou Yaya Barry

 
 


ITEEV Aachen import/export:

Agence d’import/export des produits et équipements informatiques et industriels, des véhicules et engins de tout genre, de l’Allemagne pour toutes les directions, en particulier l’Afrique:

www.iteev-aachen.com

 
 


Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): le parti d'avenir.

Ci-dessous, vous trouverez la fiche d'inscription (adhésion) et de soutien au parti en fichier PDF. Les données des personnes membres ou contributeurs resteront strictement confidentielles et accessibles uniquement à l'administration restreinte du parti pour la comptabilité et la mise en place d'un répertoire de cadres et personnes ressources du parti en fonction de leurs professions et compétences, à toutes fins utiles.

Les fiches remplies peuvent être remises à un bureau du parti ou scannées et transféré à la direction du parti aux adresses suivantes:

1- Mail Compta : bag.compta@protonmail.com     pour des payements, cotisations ou dons.

2- Mail Général : bag.guinee@protonmail.com      pour adhésion ou modification de données personnelles existentes.

Fiche d'adhésion au parti

Fiche de cotisation et de soutien au parti B.A.G

Affiche du B.A.G en Guinée

 
Lire le préambule du BAG !
 
Suivre l'évolution du parti B.A.G !
 
Débat du 09.09.2016 – JaquesRogerShow vs Sadio Barry, le leader du Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): l’audio est disponible
 
Débat du 18.9.16 - Hafianews vs Sadio Barry du BAG : l’audio est disponible
 
 
©2007-2008 Guineepresse.info
|Webmaster
|Sitemap
|Qui sommes nous?
|Forum
|Archives
|Mentions légales
|Aide et remarques