Bienvenue sur GuineePresse.info
Google
 

Mis en fonction le 16.01.2008
Chercher dans GuineePresse.info :
Accueil
Actualité Opinion
Sport
Culture
Archives
Vie pratique
Forum
Accueil > Opinion > Analyse |Syndication rss Send to facebook Send to facebook twitt this Send to LinkedIn Send via email Print |Mardi, 21 août 2018 00 : 53

Les communales en Guinée : une situation paradoxale.


2018-06-06 09:48:22

Les élections communales ont eu lieu le 04 février 2018. La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a proclamé par la suite les résultats définitifs après la période d’examen par les tribunaux de première instance (TPI) des contentieux enregistrés. Le code électorale adopté par l’actuelle législature stipule que les décisions des TPI ne sont susceptibles d’aucun recours, mais cela n’a pas empêché l’opposition dite républicaine conduite par son chef de file  de « réclamer les vrais résultats » et de s’arcbouter sur cette position. Cette opposition précise que « les contentieux électoraux qui font l’objet de ses réclamations concernent 12 circonscriptions sur près de 340 que comptent la Guinée ». A cet effet, elle a organisé des manifestations de rue qui ont enregistré près d’une dizaine de personnes tuées. Par la suite elle  a fini par rejoindre « la table de négociation au sein du comité de suivi des accords politiques présidé par le Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation ». Depuis lors, ce comité de suivi (composé de représentants de la mouvance présidentielle, de l’opposition républicaine et de l’UFR) n’a pas pu dénouer la crise.

Le Gouvernement de son côté s’obstine de ne pas procéder à l’installation des élus communaux alors que les dispositions réglementaires l’y obligent. Cette situation inédite et paradoxale nous interpelle par plusieurs aspects :

  • Le délai imparti est largement dépassé, pour que le Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation convoque les élus communaux pour la tenue de leur assemblée inaugurale. La Cour Constitutionnelle, qui est compétente en matière électorale et est l’organe régulateur du fonctionnement des institutions et des pouvoirs devrait s’inquiéter de ce dysfonctionnement  préjudiciable à la marche de l’Etat. Les conséquences de ce retard impacteront négativement le calendrier électoral de notre pays. Les élections législatives devant se tenir au plus tard en février ou mars 2019 deviennent incertaines. Dans ce cas, la révision des listes électorales, une nouvelle loi relative à la CENI et l’établissement de nouvelles cartes d’électeurs seront des contraintes difficilement contournables.
  • Que penser d’une opposition qui n’hésite pas à exiger « le viol de la loi électorale du pays » ? D’habitude c’est la partie gouvernementale qui fait fi de la loi pour satisfaire ses intérêts partisans. En ce qui concerne les communales , demander à passer outre les dispositions légales pour procéder à des « arrangements » qui seraient contraire à loi ouvrirait sans aucun doute une incertitude sur les capacités de la CENI à pouvoir organiser des élections apaisées, acceptées et crédibles pour le futur. Alors, la Guinée risquerait d’être davantage fragilisée. Cette forme d’opposition qui siège au parlement et qui possède des représentants à la CENI, en agissant ainsi mise sur une déstabilisation rampante de la Guinée, encourageant ainsi de fait le recours à la violence politique. Cette stratégie suicidaire a d’ores et déjà était condamnée par l’ensemble des représentations diplomatiques accréditées en Guinée.
  • Recul de la responsabilité régalienne : Le gouvernement également à travers le Ministère en charge de l’administration du territoire et de la décentralisation qui assure la tutelle des collectivités locales est pris en défaut  dans l’exercice de sa responsabilité régalienne. Comment est-il possible qu’un « comité de suivi » puisse bloquer l’application de l’acte souverain du peuple guinéen qui par des votes a élu les conseillers communaux ? Ce comité serait–il un organe délibérant au dessus de la Cour Constitutionnelle du pays ? Cette obstination a privilégié « un consensus » au détriment d’une stricte application des lois électorales, génère une perte de confiance vis-à-vis du gouvernement et décrédibilise l’ensemble des institutions consacrées par la constitution. Ce laxisme entretenu porte atteinte à l’autorité de l’Etat et pousse aussi, lentement et sûrement à une déstabilisation de la Guinée. A cet égard, il est utile de méditer le cas du Mali voisin. Le consensus mou du Président ATT dans la gestion publique a viré en un laxisme systématique qui a abouti à la perte de la souveraineté malienne au profit de groupes affairistes et/ou terroristes. Il en est de même de la longue agonie de la République Centrafricaine où ses élites politiques toutes tendances confondues ont pactisé avec « le diable » transformant ainsi leur pays en un champs de ruines, démembré où des milices armées font régner leur terreur.
  • La restauration de la normalité constitutionnelle qui s’appuie sur la primauté de l’autorité de la loi est une urgence. En effet, ces dernières années une pratique malsaine a été instaurée dans la gouvernance politique de la Guinée. A chaque série de manifestations de rue de l’opposition pour des réclamations plus ou moins fondées, la violence s’est invitée faisant des morts et des handicapés à vie. Ensuite un « dialogue politique national » dénoue la crise par l’adoption d’un « accord politique  gouvernement/opposition » qui maintien le statuquo et en contrepartie des avantages et des privilèges intuitu- personae sont accordés à la partie adverse. C’est le cas pour le partage du pouvoir local depuis 2015 par l’instauration des délégations spéciales. C’est le cas également pour la fixation des avantages au chef de file de l’opposition. Ce rituel est également engagé pour parvenir à un « arrangement extra-légal » pour les présents résultats des élections communales. Il est de bon aloi de déclarer « la paix n’a pas de prix ! » pour justifier à chaque fois des « arrangements » qui fragilisent l’Etat de droit. A la marge de cela, l’activité politique a déserté peu à peu les canaux de la confrontation nécessaire  des idées, pour se rapprocher des rives de la délinquance violente avec des milices armées (sections cailloux) des assassinats et une violence instrumentalisée (affaire judiciaire en attente relative au cas de Boubacar Diallo dit Grenade et consorts).

