Bienvenue sur GuineePresse.info
Google
 

Mis en fonction le 16.01.2008
Chercher dans GuineePresse.info :
Accueil
Actualité Opinion
Sport
Culture
Archives
Vie pratique
Forum
Accueil > Actualité > Interviews |Syndication rss Send to facebook Send to facebook twitt this Send to LinkedIn Send via email Print |Vendredi, 24 novembre 2017 18 : 42

DADIS-KONATE : la guerre continue

Une interview que tout Guinéen doit lire.


2012-03-30 17:14:44 

De passage à Ouagadougou en provenance de Lomé et Niamey, j’ai rendu visite, ce jeudi 22 mars 2012, au Président Moussa Dadis Camara en séjour dans la capitale du Faso depuis trois ans. Logé dans le quartier chic de Ouaga 2000, le bouillant Capitaine n’a point perdu sa verve. Il est, cependant, devenu plus serein et pondéré. Arrivé à sa Résidence de Ouaga 2000, située non loin du palais Kosyam (Présidence de la République du Faso), l’ex homme fort de Conakry m’a accueilli avec beaucoup d’enthousiasme.

D’un sujet à un autre, nous sommes parvenus, malgré lui, à un entretien plus ou moins long, nonobstant la réticence du Capitaine Dadis Camara d’aborder certains sujets comme celui des attaques du général Konaté contre sa personne. A noter que le Capitaine est venu plus tard, me rendre visite à l’hôtel, situé dans le même quartier.

Entretien à bâton rompu avec un Dadis en pleine forme. Bonne lecture.

Le Défi : Bonjour Monsieur le Président, Comment allez-vous ?

Capitaine Dadis Camara : Je vais bien comme vous le constatez. Je suis en pleine forme et rien ne me manque ici. J’ai tout ce qu’il faut et cela grâce à Dieu le Tout-Puissant, au peuple burkinabè et à mon grand frère le Président Blaise Compaoré qui ne ménage aucun effort pour m’entourer de tous les soins. Je les en remercie infiniment.

Le Défi : Avez-vous des nouvelles de notre pays, la Guinée ?

Capitaine Moussa Dadis Camara : Oui, je suis régulièrement informé de ce qui s’y passe. En plus de la famille et des amis, je suis en contact régulier avec monsieur le Président Alpha Condé, que je salue et encourage au passage. Certains frères de l’opposition aussi me rendent souvent visite lorsqu’ils sont de passage ici à Ouagadougou. Je les en remercie tous.

Le Défi : Alors, quand est-ce comptez-vous retourner au pays ?

Moussa Dadis Camara : j’y retournerai lorsque Dieu, le Tout-Puissant, le voudra.

Le Défi : Par ailleurs, avez-vous entendu ce que le Général Sékouba Konaté a dit de vous ?

Moussa Dadis Camara : Vous savez, cela me fait vraiment rire, oh mon Dieu !

Le Défi : Que vous soyez attaqué et insulté par Konaté, cela vous fait-il rire ?

Moussa Dadis Camara : Oui, franchement c’est marrant. Konaté, m’insulter moi Dadis ? Ça doit étonner plus d’un militaire guinéen (rires nourris). Je ne considère pas ça du tout.

Le Défi : C’est quand même la deuxième fois que votre ami vous attaque et vous insulte non ?

Moussa Dadis Camara: Oui en effet. Mais vous savez, cela peut très bien se comprendre. Il tente en vain de déverser son venin. Il faut le comprendre, il a été plusieurs fois frustré pour ne pas dire complètement meurtri. D’abord pour n’avoir pas pu prendre le pouvoir à la mort du général Lansana Conté et aussi, pour d’autres raisons très graves et plus ou moins connues.

Le Défi : N’est-ce pas lui qui vous a donné le pouvoir ?

Moussa Dadis Camara : Non et non !
Non, pas du tout mon cher ami, vous le savez bien. (Ndlr : A cet instant le ton commence sérieusement à monter)

Le Défi : Non je n’en sais rien, sans blague, monsieur le Président !

