En attendant la fin de leur régime

« À force de paresse et d'argent, ils ont enfin des soldats pour asservir la patrie et des représentants pour la vendre ... »  JJR dans Du contrat social.

Bien avant Trump, entre 1969 et 1974, un vulgaire raciste et suprématiste blanc était au pouvoir en Amérique. Lors d’une de ses conversations téléphoniques avec un de ses conseillers en Haïti, Nixon disait à peu près ceci « Savez-vous que sur la quarantaine de pays Noirs représentés à l’ONU, pas un seul n’a un président ou un premier ministre qui soit issu de vraies élections. Mon Dieu ! Pas un seul ! Pas un seul ! Regardez Haïti par exemple nos voisins. Je ne dis pas que les Noirs ne peuvent pas diriger, mais je dis qu’ils ont un fichu mal à diriger leur pays ! Les Africains ne savent juste pas gérer les choses. Ils sont gentils mais ce sont des enfants ! Des enfants ! Ouiais ! Ils veulent toujours quelque chose comme des enfants. Mais qu’est-ce qu’on y peut. Ils sont capricieux comme des enfants. La plupart d’entre eux sont des escrocs. Mais nous sommes des escrocs aussi. [sic] ».

Malheureusement pour nous Africains, presque 52 ans après cet aveu, le constat reste toujours le même. A part deux ou trois pays sur tout un continent, rare sont les dirigeants africains qui sont élus démocratiquement à l’issue d’une vraie élection. Plus grave, nos dirigeants sont des enfants qui coûtent très chers au pays mais n’apportent absolument rien. Des enfants qui ne savent pas gérer, des irresponsables, des capricieux qui, plus souvent, dissimulent leur incompétence sous une casquette de nationalisme. De leur part, aucun mea culpa, aucun constat d’échec.

 52 ans après cet aveu de Nixon, un de ces enfants capricieux a même promis à son peuple de « construire des arbres [sic], » dans un endroit fertile ou tout pousse sans même être planté ou semé ! Pourquoi s’inventer des tâches qui ne sont pas prévues par la loi de la nature ? Comme si cela ne suffisait pas, il nous promet de « mettre des bébés dans le ventre des vaches [sic] » pour plus de viande dans les marmites de nos mamans. Que de promesses farfelues et infantiles les unes que les autres !

S’il était visionnaire, comme veulent nous faire croire ses affidés, il n’allait pas avoir une haine viscérale envers ceux dont les ancêtres ont domestiqué la vache il y a des milliers d'années pour en faire un animal domestique facile à élever. Ils lui auraient montré comment multiplier un cheptel sans se créer la corvée de « mettre des bébés dans le ventre des vaches [sic] » 

Quand on voit l’état piteux dans lequel les pays africains se trouvent au 21ème siècle et surtout le suicide collectif des enfants africains en quête du bonheur au large de la méditerranée, la prostitution des princesses africaines dans des plantations et dans les rues en Italie, Espace, Grèce, Portugal pour 10 euros ou 20 euros la passe, on a l’impression que nos dirigeants ont pour seul objectif de faciliter un agenda caché des suprématistes occidentaux depuis la conférence de Berlin (1884-1885). Celui de voir l’Afrique morcelée dans la crasse, le poids de la dette, la pauvreté, la prostitution, la corruption et la mendicité éternelle à travers le FMI, la Banque Mondiale, la mondialisation et autres etc...

Partout au pays, c’est la misère, la mendicité, la famine, le manque d’autonomie et l’entretien du désespoir qui encouragent l’exode, l’exil, le suicide, la honte, le reniement de soi, la procrastination pour qu’un jour les choses changent. Mais avec ces enfants capricieux, les choses seront toujours comme elles sont et ne seront jamais autrement.