En guise de conclusion

Le Président de la République, clé de voûte des institutions et garant de leur bon fonctionnement ne devrait pas tolérer encore plus longtemps cette entorse grave à l’ordre républicain. En effet la non-installation des élus communaux est purement et simplement une négation de la souveraineté du peuple de Guinée qui a élu peu ou prou des citoyens pour gérer les collectivités locales du pays.

L’existence de conseils communaux pluralistes où des diverses sensibilités sont représentées n’est–il pas le meilleur moyen d’enraciner une culture de gouvernance locale partagée et solidaire ? Devons-nous priver encore longtemps notre pays de ce puissant levier de participation citoyenne et de développement local ?

La stabilité de la Guinée repose avant tout sur les conseils communaux qui représentent les populations à la base. L’intérêt national recommande de se hâter pour que leur installation soit effective afin d’asseoir une gouvernance locale facteur de paix et de concorde nationale. Il est impérieux de restaurer la confiance qui est profondément écorchée !

 

BAH Oury
Ancien Ministre
Animateur national du mouvement « Le Renouveau »

1er Vice-Président de l’UFDG


 

4 commentaire(s) || Écrire un commentaire

Revenir en haut de la page


VOS COMMENTAIRES

kaba Diawara06/06/2018 10:00:21
c'est un hommage répub
licain que je rend à l'homme BAH Oury.
Guineepresse.info06/06/2018 10:15:32
<< Le Président de la République, clé de voûte des institutions et garant de leur bon fonctionnement ne devrait pas tolérer encore plus longtemps cette entorse grave à l’ordre républicain. En effet la non-installation des élus communaux est purement et simplement une négation de la souveraineté du peuple de Guinée qui a élu peu ou prou des citoyens pour gérer les collectivités locales du pays. >>