Moussa Dadis Camara : Alors, à la mort du général Lansana Conté, paix à son âme, nous étions trois postulants pour le même fauteuil. Il y avait lui Sékouba, le Général Mamadouba Toto Camara et moi-même. Personne de nous trois ne voulait laisser pour l’autre. C’est à travers la troupe et le collectif des officiers présents ce jour au camp Alpha Yaya Diallo, dont le Général Mathurin Bangoura, qui pilotait les discutions et les négociations, que j’ai été choisi. Figurez-vous que je n’étais même pas dans la salle de réunion à l’étage pour les pourparlers. Je suis resté serein avec mes hommes et la troupe dehors, et eux, étaient à l’intérieur pour trouver une solution. C’est, un moment après, que le Général Mathurin Bangoura est venu au balcon du premier étage du bloc administratif, du Camp Alpha Yaya Diallo, pour me dire ceci : « Mon Capitaine Dadis, venez ici s’il vous plait. Montez, tout est déjà fini ! »

A cet instant, les hommes étaient prêts à ouvrir le feu si jamais quelqu’un, outre que moi, tentait de toucher au pouvoir. J’ai passé beaucoup de temps à préparer ce jour et je ne voyais pas comment quelqu’un qui n’a aucune attache, aucune base avec les hommes de rang, les sous-officiers et officiers, et qui ne savait même pas ce qui se passait dans la capitale et qui était en plus, basé à l’intérieur du pays, à Macenta, à la frontière libérienne depuis plus de dix ans, avec seulement un petit détachement militaire qui est loin d’être un bataillon, prendre le pouvoir devant moi. Moi qui sais aimer et respecter la troupe. J’étais suffisamment fort et bien entouré, bien encadré par le collectif des officiers, sous-officiers et hommes de rang pour prendre, sans que personne n’ose me contredire, le pouvoir. C’est ainsi, circonstances obligent, après des discutions houleuses, qu’il a été déclaré publiquement par le collectif : « Capitaine Dadis, après débats et avis, vous êtes le Président du CNDD, Président de la République et Commandant en Chef des Forces Armées de Guinée ».

A cet instant, Sékouba Konaté a failli se suicider mais en fait, il n’osait même pas montrer sa frustration au risque de se faire discipliner par les hommes, ivres de joie et de fierté. Vous pouvez vérifier tout ça en interrogeant certains officiers dont le Général Mathurin Bangoura (actuel ministre de l’Habitat), le Colonel Tidiane Camara (ex Directeur des Garages du Gouvernement), Le Colonel Claude Pivi (ministre de la Sécurité présidentielle), le Général Idi Amin (actuel Directeur de Cabinet du ministère de la Défense) et le Colonel Moussa Keita pour ne citer que ceux-là. Tous ont participé à la rédaction du Communiqué du CNDD pour la prise du pouvoir. Ils sont à Conakry, ils peuvent en témoigner. C’est à BATA (Bataillon Autonome des Troupes Aéroportés) que ce communiqué a été rédigé par le collectif des officiers et sous-officiers.

Et, c’est de là, avec la permission de ce collectif et à cause de tout le respect dont je jouis de la part des officiers, sous-officiers et hommes de rang, que je suis allé, accompagné d’un groupe important dont Sékouba Konaté lui même, à la RTG (Radio Télévision Guinéenne) pour lire la déclaration de la prise du pouvoir par l’armée. C’est dans son fief de BATA, où il était le Commandant que je me suis imposé sur lui. Devant ses hommes qui étaient acquis à ma cause et qui me font entièrement confiance. Sékouba m’a même supplié à la RTG de Koloma de le laisser lire le communiqué ; ce que j’ai balayé d’un revers de main.
En plus, la troupe mise de côté, entre nous militaires, on se connaît bien. Ce n’est pas puisque quelqu’un est gros qu’il est forcément fort. Entre nous, nous savons qui est capable de quoi.