Mais à entendre parler nos dirigeants, (à travers leur hautparleur Tibou et sa clique de ghost writers*) ils veulent tous le bonheur pour la Guinée. Ils n’assument aucune responsabilité, mais trouvent le temps nécessaire pour bavarder et mentir sur internet au lieu de se mettre au travail.  À les croire, ils veulent tous sauver le peuple d’une Guinée apocalyptique. Heureusement à chaque fois qu’ils essayent de nous mentir, nous tromper, nous convaincre et nous diviser, les faits viennent trop souvent démentir leur mensonge auquel on voudrait croire…

Les faits sont que, par de fatales circonstances, la Guinée est maintenue dans l’obscurité, la crasse, la pauvreté, la corruption, la division, la misère absolue, le désordre total et derrière les belles paroles, l’arrogance et le faux semblant d’éloquence se cache une véritable stratégie paléolithique qui consiste à nous faire retourner à la préhistoire, à nous faire taire par la peur, la prison, l’intimidation ou la mort.  Leur vrai objectif n’est pas de « construire des arbres [sic] » mais de tuer les herbes naissantes, les emprisonner et leur priver de liberté jusqu’à ce que mort s’en suive.

Mais si une caste de chasseur-cueilleur (RPG-Arc-en-ciel) a pu coiffer tous les autres guinéens au poteau ce qu’elle a un secret que les autres guinéens n’ont pas…

Aucune vision à long terme. Leur seule vraie stratégie est de ruiner la Guinée. Leur seule motivation est leur gain, pas le bien du peuple. Pour preuve, après 11 ans au pouvoir, ils ne savent toujours pas construire des routes, des ponts, des latrines, des hôpitaux, des écoles et des canaux d’irrigation pour le bas peuple. Ils ne savent pas imiter les Anglais qui le font depuis plus de 400 ans.

11 ans après, ils ne savent toujours pas construire de bonnes écoles pour bien éduquer leurs enfants comme le font les Américains depuis maintenant 3 siècles. Vous n’avez pas besoin de réinventer la roue. Tout ce qu’on vous demande est de copier-coller les systèmes qui marchent ailleurs pour une meilleure qualité de vie chez nous. Monkey see, monkey do ! Même ça, ils ne peuvent pas ! le contrat de Albayrak Group en 2018 au port autonome de Conakry en fait foi ! ** De toute façon,

11 ans après, ils ne savent toujours pas cultiver le riz comme un Japonais ou un Vietnamien ;

11 ans après, ils ne savent pas fabriquer une voiture comme un Allemand ou un Japonais ;

 11 ans après, ils ne savent pas planter des tomates comme un Espagnol ;

11 ans après, ils ne savent pas imiter et contrefaire comme un Chinois ;

11 ans après, ils ne savent pas suivre l’ordre comme un Sud-coréen ;

11 ans après, ils ne savent pas collecter les ordures comme un Rwandais ;

11 ans après, ils ne savent pas fabriquer une montre comme un Suisse ;

11 ans après, ils ne savent pas faire le commerce comme un marchand Hollandais ;

11 ans après, ils ne savent toujours pas accueillir les investisseurs comme un Sénégalais ;

11 ans après, ils ne savent pas en profiter de leurs ressources naturelles pour changer de vie comme un bédouin…

Qu’on ne se leurre pas ! Sans une vision à long terme, sans la liberté, l’égalité, la meilleure éducation, l’espérance, l’autonomie et l’émancipation, même si cette caste régnait sur notre territoire pendant 500 ans, elle ne pourra jamais imiter un bédouin, un Anglais, un Espagnol, un Rwandais ou un Américain. Et comme l’évolution est en grande partie une histoire d’extinction, cette caste ne pourra que tuer, emprisonner, et humilier les Guinéens.

C’est pourquoi en 11 ans, tout ce qu’ils savent faire est de détruire, tuer et emprisonner. A leurs yeux, tout ceux qui ne pensent pas comme eux méritent la prison ou la mort. C’est ce drame que vit Ousmane Gaoual et compagnies aujourd’hui.

Presque 1000 morts politiques depuis 2010 sans aucune forme de procès et pourtant une centaine d’avocats, de magistrats, de juges, de policiers sont formés chaque année avec l’argent de la bauxite, des diamants et des dons des pays développés… Wo khaa waalirabha !!! (Effectuez votre travail.)

Tout ce qu’ils savent bien faire est de voler et placer l’argent du contribuable guinéen et les dons que les pays développés nous octroient en Londres, Suisse, Dubaï, Qatar ou Abu Dhabi … etc.

Tout ce qu’ils savent bien faire c’est d’intimider, insulter, emprisonner, tuer des innocents qui ne demandaient qu’un lendemain meilleur.