Monsieur Bah Oury, comme vous l'auriez dit avant, le plus grand irresponsable et source du non-respect des lois du pays est bien ce Président dont vous appelez ici solution.
Sbah06/06/2018 14:32:23
Mr. Bah Oury vous êtes d'une incohérence politique notoire. Pauvre la Guinée. En démocratie le choix de l'électeur est sacré. Et en Guinée s'est ce qui fait défaut depuis l'indépendance de ce pays. Alors apprenons à respecter ce choix sacré. Merci, je vous salue.
ALPHA OUMAR DIALLO06/06/2018 17:53:09
Ce texte sent la frustration de n'avoir pas été nommé dans le nouveau gouvernement.
BO est devenu tellement prévisible :

- Quand il espère et cire les bottes en espérant un poste, il caresse le PPAC et lui trouve des qualités d'un espoir possible pour le pays.
- Ensuite des que le rêve ne devient pas réalité, il se fâche et il attaque.
Moi j'avais perçu cela depuis les années 90 quand il avait signé un pacte avec le PDG soit disant pour combattre Fory Coco - un opportuniste politique sans état d’âme quoi...
Spécial
 19/04/16: Chine - Europe : la guerre de l’acier a commencé. En Guinée, nous subissons le plus mauvais des présidents et les plus déshonorables des Parlementaires africains !
 16/12/15: Alpha Condé, le RPG et la culture de violence en Guinée.
 26/12/13: Guinée : un pays qui a besoin d’une opposition.
 28/11/13: Cellou Dalein, Sadio Barry et Diallo Sadakaadji: il est temps de briser le silence.
 02/07/13: Sadio Barry: un combat politique en passe d’être gagné en Allemagne !

 Lire plus d'articles...
Editorial
 31/03/15: François Louncény Fall : la honte nationale des Guinéens !
 11/03/15: Guinée : après les menaces des opposants, Alpha Condé et la Ceni leur font le doigt !
 19/02/15: Conakry: île de toutes les opportunités pour Alpha Condé et la mafia étrangère qui le soutient.
 07/08/14: Alpha Condé : l’erreur historique des Guinéens.
 04/02/14: Guinée: la presse censurée à Labé, mais paradoxalement pas par le pouvoir !

 Lire plus d'articles...
Analyse
 18/08/18: Abdoulaye Bah (UFDG) prochaine maire de Kindia est invité de Africamidi ce samedi à 19h TU
 13/08/18: M.A.K. : du duo gagnant vers un duel sanglant ?
 07/08/18: L’anacarde, ce marché à plus de 4 milliards de dollars par an qui pouvait changer le quotidien du guinéen lambda, pourtant il n’est pas trop tard.
 06/08/18: Race et Racisme. Ethnie et État
 29/07/18: Guinée : les moyens du redressement existent

 Lire plus d'articles...
Interviews
 31/10/16: Guinée : grande interview de Sadio Barry dans le journal Sanakou
 22/07/15: Interviews de Sadio Barry dans Echos de Guinée.
 14/06/15: Emissions du 7 au 11 juin 2015 avec Bashir Bah et Sadio Barry : les audio sont disponibles.
 25/01/15: L’artiste guinéen Elie Kamano dans le journal lefaso.net
 27/02/14: Entretien avec le jeune leader guinéen Mohamed Lamine Kaba, Président du parti FIDEL

 Lire plus d'articles...
Dossiers
 21/06/16: Sadio Barry : « J’accuse Alpha Condé, la justice guinéenne, Fatou Bensouda et sa CPI pour les tueries et pillages enregistrés à Mali Yemberen le vendredi 17.06.2016 »
 03/04/14: Cellou Dalein et l’UFDG
 17/02/14: GPP FM Fouta de Labé : Alpha Boubacar Bah et Laly Diallo de l’UFDG en opposition à Sadio Barry
 28/01/14: Guinée : Alpha Condé est-il encore crédible pour parler des audits de 2011 ?
 09/01/14: Cellou Dalein Diallo, le Président Responsable Suprême des Peuls ?

 Lire plus d'articles...
Exclusif
 13/12/13: Un conseil d’ami à Elhadj Cellou Dalein Diallo, leader de l’opposition guinéenne
 01/10/13: Législatives 2013 en Guinée: l'UE confirme le bilan de la journée électorale dressé par guineepresse.info en tous ses points.
 09/09/13: Guinée: des élections bâclées malgré trois ans de retard et risques sérieux de violences ethniques
 01/08/13: Guinée: quelles sont les véritables motivations de Mansour Kaba ?
 17/07/13: Bakary Fofana: l’irresponsable "cheveux blanc" de la Guinée !