Le Défi : Oui, mais vous dites que Sékouba Konaté serait frustré pour plusieurs raisons, mais vous n’avez évoqué qu’une seule, n’est-ce pas ?

Moussa Dadis Camara : Encore une fois, je ne veux pas parler de ça si non, j’ai beaucoup de choses à dire. Des choses très graves, mais pour l’instant je préfère garder le silence. Il est quand même facile de comprendre quelqu’un qui a été aussi frustré, aussi bafoué dans sa dignité, s’il en a une, comme Sékouba. La première frustration comme je le disais tantôt, c’est le fait de voir le pouvoir lui échapper à la mort du Général Conté. Ensuite, malgré l’attentat ourdi et perpétré contre ma personne, je ne suis non seulement pas mort, mais en plus on n’a pas pu effacer ma mémoire, mes souvenirs, ce que je sais de lui et d’autres, comme pour tourner, et définitivement alors, une page encombrante.

Plus grave que toutes ces frustrations précitées, vous n’êtes pas sans savoir, en guise de rappel, que les braves femmes de Kaloum, qui savent beaucoup de choses et qui sont nos mamans, ont révélé au grand jour, sa vraie identité familiale (Ndlr : Allusion faite à la sortie fracassante des femmes de Conakry contre le général Konaté après la présidentielle du 27 juin 2010. Dadis était déjà en exil au Burkina Faso). Elles lui ont dit qu’il n’était pas le fils de son père. C’est justement une des raisons principales de sa démence, cette crise identitaire tardive-là, n’est pas rien. Et, depuis, il n’a eu autre solution que de trouver refuse dans l’alcool. Comment voulez-vous, moi qui suis le fils de mon père, un père connu et respecté de tous, qui est Mamadou Koulé Camara, lui-même fils de Koulé-Moriba, que je me mette à me tirailler avec quelqu’un qui s’est auto éduqué ? Hélas !

Nous devons être compréhensifs et avoir le dos large à l’égard d’un tel homme qui n’a ni repères, ni dignité et encore moins une identité. Cette crise identitaire familiale, va au delà de l’intéressé lui-même. C’est toute sa progéniture qui se retrouve souillée et perdue. Lorsqu’un homme se demande qui est son vrai père, figurez-vous que c’est le comble du malheur. Est-ce un fou, est-ce un gigolo, ou un drogué-alcoolique comme le fils lui même ? Voici entre autres des raisons valables, qui peuvent, sans difficulté aucune, expliquer les raisons d’une panique et d’une démence qui s’emparent d’un homme sans vergogne et mentalement atteint pour le reste de sa vie.

Le Défi : Vous êtes, pour une fois, très dur à l’égard de votre ami Sékouba Konaté, n’est-ce pas ?

Moussa Dadis Camara : Non pourtant ! J’ai beaucoup de choses à dire mais je préfère ne rien dire pour l’instant. Il s’est attaqué à moi deux fois de suite sans que je ne réagisse. Mais si jamais il se le permet pour une autre fois encore, eh bien, j’ouvrirai la boîte de pandore et ça ne serait pas bon pour lui. Je suis un homme d’Etat et non un plaisantin et un alcoolique. Un homme ne doit pas, même pour des raisons personnelles ou de famille, comme par exemple une crise d’identité familiale, se livrer à une diatribe gratuite et sans fondement contre celui qui fut son super patron. Quand même mon cher ami !

Le Défi : Mais, monsieur le Président, n’aviez-vous pas peur de lui un petit peu ?

Moussa Dadis Camara : Avoir peur de lui ?

Non vous aussi, pas du tout alors, sinon je n’aurai rien dit sur sa crise identitaire confuse et sur le fait que je me sois imposé sur lui dans son propre bataillon!

Le Défi : C’était quand même le co-président à votre temps ! Vous scandiez son nom partout, El-Tigre par ci, El-Tigre par là… N’est-ce pas ?

