Bienvenue sur GuineePresse.info
Google
 

Mis en fonction le 16.01.2008
Chercher dans GuineePresse.info :
Accueil
Actualité Opinion
Sport
Culture
Archives
Vie pratique
Forum
Accueil > Archives 1 |Syndication rss Send to facebook Send to facebook twitt this Send to LinkedIn Send via email Print |Mercredi, 26 septembre 2018 12 : 16

8eme Anniversaire des massacres du 28 Septembre 2009


2017-09-28 09:47:21

Le 28 Septembre 2009, Les leaders des « Forces Vives », (partis politiques et société civile réunis), ont appelé les populations de la capitale Conakry à un rassemblement pacifique de protestation, contre la candidature à l’élection  présidentielle prochaine du Capitaine Moussa Dadis Camara, Président du Comité Militaire pour la Démocratie et le Développement (C.N.D.D.), la Junte au pouvoir. Celles-ci répondirent en masse. Des dix heures, le stade déjà archicomble attendait l’arrivée des leaders. A peine ceux-ci arrive sur les lieux, les militaires bloquent toutes les issues et tirent avec des armes de guerre sauvagement sur la foule. Ce fut un carnage d’une bestialité et d’une horreur dépassant tout ce qui est imaginable. Avec en prime, des viols publics de femmes en plein jour. Du jamais vu dans les annales de l’Histoire. « L’état Sauvage » comme l’avait si bien dit l’hebdomadaire Jeune Afrique en son temps.

Bilan, cent cinquante-sept (157) morts, près d’une centaine de disparus, des centaines de blessés, une centaine de femmes violées, selon un rapport de L’Organisation des Nations Unies. Bilan, on s’en doute bien plus lourd; puisque des rescapés racontent que des véhicules de l’armée ainsi que des véhicules civils réquisitionnés pour les besoins de la cause ont transporté et jeté des dizaines de cadavres à la mer et dans des fosses communes non encore identifiées. Il s’en suivit un tollé unanime de réprobations, de protestations et de condamnations, aussi bien en Guinée que dans le reste du monde. L’Organisation des Nations Unies (O.N.U.) n’hésita pas  à qualifier ces actes de “crime contre l’humanité”. Et exigea une enquête et la comparution des commanditaires et des auteurs devant un procès à l’issue duquel les coupables seront condamnés à la hauteur de leur forfaiture. Par la justice guinéenne, et en cas de  défaillance de celle-ci, par la une justice Internationale.

Mais voilà que, huit années, huit longues et interminables années après, ces douloureux, barbares tragiques et horribles évènements, aucun jugement n’est fait. Les morts et les disparus n’ont encore pas eu une sépulture. Huit longues et interminables années que les blessés et les femmes violées n’ont pas eu droit à la vérité, à la justice et à la réhabilitation. Huit longues et interminables années que tout le peuple de Guinée qui est “partie prenante” à la douleur et au drame  de ces évènements attend la vérité et la justice exemplaire pour “QUE PLUS JAMAIS CA”.

 Cette lenteur inexplicable, pour ne pas dire, a tout le moins, cette volonté d’éluder le procès, “pose problème”. Et  devrait interpeller tous les guinéens épris de JUSTICE. En tout cas, personnellement cette lenteur m’interpelle et m’amène à me poser intérieurement, pas une, mais des questions. Questions que vous me permettrez de ne plus garder pour moi-seul et que par conséquent je livre au public. En voici un échantillon:

 1.  Y’aurait-il au sein du pouvoir en place une ou des personnes que ces évènements dérangent ou inquiètent. Dérangent ou inquiètent au point qu’elle ou elles n’aient pas intérêt à voir la manifestation de la vérité?

2. Pourquoi dans cette enquête assiste-t-on à la politique de “deux poids deux mesures? C’est à dire pourquoi, de tous les inculpes, seul Aboubacar Sidiki Diakité dit “Toumba”est en détention? Alors que les autres, TOUS les autres sont en liberté et vaquent tranquillement à leurs affaires?

3.  Mieux ou plus grave, c’est selon, pourquoi certains des inculpes occupent de hautes fonctions au sein de l’Etat, jusques et y compris dans le Gouvernement? Je veux parler des Colonels Tieboro Camara et Claude Pivi pour ne citer que de ces deux cas les plus en vue?