 Lire plus d'articles...
Autres infos
 
 
Cours des dévises
 1 euro = 9350 FG +1.63%
 1 dollar = 6977 FG -3.1%
 1 yuan = 400 FG +0.00%
 1 livre = 10500 FG +1.25%
06/02/13 02 : 02
Articles marqués
 07/04/18: Guinée : le théâtre que nous font vivre Elhadj Alpha mo Siguiri et koto Cellou mo Dalein !
 30/05/16: Manifeste de Sadio Barry sur la crise sociopolitique en Guinée
 22/04/16: Guinée: les confessions d’un voleur de la République !
 28/02/16: Cellou Dalein ou l’enfant gâté du Fouta et Bah Oury le malchanceux.
 25/11/15: Sadio Barry, au sujet de la foi.

 Lire plus d'articles...
 
 
Multimédia
 
Gaetan Mootoo d'Amnesty international, sur les massacre et viols du 28 septembre en Guinée

Par Christophe Boisbouvier

« Les tortionnaires ont franchi une étape inimaginable. Des militaires déchiraient les vêtements des femmes avec une telle violence, parfois avec des couteaux ou la baïonnette, les violant en public. C'était la barbarie dans toute son horreur ».
SOURCE : RFI

 
RTG news (journal TV)
 
Médias
le Jour
IvoirNews
mediapart
Hafianews
togoforum
fereguinee
Guineeweb
ActuGuinée
tamsirnews
Guineeview
Guinée libre
Guineenews
Guinee infos
Guineevision
oumarou.net
aminata.com
Timbi Madina
afriquemplois
Guinea Forum
africatime.com
InfoGuinee.net
guinee224.com
Haal-Pular.com
guineeweb.info
Le Guepard.net
Africabox Music
Guinee nouvelle
Euro Guinée e.V
Guineeinformation
Site en langue Pular
Les Ondes de Guinée
Camp Boiro Memorial
Mondial Communication
Soc.culture.guinea-conakry
 
 
 
 
 

Radio Mussidal Halipular

Radio MH
 
 
 
 

L’intervention du Président de la Coordination Nationale Haalipular de Guinée, Elhadj Saikou Yaya Barry, relative aux crimes ethniques dont Waymark est complice en Guinée:

Elhadj Saikou Yaya Barry

 
 


ITEEV Aachen import/export:

Agence d’import/export des produits et équipements informatiques et industriels, des véhicules et engins de tout genre, de l’Allemagne pour toutes les directions, en particulier l’Afrique:

www.iteev-aachen.com

 
 


Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): le parti d'avenir.

Ci-dessous, vous trouverez la fiche d'inscription (adhésion) et de soutien au parti en fichier PDF. Les données des personnes membres ou contributeurs resteront strictement confidentielles et accessibles uniquement à l'administration restreinte du parti pour la comptabilité et la mise en place d'un répertoire de cadres et personnes ressources du parti en fonction de leurs professions et compétences, à toutes fins utiles.

Les fiches remplies peuvent être remises à un bureau du parti ou scannées et transféré à la direction du parti aux adresses suivantes:

1- Mail Compta : bag.compta@protonmail.com     pour des payements, cotisations ou dons.

2- Mail Général : bag.guinee@protonmail.com      pour adhésion ou modification de données personnelles existentes.

Fiche d'adhésion au parti

Fiche de cotisation et de soutien au parti B.A.G

Affiche du B.A.G en Guinée

 
Lire le préambule du BAG !
 
Suivre l'évolution du parti B.A.G !
 
Débat du 09.09.2016 – JaquesRogerShow vs Sadio Barry, le leader du Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): l’audio est disponible
 
Débat du 18.9.16 - Hafianews vs Sadio Barry du BAG : l’audio est disponible
 
 
©2007-2008 Guineepresse.info
|Webmaster
|Sitemap
|Qui sommes nous?
|Forum
|Archives
|Mentions légales
|Aide et remarques