Moussa Dadis Camara : Oui c’est vrai, nous étions très proches sinon il n’a même pas pu avoir la place de Premier Vice–président du CNDD. Il n’était que deuxième Vice-président. Une autre raison de frustration d’ailleurs. Mais comment voulez-vous que je rejette quelqu’un, fut-il un subordonné, qui me demande toujours la permission pour fumer et même pour aller à la toilette. Il me disait : « Monsieur le Président, permettez-moi d’aller à la toilette s’il vous plait… » Plus intéressant que tout cela, il est venu plus d’une fois me trouver dans ma chambre à coucher pour m’assurer de toute sa fidélité. Il est allé jusqu’à me dire : « Excellence monsieur le Président, si pour sauver votre pouvoir il vous faut un sacrifice humain, moi je suis ici disponible. Vous pouvez faire de moi ce sacrifice.
J’en serai très fier ». Alors quelqu’un qui vient et qui se met à genou ou qui se couche carrément à plat ventre et les mains au dos, sous vos pieds avant de faire une telle déclaration, comment voulez-vous que je le rejette ou que je le froisse. Mon éducation m’oblige d’accorder de l’attention à un homme qui sait aussi se soumettre à un chef ; quelqu’un qui peut salir ses vêtements si je ne lui donne pas mon aval pour qu’il se rende à la chiotte. Non vous aussi, je préfère ne pas répondre à un tel ivrogne. En tout cas pas pour l’instant, sauf s’il insiste. A ce moment et à ce moment seulement, je dirai certaines vérités crues, et là mon cher… vous savez qu’il est déjà très fragile ?

Le Défi : Excluez-vous une réconciliation entre vous et votre ami Sékouba ?

Moussa Dadis Camara : Lorsque vous aidez quelqu’un à sortir de l’ornière, vous lui montrer au monde, vous faites sa promotion, vous lui donnez du lait, vous lui accordez respect et considération, et que ce dernier en retour complote contre vous, vous donne du sang à la place du lait, vous coupe même les vivres, et se met en plus de tout ça à vous vilipender et insulter, je me demande si une réconciliation est possible dans ces circonstances, du reste très aggravantes. Un ingrat est un ingrat. C’est aussi simple que ça.

Le Défi : Un dernier mot !

Moussa Dadis Camara : Que Dieu bénisse la Guinée et le Burkina Faso.


 

19 commentaire(s) || Écrire un commentaire

Revenir en haut de la page


VOS COMMENTAIRES

Man In Power30/03/2012 18:25:00
Je pense que Dadis et Sekouba à travers ce debat nous livrent leur vrai niveau: la bassesse.
Observateur30/03/2012 18:33:20
Donc ces deux clones qui s'embrassaient en public en disant ami ne faisaient que mentir. De la pure démagogie au fait.
Diallo30/03/2012 18:56:40
Ce n'est pas surprenant du tout car dans un groupe de gang, ça se termine toujours comme ça. Ce n'est que le début, attendons la suite de leur mamaya. De toute façon, ils vont tous finir mal car ils ont violé et tué des innocents.
mohamed30/03/2012 19:24:55
dadis a raison de cracher sur sekouba,il le merite.sekouba est un ingrat.c'est eux qui auraient pousser dadis a tuer les peulhs,ils l'ont trompes.bravo dadis
sow30/03/2012 19:38:55
Voilà arrivé le temps de casse-gueule par media interposé!!!!
et ce tant mieux si le peuple sort grandi, malgré les bibites traversées à cause de ces ignares incongrus
Ibrahima MBemba SOW30/03/2012 20:14:53
Eh oui! la Guinée n'a jamais progressé comme elle aurait pu le faire depuis 1958. D'ailleurs, les multiples raisons qui expliquent ce déplorable constat n'ont jamais été difficiles à décliner.
hafia30/03/2012 20:37:51
mr dadis tu dois comprendre que l´on ne regrette pas en enfer puisque de cet chatiment aucun recours n´est possible pour consulter son avocat,donc taies toi dieu ta donne un boubou de benediction tu l´a offert a konate a porte c´est trop tard mon cher ami
BAH30/03/2012 20:40:55
Voici au grand jour le genre de personnes qui avait pris en otage ce pays et que certains sages malheureusement qualifiaient de "Messi".
Que DIEU benisse la Guinée et les Guinéens.
Mamadou Bah30/03/2012 22:47:34
Qui d'entre eux a raison sur l'autre? Je sais que Sekouba respectait Daddis quand celui ci dirigait la transition. En faite Il ya eu transition avec Daddis et trahison avec Konate. Le patron de tout les trahisons est celui qui les a pousser les "deux" en "exile", alpha Pinet de Condeah et Grimpeur du stade de Coleah. Moi je ne peut qu'apres avoir vecu avec grand etonnement les agissements malhonnete, honteuse, partiale et sauvages du soldat Konate qui avait une seule mission qui etait de remettre le pouvoir a Alpha Conde. Sidya, Cellou, La guinee avait choisi l'un d'entre vous mais helas ce qui etait preparer, l'etait depuis avant que vous n'alliez au Stade du 28 sptembre ou vous avez donner votre sang pour que ce pays soit un etat de droit et non un etat regional diriger par une region, une ethnie dans le mepris des autres. Sachez que les comploteurs qui vous ont utilizer pour leur causes ont certe reussi leur coup mais incha Allah... Allah les rendra la monnaie de leur transaction tot ou tard et c'est Lui qui est le predominant sur toute chose meme si alpha pinet et son genre le contradira.