4.  Pourquoi les leaders des “Forces Vives ”à la demande desquels le rassemblement a eu lieu font-ils profil-bas dans la lutte en vue d’obtenir le procès?

5.  Serait-ce parce que trois parmi les principaux leaders des “Forces Vives”, à savoir feu  Jean Marie Doré, Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré, ont reçu, en catimini chacun deux milliards de francs guinéens en guise de dédommagement personnel? Sans le moindre centime pour ne serait-ce qu’un seul des parents des morts ou des disparus. Sans le moindre centime  pour un des blessés ou une des femmes violées qui vont vivre le restant de leurs jours avec les séquelles indélébiles de leurs traumatismes.

6.  Est-ce à dire que pour les leaders seuls, leurs intérêts personnels comptent? Et que par conséquent les militants ne sont que de la chaire à canons à sacrifier à l’autel de leurs ambitions? Auquel triste cas ce serait une catastrophe déplorable, voire une réelle malédiction pour la Guinée toute entière d’avoir de tels dirigeants.

7. Une dernière question, mais certainement pas la moindre. Pourquoi Mr. Alpha Condé, le Président de la République depuis 2010 qui se trouve en même temps être l’un des leaders majeurs des “Forces Vives” ayant appelé à manifester le 28 Septembre 2009, lui dont c’est de notoriété publique qu’il s’est mis toutes les institutions sous sa “Botte”, n’a jusqu’à  présent pas lever ne serait-ce que le petit doigt pour que ce procès ait lieu?

8. Mieux ou pire c’est encore selon, pourquoi a-t-il dit que certains des inculpes étaient innocents? Alors que seule la justice est habilitée à dire qui est innocent, qui est coupable.

Toutes ces questions et bien d’autres ne doivent cesser de tarauder les esprits des guinéens épris de justice et de les interpeller pour qu’ils se lèvent et prennent enfin en main leur destin. A mon sens, elles posent en fait le vrai problème du devenir de la Guinée. Elles le posent dans sa plénitude et son essence.  Elles posent ce problème justement dans sa face tragique, sa face hideuse que beaucoup de guinéens répugne à regarder courageusement en face afin de la combattre et de la juguler.

Dans la réalité de faits, le procès du 28 Septembre 2009 est laissé à la seule charge des rescapés, des parents des morts et disparus et de quelques organisations des droits de l’homme. Tout comme du reste les pendaisons du 25 Janvier 1971. Alors que ces deux évènements et ces des deux dates devraient être l’affaire personnelle de tous les guinéens. L’affaire personnelle de chaque guinéen en particulier, sans aucune exception. Et ces deux dates, quoique sombres et horribles devraient être plus que toutes les autres marquantes et symboliques. Et de ce fait requérir de notre part plus d’attention pour ne pas  tomber lentement, mais inexorablement  dans l’indifférence générale et dans l’oubli.

C’est pourquoi, il est nécessaire, il est urgent et même vital que nous guinéens ayons face à ces deux évènement un sursaut collectif exigeant solennellement et impérativement des autorités guinéennes:

1.  La tenue dans les plus brefs délais du procès des tragiques évènements du 28 Septembre 2009.

2. La commémoration nationale du 25 Janvier 1971 comme journée de mémoire et deuil avec la même solennité et le même éclat que le 2 Octobre 1958, date de l’Indépendance nationale.

Alors, et seulement alors la guinée cessera d’être le cas excentrique, la bizarrerie, la “planète à part”, telle qu’elle est perçue à ce jour, pour retrouver respect et crédibilité au sein de la communauté internationale. C’est à dire redevenir une nation normale, au même titre que ses homologues du reste de la terre.

 

El Hadj Mamadou Kolon Diallo,
Instituteur à la retraite.