 Tout ce que le peuple a voulu c’est la démocratie, l’harmonie de la famille guinéenne, la sécurité, l’autonomie et la paix sur un territoire de 245 857 km2. Ce n'est pas sorcier !

Hélas, l’erreur qu’a commise les vrais opposants au régime de AC, est de croire à la foule. Bien souvent la foule est médiocre sans les meilleurs choix et un objectif bien défini -la cohérence- et AC en tire un augure très favorable.

La misère de nos prisonniers politiques :

Sans parler des piqures de tiques et moustiques, les cafards, les maladies cutanées et infectieuses, des éminents psychologues ont démontré, expérience à l’appui, qu’un prisonnier peut facilement être victime du syndrome de Stockholm, de la dissonance cognitive, de la domestication et de la déshumanisation. Grâce à ces informations, on comprend l’état d’âme de nos prisonniers même si nous ne sommes pas à leur place. Personnellement je salue leur courage et détermination.

Mais pour l’honneur de la Guinée et de la dignité de nos ancêtres Sarakolés, qu’aucun citoyen guinéen ne demande pardon à AC pour recouvrer sa liberté, ou bien pour mieux vivre, bien manger ou bien dormir. Ce sont des droits inaliénables. AC n’est ni dieu ni un prophète encore moins un messie. Il est juste un usurpateur de titre et de fonction. Un détestable oppresseur qui a du sang guinéen sur les mains.

 C’est à lui de nous demander pardon ! C’est lui qui a violé la Constitution guinéenne pour un troisième mandat, tué des enfants guinéens, emprisonné des innocents sans aucune forme de procès. « C’est à lui de se cacher des guinéens, de fuir la lumière du jour, de s’enfoncer en terre comme une taupe, » comme le dirait JJR***. C’est lui qui, dès 2010, a affaibli le processus démocratique en Guinée en détruisant dans une insouciance complète la liberté de voter des citoyens guinéens. Il n’aime ni la justice ni la démocratie encore moins la vérité.

Dans la culture ancestrale africaine on ne doit pas et on ne peut pas éliminer les diables ; on ne peut pas et on ne doit pas tuer les diables. Pour éviter une malédiction transgénérationnelle tout ce qu’on peut faire est de prier les esprits pour qu’ils nous en éloignent ! Je prie les esprits tous les jours de nous éloigner de ces diables…

Comment s’applique ce concept ancestral africain au 21ème siècle. A travers la désobéissance civile et la non-violence, héritages que nous ont légués Thoreau, Gandhi et Mandela.

Vivement la fin de leur régime !!!

Barry Tutankhamon.

*Ghost writers : mot anglais : en français également appelé prête plume ou écrivain fantôme, est l’auteur sous-traitant et anonyme d’un texte signé par une autre personne, souvent connu.  Ici je fais référence à notre courtisan Tibou Kamara qui signe des textes qu’il n’a pas écrits personnellement pour paraitre intelligent et ministrable ou pour faire semblant de maitriser des dossiers. Mais comme le dit Pierre Dac « Le crétin prétentieux est celui qui se croit plus intelligent que ceux qui sont aussi bêtes que lui. »

**https://guineenews.org/quelques-elements-de-preuve-qui-demontrent-le-plagiat-dans-le-projet-pac-albayrak-document/

***JJR : Jean Jacques Rousseau dans le « Rêveries du promeneur solitaire, 1782. »

Wo khaa waalirabha : effectuez votre travail en soussou.

Je dédie ce brouillon au Doyen James Soumah défenseur des droits de l’homme en Guinée, paix à son âme et à tous les prisonniers d’AC.


Imprimer   E-mail
12 septembre 2021
Depuis le 5 septembre circulent des informations sur les humeurs de Monsieur Alassane Dramane Ouattara après la mise hors d’état de nuire en Guinée de Monsieur Alpha Condé. Même s’il faut douter des ...
Les révélations selon lesquelles Alhassane Ouatara constituait un commando para pour venir ...
Vingt-quatre heures à peine, le coup n’est pas encore tout à fait assuré, que déjà les murs de ...
Chers compatriotes, chers amis et partenaires de la Guinée, Hier 05 septembre 2021, les Guinéens ...
Après leurs campagnes de corruption et de gaspillage des ressources financières du pays pour le ...