Mamadou Bah
fidèle lecteut31/03/2012 04:31:16
vous avez tous les 2 les mains salles mais que les guinéens sache que d'une façon ou d'une autre la vérité finira par triompher. Soyons juste optimiste et savoir que dieu sera toujours au coté des victimes. ils iront de révélation en révélation jusqu'à montrer au monde ce qui était caché.
scandinvien31/03/2012 17:36:58
C est domage la guinee et les guine.
Je voudrais lire les propos de skebouba a l encontre de dadis.si quelqu un peut m aider
WILTORD TRAORE Riyad31/03/2012 18:45:12
Il est bon de se vider le coeur et le ventre dans le sens d'une reconciliation possible.Si on se vide pour se nuire l'un et l'autre alors que chacun a ete a la commande de notre chere GUINEE je crois que cela livre notre patrie a une idee d'enfance entre les deux.Chacun a pu se comporter dans leurs relations en fonction de son education et de sa conviction. Aujourd'hui tout cela devrait etre un secret. Si non un jour, Mr. DADIS ou Mr.SEKOUBA seront obliges a devoiler certains secrets d'Etat.Ainsi ceci pourrait mettre en peril la reconciliation nationale et une tension entre les ethnies de chacun d'eux.On ne parlera plus de DADIS ou de SEKOUBA, mais plutot une tension entre malinkes et forestiers.Alors souhaitons qu'un jour ou un autre les deux se reconcilieront.Rien n'est impossible.
camara31/03/2012 20:57:01
mon cher dadis tout c que vous racontè est tro tard on t connai.c les meme acharnemen que vous avez fait contre le presiden alpha condè qu'il est crinel qu'il est mauvai donc nous on te croi pas du tout et on t connai arete de racontè tes bobar tu voulai mettre la guinè dans la merde tu parle sans rien dire et sans concret que sekouba soi batard ou pas il est guineen comme toi
Ibrahima Bory Bah31/03/2012 23:57:55
Selon l'explication de M Dadis, l'intention de chacun de ces militaires menteurs(Dadis, Sékouba, Toto) était de s'éterniser au pouvoir... C'est l'histoire du voleur et l'âne dont Alpha Condé est le troisième larron. Ma pauvre Guinée! Que Dieu nous débarrasse de ces démons maléfiques!
lamine bah01/04/2012 11:10:40
Encore une fois de plusieurs dadis, sekouba, ont prouvé au guineens qu'ils ne sont pas intelligent ni digne. Dadis, pourquoi donne t-il un pouvoir à quequ'un que tu savais bien etait en crise identiaire ? Je me souviens bien lorsque tu signais les documents officiel qui mettait sekouba comme président de la République à l'époques tu avais dis que tu as confidence en sekouba et tu as signé ces documents de ta conscience personne ne ta forcé ni obligé à mettre ce type que tu considérais avait la crise identitaire. Aujourd'hui, toi dadis, sekouba, vous êtes tous en crise identitaire !
Patriote02/04/2012 13:44:31
Comment peut-on croire les dires d'un alcoolique et d'un drogué?