 

6 commentaire(s) || Écrire un commentaire

Revenir en haut de la page


VOS COMMENTAIRES

AOT Diallo28/09/2017 17:06:22
Way to go, tonton Kolon !
- Juste une petite remarque sur la fin : même si le pouvoir faisait ce que tu demandes - ce dont nous doutons tous maintenant - il ne fera qu'entamer ce que tu entrevois.
Trop de mal a été fait pour que ces actions nous ramènent de si tôt dan le concert des nations respectables...
Bangaly Traore29/09/2017 00:53:02
Une honte pour les leaders politiques.
Gandhi29/09/2017 19:29:30
Je vais essayer de répondre à vos interrogations

1. Évidemment cela reste une possibilité, puisqu’une seule personnalité du RPG était présente au stade. On se demande bien pourquoi. Seul le procès nous permettre d’en savoir davantage. Il faut néanmoins envisager une autre hypothèse (basée sur l’histoire des dictatures latino-américaines), où les puissances occidentales préconisent aux dirigeants en charge des destinées du pays d’aller de l’avant et d’oublier le passé, pour ne pas instaurer de division au pays, un PRG étant le garent de l’unité. Tous les dirigeants y sont sensibles ne serait-ce que parce que leur survie dépend des financements étrangers.

2. Les Pivi et Tiegboro n’ont aucune morale et savent que leur sort dépend de l’existence du procès et d’AC. Si demain on leur promettait la lune, ils retourneraient leur veste sans problème. Avec ce qu’on a fait subir à AOB, nul doute que la réconciliation avec AC était impossible. Seul le temps peut éventuellement calmer ses ardeurs de vengeance. Quant à Toumba c’est le coupable idéal puisqu’il avait été pointé du doigt par Dadis, et qu’il était le responsable de la garde présidentielle de Dadis.

3. Voir ci-dessus.

4. Parce qu’ils sont égoistes. A ma connaissance aucun n’a porté plainte ou n’a fait d’action concrète pour trouver une solution, y compris d’autres leaders dont on ne parle pas. Ceux qui ont des ambitions présidentielles ne veulent pas être accusés au moment d’élections présidentielles d’avoir « divisé » la Guinée.

5. Voir ci-dessus. Jean-Marie Doré était vénal et il a fait d’une pierre 2 coups, se servir et « museler » 3 leaders, j’ignore pourquoi on oublie toujours le troisième. Sans doute parce que personne n’en a parlé. CDD avait déclaré consacrer la moitié de la somme à une fondation (il serait facile d’en vérifier la réalité), mais les autres n’ont rien fait et on le tait.

6. On ne se bat pas pour un leader, mais pour l’éradication d’un système. D’ailleurs les Guinéens sont contradictoires, donc complices à tout attendre des leaders et ne rien faire par eux-mêmes. Les leaders peuvent contribuer financièrement, mais pour le reste c’est bien beau de raconter que la Guinée dispose de cadres, mais où sont-ils ?

7. Voir entre les lignes ci-dessus les différentes possibilités… non exhaustives.

8. Parce qu’il se moque du monde, mais il ne perd rien pour attendre...
GuineePresse30/09/2017 07:35:22
<< Jean-Marie Doré était vénal et il a fait d’une pierre 2 coups, se servir et « museler » 3 leaders, j’ignore pourquoi on oublie toujours le troisième. Sans doute parce que personne n’en a parlé. CDD avait déclaré consacrer la moitié de la somme à une fondation (il serait facile d’en vérifier la réalité), mais les autres n’ont rien fait et on le tait >>

Bonjour Gandhi !
Il y avait certes 3 leaders, mais c'est essentiellement les militants et sympathisants de l'UFDG qui ont été visés et victimes. On pouvait s'attendre à ce que les autres trahissent et ne se préoccupent que de leurs intérêts personnels ici, mais c'était à CDD d'exiger que justice soit faite pour les victimes et non que des dommages soient payés aux leaders à la place d'une justice équitable. Nous rappelons aussi qu'ils avaient reçu l'argent depuis plus d'un an sans le moindre geste pour les victimes avant que GuineePresse.info n'en fasse la révélation et ne dénonce leur comportement immoral et traître. C'est après les dénonciations de GP suite à l'abandon de la victime Fatou Barry par CDD à Dakar sans même lui donner du transport pour rentrer chez elle alors qu'elle était venue, malade, lui demander de l'aide. C'est suite à ce scandal que CDD a déclaré vouloir consacrer l'argent à une fondation qui s'occupe des victimes. Il ne l'a pas fait comme promis. Il a donné une somme à la fondation d'une parente à lui qui aide effectivement les victimes de violence en Guinée parce qu'il l'avait promis publiquement, mais pas la moitié promise.
On a vu CDD aller donner de l'argent, des centaines de millions de FCFA selon certains de l'UFDG, à Dadis à Ouagadougou. Sékouba Konaté a dit dans sa dernière interview que lors de leur dernière rencontre, CDD a voulu lui offrir de l'argent, mais que c'est lui qui a décliné. Pourtant, Cellou n'a pas pu avoir 100 FCFA pour Fatou Barry, ancienne responsable de la jeunesse de l'UFDG et victime du 28 septembre 2009. C'est le jeune leader M. Lamine Kaba du FIDEL et Diallo Sadakaadji (à la demande de Sadio Barry) qui ont aidé le jeune Sadou Barry de l'UFDG devenu infirme après avoir reçu une balle dans les reins lors d'une manifestation organisée par l'UFDG.
GuineePresse30/09/2017 07:38:16
En rappel, nous vous invitons à relire l'article au lien:

