Profanation de nos cimetières : le crime de trop que vous ne devez pas tenter de commettre, M. Alpha Condé et associés !

« On peut fermer un cimetière en en proposant un autre nouveau, sans profaner l’ancien, surtout si ce dernier revêt un caractère symbolique. Ce que le cimetière de Bambeto, appelé aujourd’hui « Cimetière des martyrs », est pour toute la Guinée. »

 

Cimetière de Bambeto, la nouvelle cible du regime RPG d'Alpha Condé

 

Chers compatriotes et partenaires de la Guinée,

La nouvelle vient de tomber dans nos oreilles : le gouvernement guinéen veut récupérer, à partir du 10 mai prochain, le cimetière de Bambeto où reposent les 400 victimes du régime d’Alpha Condé. Certaines sources affirment que le gouvernement a décidé de vendre le domaine à une certaine société qui ferait disparaitre définitivement les traces des récents crimes du régime RPG qui n’est autre que la suite logique de celui du PDG dont les milliers de victimes restent toujours des portés disparus. Rien d’étonnant quand on sait que l’essentiel du régime actuel est constitué des enfants, petits enfants, courtisans et agents du régime PDG.

Je vis en Allemagne. Dans les villes ici, on peut visiter des cimetières anciens d’avant l’an 1000. On y trouve des tombeaux qui datent de l’an 700 jusqu’avant la première guerre mondiale (1914).

Les cimetières sont des lieux de recueillement où sont attachées de vives émotions. Profaner un cimetière communautaire (c'est-à-dire où repose majoritairement des membres d’une communauté), équivaut à un acte de guerre envers cette communauté. Dans tous les cas, on ne profanerait pas le cimetière d’une communauté qu’on respecte. Jamais ce régime RPG ne viendrait à l’idée d’aller profaner le cimetière des Kaba à Kankan.

On peut fermer un cimetière en en proposant un autre nouveau, sans profaner l’ancien, surtout si ce dernier revêt un caractère symbolique. Ce que le cimetière de Bambeto, appelé aujourd’hui « Cimetière des martyrs », est pour toute la Guinée.

J’aimerais dire une chose à Alpha Condé et à sa bande : profaner nos cimetières est le crime de trop que vous ne devez pas TENTER de commettre. Il s’agirait là d’un acte criminel, arbitraire de trop de votre part.

En effet, en vertu de l’article 98 du code foncier et domanial de l’Etat guinéen, les cimetières font partie des domaines publics de l’Etat. L’Etat ne peut pas en disposer ni à titre onéreux (vendre) ni à titre gratuit.

Aux sociétés qui se hasarderont donc à se rendre complices d’un tel acte criminel de profanation de nos cimetières, vous devez savoir ceci : nous Guinéens attachés au respect des lois et opposés au régime illégal et tyrannique actuel d’Alpha Condé, le prendrons comme un acte de guerre. Une guerre qui ne finira pas tant que vous existerez ou que nous, nous existerons en Guinée.  A bon entendeur, salut !

Version vidéo

 

Sur Youtube :

https://youtu.be/FrnfsGrMw6E

 

Sadio Barry,
Président du parti Bloc pour l’Alternance en Guinée (BAG)


Imprimer   E-mail
01 mai 2021
« Un président français qui vient sur place cautionner un coup d’état militaire fomenté par une soldatesque peu recommandable, voici une première dans ce qui était encore la tradition ...
Idriss Déby est mort par la violence, parce qu'il se maintenait au pouvoir par la violence. Nous ...
« On peut fermer un cimetière en en proposant un autre nouveau, sans profaner l’ancien, ...
« Que cela soit clair : les forces patriotiques guinéennes ne permettront pas à Alpha Condé et ...
"Je ne saurais être de la Basse Guinée et laisser démolir les biens de cette région" - Déclaration ...