Les deux, Dadis et Konaté ne sont que deux mercenaires, ignorants qui se sont battu pour prendre le pouvoir au peuple de guinée!

Si ces deux personnages pensaient vraiment au peuple ne serait-ce quelques minutes, alors tout les deux auraient œuvrer à l'installation d'un Président démocratiquement élu, en assurant sa sécurité et surtout en faisant respecter l'ordre et la constitution!

Mais au lieu de cela, les deux se sont battu pour juste devenir président et se pavaner devant le peuple! Cela montre, s'il en était besoin que notre armée n'est qu'une bande de charognards et d'incompétents, qui ne pensent qu'à s'amuser et assouvir leur soif de pouvoir sur le peuple!

On voit aujourd'hui ce que Sekou Touré et Conté nous ont laisser comme héritage! Tout ce qui importe à ces gens est leur personne et leur famille. Pour eux la notion d’État, de Peuple, de Pays est complètement absent de leur réflexion, tenter qu'ils puissent avoir assez d'intelligence pour penser!

Comment nos intellectuels et hommes politiques ont pu se coucher devant de tels ignorants et incultes?

Comment nos hommes politiques ont-ils pu laisser ces gens prendre le pouvoir sans réagir? Il faut vraiment que les populations des différentes régions soit sensibiliser aux vrais problèmes de notre pays, à savoir la pauvreté, les maladies, l'éducation, etc.

Quand on lit cet entretien, comment ne pas comprendre alors les difficultés que rencontre notre pays, si riche et si fertile?

J'ai mal pour mon pays, j'ai mal pour mon peuple, j'ai mal pour la GUINÉE!

Quand est-ce que nous comprendrons que sans combats, sans bataille, sans résistance, sans sacrifices nous nous en sortirons jamais?

Quand est-ce qu'on va cesser de se faire dicter la loi par des ignorants qui ne savent même pas ce qu'est la LOI?

Quand est-ce qu'on va finir par prendre nos destinés en main?

Quand est-ce que TOUT les guinéens comprendront, que sans l'UNITE, sans le combat on ne s'en sortira jamais?

Même le Prophète Mahomet (Que Dieu ai son Âme, Amen) a du se battre contre les gens qui lui voulait du mal, il a du se battre pour que la vérité gagne, si nous refusons le combat, autant se tirer de suite une balle dans nos têtes, car on finira tous par mourir à petit feu, qu'on soit de la basse, moyenne, haute guinée ou de la forêt!

Je fais un rêve, que le peuple de guinée se leva d'un seul HOMME, et dit STOP à la dictature, STOP au mensonge, STOP au massacre, STOP à tout ceux qui veulent nous maintenir dans le passé alors que le train mondial avance à vive allure vers la modernité, le progrès et la DÉMOCRATIE!