http://www.guineepresse.info/index.php?aid=8974
GuineePresse03/10/2017 20:48:45
Un témoignage émouvant:

https://www.youtube.com/watch?v=x_gfc6f60vY
Spécial
 19/04/16: Chine - Europe : la guerre de l’acier a commencé. En Guinée, nous subissons le plus mauvais des présidents et les plus déshonorables des Parlementaires africains !
 16/12/15: Alpha Condé, le RPG et la culture de violence en Guinée.
 26/12/13: Guinée : un pays qui a besoin d’une opposition.
 28/11/13: Cellou Dalein, Sadio Barry et Diallo Sadakaadji: il est temps de briser le silence.
 02/07/13: Sadio Barry: un combat politique en passe d’être gagné en Allemagne !

 Lire plus d'articles...
Editorial
 31/03/15: François Louncény Fall : la honte nationale des Guinéens !
 11/03/15: Guinée : après les menaces des opposants, Alpha Condé et la Ceni leur font le doigt !
 19/02/15: Conakry: île de toutes les opportunités pour Alpha Condé et la mafia étrangère qui le soutient.
 07/08/14: Alpha Condé : l’erreur historique des Guinéens.
 04/02/14: Guinée: la presse censurée à Labé, mais paradoxalement pas par le pouvoir !

 Lire plus d'articles...
Analyse
 21/09/18: Alpha Condé, le démon à chasser de la Guinée !
 20/09/18: "Où va la Guinée?" se demande M. Bah Oury.
 19/09/18: Manifestation du 28 Septembre 2018 à New-York - Communiqué de presse de Pottal-Fii-Bhantal Fouta-Djallon
 17/09/18: Où va la Guinée ?
 16/09/18: Tierno Siradiou Bah – Remerciements au Créateur - Partie I

 Lire plus d'articles...
Interviews
 31/10/16: Guinée : grande interview de Sadio Barry dans le journal Sanakou
 22/07/15: Interviews de Sadio Barry dans Echos de Guinée.
 14/06/15: Emissions du 7 au 11 juin 2015 avec Bashir Bah et Sadio Barry : les audio sont disponibles.
 25/01/15: L’artiste guinéen Elie Kamano dans le journal lefaso.net
 27/02/14: Entretien avec le jeune leader guinéen Mohamed Lamine Kaba, Président du parti FIDEL

 Lire plus d'articles...
Dossiers
 21/06/16: Sadio Barry : « J’accuse Alpha Condé, la justice guinéenne, Fatou Bensouda et sa CPI pour les tueries et pillages enregistrés à Mali Yemberen le vendredi 17.06.2016 »
 03/04/14: Cellou Dalein et l’UFDG
 17/02/14: GPP FM Fouta de Labé : Alpha Boubacar Bah et Laly Diallo de l’UFDG en opposition à Sadio Barry
 28/01/14: Guinée : Alpha Condé est-il encore crédible pour parler des audits de 2011 ?
 09/01/14: Cellou Dalein Diallo, le Président Responsable Suprême des Peuls ?