VIVE LA GUINÉE LIBRE ET UNIE
chérif diallo03/04/2012 12:57:13
Je dis d'abord un grand salam au peuple de Guinée san distinction de race d'etnie ou de région ,la guinée nous appartient tous ,et nous devons nous lever comme un seul homme pour faire avancer ce pays qui nous ai tant chère à tous ,vu cet interview on se rend compte que un pays qui à eté dirigé par ces genres des personnes finira toujours par ce que nous avons vécu et continuons de subir les consequences donons nous la main pour le restant de notre vie pour que la guinée revient dans le concert des grandes nations developpés et civilisées pour que demain la guinée soit comme le QUATAR OU LE DUBAI DE L'AFRIQUE merci que le tout puissant nous éclaircis le chémain du reussite du developpement et du pardon AMENN?JE Fière d'être Guinéen
diaylanie03/04/2012 21:44:23
bonjour a tout le monde:je suis guineen au senegal et je suit l actualite guineen de pres.Pour cela je constate par raport au senegalais(es) que nous sommes diviser entre nous les jeunes et que les politiciens ns manipules et nous mene a la terreur.Si ne ns levons pas aujourd hui sa sera trotard
guinen a accra04/04/2012 20:58:36
merci dadis
Spécial
 19/04/16: Chine - Europe : la guerre de l’acier a commencé. En Guinée, nous subissons le plus mauvais des présidents et les plus déshonorables des Parlementaires africains !
 16/12/15: Alpha Condé, le RPG et la culture de violence en Guinée.
 26/12/13: Guinée : un pays qui a besoin d’une opposition.
 28/11/13: Cellou Dalein, Sadio Barry et Diallo Sadakaadji: il est temps de briser le silence.
 02/07/13: Sadio Barry: un combat politique en passe d’être gagné en Allemagne !

 Lire plus d'articles...
Editorial
 31/03/15: François Louncény Fall : la honte nationale des Guinéens !
 11/03/15: Guinée : après les menaces des opposants, Alpha Condé et la Ceni leur font le doigt !
 19/02/15: Conakry: île de toutes les opportunités pour Alpha Condé et la mafia étrangère qui le soutient.
 07/08/14: Alpha Condé : l’erreur historique des Guinéens.
 04/02/14: Guinée: la presse censurée à Labé, mais paradoxalement pas par le pouvoir !

 Lire plus d'articles...
Analyse
 22/11/17: Africa Midi: Emission spéciale sur la question d’esclavages d’Africains en Libye (mercredi 22/11/17 à 20 GMT)
 20/11/17: Alpha Condé aux abois pour un 3è mandat.
 19/11/17: Décès de El-Hadj Oumar Doungou Barry - Déclaration de la coordination nationale des fulbé et Haalipular de Guinée.
 14/11/17: Déficit de démocratie en Guinée – Sommes-nous tous coupables et responsables ?
 14/11/17: La radio Africa Midi a reçu samedi, 11.11.17, Mohamed Mara, journaliste à Espace Fm Guinée.

 Lire plus d'articles...
Interviews
 31/10/16: Guinée : grande interview de Sadio Barry dans le journal Sanakou
 22/07/15: Interviews de Sadio Barry dans Echos de Guinée.
 14/06/15: Emissions du 7 au 11 juin 2015 avec Bashir Bah et Sadio Barry : les audio sont disponibles.
 25/01/15: L’artiste guinéen Elie Kamano dans le journal lefaso.net
 27/02/14: Entretien avec le jeune leader guinéen Mohamed Lamine Kaba, Président du parti FIDEL

 Lire plus d'articles...
Dossiers
 21/06/16: Sadio Barry : « J’accuse Alpha Condé, la justice guinéenne, Fatou Bensouda et sa CPI pour les tueries et pillages enregistrés à Mali Yemberen le vendredi 17.06.2016 »
 03/04/14: Cellou Dalein et l’UFDG
 17/02/14: GPP FM Fouta de Labé : Alpha Boubacar Bah et Laly Diallo de l’UFDG en opposition à Sadio Barry
 28/01/14: Guinée : Alpha Condé est-il encore crédible pour parler des audits de 2011 ?
 09/01/14: Cellou Dalein Diallo, le Président Responsable Suprême des Peuls ?

 Lire plus d'articles...
Exclusif
 13/12/13: Un conseil d’ami à Elhadj Cellou Dalein Diallo, leader de l’opposition guinéenne
 01/10/13: Législatives 2013 en Guinée: l'UE confirme le bilan de la journée électorale dressé par guineepresse.info en tous ses points.
 09/09/13: Guinée: des élections bâclées malgré trois ans de retard et risques sérieux de violences ethniques
 01/08/13: Guinée: quelles sont les véritables motivations de Mansour Kaba ?
 17/07/13: Bakary Fofana: l’irresponsable "cheveux blanc" de la Guinée !