 Lire plus d'articles...
Exclusif
 13/12/13: Un conseil d’ami à Elhadj Cellou Dalein Diallo, leader de l’opposition guinéenne
 01/10/13: Législatives 2013 en Guinée: l'UE confirme le bilan de la journée électorale dressé par guineepresse.info en tous ses points.
 09/09/13: Guinée: des élections bâclées malgré trois ans de retard et risques sérieux de violences ethniques
 01/08/13: Guinée: quelles sont les véritables motivations de Mansour Kaba ?
 17/07/13: Bakary Fofana: l’irresponsable "cheveux blanc" de la Guinée !

 Lire plus d'articles...
Autres infos
 
 
Cours des dévises
 1 euro = 9350 FG +1.63%
 1 dollar = 6977 FG -3.1%
 1 yuan = 400 FG +0.00%
 1 livre = 10500 FG +1.25%
06/02/13 02 : 02
Articles marqués
 07/04/18: Guinée : le théâtre que nous font vivre Elhadj Alpha mo Siguiri et koto Cellou mo Dalein !
 30/05/16: Manifeste de Sadio Barry sur la crise sociopolitique en Guinée
 22/04/16: Guinée: les confessions d’un voleur de la République !
 28/02/16: Cellou Dalein ou l’enfant gâté du Fouta et Bah Oury le malchanceux.
 25/11/15: Sadio Barry, au sujet de la foi.

 Lire plus d'articles...
 
 
Multimédia
 
Gaetan Mootoo d'Amnesty international, sur les massacre et viols du 28 septembre en Guinée

Par Christophe Boisbouvier

« Les tortionnaires ont franchi une étape inimaginable. Des militaires déchiraient les vêtements des femmes avec une telle violence, parfois avec des couteaux ou la baïonnette, les violant en public. C'était la barbarie dans toute son horreur ».
SOURCE : RFI

 
RTG news (journal TV)
 
Médias
le Jour
IvoirNews
mediapart
Hafianews
togoforum
fereguinee
Guineeweb
ActuGuinée
tamsirnews
Guineeview
Guinée libre
Guineenews
Guinee infos
Guineevision
oumarou.net
aminata.com
Timbi Madina
afriquemplois
Guinea Forum
africatime.com
InfoGuinee.net
guinee224.com
Haal-Pular.com
guineeweb.info
Le Guepard.net
Africabox Music
Guinee nouvelle
Euro Guinée e.V
Guineeinformation
Site en langue Pular
Les Ondes de Guinée
Camp Boiro Memorial
Mondial Communication
Soc.culture.guinea-conakry
 
 
 
 
 

Radio Mussidal Halipular

Radio MH
 
 
 
 

L’intervention du Président de la Coordination Nationale Haalipular de Guinée, Elhadj Saikou Yaya Barry, relative aux crimes ethniques dont Waymark est complice en Guinée:

Elhadj Saikou Yaya Barry

 
 


ITEEV Aachen import/export:

Agence d’import/export des produits et équipements informatiques et industriels, des véhicules et engins de tout genre, de l’Allemagne pour toutes les directions, en particulier l’Afrique:

www.iteev-aachen.com

 
 


Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): le parti d'avenir.

Ci-dessous, vous trouverez la fiche d'inscription (adhésion) et de soutien au parti en fichier PDF. Les données des personnes membres ou contributeurs resteront strictement confidentielles et accessibles uniquement à l'administration restreinte du parti pour la comptabilité et la mise en place d'un répertoire de cadres et personnes ressources du parti en fonction de leurs professions et compétences, à toutes fins utiles.

Les fiches remplies peuvent être remises à un bureau du parti ou scannées et transféré à la direction du parti aux adresses suivantes:

1- Mail Compta : bag.compta@protonmail.com     pour des payements, cotisations ou dons.

2- Mail Général : bag.guinee@protonmail.com      pour adhésion ou modification de données personnelles existentes.

Fiche d'adhésion au parti

Fiche de cotisation et de soutien au parti B.A.G

Affiche du B.A.G en Guinée

 
Lire le préambule du BAG !
 
Suivre l'évolution du parti B.A.G !
 
Débat du 09.09.2016 – JaquesRogerShow vs Sadio Barry, le leader du Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): l’audio est disponible
 
Débat du 18.9.16 - Hafianews vs Sadio Barry du BAG : l’audio est disponible
 
 
©2007-2008 Guineepresse.info
|Webmaster
|Sitemap
|Qui sommes nous?
|Forum
|Archives
|Mentions légales
|Aide et remarques