 Lire plus d'articles...
Autres infos
 
 
Cours des dévises
 1 euro = 9350 FG +1.63%
 1 dollar = 6977 FG -3.1%
 1 yuan = 400 FG +0.00%
 1 livre = 10500 FG +1.25%
06/02/13 02 : 02
Articles marqués
 30/05/16: Manifeste de Sadio Barry sur la crise sociopolitique en Guinée
 22/04/16: Guinée: les confessions d’un voleur de la République !
 28/02/16: Cellou Dalein ou l’enfant gâté du Fouta et Bah Oury le malchanceux.
 25/11/15: Sadio Barry, au sujet de la foi.
 01/03/15: Guinée: qui trompe le peuple, le pouvoir ou l’opposition ?

 Lire plus d'articles...
 
 
Multimédia
 
Gaetan Mootoo d'Amnesty international, sur les massacre et viols du 28 septembre en Guinée

Par Christophe Boisbouvier

« Les tortionnaires ont franchi une étape inimaginable. Des militaires déchiraient les vêtements des femmes avec une telle violence, parfois avec des couteaux ou la baïonnette, les violant en public. C'était la barbarie dans toute son horreur ».
SOURCE : RFI

 
RTG news (journal TV)
 
Médias
le Jour
IvoirNews
mediapart
Hafianews
togoforum
fereguinee
Guineeweb
ActuGuinée
tamsirnews
Guineeview
Guinée libre
Guineenews
Guinee infos
Guineevision
oumarou.net
aminata.com
Timbi Madina
afriquemplois
Guinea Forum
africatime.com
InfoGuinee.net
guinee224.com
Haal-Pular.com
guineeweb.info
Le Guepard.net
Africabox Music
Guinee nouvelle
Euro Guinée e.V
Guineeinformation
Site en langue Pular
Les Ondes de Guinée
Camp Boiro Memorial
Mondial Communication
Soc.culture.guinea-conakry
 
 
 
 
 

Radio Mussidal Halipular

Radio MH
 
 
 
 

L’intervention du Président de la Coordination Nationale Haalipular de Guinée, Elhadj Saikou Yaya Barry, relative aux crimes ethniques dont Waymark est complice en Guinée:

Elhadj Saikou Yaya Barry

 
 


ITEEV Aachen import/export:

Agence d’import/export des produits et équipements informatiques et industriels, des véhicules et engins de tout genre, de l’Allemagne pour toutes les directions, en particulier l’Afrique:

www.iteev-aachen.com

 
 


Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): le parti d'avenir.

Ci-dessous, vous trouverez la fiche d'inscription (adhésion) et de soutien au parti en fichier PDF. Les données des personnes membres ou contributeurs resteront strictement confidentielles et accessibles uniquement à l'administration restreinte du parti pour la comptabilité et la mise en place d'un répertoire de cadres et personnes ressources du parti en fonction de leurs professions et compétences, à toutes fins utiles.

Les fiches remplies peuvent être remises à un bureau du parti ou scannées et transféré à la direction du parti aux adresses suivantes:

1- Mail Compta : bag.compta@protonmail.com     pour des payements, cotisations ou dons.

2- Mail Général : bag.guinee@protonmail.com      pour adhésion ou modification de données personnelles existentes.

Fiche d'adhésion au parti

Fiche de cotisation et de soutien au parti B.A.G

Affiche du B.A.G en Guinée

 
Lire le préambule du BAG !
 
Suivre l'évolution du parti B.A.G !
 
Débat du 09.09.2016 – JaquesRogerShow vs Sadio Barry, le leader du Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG): l’audio est disponible
 
Débat du 18.9.16 - Hafianews vs Sadio Barry du BAG : l’audio est disponible
 
 
©2007-2008 Guineepresse.info
|Webmaster
|Sitemap
|Qui sommes nous?
|Forum
|Archives
|Mentions légales
|Aide et remarques